Espagne : la Demanda, sierra secrète

Espagne : la Demanda, sierra secrète
San Millan de la Cogolla © Evan Frank - stock.adobe.com

Entre Rioja et Castille, aux confins des provinces de Burgos, La Rioja et Soria, la méconnue sierra de la Demanda ne manque pas d’atouts. Orgues baroques, sculptures wisigothes, fortifications et cloîtres fleuris s’intègrent à la vie rurale au coeur de paysages préservés. À l’ombre des pinèdes, monastères, châteaux et sierras infinies font remonter le temps à la rencontre d’une Espagne secrète et authentique.

Les montagnes de la Demanda, entre Rioja et Castille

Les montagnes de la Demanda, entre Rioja et Castille
Sierra Demanda © Francisco Javier Gil - stock.adobe.com

À une heure de route de Burgos et une centaine de kilomètres au sud de Bilbao, le massif de la Demanda déploie ses grands espaces sauvages, entre Rioja et Castille.

Versant nord, les vastes forêts dominées par les crêtes dénudées du San Lorenzo (2 270 m) sont souvent enneigées jusqu’à fin mai. Fréquentées par les isards, les pistes forestières sont le paradis de la randonnée et du ski de fond. Les pentes se colorent au printemps des rares fleurs rose-orangé du lys des Pyrénées. Attention, il est protégé !

Najera et Santo Domingo de la Calzada, sur le Camino Frances, donnent accès à cette région montagneuse où se cachent les sites des monastères de Yuso et Suso à San Millan de la Cogolla, classés au Patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco. Somptueux dans un site austère, ils furent financés par les rois de Navarre en exil au 11e siècle.

Les richesses du cloître plateresque et de la sacristie baroque de Yuso dénotent dans cet environnement sauvage. L’ermite San Millan, poursuivi par les Wisigoths, y trouva son dernier refuge en l’an mille. Son reliquaire en ivoire ciselé y repose toujours. Le poète Berceo y aurait validé la langue castillane au 13e s.

Voisin, le monastère de Nuestra Senora de Valvanera, niché dans la roche à 1 000 m d’altitude pour s’abriter du vent, est géré depuis la même époque par des moines bénédictins. Il abrite la statue de la patronne de la Rioja. La route 113 qui traverse d’est en ouest la réserve naturelle de la Demanda peut vous tenter pour ses paysages, si les virages ne vous font pas peur et que vous avez du temps...

Plus à l’ouest, Villafranca Montes de Oca est la porte d’un circuit à travers les monts Oca. La route panoramique qui mène au San Millan (2 033 m) est adoucie par les perspectives des lacs de barrage. On y compte encore quelques loups, à croiser – qui sait ? - lors de la cueillette des nombreuses framboises et myrtilles dans les sous-bois.

La vallée de l’Arlanza et ses environs

La vallée de l’Arlanza et ses environs
Maisons à colombages à Covarrubias © ihervas - stock.adobe.com

Versant sud, la moyenne montagne s’entaille de profondes vallées orientées en tous sens jusqu’au fleuve Duero. Monastères, mégalithes et monuments palatiaux jouent à cache-cache sur les plateaux de genévriers et dans les canyons où les dinosaures et les ermites ont laissé leurs traces. Seul le bruissement des vautours fauves dérangera le visiteur.

Depuis Burgos et la route de Madrid, la vallée du rio Arlanza rejoint sur 50 km Covarrubias d’où il fait bon rayonner. On ne risque pas de s'ennuyer dans cette bourgade où les fortifications, le donjon, les maisons à colombages sur piliers, l’escalier plateresque de l’église Saint-Thomas offrent un avant-goût de la visite de la collégiale romane. À ne pas manquer, les orgues peintes, parmi les plus renommées d’Espagne, le splendide triptyque de Gil de Siloé, les tableaux de grands maîtres, les fines colonnettes du cloître ainsi que les nombreux tombeaux taillés dans la pierre.

Vers l’ouest, la ville médiévale de Lerma est la capitale historique de la région, hantée par le souvenir baroque du duc de Lerma. Le centre historique se parcourt jusqu’à la grande place environnée de maisons en brique sur pilotis et du palais ducal transformé en parador. Traversant l’Arlanza par un pont médiéval aux innombrables arcades, le regard se porte sur les environs viticoles, à l’origine du vin AOC Arlanza.

Au cœur de la sierra

Au cœur de la sierra
Château d'Ucero © josfor - stock.adobe.com

Vers le sud-est de Covarrubias, les ruines en restauration du monastère de San Pedro de Arlanza (13e s) apparaissent tel un dessin de Victor Hugo, en contrebas d’un canyon. Le monastère fut habité par 131 moines bénédictins jusqu’en 1814.

Croisant la route de Soria, ne dédaignez pas le vaste plateau agricole qui s’étend sous les contreforts des collines de Mencilla. Il réserve quelques surprises autour du minuscule village de Quintanilla de las Viñas. Imaginez les dinosaures se baladant dans les champs... Leurs traces sur la pierre sont signalées par des panneaux. Plus proche de nous, un important dolmen se dresse au milieu des herbes.

Mais surtout, ne manquez pas le rare ermitage wisigothique (7e s) de Santa Maria, isolé en pleine sierra et classé monument national. Avec un peu de chance, vous pourrez admirer ses frises mystérieuses, extérieures et intérieures, sculptées sous les signes du soleil et de la lune, car le sie n'ouvre qu'une à deux fois par semaine en saison.

Continuons vers Soria en direction du monastère de Santo Domingo de Silos, aux plafonds mudéjars peints d’instruments de musique. Réputé dans toute l’Espagne, le cloître roman à double étage est orné de superbes chapiteaux et bas-reliefs passionnants à décrypter.

Sur le proche rio Mataviejas, l’ermitage mozarabe de Santa Cecilia est un bon site pour pique-niquer. Vers le sud, l‘étroit défilé de la Yecla (2 m) est parcouru sur 300 m par un sentier.

Enfin, remontant au nord et la montagne, les routes n’en finissent pas de révéler des sites patrimoniaux, comme le château templier d’Ucero, le musée paléontologique de Salas de los Infantes ou les églises romanes de Jaramillo de la Fuente, Pineda de la Sierra et Quintanilla Cabrera.

Fiche pratique

Consulter notre guide en ligne Espagne

Office du tourisme d’Espagne

Comment y aller ?

Vols quotidiens directs vers Bilbao au départ de Paris Orly et CDG avec Vueling et Air France, et avec escale depuis d’autres aéroports. Vols vers Burgos avec escale à Madrid avec Iberia. Trouvez votre billet d’avion.

Location de voiture indispensable au départ de ces aéroports.

Où dormir, où manger ?

- Hosteria del Monasterio de San Millan à San Millan de la Cogolla : un hôtel de charme dans le style des paradores au monastère de Yuso.

- Hospederia de Valvanera : une hostellerie dans un monastère bénédictin au cœur de la nature, à Anguiano.

Hotel Dona Sancha à Covarrubias : à 300 m du bourg, un petit hôtel tranquille au cœur des vignes, des vergers et des montagnes à l’accueil très chaleureux.

- Restaurante de Galo : Calle de Monseñor Vargas à Covarrubias. Un petit resto à ne pas manquer pour son agneau grillé.

- Asador Casa Brigante à Lerma : sur la plaza Mayor, une autre bonne adresse pour son agneau au feu de bois.

Trouvez votre hôtel en Espagne

 

Texte : Anne-Marie Minvielle

Mise en ligne :

Espagne Les articles à lire

Voyage Espagne

Bons Plans Voyage

Services voyage