Transports et déplacements Copenhague

Le centre de la ville se parcourt très aisément à pied ou à vélo.

Les transports en commun

Les bus

Fonctionnent grosso modo de 5h (6h le dimanche) à 0h30, avec en plus sur certaines lignes des bus de nuit (N) aux fréquences très réduites (bien se renseigner au préalable). Les bus jaune et bleu (S) sont les plus rapides, mais ils marquent moins d’arrêts.
On peut acheter son billet à bord, mais seulement en payant en monnaie à la machine automatique.

S-tog (S-train)

C’est le train de banlieue, qui dessert assez largement la Sealand, jusqu’à Køge au sud, Klampenborg et Hillerød au nord. Mêmes horaires que les bus. Certaines lignes régionales assurent un service les nuits de vendredi à samedi et de samedi à dimanche. À noter que la carte InterRail est valable dans les S-tog (car ils appartiennent au DSB) mais pas dans les bus ni le métro.

Métro

Copenhague est dotée d’un métro entièrement automatisé. Il compte actuellement deux lignes. Surtout utile pour rejoindre le centre depuis l’aéroport ou pour ceux qui logeraient en banlieue. Il fonctionne 24h/24, avec des passages toutes les 2 à 20 mn selon la section et le moment de la journée. Une 3e ligne, circulaire, est en construction (inauguration prévue en 2018).

  • Plus d’infos sur m.dk

Havnebus (bateau-bus)

Ce bus aquatique (lignes numéros 991-992 selon le sens) relie toute l’année en 50 mn Teglholmen, au sud de la ville, à Refshaleøen, tout au nord via, entre autres, Islands Brygge, la Kongelige Blibliotek, Nyhavn, le Kongelige Operaen et la Petite Sirène (arrêt Kastellet). Fonctionne de 6h30 (9h45 le week-end) à 20h45 (dernier départ) selon météo ; passages toutes les 20-40 mn. La ligne n° 993 relie seulement le Kongelige Operaen à Nyhavn, toutes les 20 mn environ, de 9h à 23h, du lundi au vendredi seulement

Titres et cartes de transport

- On rappelle que l’accès aux transports en commun est inclus dans la Copenhagen Card (CPH Card).

- Un système de tarifs communs permet la correspondance gratuite entre les bus,bateaux-bus, métro et trains dans tout le « Grand Copenhague » - en fait, dans toute la Sealand du Nord, incluant Helsingør au nord, Roskilde à l’ouest et Køge au sud.

- Attention : s’il n’y aucune barrière à l’entrée des stations de train et de métro, la validation est tout de même obligatoire (repérer les boîtiers sur les quais). Sinon, l’amende est salée !

- Le réseau est divisé en neuf zones, mais deux ou trois suffisent pour explorer Copenhague même. Billet deux zones (le minimum) : 24 Dk ; trois zones : 38 Dk (pour l'aéroport, par exemple). Billet toute zone (pour rejoindre Roskilde par exemple) : 108 Dk. Vendus aux guichets, dans les distributeurs et par le chauffeur de bus (pièces ou petits billets seulement). Un adulte payant ouvre la gratuité à deux enfants de moins de 12 ans.
Attention, la validité des billets dépend du nombre de zones : 1h jusqu’à trois zones, 1h30 jusqu’à six, 2h au-delà. Les adeptes de la petite reine noteront qu’il est possible de transporter son vélo dans les transports en commun. Dans le métro, il faut juste acheter un billet spécial pour sa monture. Gratuit dans le S-tog. De septembre à mai, pas de vélos aux heures de pointe (de 7h à 9h et de 15h30 à 17h).

- City Pass : valide sur tous les métros, bus et trains dans la limite des zones 1-4. Compter 80 Dk pour 24h et 200 Dk pour 72h.

- Ticket 24h : en vente aux guichets des gares et des stations et au terminal des bus, Rådhuspladsen. Coût : 130 Dk à partir de 16 ans, 65 Dk pour les 13-15 ans, gratuit pour les plus jeunes. Intéressant pour une journée bien remplie, il est valable pour le Grand Copenhague, c’est-à-dire pour toutes les zones.

