Indonésie : Komodo, l’archipel aux dragons

Indonésie : Komodo, l’archipel aux dragons
Pink beach sur Komodo island © Thrithot - stock.adobe.com

Émietté entre les îles de Sumbawa et Florès, pile au centre des petites îles de la Sonde (Nusa Tenggara), le parc national de Komodo est mondialement célèbre pour ses « dragons », ses spots de plongée et de snorkeling et sa plastique d'un matin du monde : un Jurassic Park en mer de Chine.

Observer les varans géants (en étant prudent) et leur étrange univers, avant de s'immerger dans l'une des mers les plus riches en faune et flore de la planète, constitue assurément l'une des plus grandes expériences à vivre en Indonésie.

Komodo, un Jurassic Park indonésien

Komodo, un Jurassic Park indonésien
Pulau Padar © Danaan - stock.adobe.com

Couvrant 1 800 km2, le Parc national de Komodo compte un tiers de terres réparties en une trentaine d'îles émiettées à l’est de l’Indonésie, entre les îles de Sumbawa et Florès : Komodo, Rinca et Padar étant les plus grandes. Culminant à 735 m, ces jeunes terres volcaniques ne comptent que 3 villages de pêcheurs, originaires de Sulawesi, Sumbawa et de l'ouest de Florès.

La région déploie une impressionnante palette de couleurs. Blanc éblouissant des plages, parfois pigmentées de rose, savanes épineuses jaunies jusqu'au brûlé – il s’agit de la région la plus sèche d'Indonésie –, couronnes déchiquetées des palmiers lontar et tonsures des reliefs rugueux contrastent violemment avec le bleu-vert polarisé de l'océan. Un vol de ptérodactyles ne surprendrait guère dans ce monde perdu et étrange !

Quelque 280 espèces terrestres peuplent le parc. 25 sont protégées, dont bien sûr les varans de Komodo, géants au point d'être appelés « dragons »  dans les langues qui ne s'embarrassent pas avec les ressemblances, mais aussi des espèces de chauves-souris, d'oiseaux…

« Ici, il y a des dragons ! » légendaient les anciennes cartes maritimes de ces îles mystérieuses. En 1926, l'aventurier explorateur W. Douglas Burden confirme l’info en ramenant des varans au zoo du Bronx ! Ils meurent rapidement, mais le récit de son aventure inspirera l'éternel « King Kong »...

Hantant Komodo, Rinca, 2 îlots et quelques poches sur Florès, le varan règne sur l'écosystème du parc. Sa population est estimée à  3 000 individus, dont 75 % de mâles. Inquiétant et surpuissant, il peut atteindre 3 m 50 de long et peser 170 kg.

Komodo, attention dragon !

Komodo, attention dragon !
Dragons de Komodo sur Rinca Island © Uryadnikov Sergey - stock.adobe.com

Pourquoi ne trouve-t-on ce super lézard qu'ici ? D'abord, parce que l'environnement convient aux varans de Komodo. Ensuite, ces rivages inhospitaliers sont éloignés des grandes routes maritimes. Enfin, sa chasse est réputée très difficile, et sa peau, parsemée de picots osseux, ne vaut rien à être tannée.

Pour observer les « dragons », des excursions d’1 h 30 sont organisées depuis Loh Liang (Komodo) ou Loh Buaya (Rinca). Variable selon les périodes et lieux, le  taux de rencontre est faible pendant la période de reproduction (juillet) et bon le reste de l'année, plus élevé sur Rinca que Komodo et particulièrement aux alentours des QG des rangers. Une bonne agence locale vous renseignera à ce sujet.

Attention, Rinca et Komodo ne sont ni des zoos ni des parcs animaliers. Les marches sont obligatoirement guidées, les varans se baladant à leur gré. Et les bestioles, particulièrement rapides, ne sont pas franchement pacifiques. Extrêmement rares, les accidents sont en général définitifs, car leurs morsures sont mortelles...

Les mœurs du varan participent généreusement à sa sinistre réputation. Pour chasser, il procède généralement en deux fois, se contentant à la première attaque d'une morsure, puis attendant patiemment que sa proie agonise suite à l'infection de sa blessure. On a longtemps pensé que les bactéries présentes dans sa mâchoire étaient responsables de l'aggravation des plaies. Suite à des découvertes récentes, on pense dorénavant à  un véritable venin.

