Italie : Matera, capitale européenne de la culture 2019

Italie : Matera, capitale européenne de la culture 2019
Matera © JFL Photography - stock.adobe.com

En 2019, c’est l’une des plus anciennes villes du monde, Matera, qui est propulsée capitale européenne de la culture. Ce nouveau sacre pour la cité du sud de l’Italie, déjà classée au Patrimoine mondial de l’humanité en 1993, confirme une belle revanche sur son passé. Traités de « honte nationale » au début des années 1950 dans les colonnes du Corriere della Sera, Matera et ses sassi troglodytiques se retrouvent sur le devant de la scène européenne. Dans la Basilicate, où se trouve Matera, l’année 2019 promet d’être bourrée de contradictions formidablement stimulantes.

Lire aussi notre reportage La Basilicate, l'Italie secrète

Matera, l’une des plus vieilles villes du monde

Matera, l’une des plus vieilles villes du monde
Piazza San Pietro Caveoso © NickMo - stock.adobe.com

Le site de Matera, situé à 60 km au sud de Bari, est presque vieux comme le monde. Les grottes du plateau de la Murgia, où se trouve la ville, furent occupées par l’homme dès le néolithique. Cette concentration de l’habitat en fait alors une ébauche de ville : c’est ainsi que naissent les fameux sassi de Matera, un saisissant ensemble d’habitations troglodytes creusées à flanc de montagne. Matera serait ainsi la troisième ville la plus ancienne du monde après Alep et Jéricho.

Au sommet, autour de Civita, fondée par les Romains, les sassi, littéralement « cailloux », sont colonisés à partir du 8e s. La roche tendre des deux amphithéâtres naturels, sasso Barisano, au nord, et sasso Caveoso, au sud, est creusée et transforme la pente calcaire en un gruyère de plus en plus peuplé. Ce réseau d’habitations, reliées entre elles par des galeries et des escaliers, truffé d’églises rupestres, n’a cessé de se complexifier.

Autour de la cathédrale, érigée au 13e s, certaines demeures, en partie enfouies, sont devenues de véritables palais, jusqu’à ce que l’aristocratie préfère s’installer dans le nouveau quartier du Piano.

Dans les sassi, laissés aux plus pauvres, les siècles défilent sans aucune amélioration des conditions de vie. Carlo Levi sonnera l’alerte dans son livre Le Christ s’est arrêté à Eboli en 1945 et la nation tout entière prendra conscience de ce scandale de la misère des sassi frappés par l’insalubrité et la malaria. Les familles sont alors déplacées et les sassi abandonnés.

Maisons de Matera © Angelo - stock.adobe.com

Heureusement, ce décor biblique incroyable, qui attire les cinéastes, finit par sortir de l’opprobre. Progressivement, la conscience de son caractère unique milite en faveur de sa réhabilitation. Une lente résurrection s’esquisse. Éclairée chaque nuit de l’année par des milliers de lumières, Matera est la plus belle et la plus durable des crèches de Noël ! Mais, pas que…

Le patrimoine est monnaie courante en Italie. Si on en prend grand soin et on le valorise, la sagesse locale fait que, contrairement à d’autres sites qui deviennent obnubilés par le tourisme jusqu’à en perdre leur âme, la plupart des villes italiennes gardent la tête sur les épaules, les pieds sur terre et leurs habitants chez eux.

À Matera, les appartements ne sont pas tous transformés en chambres d’hôtes et les commerces en restaurants branchés, ce qui n’empêche pas la boucle vertueuse d’être bien enclenchée. Mieux qu’une Smart City, Matera se revendique « Laboratory City ». Décryptage.

Matera, capitale de la culture : la thématique

Matera, capitale de la culture : la thématique
Open Future © Battilomo - Centola - Danzi - Polici - Fondazione Matera Basilicata 2019

La candidature à la capitale européenne de la culture fait partie de cet engagement dans le tourisme, l’ouverture au monde, la curiosité de l’autre, l’envie d’avenir, le tout résumé en un slogan : Open Future.

Plus qu’une succession de spectacles et expositions, la démarche s’est axée autour de la réflexion, du questionnement. Elle est aussi, comme le veut l’esprit de ce titre, fortement collaborative ; les initiatives Open Design School, Lumen et Gardentopia impliquent les habitants, appelés « cultural inhabitants », autour respectivement de la scénographie et signalétique, de l’illumination à la bougie des façades et de la création de jardins fleuris ; les visiteurs, « (con)temporary citizens », munis de leur passeport valable un an (19 €), contribuent aussi à cette année exceptionnelle en laissant sur place un objet incarnant pour eux la culture.

Cette collecte se métamorphosera, en fin de parcours, en une gigantesque installation qui conclura la série I-DEA, The Archive of Archives, une suite de cinq créations artistiques puisant dans la mémoire de la Basilicate.

Open Future est décliné à travers cinq thématiques à double face. Ancient Future s’intéresse à la relation millénaire de l’humanité avec l’espace et les étoiles. Continuity & Disruption s’interroge sur notre rapport à la modernité, la croissance des inégalités, le racisme, le désespoir, la crise migratoire. Reflection & Connections revisite la valeur du temps et de la lenteur. Utopies & Dystopies revient sur l’histoire de Matera et veut combattre le raccourci ville du sud = terroir œno-gastronomique condamné à vivre uniquement du tourisme. Roots & Routes fait écho, dans ce pays de transhumance, à la tradition de mobilité qui unit l’Europe.  

Après la grande fête d’inauguration en fanfare, qui a eu le vendredi 19 janvier, chaque journée va offrir un ensemble de cinq activités : une exposition, un spectacle, une marche sur un sentier, une rencontre avec un habitant et l’inscription dans la manifestation avec le legs d’un objet.  

Quelques grands rendez-vous de l’année

Quelques grands rendez-vous de l’année
Ars Excavandi au Musée Ridola © Digital Light House - Fondazione Matera Basilicata 2019

- Ars Excavandi : musée Ridola, palazzo Lanfranchi, piazza Vittorio Veneto Hypogea, du 20 janvier au 31 juillet. Un labyrinthe immersif pour interroger et vivre la réalité troglodytique dans une perspective universelle, à travers les âges, les civilisations et jusque dans les autres planètes. Que représente le monde souterrain ? Quelle vision du monde offre-t-il ? L’habitat troglo est-il un modèle de ville durable ?

- Renaissance Seen from the South : Palazzo Lanfranchi, 18 avril-19 août. Une grande exposition artistique qui revisite la Renaissance en déplaçant le regard vers la Méditerranée. Aux côtés des œuvres d’art venues des grands musées italiens et européens, des documents, cartes, portulans, instruments de navigation tracent le contexte qui a permis la diffusion de cette école. Une histoire de cours et d’artistes en résidence se dessine.

Suivront ensuite deux expositions : Poetics of Prime Numbers à partir du 21 juin et Stratigraphy, Anthropocene Observatory, en septembre.

- Appolo Soundtrack, spectacle son et images du grand musicien et producteur Brian Eno, Cava del Sole, le 18 juillet. Concert acoustique et cosmique en avant-première qui célèbre l’exploit lunaire de la mission Apollo 11.

Pour en savoir plus

Retrouvez tous les bons plans, adresses et infos pratiques sur Matera dans le Routard Italie du Sud

Consulter notre guide en ligne Italie

Lire notre reportage La Basilicate, l’Italie secrète

Site officiel de Matera 2019

Texte : Gabrielle Fossat

Mise en ligne :

Italie Les articles à lire

Saine et métissée : la palette des saveurs vénitiennes puise dans sa richesse...

Voyage Italie

Bons Plans Voyage

Services voyage