La Catalogne gourmande : 10 raisons d'y aller

La Catalogne gourmande : 10 raisons d'y aller
© ACT.

En partenariat avec l'office de Tourisme de la Catalogne

Terroir d’exception, vins et huiles d’olive réputés, recettes typiques délicieuses, marchés colorés, festivals culinaires, restaurants étoilés et hôtels gastronomiques… La Catalogne est une destination gourmande de premier choix qui ravira les épicuriens et les amateurs de bonne chère, de la Costa Brava au Penedès et de Barcelone aux Pyrénées. Prêts pour un voyage culinaire de l’autre côté des Pyrénées ? Voici 10 bonnes raisons d’aller goûter aux multiples saveurs de la Catalogne…

1/ Découvrir les plats typiques : calçots, pan amb tomaquet, fromages…

1/ Découvrir les plats typiques : calçots, pan amb tomaquet, fromages…
© ACT. - Marc Castellet

Ici, vous allez vous régaler… Il y a tant de bonnes spécialités à goûter, en Catalogne !

Pour commencer, on peut croquer dans un de ces fameux « pa amb tomàquet », une tranche de pain frottée avec de la tomate fraiche et assaisonnée avec du sel et de l’huile d’olive vierge extra. Ces tartines gourmandes accompagnent à merveille les charcuteries - comme le fuet, une délicieuse saucisse sèche -  les anchois de l'Escala et les fromages. De ce côté-là, la Catalogne nous gâte et notamment l’Alt Urgell, véritable terre de fromages.

Enfin, on n’oublie pas de goûter aux « calçots », de bons petits oignons verts cuits au feu de bois (à la braise de sarment de vigne), à déguster avec une sauce Romesco.

Et en dessert ? La crème catalane, pour n’en citer qu’un ! Gourmande, elle est tantôt parfumée à l'anis, à la cannelle ou à la vanille.

2/ Se régaler toute l'année : les produits de saison en Catalogne

2/ Se régaler toute l'année : les produits de saison en Catalogne
© ACT.

Côté produits du terroir, la Catalogne nous gâte, et pas qu’en été. Chaque saison apporte son lot de bonnes choses.

En hiver, c’est le retour des fameux calçots (oignons verts), mais aussi du céleri. Ce dernier se glisse d’ailleurs dans la fameuse soupe « escudella », qui réunit légumes, poulet, boutifarre (saucisses préparées avec de la viande de porc et des épices), pois chiche et boulette de bœuf haché (pilota). Pour le moins généreuse, elle fait le bonheur des grandes tablées, notamment à Noël.

Puis arrive le printemps et, avec lui, les bonnes sardines, mais aussi le thon, le maquereau, le merlu de ligne et autres homards de la Costa Brava. Sans oublier les escargots, très appréciés en Catalogne. On accompagne ces bons produits de pommes de terre nouvelles ou encore de pois tendres. Tomates, aubergines, courgettes… les légumes d’été finissent pour notre plus grand plaisir en « samfaina », une sorte de ratatouille.

En été, les fruits abondent : pêches, abricots, pastèques… on ne sait plus où donner de la tête. Côté viande, les boutifarres filent cette fois-ci sur le barbecue.

Et puis vient l’automne… ses champignons, ses châtaignes, ses courges… sans oublier ses olives ! C’est en cette saison qu’est fabriquée la bonne huile catalane. C’est aussi celle de la grenade, bien juteuse, à déguster aussi bien en dessert que dans une salade.

3/ La Catalogne, l'autre pays du vin

3/ La Catalogne, l'autre pays du vin
© ACT. - Marc Castellet

Epicurienne jusqu’au bout, la Catalogne ! Ici, les amateurs de vins sont comblés. Sur terrain plat, en terrasses… un peu partout, sur la côte et en montagne, les vignes se fondent dans le paysage. Les Grecs en ont introduit la culture dans l’Empordà, au nord-est et les Romains se sont ensuite chargés du sud...

Aujourd’hui, il existe douze AOC, réparties sur tout le territoire. Pour n’en citer que quelques-unes, on goûte notamment aux AOC Penedès et Empordà, mais aussi à l’AOC Cava, un vin mousseux obtenu grâce à la méthode champenoise…

Pour découvrir toutes ces merveilles, on visite l’une des 300 caves ouvertes au public, ainsi que des « cathédrales du vin ». Ces gigantesques édifices ont été construits au début du 20e siècle par Cesar Martinell, disciple de Gaudi.

4/ L'huile d'olive catalane

4/ L'huile d'olive catalane
© ACT.

Un emblème de la gastronomie catalane ? L’huile d’olive, évidemment ! Et ce depuis 3 000 ans… Les oliviers millénaires qui parsèment le paysage sont encore là pour en témoigner.

