Traditions et coutumes Sri Lanka

Religions et croyances

La religion tient une place considérable dans la vie des Sri Lankais et sa pratique influence chaque instant de la vie quotidienne. Elle correspond d'ailleurs à l'origine des communautés.

Le bouddhisme

Les bouddhistes représentent près de 70 % de la population. Le Sri Lanka conserve la plus longue tradition bouddhiste de notre planète, qui peut notamment s’expliquer par son isolement géographique. Alors que la doctrine originelle se transformait en Inde et dans les autres pays d'Asie, adoptant la voie de vulgarisation appelée « le Grand Véhicule » (Mahayana), elle conservait ici son orthodoxie dans sa version « Petit Véhicule », le Theravada. On l’appelle aussi « doctrine des Anciens ».

Chaque jour de pleine lune est profondément respecté, c'est le poya ! Ce jour-là, on évite les plaisirs futiles et l'on s'abstient de consommer de l'alcool et autres substances euphorisantes.

L'hindouisme

Les hindouistes rassemblent 12,5 % de la population. C'est la religion des Tamouls. Elle s'est développée à l'origine en Inde.

L’hindouisme est fondé sur 2 grands textes sacrés, sorte de sagas mythico-historiques : le Mahabharata et le Ramayana.

Selon la doctrine principale, nous pouvons atteindre l’union parfaite avec une divinité dans notre karma, qui est le résultat de toutes nos actions accomplies dans la vie précédente. L’existence n’étant qu’une suite de cycles où tout se crée et se développe pour se détruire à la fin. Le but étant d’atteindre le moksha, la libération finale de l’âme ! Cette religion est un ensemble très complexe de croyances et de rites envers un panthéon qui compterait plus de 30 000 divinités.

Au sommet de la hiérarchie, la trilogie suprême est constituée de Brahma, le créateur de l’univers, souvent représenté avec 4 têtes, Vishnu, celui qui sauve grâce à ses 4 bras, et Shiva, le destructeur du mal mais aussi maître de la renaissance.

Les autres communautés religieuses

- Les musulmans : environ 9 % de la population, majoritairement des pêcheurs, des commerçants et des agriculteurs. Jusqu'à peu encore, la pratique de l'islam était fort modérée et suivait les rites de base du Coran selon l'orthodoxie sunnite. On observe une radicalisation sensible de certaines communautés. On voit se construire de nombreuses madrasas (écoles coraniques) et mosquées.

- Les chrétiens : ils sont environ 7 % et se répartissent entre catholiques (environ 6 %) et protestants. Les premiers furent évangélisés par les colonisateurs portugais, les seconds par les Anglais et les Hollandais. À Negombo, au nord de Colombo, par exemple, vit une importante communauté chrétienne.

- Les animistes : cela concerne les rares Veddas subsistant encore dans la région de Mayangana. Ils pratiquent un culte très confidentiel dont les fondements s'inspirent de la nature.

Les moines

L'image de moines se promenant dans la rue est une vision insolite pour celui qui débarque au Sri Lanka. Leur robe couleur safran et le grand parasol jaune qui protège leur crâne rasé du soleil tropical ne manquent pas d'attirer le regard.

Le moine bouddhiste est considéré comme un être sans foyer ni emploi et doit gagner sa vie par l'aumône. À la différence du prêtre catholique, le moine ne représente pas un intermédiaire entre le pouvoir tout-puissant et les fidèles. Il suit sa voie spirituelle en quête de la vérité.

Actifs et contemplatifs

Les premiers, ceux que l'on rencontre le plus souvent dans les temples, sont en contact avec les laïcs auxquels ils servent de modèles et guides spirituels.

Les contemplatifs vivent dans des centres de méditation ou des monastères forestiers pour la congrégation des vanavasins. Ils n'ont que peu de contacts avec la population, sauf quand celle-ci leur apporte de la nourriture.