Autres redoutables habitudes, celle de dévorer ses petits – réduits à grimper aux arbres pour échapper à leurs géniteurs –, de nager parfaitement et d'attaquer dans les eaux ou depuis les rivages, comme un croco, pour ne citer que ça.

Plongée, snorkeling, plages et panoramas superbes

Plongée, snorkeling, plages et panoramas superbes
Raies manta © sergemi - stock.adobe.com

Varans ou pas, la majorité des visiteurs visite les îles du parc de Komodo pour ses fonds sous-marins mondialement réputés, praticables aussi bien en plongée qu'avec masque et tuba, et pour s'immortaliser dans divers panoramas qui font le buzz sur les réseaux sociaux. Coraux multicolores, tortues, requins débonnaires, raies mantas sont bien de la partie, et en abondance.

Côté plongée, de violents courants réservent, selon les périodes, certains sites aux experts : ainsi, la célèbre dérivante Manta point, où l'on croise ces oniriques créatures, plantées face au courant leur apportant leur garde-manger. Quant à la cuvette sous-marine Cauldron (« le Chaudron »), elle aspire puis rejette ses visiteurs.   

Des dérives plus calmes s'orchestrent dans les étroits chéneaux des îles Lawalaut et Lawadarat, surplombant des canyons garnis d'une intense vie sous-marine. Modeste à la surface, le « rocher percé » Batu Bolong abrite un merveilleux et perpétuel festival sous-marin, tandis que les îles de Kelor et Kalong proposent leurs plongées tranquilles.

Îlot de Taka Makassar, double baie de Padar, Gili Laba ou Pantai Merah (Pink Beach), une plage véritablement rose... Autant de sites qui invitent à la contemplation. Aux plages de Donggo Beach ou Kilo, les baignades précèdent  des couchers de soleil incendiaires.

Dotée de bungalows, l'île de Kanawa accueille les petites escales, le temps d'une boisson et de farniente. Avec un peu de chance, dauphins ou tortues patrouillent les alentours. Proches de Labuanbajo, quelques autres îles (Pulau) comme Seraya, Bidadari et Sebayur possèdent des resorts. 

Labuan Bajo, la porte d'accès à Komodo

Labuan Bajo, la porte d'accès à Komodo
Coucher de soleil dans la baie de Labuan Bajo © globetrotter1 - stock.adobe.com

99 % des visiteurs abordent le Parc National de Komodo par le port de Labuan Bajo, situé sur la côte occidentale de Florès. 

Sélectionné par le gouvernement pour devenir l'un des nouveaux Bali, l'ensemble formé par le Parc de Komodo et la région de Labuanbajo profite des puissants aimants que sont la plongée et les varans de Komodo.

Objectif annoncé : 500 000 visiteurs dès 2019. Malheureusement, sans plan global et gestion rigoureuse, ce  chiffre serait synonyme de sur-tourisme et de ruine probable pour la biodiversité régionale et les pêcheurs. Or, la situation actuelle, dominée par la spéculation et la corruption, ne laisse rien présager de bon. Cette dérive déborde jusqu'au port, où elle s'illustre à travers la précarité, le mauvais état et le manque de propreté de beaucoup des bateaux « premier prix » pour Komodo.

Ces problèmes n'empêchent pas les visiteurs de s’attabler avec grand plaisir aux terrasses avec vue sur la très jolie baie. Les superbes couchers de soleil animent des scènes marines constellées des photogéniques silhouettes d'îlots et de bateaux, dont d'élégants pinisi traditionnels en bois. Chaque soir ou presque résonne la sirène d'un des grands navires de la compagnie maritime nationale Pelni, véritable liant des peuples de l'archipel, convoyant fret et passagers.

Plaisir non négligeable, la petite ville compte les meilleurs restos à l'est de Bali. Ils mitonnent notamment une sélection de bons plats occidentaux, plébiscités par les nombreux plongeurs, plus en fonds que la moyenne des voyageurs.

