Sault : en Provence, au pays des lavandes

Sault : en Provence, au pays des lavandes
Sault © cge2010 - stock.adobe.com

Sur les contreforts du mont Ventoux, à 1h de route d'Avignon, le plateau de Sault (Vaucluse) est le haut lieu de la lavande fine. À 800 m d’altitude, ses champs déclinent un camaïeu de gris rosés, bleus, mauves, violets, encadrés çà et là par le vert des forêts, le jaune des genêts ou des cultures et un ciel souvent bleu azur.

Ici, la nature offre généreusement des paysages qui ravissent tant de photographes. Car elle est belle, cette lavande ! Elle sent bon, nous fait du bien et nous dépayse tellement. Jean Giono avait trouvé les mots justes : « La lavande est l’âme de la Provence ».

En Provence, le pays de l'or bleu

En Provence, le pays de l'or bleu
Récolte de la lavande © AL PHOTOGRAPHY - stock.adobe.com

Dans la région, elle pousse à l’état sauvage depuis les Romains, qui l’utilisaient déjà pour conserver le linge. L’engouement des parfumeurs dès la fin du 19e siècle pour la Lavendula Augustifolia marqua le début du développement de sa culture et de sa distillation.

Sur le plateau de Sault, la lavande jouit de conditions climatiques optimales et sa qualité exceptionnelle lui a valu une appellation d’origine protégée (AOP). Sa floraison s’étale des premiers jours de juillet jusqu’à début août et c’est alors une explosion de couleurs qui s’offre à nos yeux.

Un peu avant la mi-juillet, les lavandiculteurs commencent leur récolte à la faucille pour les bouquets. Puis s’échelonnera la coupe mécanisée des lavandes qui seront égrenées pour les sachets et enfin celle qui sera destinée à la distillation.

Sachets de lavande © Marina - stock.adobe.com

Dans les commerces de Sault, la lavande et le lavandin se déclinent sous toutes les formes : bouquets, miel si parfumé, sachets et coussins garnis à glisser dans nos armoires, huiles essentielles à la qualité exceptionnelle ou nougat dont la maison Boyer, installée au cœur de village depuis 1887, est le fleuron local. Ces produits locaux sont en vente chez les lavandiculteurs, à la Maison des producteurs (une coopérative initiée par des femmes) ou chez Arôma’plantes, qui valorise son label bio.

Bon à savoir : les plants de lavandin sont plus hauts que ceux de la lavande fine, leur couleur est uniforme, alors que celle de la lavande fine, également appelée lavande vraie, peut varier d’un plant à l’autre. Enfin, le lavandin est un arbrisseau qui se ramifie avec plusieurs fleurs, alors que la lavande n’a qu’une seule fleur au bout de sa tige.

Sault, un village provençal à découvrir

Sault, un village provençal à découvrir
Sault © Tilio & Paolo - stock.adobe.com

Perchée sur un promontoire rocheux dominant la vallée, cette petite ville est un véritable carrefour d’où partent en étoile des routes allant vers Apt, les gorges de la Nesque, Carpentras, le mont Ventoux, Vaison-la-Romaine, Sisteron. Il faut prendre le temps de quitter les rues principales pour s’enfoncer dans le village. L’église romane et la place qui lui fait face vous mènent en pente douce vers des venelles plus authentiques offrant certains points de vue inattendus sur la campagne.

Quelques panneaux ponctuent l’itinéraire découverte « sur le pas du loup » qui nous plonge dans le passé de ce village, les restes de son château et son activité jadis trépidante. Ce parcours nous conte l’histoire des rues, des tours et des portes et offre un regard différent. Quant au loup, non, il ne rode pas aux alentours, mais il était, à l’époque, le blason des seigneurs de Sault.

On peut aussi s’amuser en famille à résoudre en 2 h une énigme policière avec le jeu de piste Intrigue dans la ville (kit disponible à l’office de tourisme) en cherchant des indices dans la cité. Ou aller faire une visite au surprenant petit musée (ouvert en été, gratuit).

