Transports et déplacements Ladakh

Comment aller au Ladakh ?

Le plus simple est de rejoindre Leh en avion. Chaque matin, 4 à 5 vols (assez abordables) partent de Delhi et l’on peut aussi rejoindre la ville directement depuis Srinagar, Chandigarh (Pendjab) et Mumbai. Mieux vaut réserver longtemps à l’avance et (re)confirmer sur place. L’aéroport de Leh étant dépourvu de système de guidage au sol (les pilotes atterrissent à vue), les vols dépendent des conditions climatiques...

Prévoyez 2-3 jours de battement avec votre vol international, pour parer à tout retard ou annulation, fréquents.

La route, elle, est superbe mais éprouvante. Elle n’est ouverte que de mi-mai/juin à mi-octobre, au mieux.

Par ailleurs, le ministère des Affaires étrangères déconseille formellement tout déplacement par la route depuis Srinagar pour se rendre au Ladakh ou pour le quitter.

Comment aller à Leh ?

Ce peut être un problème épineux, avions et bus étant conditionnés aux aléas climatiques.

En bus et minibus

- Bus Stand : à environ 1 km au sud du centre. La plupart des bus locaux, minibus et taxis collectifs partent de là. On y trouve la J & K State Road Transport Corporation (J & K SRTC), entreprise d’État du Jammu-et-Cachemire (tél. : 25-20-85), et la Ladakh Bus Operators Co-Operative (LBOC), privée (% 25-27-92). Si la 1re dessert l’ensemble du Ladakh et au-delà, la 2de offre moins d’options : vallée de l’Indus jusqu’à Lamayuru, vallée de Dhahanu (celle des Aryens), lac Pangong surtout. Leurs bureaux sont planqués au fond du parking des bus, dans la zone grillagée.

Les bus pour Choglamsar partent, eux, de la porte de la ville, environ 200 m plus haut.

Vers Manali et Srinagar, la HPTDC, l’entreprise d’État de l’Himachal Pradesh (l hptdc.in l, mais on ne trouve pas ttes leurs liaisons en ligne), propose des bus deluxe. Son bureau est situé au centre : Fort Rd, presque en face du Yak Tail Hotel, au 1er étage. Ouvert juin-oct seulement. Portable : 94-18-69-12-15 ou 94-18-07-80-19.

- Srinagar, via Kargil (434 km) : la route, presque entièrement goudronnée, ouvre selon les années entre fin avr et mi-juin, pour fermer en général en oct-nov (parfois plus tard). J & K SRTC assure 1 départ/j. vers 14h (750-1 300 ₹ selon la catégorie), parfois 2 en fonction de la demande. Durée : environ 18h non-stop. Les minibus et taxis partagés, qui partent généralement vers 16h-17h et roulent de nuit (arrivée vers 8h le lendemain), coûtent entre 1 000 et 1 500 ₹. Sinon, certains s’essaient au stop : les camionneurs y sont assez enclins et prennent généralement les voyageurs gratuitement (sécurité non garantie !).

- Manali, via Keylong (473 km) : De juil à mi-sept en principe (mais tout dépend de la météo), 1 bus deluxe tous les 1-3 jours (2 en général) de la HPTDC, vers 5h (2 900 ₹ avec hôtel et repas à Keylong) ; et 1 autre, tlj, à la même heure, de mi-mai (ou juin) à mi-oct, avec J & K SRTC (environ 730 ₹ pour le trajet seul). Durée : environ 21h hors escale. Les minibus privés de Tempo Travellers circulent tlj sans arrêt en haute saison : départ vers 16h, arrivée à Manali le lendemain dans la matinée. Là, il en coûte 1 200 à 3 000 ₹ selon la demande (plus cher en juil-août...). Et en taxi collectif ou minibus : 2 000 ₹ env.

- Delhi : là, c’est du masochisme... Compter près de 40h de voyage (1 040 km) et 1 700-1 800 ₹ (nuit à Keylong à votre charge).

- Dans la vallée de l’Indus et au Ladakh : consultez chaque localité pour les informations spécifiques. Les billets

Comment visiter la vallée de l'Indus ?