Organiser sa croisière dans le parc de Komodo

Organiser sa croisière dans le parc de Komodo
Bateaux à kelor Island © Thrithot - stock.adobe.com

Labuan Bajo regorge évidemment d'interlocuteurs plus ou moins sérieux pour les sorties en bateau (voir la fiche pratique). Organisées entre mi-avril (parfois dès mars) et mi-décembre – météo  peu favorable en dehors de ces périodes –, les sorties et petites croisières dans le parc de Komodo durent de 1 à 3 jours. Elles combinent généralement la découverte des varans (Rinca et/ou Komodo) à celle des fonds marins et des sites remarquables (plages, points de vue).

Avertissement : les agences les moins chères ne possèdent pas de bateau (à l’exception de la Perama). Elles agissent en intermédiaire. En cas de problème, le capitaine du bateau et l'agence se renverront la balle sur votre dos. Ne réservez pas dans la précipitation, même si on vous prétend qu'il n'y aura bientôt plus de places. Bien lire les contrats, questionner les conditions si nécessaire. Ne pas hésiter à en faire rajouter par écrit sur son reçu de réservation. Savoir que les critères de qualité et de sécurité sont régulièrement insuffisants sur ces bateaux rudimentaires. Les équipages sont parfois novices et abîment les récifs !

En conséquence, il est judicieux de monter en gamme et de privilégier les opérateurs affrétant leurs propres bateaux. Voir notre fiche pratique et coup de cœur ci-dessous. Évidemment le budget grimpe, mais si vous devez à un moment de votre voyage faire un effort, c'est le moment ! 

Grand classique régional, la croisière Lombok-Florès (Labuanbajo) dure 3-4 nuits. Elle ajoute la spectaculaire côte nord de Sumbawa (îles de Moyo et Satonda, vue sur les volcans) aux merveilles de Komodo. À nouveau, qualité et sécurité dépendront en grande partie du budget consacré. Les départs sont plus fréquents depuis Lombok et proposés dans les agences de Bali.

Fiche pratique

Consulter nos guides en ligne Indonésie et Bali

Argent: 1 € = 16 000 Rps. Abréviation : "K" = 1 000 Rps

Comment y aller ?

Aéroport principal à Labuan Bajo, aéroports secondaires à Ende et Maumere. Bali-Labuan Bajo : plusieurs vols/j avec Garuda, Wings, Lion Air.

Où dormir, manger et boire un verre ?

À Labuan Bajo

Adresses situées sur  Jl Soekarno Hatta, rue principale du centre-ville,  sauf mention contraire.

Manta Homestay : en surplomb. Double 250-310 K. Bon état général et accueil, mais ne pas réserver les tours ici.

Eco Tree O'Tel : Tél. : (0)38541561 très belle vue côté baie. Double à partir de 30 €, terrasses resto-bar. Archi originale, en partie en bois. Bonnes prestations.

Warung Mama : tlj sf mardi 8-22 h. Buffet self-service à l'indonésienne. 

Catur'z Kopi Club : tlj sf lun. Cuisine indonésienne soignée et originale (env 30 K le plat), bons cafés. 

Paradise Bar & Restaurant : en direction de Waecicu, 1 km au nord du centre, en surplomb face à la mer. Tél. : +62-(0)38541733. 50 % branché, 50 % reggae, parfait pour une bière.

La Bajo : sert et diffuse le meilleur café de l'île.

-  La Cucina : Tél. : (0)812-3851-2172. Tlj 6 h 30-22 h 30. Petits et grands plats 30-80 K.  Bruschetta, focaccia, pizzas et pâtes maison dans cette cantine italienne à la mer, avec balcon sur la baie.

- Resto Mediterraneo : belle salle intérieure ou avancée couverte vers la rue. Plats bien présentés, carpaccios, poissons et viandes 50-180 K, vins.

Île de Komodo  

Homestay du village  accès en bateau public tous les matins (3-4 h de trajet).

Croisière en bateau dans le parc de Komodo et alentours : programme de base des bateaux budget :

1 j : en général Padar-Komodo-Pink Beach, à partir de 500 K/pers, 1 500 K/bateau privatisé (1 j snorkeling seulement, 350 K/pers).

2 j/1 nuit, avec Rinca et Komodo, à partir de 800 K (5 500 K/bateau privatisé).

