Turquie - Quand acheter des souvenirs conduit en prison...

Turquie - Quand acheter des souvenirs conduit en prison...
Ephèse ©emperorcosar - stock.adobe.com

Attention, acheter des antiquités et des vieilles pierres en Turquie peut vous mener droit en prison. C’est ce qui arrivé à un documentariste français, Joël Soler : après avoir acheté une pierre sculptée sur un marché, il a été incarcéré cinquante jours dans des conditions déplorables en Turquie, décrites dans cet article du quotidien Le Monde, avant d’être condamné à deux ans et un mois de prison avec sursis pour « tentative d’exportation d’un bien archéologique ».

Il faut savoir, comme le signale le ministère des Affaires étrangères, que l’exportation de biens culturels et d’antiquités est sévèrement réglementée et punie en cas de fraude en Turquie (peines de prison, fortes amendes). La notion d’antiquité est interprétée "de façon très large par la loi turque". Il convient donc d’éviter d’acquérir et d’emporter antiquités, pièces de monnaie, fossiles, étoiles de mer séchées... Toute pièce un tant soit peu travaillée peut tomber sous le coup de cette réglementation.

Des touristes se sont retrouvés incarcérés et condamnés pour cette raison. Comme le rappelle Le Monde, « la possession de la moindre pierre, du moindre fossile, d’un morceau d’amphore, peut leur valoir, au mieux une amende, au pire un séjour dans un cul de basse-fosse, pour « trafic d’antiquités ».

Privilégiez donc le "made in China" pour vos souvenirs de Turquie !

Infos destination : Istanbul, Turquie

Actus Turquie

Turquie Les articles à lire

Voyage Turquie

Bons Plans Voyage

Services voyage