Activités, sports et loisirs Barbade

Côté mer

Avancée dans l’Atlantique, la Barbade est l’une des îles antillaises qui se prêtent le mieux à la pratique du surf.

Le spot de référence, c’est le Soup Bowl, à Bathsheba, sur la côte nord-est, « l’un des 3 meilleurs au monde », dixit l’inébranlable Kelly Slater, neuf fois champion du monde de la discipline. Les bons jours, des breaks de 5 à 6 m s’y forment. Mais attention à la sortie : Soup Bowl n’a pas volé son nom et a vite fait de tout mixer, vagues, surfeurs, corail et fonds tapissés d’oursins…

En tout, l’île compte quelque 35 spots, dont certains autrement plus abordables aux débutants. Plusieurs écoles de surf proposent d’ailleurs des cours, simple initiation de 2h, ou « garantie » de vous tenir sur la planche en 2 ou 3 jours.

Les adeptes du kitesurf, quant à eux, se retrouvent plutôt à Silver Sands (Christ Church). Au programme : jumps de 9-10 m lorsque les conditions sont au top ! Location de matos possible sur place.

Les alizés se prêtent à la pratique de nombreux sports nautiques, à commencer par la voile (location et nombreuses excursions en tous genres) et la planche à voile.

Un simple masque sur le nez et un tuba suffisent pour faire du snorkelling, aller à la rencontrer des tortues carets et des poissons des récifs. Le principal récif encercle plus ou moins l’île entre 800 m et 3 km au large. D’autres, plus petits, soulignent le littoral ouest ; ce sont les plus beaux, où l’on observe poissons-perroquets, murènes, hippocampes, barracudas, raies et autres poissons-crapauds - comme Maycocks Bay, Dottins Reef et le mal-nommé Shark Bank.

La plongée avec bouteilles permet aussi d’explorer bon nombre d’épaves. Celle du cargo Stavronikita a été coulée dans le Folkestone Marine Park (côte ouest) pour former un récif artificiel, par 20 à 30 m de fond. Mais c’est en baie de Carlisle que l’on voit le plus d’épaves : il y en aurait près de 200 répertoriées ! La visibilité s’étend habituellement entre 10 m et 20 m.

Pour finir la panoplie des activités marines, mentionnons la pêche au gros. Parmi les prises les plus appréciées : barracuda, marlin, mahimahi (dolphin), thon et thazard-bâtard (wahoo). Les fishing charters sont nombreux.

Sur terre

L’héritage anglais est ici bien vivant. À travers le golf d’abord. La Barbade ne compte pas moins de six 18-trous et trois 9-trous. Parmi eux, le Green Monkey Course, réputé comme étant l’un des plus beaux des Antilles, et le Country Club… où Tiger Woods a convolé en 2004. Si ça, ce n’est pas une référence…

L’équitation est aussi très prisée. Outre les courses organisées à Garrison Savannah (dont la Sandy Lane Gold Cup, le prix de l’Arc de Triomphe local), le polo est souvent à la une. On trouve plus de 300 chevaux entraînés à cette discipline sur l’île. Bien entendu, tout cela est très élitiste, mais on peut assister à des tournois chaque année à partir de décembre.

Hike Barbados organise des promenades guidées gratuites (donation appréciée), plus ou moins ardues, de 8 à 19 km, en coopération avec le National Trust. Départs tôt le matin (vers 6h) et dans l’après-midi (15h30). Pour les marcheurs noctambules et ceux qui dorment debout, il y a même des moon hikes.

L'importance du sport à la Barbade

Cricket à la Barbade

Introduit à la Barbade par les Anglais à la fin du XIXe siècle, le cricket était à l’origine réservé aux colons. Il se diffusa peu à peu dans le reste de la société, mais chaque classe sociale et « raciale » possédait sa propre équipe. Les Wanderers et les Pickwicks représentaient la classe moyenne supérieure blanche et les fonctionnaires de Sa Majesté en poste sur l’île ; les Carlton et YMPC incarnaient quant à eux la classe moyenne inférieure et les travailleurs blancs. Le premier club noir fut celui des Spartans.

Le cricket local a donné plusieurs grands joueurs, à commencer par les « 3 W », tous trois anoblis pour leur activité sportive - Sir Frank Worrell (1er capitaine noir de l’équipe des Petites Antilles), Sir Everton Weekes et Sir Clyde Walcott. Autre « chevalier » du cricket, Garfield (Gary) Sobers est un véritable héros national. Il est considéré par les spécialistes comme le meilleur all-rounder de tous les temps. En gros, un joueur polyvalent qui pouvait aussi bien être lanceur que batteur.

Mentionnons aussi Charlie Griffith, si puissant qu’il fractura un jour le crâne d’un receveur (!) et Wes Hall, devenu ministre des Sports... et pasteur. C’est lui qui a obtenu l’organisation à la Barbade et dans d’autres îles antillaises de la Coupe du monde 2007.

Si vous souhaitez assister à un match, rendez-vous au Kensington Oval. On peut visiter, à deux pas, le Legends of Barbados Cricket Museum. Preuve, s’il en fallait, de l’importance donnée à ce sport sur l’île !

Ryan Brathwaite

Monument culturel à 21 ans ? C’est possible. Depuis sa médaille d’or sur 110 m haies aux championnats du monde d’athlétisme de Berlin en 2009, le jeune athlète est devenu le chouchou des Barbadiens et le symbole de leur volonté de reconnaissance internationale.

Le jour de son retour sur l’île, les écoles ont été fermées plus tôt pour que toute la population puisse aller l’accueillir à l’aéroport ! Une cérémonie s’ensuivit, sous la houlette du Premier ministre, avec tapis rouges, danses, chansons et poèmes…

Enfin un successeur pour Obadele Thompson, le premier médaillé olympique de l’histoire de la Barbade.

Voyage Barbade

Bons Plans Voyage Barbade

Services voyage



Forum Barbade

Voir tous les messages
Activités et visites

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Activités et visites Barbade

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Barbade

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Agenda Barbade