La plus forte concentration au monde de ces derniers se trouve d’ailleurs à Ulldecona, dans le Montsià. Le Graal, c’est bien sûr l’huile d’olive vierge extra, résultat d’une première pression à froid. Cinq « Oli » sont labellisées AOP : Empordà (produite depuis le VIe s. av. J.-C), Siurana (mille ans de tradition), Terra Alta, Baix Ebre-Montsià. Sans oublier l’huile d’olive « Les Garrigues », labellisée depuis 1975, soit la plus ancienne AOP d’Espagne ! Il existe aussi le label « Oli Millenari » pour celles issues d'oliviers millénaires.

Mais il n’y a pas que les labels, qui comptent : on en trouve également d’excellentes dans les régions de Baix Llobregat, Noguera et le Bages. Comme les vins, chacune révèle une couleur, une texture et des saveurs singulières. Pour se familiariser avec les huiles d’olive catalanes (et y goûter, surtout !), le mieux reste de rendre visite aux producteurs catalans. Ils nous dévoilent alors les secrets de la culture des oliviers et des différentes étapes d’élaboration de cet or liquide....

Si on est de visite au mois d’octobre, c’est encore mieux : on aura alors la chance d’assister - et, pourquoi pas, de participer - à la cueillette des olives.

5/ Arpenter les marchés catalans

5/ Arpenter les marchés catalans
© ACT.

Faire les marchés, un vrai plaisir de voyageur… C’est, de loin, le meilleur moyen pour découvrir les bons produits d’une région et échanger avec les gens du pays. On ne déroge pas à la règle en Catalogne, où les marchés de qualité sont légion.

A Barcelone, on peut faire ses emplettes du lundi au samedi dans trois marchés couverts : le marché de la Boqueria (le tout premier de la ville, depuis 1840), le marché del Ninot et le marché de Santa Caterina, à l’incroyable toiture colorée. Tous les samedis, rendez-vous aussi au plus près des producteurs dans le Parc de Les Tres Xemeneies, où se tient l’un de ces petits « marchés de la Terre », une initiative du mouvement « Slow food ». Même concept dans la ville côtière de Sitges, tous les premiers samedis du mois, dans le Parc del Retiro.

Parmi les autres marchés d’intérêt, citons celui de la cité médiévale de Granollers (en place depuis le 11e  siècle), le marché del Lleó à Gérone (produits de grande qualité), le marché de Tortosa (construit au 19e siècle par Joan Torras, le Gustave Eiffel catalan). Sans oublier le marché de Vic, l'un des plus beaux de toute la Catalogne : il existe depuis le 9e siècle et on y trouve aussi bien des produits locaux que des objets artisanats, des fleurs et des oiseaux !

Quant aux amateurs de produits de la mer, ils ne manqueront pas un tour à la criée. Certaines sont ouvertes à la visite, comme L'Ametlla de Mar (spécialisée dans le thon rouge) dans les Terres de l’Ebre, la criée d’Arenys de Mar sur la Costa Barcelona ou encore celle de Palamos sur la Costa Brava.

6/ Les chefs : une gastronomie étoilée

6/ Les chefs : une gastronomie étoilée
© ACT.

La Catalogne brille au firmament de l’excellence culinaire. 53 : c’est le nombre de restaurants étoilés en Catalogne. Soit, au total, pas moins de 65 étoiles ! Une performance d’autant plus remarquable que Barcelone, avec un record de 31 étoiles, s’affirme incontestablement comme la capitale gastronomique de la péninsule ibérique !

Mais c’est aussi toute la Catalogne qui est distinguée, des Pyrénées au delta de l’Ebre et de la Costa Brava à la région de Lleida, pour la créativité de ses chefs qui subliment les produits locaux et offrent des voyages gustatifs incomparables à leurs hôtes.

Quatre restaurants sont nouvellement étoilés cette année : Cocina Hermanos Torres (Barcelone, 2 étoiles), Terra - Hotel Alàbriga (S’Agaro, 1 étoile), La Barra de Carles Abellan (Barcelone, 1 étoile) et Oria - Monument Hotel (Barcelone, 1 étoile)

Des noms de chefs catalans ? En voici quelques-uns… A commencer par le jeune chef Jordi Cruz, qui a fait décrocher trois étoiles à son restaurant Abac, à Barcelone. Il rejoint les autres grands chefs triplement étoilés que sont Martin Berasategui (Lasarte à Barcelone) et Joan Roca (El Celler de Can Roca à Gérone, régulièrement classé parmi les meilleurs restaurants du monde).

7/ L’aquatourisme avec les pêcheurs

7/ L’aquatourisme avec les pêcheurs
© ACT.

600 km de littoral : autant dire que la pêche fait partie de l’identité catalane ! Pour goûter à du poisson plus frais que frais, on embarque à bord d’un bateau de pêcheur.

Lors de cette partie de pêche, on se familiarise d’abord avec la navigation et le mouillage, avant d’apprendre à manier le filet, débarquer les captures et les trier. Crevettes, poissons… quoi qu’on pêche, on se régale. Le must reste encore la langouste, l’un des fruits de mers les plus réputés et les plus chers.

