Lyon par Gérard Bouchu

Gérard Bouchu

Gérard, enquêteur au Routard, nous parle de Lyon, où il s'est rendu à plusieurs reprises pour mettre à jour le guide consacré à la capitale des Gaules.

Bourguignon d’origine, donc volontiers sédentaire, Gérard est devenu par hasard journaliste spécialisé dans les voyages et la gastronomie. Il a ajouté en 1995 un sac à dos à ses sacs isothermes, pour pouvoir travailler tout en gardant le goût des pays visités. Trekkeur urbain plus que voyageur solitaire, il a toujours aussi soif et faim de nouveautés.

En quoi cette destination est-elle unique ?

En quoi cette destination est-elle unique ?
Lyon © SergiyN - stock.adobe.com

Lyon reste la ville des bouchons, ceux qu’on rencontre en passant sous le tunnel de Fourvière, ceux où l’on savoure une authentique cuisine lyonnaise. Mais c’est une autre ville qu’on découvre, du haut de la Croix-Rousse ou à la pointe de la Confluence, avec son musée emblématique qui ouvre la ville sur le futur. Du Parc de la Tête d’Or aux rives reconquises du Rhône et de la Saône, Lyon s’est mise au vert. Au bio et au locavore aussi. Ici, les chefs sont plus reconnus que les politiques. Lyon est désormais la première Cité de la gastronomie de France. Elle en rosit de plaisir le soir venu, sous un éclairage particulièrement étudié pour lui rendre sa beauté.

Des spécialités locales à déguster ?

Des spécialités locales à déguster ?
Rosette de Lyon © EMBorque - stock.adobe.com

On n’aurait jamais cru qu’un jour la ville des mères cuisinières et de Paul Bocuse ferait rimer cuisine et santé au sein d’un Hôtel-Dieu métamorphosé. Où l’on verrait des dizaines de jeunes chefs (et cheffes) ouvrir des tables décomplexées après avoir vu du pays, et respiré d’autres saveurs, d’autres épices. Mais c’est bien dans la richesse de son terroir que Lyon puise ses spécialités : saucisson de Lyon, jésus, rosette (la « légion d’honneur » de Lyon), cervelas, pâté en croûte, difficile de ne pas craquer. Et que dire des quenelles à la sauce Nantua, d’un gâteau de foie de volailles ou de la tarte aux pralines ! Pour se ravitailler, les Halles de la Part-Dieu sont toujours considérées comme le ventre de Lyon, mais ne manquez pas celles, toutes nouvelles, de l’Hôtel-Dieu.

Ton quartier de prédilection ?

Ton quartier de prédilection ?
Quartier de la Croix-Rousse © sanderstock - stock.adobe.com

À Lyon, l’histoire ne se raconte pas forcément au passé. Elle revit quand on arpente le quartier de la Croix-Rousse, notre préféré. Une population jeune s’est accrochée aux pentes, louant d’anciens ateliers de canuts valant de l’or aujourd’hui. On traboule, on se pose dans des cafés ou sur des terrasses où tous les âges se côtoient. Le passé des soyeux, on le revit au Musée des tissus ou à la Maison des Canuts, mais le plus émouvant s'avère cette visite d’un atelier resté dans son jus, que vous ouvrent spécialement les bénévoles de Soierie Vivante.

Un livre à lire ?

Des polars se passant à Lyon et dans la région, il y en a plein les rayons des librairies et le festival Quais du Polar (fin mars) est devenu un des temps forts de la programmation culturelle d’une ville qui n’en manque pas. Et puis il y a les tournages de série, qui ressemblent parfois à s’y méprendre aux images d’actualité, au point qu’on ne sait plus si c’est un épisode de « Chérif » qui se répète à la Croix-Rousse ou une manif ordinaire.

Un souvenir de voyage marquant ?

Cinéma et Miniature ! L’intitulé de ce musée ne dit rien de la magie d’un lieu créé par un fou d’effets spéciaux, un bricoleur de génie que l’on prendrait volontiers pour un électricien quand on le croise avec son échelle. Dan Ohlmann a conservé son atelier de réparation où l’on aperçoit une prothèse destinée à un monstre d’un autre temps ou une maquette représentant une rue de New York. Tout le reste occupe le moindre espace de cette maison du XVe qui cache bien son jeu. Les enfants et les ados adorent les salles consacrées au cinéma, les rêveurs de tous âges restent songeurs devant les vitrines où Dan a reconstitué, depuis plusieurs décennies, une ville et un monde en voie de disparition.

Un moment à partager ?

Un moment à partager ?
Spectacle de marionnettes © alternative photo - stock.adobe.com

Guignol sert de fil rouge au nouveau musée de la Marionnette aménagé dans une partie de l’hôtel Gadagne, mais il n’en est pas la vedette. C’est le plus joli moment qu’on a envie de faire partager aux grands comme aux petits qui errent dans les rues du Vieux-Lyon. Une plongée dans un monde qui se perd dans la nuit des temps, puisqu’on découvre une marionnette articulée de la Préhistoire retrouvée dans une tombe. On rit, on sourit, on s’émeut, on s’inquiète aussi, car certaines marionnettes sont là pour nous apprendre qui tire les ficelles, politiquement, économiquement...

Texte : Routard.com

Lyon et ses environs Les articles à lire

La table à Lyon fut longtemps à l’image de ces fameux bouchons où l’on servait les...

Voyage Lyon et ses environs

Bons Plans Voyage

Services voyage