Bordeaux contemporain

Bordeaux contemporain
Thomas Sanson / Mairie de Bordeaux

Vous étiez restés sur l’image de la belle endormie du XVIIIe siècle ? Retournez donc à Bordeaux ! Depuis plus d’une dizaine d’années, Bordeaux est une ville qui se réinvente. On vous explique pourquoi, avec nos pistes pour découvrir la face cachée de la belle Girondine. Bordeaux contemporaine, suivez le guide…

Un coup de jeune aux quais

C’est sans doute le quartier des quais qui illustre le plus la spectaculaire métamorphose de Bordeaux. Depuis une quinzaine d’années, la ville a retrouvé son éclat d’antan tout en se modernisant. L’apparition du tramway a redessiné l’espace urbain, les façades 18e ont été nettoyées, et les quais réaménagés.

La belle promenade qui longe la Garonne est très vite devenue le spot préféré des Bordelais. Le miroir d’eau, face à la place de la Bourse, est même l’emblème de la ville nouvelle. Toutes les générations se retrouvent sur les quais, agencés pour attirer la foule : skate park, terrains de foot, de basket, de hockey, de beach volley, et un fronton de pelote basque sont installés en bord de fleuve. De quoi s’occuper !

C’est aussi un endroit où les Bordelais aiment faire leur shopping. Les entrepôts accueillent des marques à prix cassés sous le label "quai des marques". Plus loin, la silhouette longiligne du tout nouveau pont Jacques Chaban-Delmas complète le tableau de ce néo-Bordeaux.

La municipalité a aussi pris le parti, risqué, de diminuer la circulation automobile. Et, pour cela, elle a mis les moyens. Une quatrième ligne de tramway verra le jour en 2016. La future ligne D reliera la place des Quinconces au quartier de Cantinole, à Eysines, soit un peu plus de 10 km.

Comme beaucoup de villes, Bordeaux possède son système de vélos en libre-service, Vcub. Mais les habitants du centre ont aussi droit, depuis près de 10 ans, à un vélo gratuit pour circuler ! 3 500 bicyclettes sont ainsi en service. Et 300 "pibal", des vélos-patinettes signés Philippe Starck, vont bientôt venir renouveler le parc.

Bordeaux moderne et arty

Cette ville du 18e fait la part belle à l’art contemporain. Le CAPC, Centre d'Arts Plastiques Contemporains, fête ses 40 ans cette année. Cet espace, installé dans l’entrepôt Lainé, bénéficie d’une programmation temporaire pointue et possède une belle collection d’œuvres permanentes.

Non loin de là, la Base sous-marine, un bunker érigé par les Allemands en 1941 pour accueillir une quarantaine de sous-marins, est transformée en centre culturel (boulevard Alfred Daney).

Bordeaux aime les lieux atypiques. Utopia, son cinéma d’art et d’essai, a pris ses quartiers dans une église.

Dans le quartier de la Bastide, rive droite, une ancienne caserne militaire de 1876, est the place to be. Les locaux graffés de 10 000 m2 ont été investis par Darwin écosystème, un groupe de travail, qui devrait transformer cette friche industrielle en lieu artistique. Certains espaces ont d’autres vocations : on y trouve depuis peu un magasin éco-responsable et, d’ici quelques mois, un  éco-lodge et une crèche ouvriront leurs portes.

Bordeaux by night

Après un apéro dans un des nombreux bars à vin de la ville, on pourra profiter d’un spectacle au Théâtre National de Bordeaux en Aquitaine, dont la direction artistique sera confiée dès l’an prochain à Catherine Marnas, actuellement directrice artistique du pôle théâtre de la friche La Belle de Mai, à Marseille.

Pour l’heure, le lieu à la mode, c’est l’iboat, installé dans un ferry de 687 m2 et sur 3 niveaux sur les Bassins à flots. On y vient pour ses expos, ses projections ciné, son resto, ses concerts, et sa salle clubbing.

À Cenon, dans la banlieue de Bordeaux, Le rocher de Palmer tire aussi son épingle du jeu. Moins underground, cette salle de spectacle de près de 6 700 m2, à la programmation autour des cultures et musiques du monde, vaut le détour.

Bordeaux fait le plein de projets

Plusieurs projets architecturaux s’apprêtent à changer la physionomie de Bordeaux. La CCV, la Cité des Civilisations du Vin, un temple dédié à l’œnologie, est l’une des réalisations phares de la ville. Il sortira de terre en 2016, et devrait redynamiser le quartier des Bassins à flots.

Autre projet d’envergure : le FRAC (fonds régional d’art contemporain) qui ouvrira aussi ses portes dans un nouveau bâtiment signé du cabinet Danois BIG, où seront exposées les 1 000 œuvres de la collection. Il partagera ses locaux au sein de la Meca (Maison de l'économie créative et de la culture Aquitaine) avec des agences culturelles locales.

Bordeaux se veut éco-friendly. Ainsi, un éco-quartier est en train de sortir de terre : Ginko, dans le quartier du lac. Les premiers habitants commencent à s’installer, et, à terme, ils devraient être 5 000 à profiter des infrastructures vertes.

Et, dès septembre prochain, c’est le Mama Shelter, l’hôtel branché du duo Starck-Trigano qui sera inauguré dans un ancien bâtiment de gaz des années 30.

Pour en savoir plus

Voir notre idée week-end Bordeaux

L’office du tourisme de Bordeaux organise un circuit "architecture contemporaine"

Agora, une biennale d’architecture, d’urbanisme et de design, est organisée une année sur deux en septembre. Prochaine édition : du 11 au 14 septembre 2014.

Où manger ?

Incontournable, le brunch du dimanche sur le toit du CAPC.

 

Texte : Carine Keyvan

Mise en ligne :

Aquitaine - Bordelais, Landes Les articles à lire

Voyage Aquitaine - Bordelais, Landes

Bons Plans Voyage

Services voyage