Argent et budget Ghana

Argent, banques, change

Monnaie

La monnaie nationale ghanéenne est le cedi (GHS), qui se divise en cent pesewas (Gp).
Pour l'anecdote, il semblerait que le nom cedi soit dérivé du terme cauri. Ces petits coquillages servaient en effet de monnaie jusqu'à la période de la traite négrière.
On trouve des pièces de 1, 5, 10, 20, 50 pesewas et de 1 cedi ainsi que des billets de 1, 5, 10, 20 et 50 cedis.
En avril 2018, 1 € = 5,4 GHS et 100 GHS = 18 €.

La monnaie ghanéenne a subi en 2007 une redénomination qui est à l'origine d'une certaine confusion, aussi bien parmi les voyageurs que chez les Ghanéens. 1 nouveau cedi équivaut à 10 000 anciens cedis. Le code international de la nouvelle devise est GHS, tandis que GHC désigne l'ancienne devise.

Il est fréquent d'entendre les Ghanéens parler en thousand quand ils utilisent l'ancienne monnaie, et en ghana cedi (voire simplement ghana) pour désigner la nouvelle monnaie. Ainsi, ten thousand équivaut à one ghana.

Bizarrement, le pesewa a plus de mal à se faire accepter que le nouveau cedi, et les petites sommes sont donc souvent exprimées en thousand.

Il est souvent possible de payer en dollars américains, dans les endroits fréquentés par les étrangers (lieux touristiques, compagnies aériennes...), mais les taux de change appliqués sont très désavantageux.

Banques

Les banques auxquelles nous sommes habitués en France sont peu ou pas représentées au Ghana. Seule la Société Générale dispose d'une filiale : la SSB SG. Les principales banques du Ghana sont Standard Chartered, Barclays, Ecobank et Bank of Ghana.
Les agences de ces banques disposent pour la plupart d'un distributeur de billets (ATM).On peut donc retirer de l'argent dans la majorité des grandes villes.

La carte Visa est acceptée mais attention, les distributeurs ne prennent généralement pas la MasterCard. Chez les commerçants, si vous souhaitez payer par carte, sachez que ceux qui l'acceptent utilisent en général le système américain sans code, qui nécessite la signature du porteur.

Change

On trouve de nombreux bureaux de change dans la plupart des villes, grandes ou moyennes.

Les taux de change sont rarement affichés à l'extérieur et ils peuvent être sujets à d'importantes variations d'un bureau à l'autre. Si vous devez changer une somme importante, il peut être utile de prospecter plusieurs bureaux pour trouver le meilleur taux. Certains pratiquent notamment un taux extrêmement désavantageux pour les petites coupures, alors que d'autres ne font pas la différence entre petits et gros billets. Les bureaux qui ne font pas la différence affichent souvent des taux plus intéressants.

La devise la plus répandue au Ghana (et donc celle qui se change le plus facilement) est le dollar américain. La livre sterling et l'euro semblent être eux aussi relativement faciles à changer.

Vous serez peut-être étonnés de retrouver les cambistes qui depuis fort longtemps ont disparu de nos marchés. Au Ghana, ils s'installent souvent aux abords des stations de tro-tros où ils échangent des billets contre de la menue monnaie.

Budget au Ghana

Les prix indiqués sont à considérer avec précaution, car le Ghana connait une très forte inflation, et il semble que celle-ci ne s'applique pas de manière homogène sur tous les produits et dans toutes les régions... À titre indicatif, l'inflation a dépassé les 19 % en mai 2016 mais est retombée autour de 10% en janvier 2018. 
Les prix ci-dessous sont des prix moyens.

Hébergement

Dans une grande ville, il est très difficile de trouver une chambre double à moins de 30 GHS. En moyenne, 90 GHS la nuit pour une guest house de très bonne qualité ou un bon hôtel confortable. Le cas échéant, les conditions d'hygiène et de confort sont très médiocres. Le prix est en général fixé par chambre, indépendamment du nombre d'occupants.

Dans les grandes villes, une large gamme d'hébergements est disponible. Les prix peuvent dépasser les 100 € (pour une chambre double au Novotel d'Accra par exemple). Cela dit, dans la capitale ghanéenne, une chambre double avec ventilateur de plafond et douche individuelle (dite « self-contained ») offre un niveau de confort respectable, et ne devrait pas coûter plus de 100 GHS.

Restauration

Les prix dépendent essentiellement de l'endroit où vous mangez. Un bon fufu (plat traditionnel) avec 2 pièces de viande dans une sauce « graine » (groundnut soup) devrait coûter aux alentours de 3 GHS dans un chop bar. Le même plat peut atteindre 10 ou 11 GHS dans un restaurant simple. Dans les lieux touristiques enfin, le prix peut s'envoler et atteindre les 24 GHS.

Un petit déjeuner local comprenant un thé, deux tranches de pain et une omelette varie selon les mêmes critères entre 2 et 5 GHS.
Toutes sortes de friandises et en-cas sont vendus à la sauvette pour des sommes modiques.

Attractions touristiques

Le budget à consacrer aux activités touristiques proprement dites dépend de votre style de voyage. Il est parfois possible de visiter un site particulier sans avoir à payer. Dans d'autres cas, vous devrez vous acquitter d'un droit d'entrée officiel et éventuellement payer un guide accrédité. Si l'attraction n'est pas encadrée officiellement, des prétendus guides peuvent exiger des salaires mirobolants pour un service souvent très médiocre.

Certains villages, à l'instar d'Amedzofe ou de Tafi Abuipe, ont développé des projets d'éco-tourisme. Vous devez alors payer un droit d'entrée compris entre 5 et 10 GHS. De plus, votre guide attend un tip dont le montant est laissé à votre discrétion (1 ou 2 GHS suffisent généralement). Le droit d'entrée est utilisé pour financer le développement local (école, infirmerie...) et le pourboire du guide est sensé lui permettre de payer ses études.

Marchandage

Dans certains lieux touristiques, les marchands de « souvenirs traditionnels » abondent, tout comme les prétendus guides. De manière quasi-systématique, ils tentent de tirer abusivement profit de la différence de pouvoir d'achat entre Ghanéens et Européens. Vous pouvez alors marchander.

Cela dit, dès que l'on s'éloigne un peu de ces lieux, les commerçants deviennent plus honnêtes et proposent généralement un prix juste. Dès lors, tenter de négocier pour le moindre achat suscite l'étonnement. Selon l'importance de l'achat et si vous hésitez devant un produit, un vendeur entamera naturellement la négociation.

Pour la nourriture, l'hébergement, et les transports en commun, on ne négociera pas (à moins que vous n'achetiez en grande quantité). Méfiez-vous des transports individuels comme les taxis qui fixent volontiers le prix à la tête du client.

Enfin, dans les lieux touristiques gérés par le département gouvernemental en charge du tourisme, les prix sont fixes et non négociables.

Voyage Ghana

Bons Plans Voyage Ghana

Services voyage



Forum Ghana

Voir tous les messages
Argent et budget

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Argent et budget Ghana

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Ghana

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Ghana

Agenda Ghana