Nancy, la belle Lorraine

Nancy, la belle Lorraine
Photo Voyage - Fotolia

Pourquoi passer un week-end à Nancy ? Pour les ors du XVIIIe siècle de sa place Stanislas, l’une des plus belles d’Europe. Mais aussi pour l’Art nouveau, dont Nancy fut l’une des capitales : les cristaux de Daum et les verres de Gallé vous en mettront plein les mirettes. Et, pour vous remettre de vos émotions, les cafés de Stanislas ou de la vieille ville vous accueillent dans une ambiance des plus sympathiques.

Pourquoi aller à Nancy ?

Bien sûr, tout le monde connaît la place Stanislas, ce joyau de l’architecture du XVIIIe siècle. Mais Nancy ne se résume pas à une place, si illustre soit-elle. Les happy few (dont vous ferez bientôt partie) pensent plutôt Art nouveau en entendant parler de Nancy.

La réputation de la cité lorraine déborde largement nos frontières. Avec Prague et Bruxelles, Nancy compte parmi les capitales de ce mouvement architectural et artistique du début du XXe siècle. Les vestiges de cette époque glorieuse sont d’ailleurs légion. Et que dire des verres de Gallé et de la célèbre cristallerie Daum ?

Et oui, Nancy, qui compte à peine cent mille habitants, c’est tout ça et plus encore : une ambiance sympa, une population estudiantine importante, des terrasses de café qui, aux beaux jours, ont des airs d’Aix-en-Provence, cette autre belle ville dix-huitièmiste. À une heure et demie de Paris en TGV Est, Nancy mérite d’être (re)découverte.

Nancy, ville royale

En son cœur se trouve la célèbre place Stanislas, l’une des plus belles d’Europe. En 1751, ce bon roi décide de faire aménager une place royale à la gloire de son gendre Louis XV. Quel beau cadeau ! Érigée sur d’anciens marais par l’architecte Emmanuel Héré, la place Stanislas n’est pas entièrement fermée.

À ses extrémités, des grilles dorées à la feuille lui confèrent toute son originalité. Aujourd’hui, restaurée et complètement piétonne, la place ressemble à un décor de théâtre. Elle est belle à toute heure. Tout autour, on trouve l’opéra de Nancy, l’hôtel de ville, le musée des Beaux-Arts, le Grand Hôtel et deux cafés installés dans des pavillons : une halte s’impose !

Ne manquez pas, derrière, la place de la Carrière et la place d’Alliance, deux magnifiques esplanades de la même époque, classées avec la place Stanislas au patrimoine mondial de l’Unesco. Enfin continuez votre promenade dans la vieille ville, dont certaines rues ont gardé leur tracé médiéval.

Faites une halte au palais ducal, qui abrite des gravures de Jacques Callot et des tableaux de Georges de la Tour. Du côté de la Grand-Rue et de la place Saint-Epvre, vous trouverez le quartier, fort sympathique, des restos et des bistrots !

L’École de Nancy

Nancy fut à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle l’un des foyers majeurs de l’Art nouveau. Des artistes comme Louis Majorelle, Émile Gallé et Jacques Gruber ont marqué la cité lorraine. La ville a conservé de superbes (et nombreux !) vestiges architecturaux de l’époque et un musée qui mérite le détour.

L’office du tourisme distribue gratuitement un plan-guide recensant toutes les curiosités Art nouveau disséminées dans les différents quartiers nancéens. Ne manquez surtout pas le musée de l’École de Nancy et ses somptueux Gallé et la villa Majorelle.

Nancy, ville de musées

Outre le Palais ducal et le musée de l’École de Nancy déjà cités, nous vous recommandons chaudement de visiter le musée des Beaux-Arts. Installé dans l’un des pavillons de la place Stanislas, il abrite d’importantes collections d’art de la fin du XIVe siècle à nos jours, bien mises en valeur dans des salles spacieuses et lumineuses.

Parmi les peintres exposés, on trouve aussi bien Delacroix que les cubistes, des peintres de la Renaissance italienne, un tableau du Caravage (rare en France) et des estampes de Jacques Callot.

Mais c’est au sous-sol que vous trouverez LA merveille du musée : la collection Daum, soit 350 pièces qui retracent l’histoire de la fameuse maison nancéenne, de l’Art nouveau à la cristallerie, en passant par l’Art déco. Enchanteur !

Enfin, s’il vous reste un peu de temps, faites un saut au Musée lorrain dans la vieille ville qui regroupe des collections d’archéologie et des sections consacrées aux arts et traditions populaires lorraines. Le musée est en travaux jusqu’en 2013, donc certaines salles pourraient être fermées lors de votre visite.

Fiche pratique

Office du tourisme de Nancy : place Stanislas, BP 810. Internet : www.ot-nancy.fr

Pour plus d'informations, consultez notre fiche Lorraine.

Comment y aller ?

En voiture
Depuis Paris, autoroute A4 jusqu’à Metz et A31 jusqu’à Nancy. Temps de trajet : 4 h.
Depuis le nord de la France, rejoindre l’A4 à Reims. Depuis l’Est, aller à Metz via l’A4 ou par la route via les Vosges.
Depuis le Sud, autoroute A6 jusqu’à Dijon, puis l’A31 jusqu’à Nancy.

En train
- Paris-Nancy : 10 allers-retours par jour par le TGV Est depuis la gare de l’Est. Temps de trajet : 1 h 30.
- Lille-Nancy : 3 allers-retours par jour jusqu’à la gare Lorraine-TGV. Temps de trajet : 2 h 05, puis prendre la navette jusqu’à Nancy.
- Bordeaux-Nancy : 3 allers-retours par jour jusqu’à la gare Lorraine-TGV. Temps de trajet : 5 h 10, puis prendre la navette jusqu’à Nancy.

Où manger ?

- Brasserie L’Excelsior : 50, rue Henri-Poincaré. Tél. : 03-83-35-24-57.
Tous les jours de 8 h à 0 h 30. Menus à 19,90 € (après 22h), 22,90 € (le midi) et 29,90 €. Une institution locale, à deux pas de la gare. Ambiance de brasserie chicos dans une salle entièrement Art nouveau classée monument historique.

À la Table du bon roi Stanislas : 7, rue Gustave-Simon. Tél. : 03-83-35-36-52.
Une carte exclusivement composée de plats de l’époque de Stanislas, au XVIIIe siècle. Et c’est une réussite ! Formule à 15,50 €. Menus de 20 € à 28 €. Fermé le dimanche soir, les lundi et mercredi à midi.

Où dormir ?

Hôtel Le Jean-Jaurès : 14, bd Jean-Jaurès. Tél. : 03-83-27-74-14. www.hotel-jeanjaures.fr. Une ancienne maison de maître à 10 mn à pied de la gare qui distille un charme désuet. Accueil prévenant.

Hôtel de Guise : 18, rue de Guise. Tél. : 03-83-32-24-68. www.hoteldeguise.com. Au cœur de la vieille ville, un bel hôtel particulier des XVIIe et XVIIIe siècles transformé en hôtel. Beaucoup de cachet.

Texte : Jean-Philippe Damiani

Mise en ligne :

Lorraine Les articles à lire

Voyage Lorraine

Bons Plans Voyage

Services voyage