3 j/2 nuits (à Kalong et Sebajar) : à partir de 1 500-2 200 K/pers (pont-cabine ; 5 500 K/bateau privatisé).

Descriptif du tour classique 2 j/1 nuit bon marché : rdv 8 h, départ vers 10 h ; 1 h 30 jusqu'à Rinca, trekking 2 h max ; 1 h jusqu'à Komodo (arrivée env 12 h 30), trekking 2 h max ; arrivée 15 h 30-16 h à Pink Beach, snorkeling 1 h ; chauves-souris à Kalong (sf si nuageux) ; nuit sur le bateau (matelas et repas sur le pont). Deuxième jour : trek après petit dej, point de vue de Padar 1 h ; 1 h-1 h 30 snorkeling (selon courant) à Manta Point ; snorkeling et escale à Kanawa ; retour à 15-16 h.

Non inclus dans les tarifs : entrée parc Komodo et Rinca, soit environ 220 K/pers (vaut pour les 2 parcs si même jour), guide obligatoire par île env 80 K/groupe de 5 pers max. Prévoir minimum 350 K de budget en plus pour 2 j.

Notre coup de cœur

Bali Shanti Cruise : Tél. : +62-(0)821-4418-4401. Réservation le plus à l'avance possible, le programme des sorties évoluant selon la formule « premier arrivé, premier servi ». Ludo, un Français ayant beaucoup voyagé avant de tomber amoureux de la région, affrète son Duyung, un pinisi traditionnel en bois aux sorties régionales. Spacieux et confortable, il est probablement le mieux placé en rapport qualité-prix à Labuan Bajo.  Plébiscité par les familles et les groupes d'amis, les tarifs restent accessibles : 155€/j ; minimum 4 pers, max 8 pers (voir nos conseils ci-dessus). Professionnalisme, passion et convivialité du capitaine et de l'équipage emportent la mise. Les programmes sont le plus souvent personnalisés sur une base terre et mer, avec snorkeling, l'option plongée, en baptême ou à la carte  (certifs demandés selon les cas) étant toujours possible, tout comme des sorties « 100 % plongée »s pour les passionnés.

Agence de voyage

Shanti Travel Indonésie : Tel: France: +33-(0)980080635; Bali : +62-(0)813-5320-9905. Antenne indonésienne d’une agence française spécialisée en voyage sur-mesure en Asie. Très bonne connaissance du terrain et grande réactivité, même en dernière minute. Tarifs compétitifs. À titre indicatif : à partir de 100 €/pers/

Autres opérateurs locaux

Wicked Divers / Live aboard Komodo : Tél. : +62-(0)813-3851-8480. Opérateur de plongée et sorties aventure très sérieux, engagé dans la protection des écosystèmes. 6 pers max. Cabines 1 j avec 2 sites de snorkeling dont Manta Point + trek de Padar 650 K/pers, tout inclus. 3 j/2 nuits, 4 K/pers avec Rinca, 3-4 activités/j (dont du kayak) mais pas Komodo.

Wunderpus : Tél. : (0)821-4480-2882. 2 j/1 nuit et 3 j/2 nuits, 3 et 5 K, snorkeling seulement, Komodo à rajouter.

Bowt Tour : bateau avec fond en verre : Tél. : (0)812-8686-9921. 8 pers max, sortie à la journée.

-  Alaba Cruise : affrète les modernes My Aosta (12 pers) et MV Molise (34 pers). 1à 2 j, 700 K/pers, 1 j, 1 200 K/pers.  

-  Perama : agence de transports et excursions bien connue des voyageurs. Prestations imparfaites, mais c'est une des rares « budget » possédant ses propres bateaux. Programmes sur  Komodo et Lombok-Florès (à partir de 1 500/2 200 K, pont/cabine pour 2 j/2 nuits).

Croisière Adelaar, catégorie luxe, sur une ancienne goélette hollandaise. À partir de 3 850 € pour Komodo (10 j AR depuis Bali).

Éviter Komodo Explorer Jl Soekarno Hatta n° 84, proche de l'office de tourisme, à côté de Diver's Paradise. 

Texte : Dominique Roland

Mise en ligne :

Indonésie Les articles à lire

Voyage Indonésie

Bons Plans Voyage

Services voyage