- Flexcard : carte valable pendant 7 ou 30 jours, avec un nombre de trajets illimité. On paie en fonction du nombre de zones désirées. Prix : 250-675 Dk selon les zones. Pas de réduction enfants. Une Flexcard peut être utilisée par plusieurs personnes, pourvu que ce ne soit pas en même temps !

Le vélo

On le dit et le redit, c’est à vélo qu’il faut arpenter la ville ! Le réseau cyclable est efficace et couvre l’ensemble des routes. Rapidité assurée. Pas de problème de parking, bien que la ville commence à être encombrée de vélos abandonnés... Attention, les vélos ont priorité sur les voitures et même sur les piétons.

- Règles de sécurité : à Copenhague, le vélo est un vrai moyen de transport. Aux heures de pointe, ça roule à touche-touche sur les pistes cyclables, et certains ont le coup de pédale puissant. Quelques règles s’imposent donc. Signaler chaque changement de direction en levant distinctement la main. Idem avant de s’arrêter, on lève le bras gauche, comme pour dire « hugh » ! Respecter les marquages au sol et les feux de signalisation. Vigilance de rigueur au niveau des carrefours et surtout des contre-allées.

Location de vélos

Location de vélos
Nombreux loueurs en ville, service que proposent aussi pas mal d’hôtels. Pour l’anecdote, sachez que ceux-ci sont fournis par la même compagnie, donc les antivols des vélos s’ouvrent tous avec la même clé ! Il n’est donc pas rare qu’un vacancier se trompe de vélo, et parte avec le vôtre...

  • Københavns Cyklebørs :  loc à partir de 75 Dk par jour ; tarifs dégressifs à partir de 3 jours. Caution 500 Dk.
  • Baisikeli : à partir de 80 Dk par jour ; journée supplémentaire 40 Dk seulement. Cette agence se distingue des autres car en plus, vous ferez une bonne action en aidant à l’envoi de vélos d’occasion au Sierra Leone et en Tanzanie.
  • Pedal Atleten : Accès par le quai. En face de la gare, petite pyramide de verre et d’alu surplombant les voies. Lun-ven 8h-18h, sam 10h-15h. Loc à partir de 100 Dk par jour.
  • Gobike : compter 25 Dk par heure. Système de vélos en libre-service disséminés dans plusieurs stations en ville. On s’inscrit par avance sur le site internet, muni de sa carte de paiement. Les vélos sont équipés d’une tablette qui vous indique la route à suivre pour la destination choisie. Cela dit, les stations sont peu nombreuses, ce qui rend le système peu pratique et finalement assez cher. Plus simple d’aller chez un loueur privé.
  • Sögreni : Les Danois aiment les vélos et le design. Soren Sögreni travaille les deux à la fois dans sa boutique de vente, location et réparation. Bécanes et accessoires vintage, tous originaux dans tous les sens du terme.

Pour tout renseignement concernant la pratique du vélo :

Le rickshaw

Plusieurs compagnies de triporteurs à propulsion humaine battent le pavé de Copenhague. Ces rickshaws vous attendent dans le centre-ville (surtout le soir).

Entendez-vous impérativement avec le « chauffeur » sur le prix de la course ou de la visite. Sinon, on les hèle au passage ou on réserve sa course. Pas de tête de station.

La voiture

Nous déconseillons fortement la voiture à Copenhague : nombreux secteurs interdits et parkings chers : compter environ 10-30 Dk par heure selon le quartier de 8h à 18h (8h-17h le samedi). Gratuit les dimanches et jours fériés, mais en semaine on paie même la nuit (tarif réduit) !

Les voitures électriques et les motos sont gratuites en revanche. Les horodateurs acceptent pièces et cartes de paiement.
En cas d’infraction, vous aurez droit à un PV salé ou... à un sabot. Attention, les agents sont plus rapides qu’un maréchal-ferrant ! Si vous utilisez une voiture de location, l’amende sera inévitablement prélevée via votre carte de paiement, sans compter les frais facturés par l'agence.

Voyage Copenhague

Bons Plans Voyage Copenhague

Services voyage



Forum Copenhague

Voir tous les messages
Transport

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Transport Copenhague

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Copenhague

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Copenhague

Agenda Copenhague

Copenhague Les articles à lire

Le Danemark peut aisément se visiter à vélo. Le royaume est en effet riche de 12 000 km...