Plusieurs ports proposent des activités d’aquatourisme. Sur la Costa Daurada : le port de Cambrils. Aux Terres de l'Ebre : le port de Sant Carles de la Ràpita. Sur la Costa Brava : les ports de l’Escala et de Palamós. 

8/ Prendre des cours de cuisine catalane

8/ Prendre des cours de cuisine catalane
© ACT.

Mettre la main à la pâte, c’est encore la meilleure façon de se familiariser avec la gastronomie d’un pays.  A nous les secrets de l’escudella, cette soupe généreuse qui réchauffe l’hiver ! Ou encore, ceux de l’onctueuse crème catalane…

Nombreux sont les chefs à proposer des cours. On peut notamment se rapprocher de salles de cuisine comme l'Aula de Cuina de l'Empordà, le Domus Sent Soví d'Hostalric ou l'Espai del Peix, à Palamós. A Barcelone : bcnKitchen, nous propose au préalable un tour de marché guidé pour dénicher les meilleurs produits, avant de passer derrière les fourneaux.

9/ Des hôtels gastronomiques pour se régaler

9/ Des hôtels gastronomiques pour se régaler
© ACT.

Envie de déconnecter complètement, de prendre du bon temps et de bien manger ? Alors, sans hésiter, on pousse la porte d’un « hôtel gastronomique ». Plus de 45 établissements catalans de toute sorte – de la pension de charme à l’hôtel 5 étoiles - sont labellisés ainsi.  On y est pour le moins chouchoutés. Chaque fois dans un cadre idyllique, on est invités à savourer des plats où les produits du terroir, souvent labellisés, sont sublimés.

Parmi les plus belles adresses, citons l’hôtel « El Far », sur la Costa Brava. Sur une terrasse face à la mer et au phare (qui a inspiré le nom de ce lieu sublime), on se délecte de succulents plats de riz et de poissons, en direct de la criée de Palamos. Sur la Costa Daurada, mention spéciale pour l’hôtel Mas la Boella, établi dans un mas historique du 12e siècle. Les produits, incroyablement cuisinés, sont magnifiés par une huile d’olive on ne peut plus locale, puisqu’elle provient du moulin de l’hôtel (il se visite).

Même concept à l’hôtel gastronomique Diego, dans les Terres de l’Ebre, mais côté viandes. D’une qualité remarquable, elles sont pour la plupart issues de la ferme du responsable, Diego. Dernière adresse pour la route : Can Boix de Peramola, au beau milieu des Pré-Pyrénées. Un cadre époustouflant, à admirer un verre de vin à la main. Le plus dur, c’est encore de choisir parmi les quelque 400 références de la carte…

10/ Célébrer la cuisine : les festivals et fêtes gastronomiques

10/ Célébrer la cuisine : les festivals et fêtes gastronomiques
© ACT.

En matière de festivités, la réputation de la Catalogne - et de l’Espagne en général - n’est plus à faire. Et il n’y en a pas que pour la musique : on fête aussi la gastronomie, à travers foires et marchés.

Plusieurs temps forts à Barcelone. En mars, le « Barcelona Beer Festival », le plus important du sud de l’Europe, nous fait découvrir les bières artisanales de Catalogne et du monde entier. En septembre, c’est au tour des vins, lors du « Mostra de vins i caves de Catalunya ». En octobre, on se régale au « Mercat de Mercats », où les bonnes choses abondent : poisson, fromage, vin, pain et pâtisseries…

Dans toute la Catalogne et tout au long de l’année, les fêtes du vin sont nombreuses. Sur la Costa Barcelona, en juillet, vin et jazz font même fusion lors du festival Vijazz, à Vilafranca del Penedès. Autre produit dûment fêté : le calçot. Cet oignon vert tant apprécié des catalans est célébré en janvier, à Valls, où se tient la « gran festa de la calçotada ». Sans oublier l’huile d’olive ! Les Borges Blanques, capitale de l’huile d’olive, organise chaque année en janvier une grande foire qui réunit des producteurs de tout le pays.

Dans les Terres de l’Ebre, on fête aussi le riz : Festa de la Sega, Festa de la plantada de l’arros... Sans oublier les escargots à Lleida (en mai) et le fromage à la fore « Fira de Sant Ermengol » à la Seu d’Urgell (en octobre). Une liste loin d’être exhaustive…

Pour en savoir plus

Pour préparer votre séjour >> http://www.catalunya.com

La Catalogne sur les réseaux sociaux :

https://www.instagram.com/catalunyaexperience

https://www.facebook.com/catalunyaexperience

https://twitter.com/CatalunyaFR

https://www.youtube.com/user/CatalunyaExperience

https://www.pinterest.fr/catexperience/

Texte : Routard.com

Catalogne Les articles à lire

Voyage Catalogne

Bons Plans Voyage

Services voyage