Bon à savoir : depuis 1515, le marché du mercredi matin est le rendez-vous hebdomadaire des Saltésiens avec les petits producteurs de la région.

Des activités 100 % nature au pied du Ventoux

Des activités 100 % nature au pied du Ventoux
Gorges de la Nesque © mickael - stock.adobe.com

Le matin à la fraîche, marcher sur le Chemin des lavandes en fleurs (5 km, fléché, bitumé), c’est se donner du temps pour observer la nature et admirer ces champs qui alternent leurs couleurs : lavande, épeautre, pois chiches, lentilles… Le site Terra rando propose deux autres tracés depuis Sault (8 et 12 km). Mais vous pouvez aussi vous balader au gré des petits sentiers pour des découvertes inattendues.

Lorsque le sommet du mont Ventoux n’est qu’à 26 km, la tentation du vélo peut être grande. Rappelez-vous qu’il faut de l’entraînement pour s’y atteler, la montée réserve tout de même 1 186 m de dénivelé. Deux jolis itinéraires de la Provence à vélo passent par Sault : le plateau de Sault, et les gorges de la Nesque, canyon vauclusien de 27 km de long avec des paysages panoramiques spectaculaires.

Mais peut-être préférerez-vous tenter l’expérience originale Trott’in lavande, des sorties en trottinette électrique en bordure des champs de lavande (réservation obligatoire à La loge aux lavandes et itinéraires fournis).

Pour comprendre la fabrication de l’huile essentielle, plusieurs distilleries sont ouvertes au public. Mention spéciale pour Arôma’plantes, qui a aménagé le Lavandoscope, véritable espace pédagogique et ludique. Ils proposent, entre autres, un atelier fuseaux pour apprendre à tisser votre bouquet de Provence.

© La Ferme aux Lavandes

Pour admirer et rêver, imaginer, se laisser porter, rien de tel que de se prélasser dans l’une des chaises longues en bordure d’un grand champ bleuté, mises gracieusement à disposition par La Ferme aux lavandes. Ce domaine est une belle histoire familiale sur 5 générations où l’on aime les plantes et les cultures. Catherine Liardet a approfondi ses connaissances en étudiant l’agronomie et en parcourant le monde. Aujourd’hui elle dirige l’exploitation, chérit son jardin de roses anciennes et guide des visites dans les champs de lavande.

Autre alternative en pays de Sault, prendre de la hauteur avec Ventoux parapente, qui permet des vols en tandem avec des perspectives uniques en survolant les champs de lavande et le mont Ventoux.

Bon à savoir : une aire de pique-nique ombragée et aménagée avec tables et chaises est ouverte de mai à octobre à La ferme aux lavandes. La fête de la lavande à Sault a toujours lieu le 15 août.

Les sentiers des lavandes, au bonheur des photographes

Les sentiers des lavandes, au bonheur des photographes
Le Mont Ventoux depuis Ferrassières © Marina - stock.adobe.com

La lavande est partout, souvent sagement alignée, parfois sauvage au milieu des herbes folles. Mais pour en profiter pleinement, il faut aller à sa rencontre, sortir des routes balisées, s’aventurer dans des chemins de terre, relier de petits villages aux environs. La route qui serpente vers Monieux offre de jolies vues sur les champs d’épeautre et de lavande avec Sault en toile de fond. Ce village est la première étape des gorges de la Nesque, des artistes y ont leur atelier et le musée de la truffe du Ventoux surprendra les curieux.

Ferrassières, à 10 km de Sault, vous fait mettre le pied dans la Drôme provençale. Ce village de 120 habitants attire pas mal de monde. Sa fête de la lavande est célébrée le premier dimanche de juillet au début de la floraison (reportée à 2022).

Certains champs en bordure de la route sont d’une telle intensité que les voitures s’y arrêtent pour que chacun puisse immortaliser cette couleur presque irréelle. Mais là aussi, il faut oser s’aventurer en dehors des grands axes.

