Carte d'identité Nantes

- Population : 298 000 habitants pour Nantes, et 619 240 pour Nantes Métropole (24 communes). Nantes est la 6e ville de France.
- Récompenses : Nantes a été élue ville la plus agréable d'Europe par le Times (2004) et Capitale verte de l'Europe 2013 par la Commission européenne.
- Maire : Johanna Rolland (Parti socialiste ; élue en mars 2014).
- Port atlantique Nantes-Saint-Nazaire : 1er port français de la façade atlantique.
- Muguet : le muguet du 1er mai provient à 85 % de Nantes.
- Espaces verts : 37 m² d'espaces verts par habitant.
- Culture : une des villes les plus dynamiques de France.
- Universités : plus de 51 000 étudiants dans Nantes Métropole.
- Transports en commun : dernière ville de France à avoir abandonné le tramway et la première à l'avoir réimplanté.
- Friches industrielles : 1re ville à avoir redonné vie à d'immenses zones abandonnées par l'industrie.
- 1987 : lancement du dernier bateau des chantiers navals de Nantes.

Nantes est-elle bretonne ?

Le sujet déchaîne toujours les passions. Remontons à l'origine, celle de la « Bretagne géologique » : Nantes, au nord de la Loire, est bâtie sur le Massif armoricain, massif granitique dont la pierre peut servir à faire des menhirs... Bretagne donc.
Ce constat nous amène d'emblée à évoquer la « Bretagne géographique ». On note alors que les bâtiments nantais traditionnels sont construits en... tuffeau, pierre du Val de Loire. Nantes est en effet sur la Loire. Et que dire de la tuile qui recouvre les toits de la commune au sud de la Loire, jadis Poitou romain... Rien à voir donc avec les toits d'ardoises du nord-Loire communs à Vannes... et à Angers.
À cela, il faut ajouter que, lorsqu’il s’engage sur la route de Vannes, le Nantais dit qu’il va « en Bretagne ».
Est-ce alors une question de langue ? On a parlé le breton à Nantes, notamment dans les environs de la butte Sainte-Anne, qui accueillait les « émigrés » venus prêter main-forte à l’industrie nantaise. Le recteur de la paroisse était même obligé d’être bilingue : frankis/brezonec.
Avec la « Bretagne historique », nous entrons dans le vif du sujet : la réponse est pleinement affirmative ! Comment Nantes pourrait ne pas être en Bretagne lorsque l'on sait qu'à la fin du XVe siècle 80 % des lois et des édits bretons sont signés à Nantes à l'époque de François II et que la première université bretonne est créée à Nantes en 1461 ?
Le château et la cathédrale nous amènent à la « Bretagne climatique » : si les édifices nantais sont élevés en tuffeau, leur base est en granit car, reposant sur le Massif armoricain, le granit sert à piéger l'humidité due à un climat océanique.

Une décision dure à avaler

Enfin, évoquons la « Bretagne politique » ou la « Bretagne administrative », qui ramène au découpage régional, sujet de toutes les passions : la capitale de la Bretagne est-elle ligérienne ? Pardon : la capitale des Pays de la Loire est-elle bretonne ?
Répondant à la question, les plus vindicatifs arborent des autocollants : « Pays de la Loire : enfant de Pétain ! ». Proposée dès la fin du XIXe siècle pour créer une région économique autour de la Loire-Inférieure, l'idée fut appliquée, à coups de francisque, en 1941. Pilule amère.
D'autres constatent que le pouvoir breton ayant été confirmé à Rennes, Nantes, ville en tuffeau sur la Loire, n'est plus une ville bretonne. En un mot : faut-il que la Loire-Atlantique soit, de nouveau, en Bretagne administrative ?  

Économie

Premier pôle urbain de l'Ouest et 4e agglomération française pour sa croissance démographique, le territoire de Nantes Métropole a gagné 100 000 habitants en 20 ans (et devrait encore en gagner 100 000 d’ici à 2030). Beaucoup de centres d'appels de services, de recherche-développement, de conseil-assistance et de services informatiques se sont délocalisés pour s'installer dans l'agglomération.
La volonté d’alliance entre Nantes et Saint-Nazaire s’affirme de plus en plus pour le développement d’une métropole européenne à la taille de l’estuaire.

Transports, port et aéroport

Les infrastructures ont joué un rôle important dans le renouveau du Pays nantais. Dès 1985, Nantes s’est fait remarquer en étant la première ville de France à inaugurer un tramway en site propre (après avoir été la dernière à l’abandonner). Aujourd’hui, l’agglomération dispose de trois lignes et a souvent un coup d’avance en matière de transport collectif.
Épine dorsale du développement local depuis toujours, celui qui répond aujourd'hui au nom de grand port maritime de Nantes-Saint-Nazaire est le quatrième port français. Nantes dispose également du premier aéroport du Grand Ouest.
Dans la région nantaise, les maraîchers produisent chaque année 2 000 t de carottes, 8 000 t de navets, 12 000 t de poireaux, 18 000 t de mâche, etc.
La filière agroalimentaire est ancrée dans l'histoire. L'importation de produits exotiques, la naissance des premières conserveries de poissons à Nantes en 1824, à l'origine pour nourrir les marins, ont permis le développement d'industries : Arsène Saupiquet, Charles Cassegrain, Louis Lefèvre-Utile (LU).
Autre incontournable du paysage nantais, l'usine Beghin Say de Nantes. Elle a recentré ses activités sur le conditionnement des produits, et abandonné le raffinage du sucre.
Le passage en revue de la filière agroalimentaire ne serait pas complet si on ne citait Tipiak, les biscuits Saint-Michel et BN (Biscuiterie nantaise).
La construction navale est cyclique, mais dans l'inconscient collectif, les chantiers de Saint-Nazaire demeurent le symbole industriel de l'estuaire.
On sait moins qu'il existe en Loire-Atlantique deux usines Airbus. Et qui soupçonnerait que la région des Pays de la Loire est la première concentration européenne pour les métiers du bois ?

Études, recherche et industrie 

En matière de recherche et d'enseignement supérieur, Nantes Métropole compte 51 500 étudiants répartis entre une dizaine de grandes écoles et l'université.
La recherche et l'industrie font bon ménage. Créée en 1987, la technopole de Nantes-Saint-Nazaire a permis l'implantation de plus de 20 000 emplois.
Nantes est au cœur de la troisième région française pour la capitalisation boursière, avec 10 % de l'emploi français du secteur finance, banque, assurances...

La culture

On pourrait penser que le pilote de l’Éléphant de l’île de Nantes, la médiatrice du musée du château, le directeur du Lieu Unique ne sont là que pour amuser la galerie. Mais la mesure du développement économique de la métropole Nantes-Saint-Nazaire ne peut se prendre qu'en incluant la forte donnée culturelle. Les grandes manifestations nantaises sont devenues un puissant moteur pour l'image de la ville.
S'ils ne génèrent pas autant de chiffre d'affaires que les industries lourdes, les métiers du tourisme et de la culture ont pris toute leur place dans l'économie locale. 

Voyage Nantes

Bons Plans Voyage Nantes

Services voyage



Forum Nantes

Voir tous les messages

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Nantes

Vos discussions préférées du forum Nantes

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Nantes

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Nantes

Agenda Nantes

Nantes Les articles à lire