Europa mon amour

Auteur : Ouvrage dirigé par Boris Petric et Jean-François Gossiaux

Editeur : Editions Autrement

283 Pages

Europa mon amour

C’est une approche par petites touches de l’Europe post-communiste que propose cet ouvrage collectif. Porté par les regards d’ethnologues, de philosophes, d’historiens ou de spécialistes des sciences politiques, Europa mon amour explore le « rêve blessé » de l’Europe de ces deux dernières décennies. Loin du style universitaire, les auteurs s’interrogent, souvent à la première personne, sur l’état des relations entre l’Est et l’Ouest.
Grâce au récit de trajectoires individuelles, le lecteur est plongé dans une Europe vivante, en pleine mutation. C’est une famille albanaise, amie de l’ethnologue Gilles de Rapper, qui expérimente l’ouverture des frontières et la libéralisation des déplacements. C’est Arnaud Appriou, fonctionnaire européen, qui dépeint Bruxelles, capitale européenne naissante, où il observe de plus en plus de ponts entre l’Est et l’Ouest. C’est aussi la désillusion d’un cinéaste dissident, désemparé : « Les vrais murs, ceux au fond de nous-mêmes, n’ont fait que croître ».
Ethnologue, Marina Chauliac présente dans « Ostalgie sans regret » une rencontre avec deux générations d’Allemands de l’Est. Deux regards sur la RDA qui témoignent du sentiment de perte encore présent dans les esprits, même chez les plus jeunes, marqués par la mémoire familiale. Très divers, ce livre se conclut par une série d’entretiens. Le réalisateur belge Luc Dardenne évoque notamment le renouvellement cinématographique en marche depuis l’effondrement du mur du Berlin.

Texte : Virginie de Rocquigny

Mise en ligne :

Je commande ce livre

Les articles à lire

Bons Plans Voyage