Activités, sports et loisirs Porto Rico

Plage

Les Portoricains sont des fous de plage. Ils y passent volontiers toute la journée, tous les week-ends, en famille, avec le pique-nique, les glacières remplies de bière, les jeux pour les enfants, les cerfs-volants...

Les plages les plus fréquentées sont celles de Condado et d'Isla Verde, à la sortie est de San Juan, bardées de grands hôtels et d’immeubles à l’urbanisme d’une médiocrité qui n’a d’égale que leur hauteur. Éventuellement, faites escale à Ocean Park, entre Condado et Isla Verde. Adossée à un quartier résidentiel, la plage est plus sport, moins familiale, fréquentée davantage par la jeunesse dorée locale et les Ricains friqués-branchés.

Plus sympa, la côte étendue vers l’est, dans la forêt d’État de Piñones, accessible par la petite route côtière 187. Son statut lui vaut d’avoir échappé aux constructions, une bénédiction en soi. Au programme, cocotiers à foison, chemins de terre glissant sous leurs palmes et rouleaux impressionnants. C’est là le principal hic : seuls quelques secteurs sont un peu protégés, ailleurs la baignade est franchement déconseillée en raison des courants violents qui balayent l’endroit.

Les familles mettent plutôt le cap au nord-est de l’île, vers la plage de Luquillo, parmi les plus jolies (rideau de cocotiers) et les plus sûres pour les enfants. Au sud-ouest, privilégiez Playa Santa et Caña Gorda, à Guánica. La longue plage de Boquerón (près de 5 km !) baigne dans une atmosphère très caraïbe, avec son sable clair, ses palmiers et ses restos de fruits de mer familiaux. Le coin fourmille de tapis de sable discrets, pour ne pas dire secrets, désertes en dehors des week-ends. Autre escale de choix pour ceux qui n’ont pas peur de suer un peu : la Playa El Convento, atteinte à pied, en 3 km, depuis la plage publique de Seven Seas, à Fajardo.

Cela dit, le nec plus ultra, en termes de plages, c’est à Culebra qu’on le trouve. Plus précisément à Flamenco Beach, une plage de toute beauté, glissant doucement en mer, où l’on peut même camper. Pour plus de sérénité, marchez un quart d’heure jusqu’à la Playa Tamarindo ou la Playa Carlos Rosario. Culebra et Vieques possèdent encore pas mal de plages vierges à découvrir.

L’île de Vieques de 34 km de long sur 6 km de large n’est plus un centre d’essais de l’armée américaine ; l’îlot sauvage offre à présent des plages paradisiaques.

Globalement, évitez les balnearios, ces parcs balnéaires très (trop) aménagés, où s’entasse la foule les fins de semaine. Et sachez que, globalement, même les plus beaux cadres sont généralement gâchés par des amas de détritus éparpillés sur le sable et dans les fourrés. Franchement dommage...

Porto Rico est un lieu privilégié pour le surf. En particulier sa côte nord-ouest, autour de Rincón, qui accueillit une première compétition du championnat du monde dès 1968. De décembre à avril, des rouleaux de 6 m peuvent s’y former - aussi beaux que sur le North Shore d’Hawaii, ou presque. Certains parlent d’ailleurs de Caribbean Pipeline

Parmi les spots favoris figurent Puntas, Domes, Steps, Tres Palmas et, pas très loin à Aguadilla, Gas Chambers et Crash Boat. Mentionnons aussi Jobos à Isabela.

Les débutants ne s’aventureront pas forcément dans le coin et se contenteront de prendre des cours à Condado ou Isla Verde.

L’été, lorsque les vagues refluent, les windsurfers prennent le relais des surfeurs au nord-ouest de l’île (de Rincón à Isabela). Ceux qui résident vers Condado et Isla Verde trouveront matériel à louer, écoles et spots appropriés dans le coin - en particulier autour de Punta Las Marías et de la Laguna de Condado.

Plongée

Les fonds marins étendus à l’est de Porto Rico, en direction des îles Vierges, sont peu profonds et couverts de coraux, attirant pas mal de poissons. Plongées depuis la plage, sur les récifs, sur les tombants ou les épaves, dans des grottes, de jour, de nuit… les options sont nombreuses et le niveau de service est bon.

Le nord-est de l’île (avec playa El Convento et les îlots au large de Fajardo) et l’île de Culebra sont considérés comme les Mecque de la plongée et du snorkel. Dans le seul coin d’Humacao, on répertorie plus d’une vingtaine de sites, avec tombants, grottes, dédales rocheux sous-marins et, au printemps, occasionnellement, des dauphins. Le Drift, un site de plongée en dérive, est fréquenté par des requins nourrices. De discrets lamantins vivent même dans le coin, si vous avez de la chance. Vieques n’est pas mal non plus avec, sur la côte ouest, beaucoup de coraux cornes d’élans (elkhorn), de grosses éponges et de conques, des murènes et des mérous. Au large de la Playa Verde, le récif est greffé de têtes de corail énormes. Sur la côte est, on trouve d’autres bons spots face aux playas Azul, Roja, Media Luna et Navio.