Visiter la vallée de l’Indus, c’est avant tout visiter ses monastères – tout en se rappelant que beaucoup ne sont pas situés sur le fleuve même, mais sur les hauteurs, dans les replis de vallées tributaires. Seuls Spituk, Shey, Thiksé et Phyang peuvent être vus dans la journée depuis Leh par les transports en commun. Pour les autres, ça se complique : les rares minibus partent généralement des villages le matin et reviennent de Leh en fin de journée... l’inverse de ce qu’il faudrait, donc, à moins de dormir sur place (ce qui n’est pas partout possible).
Il est beaucoup plus simple – et confortable – de louer un taxi à la journée, qui vous déposera à l’entrée même des monastères et vous évitera ainsi les (souvent) longues grimpettes depuis la route ou les villages où s’arrêtent les minibus. On peut ainsi combiner la visite de plusieurs monastères.

Les fréquences des minibus que nous indiquons plus loin sont valables d’avril à octobre seulement. N’hésitez pas à passer à l’office de tourisme pour vous faire confirmer qu’ils existent bien : les changements sont réguliers et allaient plutôt récemment dans le sens d’une disparition que d’une augmentation des rotations...

La route entre Leh et Manali

C’est la 2e route la plus haute du monde, ouverte à la fin des années 1980. Les motards l’adorent. Mais si les paysages sont grandioses, quelques précisions s’imposent !

- Longue de 473 km, la route Leh-Manali franchit 4 cols majeurs, dont le Tanglang La à 5 303 m et le Lachuglang La à 5 065 m ! Attention au mal d’altitude qui peut sévir.

- Grosso modo, la route est ouverte de mi-mai ou juin à mi-octobre pour les taxis et les minibus. Les bus, eux, ne circulent que de mi-juin ou juillet à fin août/mi-septembre. Cela dit, la route peut être coupée quelques jours en été en raison de chutes de neige... ou ouverte au début de l’hiver s’il neige peu, comme en 2017.
Elle est en grande partie goudronnée (sauf sur 150 km) et devrait l’être entièrement d’ici à 2020.
Autre révolution annoncée : l’inauguration d’un tunnel sous le Rothang La, qui devrait réduire le trajet d’environ 60 km de lacets boueux...

- Il n’y a, pour ainsi dire, aucun village, entre Rumtsé et Darcha (sur 250 km). Avant et après, on trouve de modestes gargotes pour se caler l’estomac ainsi que de petites échoppes où acheter biscuits et boissons. Faites des provisions avant le départ.

- Les taxis (collectifs) et minibus font généralement le trajet en 1 journée, ce qui est d’autant plus éprouvant et... dangereux. En taxi, l’idéal est de partir à 4 personnes, plus le chauffeur, mais certains essaient d’enfourner jusqu’à 8 passagers...
Certes, ça revient moins cher qu’avec HPTDC (environ 2 000 ₹), mais bonjour le confort ! Mieux vaut le minibus (même prix).

-Les bus font habituellement le trajet en 2 jours, avec 1 nuit en route. Préférez, même si c’est plus cher, les deluxe de la HPTDC, qui disposent de 2 chauffeurs pour se relayer (contrairement aux bus locaux ou à ceux des compagnies privées). Ils circulent environ 1 jour sur 2, de juillet à début ou mi-septembre ; résa conseillée 2-3 jours avant.
Tarif : 2 900 ₹, comprenant la nuit et les repas à l’hôtel Chandra Bhaga (pas génial) à Keylong, la capitale du Lahul (120 km de Manali).
Autre choix : le bus J & K SRTC, de mi-mai ou juin jusqu’à octobre en général (730 ₹ sans hébergement).

- Certaines agences affrétant des minibus en été proposent, alternativement, de passer la nuit sous tente à Sarchu (220 km de Manali), à 4 300 m. Draps et couvertures sont fournis mais, la nuit, ça caille... Si l’on arrive de Manali, la différence d’altitude est difficilement tolérable par l’organisme ; dans ce cas, on privilégiera la halte à Keylong, Sissu (avant) ou Jispa (après).

Voyage Ladakh

Bons Plans Voyage Ladakh

Services voyage



Forum Ladakh

Voir tous les messages
Transport

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Transport Ladakh

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Ladakh

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Ladakh

Agenda Ladakh

Ladakh Les articles à lire