Aurel © hardyuno - stock.adobe.com

Le sentier botanique des lavandes fléché par Nathalie Busi, part de son parking Ho ! Bouquet de lavande. C’est une jolie balade avec deux circuits possibles (3,3 ou 4,6 km), jalonnés d’explications sur la culture des lavandes. Ils offrent des points de vue majestueux sur le Géant de Provence ou le plateau d’Albion.

Parfois au milieu d’un champ bleuté apparaît un borie, une petite cabane basse en pierre sèche, qui servait d’abris pour le matériel agricole. Sa couleur ocre crée un contraste saisissant avec le bleu-violet des lavandes et la verdure de la végétation environnante. Des moments visuellement magiques pour tous ceux qui aiment photographier la nature.

Une jolie route entre champs et forêts relie Aurel. Ce village perché réserve une halte très provençale, avec l’atelier de la céramiste, le champ de lavande en contrebas, la petite église dont le clocher est couvert de tuiles vernissées et La table d’Audrey en bordure de route, qui a bonne réputation.

Bon à savoir : la période de floraison des lavandes est courte et il est préférable de privilégier les 15 premiers jours de juillet avant que la récolte ne commence.

Bonus vidéo : Lavandes vivantes et sauvages, réalisé par Nicolas Ughetto, photographe et fils du pays de Sault, qui nous offre un panorama de cet écosystème en toutes saisons.

Fiche pratique

Retrouvez tous les bons plans, adresses et infos pratiques dans le guide du Routard Provence en librairie.

Consulter notre guide en ligne Provence

Lire aussi nos articles En Provence, sur les routes de la lavande et Plateau de Valensole, au pays de la lavande

Comment y aller ?

Gare TGV d’Avignon, puis voiture jusqu’à Sault (71 km).

En voiture, compter 1 h 55 depuis Marseille.

Où dormir ?

- La Bastide des Bourguets : route de Monieux. Tél. : 04 90 64 11 90. Doubles 110-275 €. Table d’hôtes 3 soirs par semaine, menu 29,50 € (sur réservation). Restaurée avec goût, cette demeure provençale et sa piscine sont littéralement entourées de champs de lavande. Kevin et Steve gèrent également plusieurs gites dans le coin et sont une mine d’informations.

- La Maguette : route de Javon. Tél. : 06 82 96 19 97. Doubles 85-75 €. Table d’hôtes sam/dim midi, repas complet 30 € (sur réservation, vin inclus et produits de la ferme). Cette ferme auberge dispose de deux chambres claires et accueillantes s’ouvrant sur le jardin, au milieu de la nature. Les camping-cars sont les bienvenus gracieusement.

Où manger ?

- Le Provençal : rue Porte des Aires. Tél. : 04 90 64 09 09. Menus à 19-25 €. Dans le village, avec une petite terrasse, une belle cuisine préparée avec des produits du terroir.

- Le petit jardin : rue Grande, dans le village. Tél. : 04 86 71 46 90. À la carte 20-30 €. Comme son nom l’indique, on y déjeune avec plaisir en extérieur. Une cuisine soignée, conviviale et préparée avec des produits souvent locaux et de saison. Que de bonnes surprises.

Activités

- Ventoux parapente : Impasse du Cèdre, hameau de St-Jean. Tél. : 06 50 64 22 50.

- Trott’in lavande : quartier la Coustière. Tél. : 04 90 64 00 14.

- Arôma’plantes : route du mont Ventoux. Tél. : 04 90 64 14 73.

- La Ferme aux lavandes : route du mont Ventoux. Tél. : 06 82 93 52 09.

Texte : Agnès Debiage

Mise en ligne :

Provence Les articles à lire

Voyage Provence

Bons Plans Voyage

Hôtels 5* en Provence à -70%

Hôtels 5* en Provence à -70%

Hôtels
Séjours en Crète jusqu'à -70%

Séjours en Crète jusqu'à -70%

Soleil à moins de 4h
Hôtel 5* sur la Côte d'Azur à -70%

Hôtel 5* sur la Côte d'Azur à -70%

Hôtels

Services voyage