Ceux qui restent sur la grande île chausseront masque et tuba au nord-ouest en été (lorsque les vagues se tarissent), ou au sud-ouest toute l’année. Ailleurs, la visibilité est souvent réduite à cause des nombreuses embouchures de rivières. Les plongeurs confirmés pourront, par contre, s’intéresser au fantastique tombant soulignant la côte sud, à plusieurs kilomètres au large. La visibilité y est excellente.

Pour une courte sortie depuis San Juan, il y a La Pocita Underwater Park, situé entre la vieille ville et Condado, près de la plage d’Escambrón. Le Condado Reef attire surtout débutants ou plongeurs en formation.

Kayak et balades en bateau

De plus en plus populaires, les sorties en kayak de mer permettent d’explorer en douceur récifs et mangroves. Inutile d’avoir une quelconque expérience, un peu de force dans les bras suffit ! Parmi les sites de prédilection, certains sortent de l’ordinaire. Ainsi de la Laguna Grande, près de Fajardo, et des deux Bahias Fosforecentes - l’une à Vieques (de loin la mieux), l’autre au sud-ouest de la grande île, près de Guánica.

La nuit, des milliards de dinoflagellés, des algues unicellulaires (qui font partie du plancton), y scintillent de tous leurs feux ! Mais pourquoi donc ? La question continue de diviser les scientifiques. Il semblerait que cela puisse être une technique de reproduction ou une réaction à une menace. En tout cas, le spectacle est assez incroyable. Il s’observe même de satellite ! Sachez qu’il est interdit de se baigner dans ces lieux pour assurer leur protection.

Autres sites de prédilection : la baie de Seven Seas près de Fajardo (nord-est de l’île), les abords d’Humacao pour observer les oiseaux tropicaux et les macaques de Monkey Island, la baie de Tamarindo sur l’île de Culebra, etc.
Prévoyez 50-70 $ selon la durée et le lieu.

Sinon, de nombreux tour opérateurs proposent des sorties en voilier, en catamaran ou en gros bateau à moteur - certains sont même équipés d’un fond vitré et de toboggans pour glisser directement à l’eau.
Kayaking Puerto Rico
Pure Adventure

Pêche

Les Américains ont exporté leur passion du sport fishing à Porto Rico. On traque le tarpon, le dolphin fish au large de la côte sud (depuis Parguera), le marlin bleu et le wahoo, le thon... Chaque capitaine possède un peu ses spécialités et ses coins de prédilection.

Charters à la journée (8h-16h en général), la demi-journée (3h30 à 4h) ou « demi-journée étendue » de 6h ou 7h.

Randonnée

Le site le plus génial pour randonner, c’est à notre avis la forêt pluviale d’El Yunque (forêt nationale). Les petits marcheurs s’offriront de courtes incursions sur les plus petits sentiers, à la découverte de ce milieu bien particulier et de ses habitants (comme la grenouille coquí) ; les autres s’attaqueront au El Toro Trail, grimpant jusqu’au sommet du même nom. Autre balade sympa : le Big Tree Trail jusqu’aux chutes de La Mina. Dans tous les cas, attendez-vous à des averses fréquentes, très fréquentes, à des chemins boueux, très boueux, et à des vêtements trempés, très trempés…

Pour vous sécher, enchaînez (le lendemain, quand même) par une promenade dans la belle forêt sèche de Guánica, au sud-ouest de l’île. Il vous restera encore à explorer la rainforest de Toro Negro (on y trouve un parcours en rappel - zipline), la forêt de Maricao et celle, naine, de Carite. Et si vous en voulez encore, il reste le karst du río Camuy, avec au programme grottes et canyoning.
Acampa Nature Adventure Tours

Équitation et golf

Les Portoricains aiment les chevaux - et plus encore le paso fino, ce descendant des premiers animaux importés sur l’île vers 1510. Cette bête de concours sort aussi des arènes des compétitions pour offrir des balades de 1 ou 2 h bien sympa le long des plages, des sentiers, ou en forêt, dans les parcs. Les amateurs de courses hippiques iront faire un tour du côté du champ de courses d’El Comandante (à Canóvanas) un mercredi, vendredi ou dimanche (toute l’année).

Les amateurs de golf trouveront une vingtaine de parcours à leur portée. Ils sont en général ouverts entre 7 h et 19 h.

Voyage Porto Rico

Bons Plans Voyage Porto Rico

Services voyage



Forum Porto Rico

Voir tous les messages
Activités et visites

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Activités et visites Porto Rico

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Porto Rico

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Agenda Porto Rico