Itinéraires conseillés Zimbabwe

Compter deux bonnes semaines pour visiter le Zimbabwe.

  • Harare : 1 jour
  • Bulawayo et Khami : 1 jour
  • Parc de Matobo : 1 jour
  • Great Zimbabwe : 1 jour (mais 2 dans la pratique, le temps d'y aller et d'en revenir)
  • Hwange : 2-3 jours
  • Victoria Falls : 1 jour
  • Lac Kariba/Matusadona : 1-2 jours
  • Mana Pools : 2 jours
  • Nyanga : 1 jour
  • Le Sud-Est : 2 jours

Les villes du Zimbabwe

Si les villes africaines sont rarement incontournables, celles du Zimbabwe s’en sortent plutôt bien. Harare, la capitale, surnommée « Sunshine City », est plutôt agréable avec ses vastes parcs et ses avenues soulignées de jacarandas.

On y visite les National Botanical Gardens, le National Museum, la National Gallery of Zimbabwe (expos temporaires d’art africain et contemporain) et les archives explorant l’histoire de la colonisation du pays, documents à l’appui. Aux portes mêmes de la ville, s’étendent plusieurs réserves fauniques : Thetford Game Reserve, Kuimba Shiri Bird Sanctuary, Mukuvisi Woodlands, Lion & Cheetah Park, Lake Chivero, etc. La plupart des visiteurs adorent le centre Wild is Life, qui recueille animaux blessés et orphelins.

À Bulawayo, la seconde ville du pays, ex-capitale industrielle, flotte encore un petit quelque chose des temps de la colonie. Peut-être est-ce dû aux quelques bâtiments à colonnades, aux galeries du centre, à la très british St. Mary’s Cathedral ou au vieux National Railway Museum de la gare (et à ses locomotives à vapeur)…

Au-delà (22 km), on ne manquera pas les ruines de la cité de Khami, qui succéda à Great Zimbabwe au 16e siècle et est, comme elle, classée à l’Unesco.

Great Zimbabwe

L’escale est incontournable. Vous y découvrirez les ruines de Great Zimbabwe, la capitale d’un royaume qui, à son apogée aux 13e et 14e siècles, régnait sur un immense territoire étendu de l’actuel Botswana jusqu’au Mozambique. C’est la plus importante ville africaine médiévale au sud du Sahara (pour en savoir plus, voir la culture au Zimbabwe).

Matobo (Matopos) National Park

Au sud de Bulawayo, ce « petit » parc (445 km² tout de même), lui aussi classé au patrimoine mondial, est célèbre pour ses formations granitiques ciselées par l’érosion, ses balancing rocks à l’équilibre précaire et ses peintures rupestres.

On y visite traditionnellement, à Malindidzimu (« Vue du monde »), la tombe perchée de Cecil Rhodes, le promoteur de la colonisation de la Rhodésie à la fin du XIX siècle. De nombreux aigles noirs habitent les falaises. Cerise sur le gâteau, des rhinos noirs et blancs ont été transplantés ici pour mieux assurer leur protection.

Le plus grand et le plus célèbre parc national du Zimbabwe s’étend sur un territoire grand comme deux départements français : 14 650 km² ! Majoritairement recouvert par la savane, on y trouve l’une des plus importantes concentrations d’éléphants d’Afrique : ils sont au moins 30 000 et peut-être même 40 000 !

QG du safari zimbabwéen, Hwange abrite en tout une centaine d’espèces de mammifères et presque 400 d’oiseaux. On les observe idéalement en fin de journée auprès des points d’eau (la plupart artificiels) ; des postes d’observation ont été aménagés auprès de certains.

Les chutes Victoria

Inutile de les présenter : tout le monde a déjà vu l’image de ces chutes colossales dévalant tout au long d’un canyon étiré sur 1,7 km. Le Zambèze y déverse en moyenne 550 millions de litres d’eau à la minute ! Le débit est au plus bas vers le mois d’août et au plus haut vers avril : il est alors si puissant que les cataractes se dissimulent en partie sous un voile de bruine auquel s’accrochent les arcs-en-ciel.

