Traditions et coutumes Irlande

Le pub irlandais

Le pub est probablement l'une des institutions irlandaises les plus connues. Il évoque irrésistiblement des ambiances chaleureuses où la convivialité se mêle aux odeurs maltées...

Ici, on va chercher sa consommation au comptoir, difficile à atteindre aux heures de pointe.

Ne vous impatientez pas la première fois que vous commandez de la Guinness, puisqu'elle se tire en deux fois, tranquillement. On paie sitôt servi.

Le midi, et le soir parfois aussi, les pubs vous offrent une restauration copieuse et variée : soupes, sandwichs ou le pub grub, plat consistant à prix raisonnable.

À moins d'être particulièrement asocial, vous ne resterez pas souvent seul plus de 10 mn devant votre pinte.
Important ! Si l'on est invité par des Irlandais, on ne paie pas la première tournée, et surtout, on n'insiste pas... Il est d'usage de boire aussi souvent que l'Irlandais qui est avec soi. 

Conseil précieux : si vous n'êtes pas habitué à la bière ou si vous en faites d'habitude une consommation mesurée, commencez par des half pints (ou glasses en Éire).  Pour les soiffards, sachez qu’une pint revient moins cher que deux half pints.

Mythologie

La mythologie irlandaise tient une place de choix dans les mythes européens. C'est la plus ancienne qui soit écrite dans la langue du peuple. Les plus anciens textes datent du VIIe siècle de notre ère.
Le poème fondateur de la mythologie irlandaise est le Táin Bó Cuailnge, en français Le Vol de bétail de Cooley. On y trouve, sous forme des guerriers de la Branche rouge, l'équivalent des chevaliers de la Table ronde.

À l'époque des longues veillées au coin du feu autour d'un conteur pendant les longues soirées d'hiver, la narration du Táin, agrémentée de quelques récits annexes, prenait une semaine entière ! L'histoire centrale est une guerre entre les royaumes d'Ulster et de Connaught.

Parmi les récits complémentaires figure l'une des plus belles histoires d'amour de la littérature européenne, l'une des Three Sorrowful Tales of Ireland, celle de Deirdre (« chagrin » en gaélique). Pleine de rebondissements, elle entremêle amour, prophéties, rêves, rivalités, intrigues et combats.

Zoom sur « le petit peuple » d’Irlande

Si votre brosse à dents disparaît, peut-être êtes-vous victime d’un lépréchaun. Petit lutin tout de vert vêtu, facétieux, il adore se divertir de son office de cordonnier des dieux en jouant les tours les plus pendables aux hommes. Cet artisan capricieux s’obstine à ne réparer qu’une chaussure par paire, mais il est très persévérant quand il s’agit de piéger les voleurs ou les avares. Gardien des trésors « elfiques », il fait apparaître et disparaître les arcs-en-ciel indicateurs de chaudrons d’or.
Bref, mieux vaut l’avoir dans votre poche ! Pour amadouer cet incorrigible gourmand, rien de tel qu’une part de tourte aux fruits, une portion de ragoût de mouton ou une tartine de fromage grillée.

Religions et croyances

On ne vous l'apprendra pas, l'Irlande est un pays de forte tradition religieuse. Vous aurez l'occasion de vous en rendre compte : statues de la Vierge au détour du chemin, affluence à la messe du dimanche et, sur certaines radios, minute de silence pour la prière du soir.
Tous les ans, l'ascension du Croagh Patrick rassemble des centaines de milliers de pèlerins, et la minuscule île du Purgatoire-de-Saint-Patrick (Donegal) peut recevoir jusqu'à 2 500 pénitents pour 3 nuits de prières et de mortification.
Pour comprendre une telle ferveur, il faut faire un petit retour en arrière. Le christianisme s'est imposé en douceur et n'a pas relégué les anciens lieux et personnages sacrés au rang d'antiquités diaboliques. Il les a assimilés.

La religion catholique est devenue le symbole de la résistance irlandaise face à l'envahisseur anglican. Daniel O’Connell a fondé l’Association catholique et réuni, en 1843, près de 1 million de personnes à Tara (ancienne capitale des rois celtes, encore un mélange celto-catho) ; enfin, la Constitution de 1922 présente un aspect résolument clérical.

La place importante de la religion n’est évidemment pas étrangère au conservatisme de l’Irlande sur les questions de société. Il a fallu attendre 1993 pour que l’homosexualité soit dépénalisée, le divorce n’est légal que depuis 1996, et l’avortement est possible depuis seulement 2013... mais uniquement lorsque la vie de la mère est en danger !

Ces dernières années, les révélations sur les agissements scandaleux de religieuses à la tête de blanchisseries pour mères célibataires ainsi que les dénonciations de prêtres pédophiles ont mis à mal la foi sans mesure que les Irlandais vouaient à l’Église.

Dernière preuve en date : l’adoption du mariage gay en 2015, et ce, malgré la très vive opposition du clergé...
Et, désormais, près d’un Irlandais sur 10 se déclare « sans religion », soit une forte progression (73,6 % !) entre 2011 et 2016. Les catholiques, quant à eux, ne constituent plus « que » 78,3 % de la population.

Voyage Irlande

Bons Plans Voyage Irlande

Services voyage



Forum Irlande

Voir tous les messages

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Irlande

Vos discussions préférées du forum Irlande

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Irlande

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Irlande

Agenda Irlande

Irlande Les articles à lire

Capitale de la République d’Irlande, Dublin est une des destinations urbaines les plus...