Santé et sécurité République dominicaine

Santé

À signaler, la présence épisodique de paludisme, y compris en bord de mer et dans les sites touristiques les plus réputés. Par mesure de précaution, le ministère de la Santé recommande de suivre systématiquement un traitement antipaludique pour l'ensemble du pays (Nivaquine).

Quelques consignes pour éviter les piqûres de moustiques : bien se couvrir les bras et les jambes à la tombée de la nuit, préférer les chambres avec moustiquaires ou AC (qui les affaiblit). Sur les parties découvertes, utiliser lotions ou crèmes répulsives efficaces. De très nombreux produits vendus en grandes surfaces et même en pharmacie sont peu ou pas du tout efficaces. Les spécialistes reconnaissent davantage les produits contenant l'une ou l'autre des substances actives suivantes : DEET à 50 % ou à défaut l'agent 35/35. On  recommande notamment la gamme de produits Insect Ecran, et Cinq sur Cinq.

Beaucoup de maladies sont transmises par les moustiques (arboviroses), en particulier la dengue, qui sévit parfois de manière hyper endémique. Si votre séjour ne vous amène qu'en bord de mer dans un hôtel-club de bon standing, les risques sont minimes. En revanche, si vous allez randonner à l'intérieur du pays, il convient d'adopter l'ensemble des mesures antivectorielles (moustiquaires imprégnées d'insecticides, répulsifs cutanés, insecticides d'atmosphère, éventuelle imprégnation des vêtements, etc.).

Hygiène alimentaire et eau

Par ailleurs, prévoir un système de purification de l’eau (comprimés, filtres microbiens...) : comme dans la plupart des pays tropicaux, on ne boit pas l’eau du robinet ; achetez des bouteilles d’eau minérale capsulées et évitez la glace.

Attention aussi au soleil (qui tape très fort) : prévoyez lunettes, chapeau ou casquette et crème solaire !

D’un point de vue alimentaire, en dehors d’un déficit d’hygiène commun aux tropiques, pas grand-chose à craindre si ce n’est que la consommation de certains poissons coralliens est toxique, comme dans beaucoup de pays des Caraïbes (ici, ça s’appelle la ciguatera) : renseignez-vous et évitez d’en manger dans les restos amateurs ou pendant la période des cyclones (entre septembre et novembre).

Très fréquente, comme dans toutes les Antilles, la larva migrans s’attrape en marchant ou en bullant à même le sable des plages également fréquentées par les chiens. Une larve s’infiltre sous la peau et entraîne de fortes démangeaisons pendant plusieurs semaines. Prévention : sandales et serviette de plage.

- Attention : vérifiez bien vos assurances médicales avant de partir. En effet, les cliniques privées – et c’est là, bien entendu, qu’on aura tendance à vous conduire en cas de pépin – pratiquent le plus souvent le modèle américain et des prix prohibitifs, et refusent de vous laisser sortir si vous n’avez pas payé la note...

Sécurité

- En cas de problème, contacter sur place la police touristique, appelée Cestur. Le numéro de téléphone est indiqué dans les « Adresses utiles » de nos différents chapitres.

La République dominicaine est encore un pays globalement sûr. Parallèlement au développement du tourisme, la délinquance existe, bien sûr, mais moins que dans les grandes villes européennes.

On peut circuler dans le pays sans risque particulier. Prudence surtout le soir, dans certains quartiers de la capitale (hors zone coloniale) et des grandes villes, ou dans les sites très touristiques, mais pas de parano inutile. Les gens ici sont en général doux et très serviables.

- Les agressions de touristes restent exceptionnelles. Néanmoins, cela arrive de temps en temps (du genre vols à l’arraché dans les taxis ou les chambres d’hôtel). Signalons tout de même quelques attaques sur des plages ou sur les chemins qui y mènent. Le cas échéant, nous le signalons dans le guide et nous recommandons alors l’embauche d’un guide local. Si cela vous arrivait malgré tout, bien sûr ne jamais résister (les agresseurs ont généralement des machettes) et donner tout ce que vous avez avec vous.

- En voiture, éviter si possible de circuler la nuit (nids de poules, vélos ou camions sans phares, animaux errants...).

- Attention aux petits arnaqueurs, tout sourire, qui se proposent de vous aider dès l’aéroport... ou à ceux qui proposent de changer de l’argent à la sauvette. Refuser gentiment, mais fermement.

- Évidemment, les stations touristiques attirent les petits voleurs, et il est prudent de conserver ses biens dans le coffre de votre chambre (de plus en plus courant) ou dans celui de l’hôtel, plutôt que sur la table de nuit quand on va à la plage.

- N’emportez avec vous qu’une photocopie de votre passeport (cela suffit lors d’un contrôle), laissez l’original à l’hôtel, soit dans le coffre de votre chambre si elle en est équipée, soit planqué dans votre valise/sac.

- Attention également : lors de l’utilisation de votre carte de paiement, des cas de fraude sont parfois signalés (éviter les paiements systématiques par carte bancaire dans les magasins). Mais là encore, ça reste assez rare.

- D’une manière générale, on cherchera souvent à vous donner un coup de main, à vous guider, à vous accompagner, que ce soit à pied, à moto ou même en voiture ! Cette démarche part toujours d’un bon sentiment, mais souvent votre interlocuteur attendra quand même quasi systématiquement un pourboire. Tâchez d’éviter toute ambiguïté au départ ou adoptez les mœurs locales et donnez quelque chose.

Drogue

« La possession, la consommation ou le commerce de drogue sont sévèrement punis », comme le stipule le texte affiché dans de nombreux établissements.

On est loin de la tradition des Indiens taïnos, grands consommateurs de substances plus ou moins hallucinogènes qu’ils aspiraient au moyen d’inhalateurs en os de lamantin (mammifère marin) ! Aujourd’hui, le pays est devenu une plaque tournante de la drogue (cocaïne) en provenance notamment de Colombie, et à destination des États-Unis et de l’Europe.
L’affaire rocambolesque dite « Air Cocaïne », mettant en cause deux pilotes français, évadés grâce à l’entremise d’un expert en sécurité aérienne, lui-même arrêté en Égypte et extradé, ça vous rappelle quelque chose ?

Par ailleurs, la police a un département spécialisé copié sur le modèle de la DEA (Drug Enforcement Agency) américaine et probablement financé par les États-Unis : cela crée des liens entre les deux services... La lutte contre le trafic de drogue est, avec la lutte contre la pauvreté, un des thèmes récurrents des programmes électoraux, notamment celui du dernier président Danilo Medina. Le combat du nouveau gouvernement s’annonce sans concession.

Bons Plans Voyage République dominicaine

Services voyage



Forum République dominicaine

Voir tous les messages
Santé et sécurité

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Santé et sécurité République dominicaine

Vos discussions préférées du forum Santé et sécurité République dominicaine

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces République dominicaine

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus

Agenda

République dominicaine Les articles à lire