Le point de vue depuis le Zimbabwe est le plus impressionnant, mais on peut aussi franchir le pont sur le Zambèze pour les découvrir côté zambien (visa nécessaire, achetable sur place). Les jeunes anglo-saxons adorent s’élancer du pont en saut à l’élastique ou s’offrir une séance de rafting vraiment costaude.

Pour ceux qui sont en voiture, de Victoria Falls, le superbe parc botswanais de Chobe n’est guère qu’à 1 h de route (plus les tracasseries administratives…). Pour les autres, il existe des services de transfert privé et des taxis (40-50 $ environ).

Attention, si vous passez en Zambie et retournez ensuite en Afrique du Sud, il vous faudra produire un certificat de vaccination contre la fièvre jaune.

Le lac Kariba

Cet immense lac, étiré sur 223 km de long et couvrant 5 580 km,² a été formé à la fin des années 1950 à la suite de la construction d’un barrage sur le Zambèze – conçu par un ingénieur français. Les autorités locales lancèrent alors une grande campagne de sauvetage des animaux coincés sur les îles qui s’étaient formées, baptisée Opération Noé !

Au fil du temps, les berges se sont couvertes de riches prairies herbeuses humides qui attirent de nombreux herbivores et, par voie de conséquence, leurs prédateurs. L’image la plus emblématique du Kariba, cependant, est celle de ces arbres morts noyés par la montée des eaux formant comme des forêts fantomatiques.

Des safaris-croisières permettent de découvrir la faune sans difficulté – en particulier les innombrables hippopotames hantant les berges.

Matusadona National Park

Principal parc des rives du lac Kariba, Matusadona abrite de vastes populations de buffles, éléphants, zèbres, cobs et impalas. Une zone de protection spéciale a été aménagée pour les rhinocéros, qui se cachent généralement dans les épaisses forêts de mopane. En arrière-plan se dresse un escarpement rocheux. Attention, la zone est quasi inaccessible durant la saison des pluies.

Mana Pools National Park

Malgré son éloignement et les risques (certes ténus) liés à la présence de mouches tsé-tsé, ce parc (2 200 km²) est l’un des plus populaires du pays.

Classé au patrimoine mondial par l’Unesco, il séduit par ses très beaux paysages de forêt bordant le Zambèze (où l’on peut marcher par endroits) et par l’abondance de sa faune. Auprès des quatre lacs formés par d’anciens bras morts du fleuve, on peut observer facilement hippopotames, crocodiles, larges troupes d’éléphants venus s’abreuver et quelque 350 espèces d’oiseaux. Les buffles et antilopes sont aussi nombreux.

Rhinocéros et félins (lions, léopards, guépards, hyènes) sont plus difficiles à voir.

Nyanga National Park

Seuls ceux qui ont vraiment du temps s’aventurent dans la région, située dans les hautes terres orientales limitrophes du Mozambique.

Les collines verdoyantes s’y déroulent au pied des plus hauts sommets zimbabwéens, dans un climat revigorant de fraîcheur apprécié des habitants de Harare qui vont s’y mettre au vert, pêcher et jouer au golf. On peut aussi voir la plus haute chute du pays, les Mtarazi Falls (760 m).

Faites halte au Rhodes Nyanga Hotel, bâti dans les années 1900.

Le Sud-Est

Ce n’est pas là que vous irez en priorité, mais la région abrite plusieurs grands parcs nationaux. Celui de Chimanimani déroule des paysages similaires de collines vertes moutonnant au pied de barres rocheuses entrecoupées de gorges.

Plus au sud mais toujours sur la frontière mozambicaine, le vaste parc de Gonarezhou (5 000 km²) se distingue par ses paysages plus secs, ses falaises de grès rouge et ses lacs-oasis fréquentés par un grand nombre d’éléphants (agressifs !). Les oiseaux y sont particulièrement nombreux (500 espèces), dont certains rares.

Voyage Zimbabwe

Bons Plans Voyage Zimbabwe

Services voyage



Forum Zimbabwe

Voir tous les messages
Itinéraires

Carnets de voyage Zimbabwe

Zimbabwe Aout 2015 - Trip report

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Itinéraires Zimbabwe

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Zimbabwe

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Zimbabwe

Agenda Zimbabwe