La Martinique par Cédric Fischer

Cédric Fischer

Cédric Fischer, enquêteur au Routard, rentre de Martinique où il s’est rendu pour réactualiser le guide. Il nous livre ses impressions sur cette île des Antilles.

Grandir entouré de voyageurs, ça donne la bougeotte ! Mais peu importe la destination. Pour Cédric, le voyage, c’est d’abord les rencontres... surtout hors-piste autour d’une spécialité locale (capital !) et d’un bon cru (tout aussi vital !). L’appel de la route, ce fut en stop dès le lycée et à la fac d’histoire, puis avec le Routard depuis 2000.

Pourquoi aimes-tu particulièrement cette destination ?

Pourquoi aimes-tu particulièrement cette destination ?
Les Anses-d'Arlet © Damien - stock.adobe.com

Parce que c’est la promesse d’une extraordinaire aventure, mais uniquement avec les bons côtés ! On y fait l’expérience d’un climat différent, on s’y enivre d’odeurs entêtantes et de bruits exotiques, on s’y délecte d’une cuisine aussi typée que savoureuse, on y rencontre une population attachante dont l’histoire épique mériterait plusieurs tomes… C’est donc un vrai voyage, lointain et plein de surprises, mais facilité par des infrastructures familières, rassurantes, les mêmes que celles de la métropole. Un dépaysement total sans les inconvénients.

Une rencontre marquante ?

Une rencontre marquante ?
© mbruxelle - stock.adobe.com

Tout le monde parle de la canne à la Martinique. Mais l’autre activité agricole emblématique, c’est la culture de la banane. Et c’est une heureuse rencontre à l’Habitation Chalvet qui nous a permis de mesurer les multiples enjeux générés par sa production. Le guide, un passionné, a évoqué l’importance des plantations dans l’économie locale, l’évolution des rudes conditions de travail avant et après l’abolition de l’esclavage, et a soulevé le voile masquant le douloureux sujet de la chlordécone. Un sujet épineux, complexe, au cœur d’un scandale bouleversant la société martiniquaise.

Une activité à faire absolument ?

Une activité à faire absolument ?
Tortue marine © shocky - stock.adobe.com

Une randonnée palmée… avec les tortues ! La Martinique est bien chanceuse. Ses plages sont superbes, sans danger, et d’une incroyable richesse. Et surtout, ses trésors se livrent sans être obligatoirement un as de la plongée. Il suffit d’être équipé d’un masque, d’un tuba et d’une paire de palmes pour profiter seul ou en famille du ballet étincelant des poissons, du jeu de cache-cache des crustacés, et même, du côté de Grande-Anse, de la valse des tortues marines. Exceptionnel.

Un souvenir de voyage inoubliable ?

Se laisser emporter par la fièvre contagieuse du carnaval à l’occasion d’un vidé. À la Martinique, le carnaval étant LA manifestation populaire que tous attendent, c’est l’île entière qui rentre en ébullition à cette période, proposant un peu partout des festivités débordant d’énergie et d’enthousiasme. On se grime selon le thème de la parade de la ville ou du quartier, on chante, on danse et on défile par à coup au rythme des orchestres. Exaltant !   

La spécialité locale à goûter absolument ?

La spécialité locale à goûter absolument ?
Distillerie de l'Habitation Clément © PackShot - stock.adobe.com

Le rhum évidemment. À l’échelle internationale, le martiniquais est un must dont il ne faut pas se priver. Élégant, racé, tout en subtilités pour les plus vieux, c’est un nectar qui ne laisse pas indifférent. Mais pour le déguster vraiment dans les règles, mieux vaut se déplacer dans les distilleries, petites ou grandes, où des passionnés ont à cœur de faire découvrir toute la gamme de la production maison. C’est seulement sur place que l’on a accès à certains millésimes rares, et c’est en posant le pied au cœur d’installations patinées par le temps, aussi belles que sophistiquées, que l’on mesure l’incroyable complexité de la fabrication du rhum.

Un souvenir à rapporter chez soi ?

Un souvenir à rapporter chez soi ?
© AlcelVision - stock.adobe.com

De la vannerie. Un petit tour à Morne-des-Esses permet d’y découvrir le creuset d’un savoir-faire ancestral, hérité des Indiens Caraïbes. Des bénévoles s’efforcent de préserver cet artisanat beau et délicat, proposant à la vente toute une gamme de créations originales en cachibou et en aroman. Chapeaux, boîtes, poupées, il y en a pour tous les goûts et à tous les prix. Idéal pour un cadeau aussi séduisant qu’authentique. 

Texte : Routard.com

Mise en ligne :

Martinique Les articles à lire

Voyage Martinique

Bons Plans Voyage

Services voyage