Costumes et traditions

Si certains moines sont fidèles à la tradition, d'autres semblent évoluer avec le temps et la société. Plus cultivés que la moyenne de la population, ils conservent toujours une grande importance politique et sont très respectés. Ils s'impliquent dans la vie sociale, la médecine traditionnelle (ayurvédique), le commerce et autres activités à but non lucratif.

Savoir-vivre et coutumes

- Les bouddhistes ont leur propre symbolique des couleurs. Ainsi, lorsqu’ils vont au temple rendre leurs dévotions, ils s’habillent de blanc, symbole de pureté, de savoir et d’émancipation. S’ils n’attendent pas des touristes en visite culturelle des mêmes temples la même discipline vestimentaire, sachez cependant que vous prenez le risque d’être regardé de travers si vous êtes vêtu de noir des pieds à la tête ! Car le noir est symbole… d’ombre et d’ignorance…

Pas de problème en revanche pour entrer ainsi dans un temple hindou : le noir y est symbole de la pureté originelle, celle de Krishna…

- La main gauche est impure (elle sert à nettoyer les fesses : c’est un point sur lequel bouddhistes, hindous et musulmans sont bien d’accord !).
Résultat, même les gauchers mangent avec leur main droite. D’ailleurs pour se laver les mains, jamais la droite n’entre en contact avec la gauche.

- Les Sri Lankais dodelinent de la tête, comme les Indiens. On a souvent du mal à saisir s’ils répondent oui ou non à une question. Quand nous hochons la tête de haut en bas pour acquiescer, ils l’inclinent de droite à gauche (ce que nous Européens, prenons pour un non). On s’emmêle parfois les pinceaux !

- On ne tourne JAMAIS le dos au Bouddha. Pour prendre une photo, mettez-vous de côté, en biais par rapport à la statue, sinon c’est un blasphème. Et si vous avez un bouddha tatoué sur le corps, planquez-le ! Au risque de vous faire renvoyer du pays.

Habillement

Par respect pour la population qui est très pudique, une tenue décente est conseillée. Pas d'exhibitionnisme ni de topless sur la plage où le naturisme est prohibé. Même dans les stations balnéaires, évitez donc le combo mini-short/haut de maillot ou débardeur. Et messieurs, par pitié, boutonnez vos chemises ! Sur la plage, oui, le maillot est de rigueur mais dans les rues, au restaurant ou dans les supermarchés, resapez-vous !
En ville et sur les sites culturels (surtout dans les monuments religieux), évitez les tenues provocantes qui choqueront. On ne vous laissera d'ailleurs pas entrer ! Ainsi un jean déchiré, un torse nu, des vêtements sales, un décolleté échancré ou un top transparent sont souvent mal perçus par la population locale qui, malgré la modicité de son pouvoir d'achat, est toujours très propre et bien vêtue.

Les monuments religieux, même désaffectés, se visitent toujours pieds nus, épaules et genoux couverts et tête au vent, sans casquette ni chapeau ! Emportez un grand foulard avec vous, léger et peu encombrant, il se glisse facilement dans un sac, sur les épaules ou autour de la taille. Sinon, on vous prête (ou loue) des sarongs à l’entrée des sites religieux.

Comportement

On ne pose jamais pour une photo devant une statue ou une peinture du Bouddha. Lui tourner le dos est est en effet considéré comme un manque de respect. Si vous souhaitez néanmoins photographier l'œuvre, décalez-vous légèrement pour être de côté.

Vous serez aussi étonné et charmé par les salutations de politesse toujours accompagnées de grands sourires. Elles ponctuent toutes les rencontres de la vie quotidienne. C'est « Ayubowan ». Les mains jointes sur la poitrine avec une légère flexion du torse.

Voyage Sri Lanka

Bons Plans Voyage Sri Lanka

Services voyage



Forum Sri Lanka

Voir tous les messages

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Sri Lanka

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Sri Lanka

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Sri Lanka

Agenda Sri Lanka

Sri Lanka Les articles à lire