Australie : à la rencontre des cultures aborigènes sur l'Explorers Way

Australie : à la rencontre des cultures aborigènes sur l'Explorers Way
Parc national d'Uluru Kata Tjuta, Territoire du Nord © James Fisher - Tourism Australia

En partenariat avec les offices de tourisme du Territoire Nord et de l'Australie du Sud

Et si l'on partait à la rencontre de la plus ancienne culture du monde ? Peuplée depuis plus de 50 000 ans, l'Australie a vu ses habitants originels s'établir dans des régions aussi variées que les plaines arides de l'Outback, les forêts tropicales du nord et les littoraux. Chaque communauté a ainsi développé sa propre histoire, sa langue et ses lois ; de fait, l'île-continent a compté jusqu'à plus de 500 peuples aborigènes distincts. De nos jours, le Territoire du Nord de l'Australie concentre à lui seul une quarantaine de groupes linguistiques différents parmi les aborigènes. On l'aura compris, la culture aborigène se conjugue au pluriel.

Un socle de croyances communes unit toutefois cette mosaïque de communautés. La civilisation aborigène est fortement empreinte d'une spiritualité liée à la nature et à la création du monde. A ce titre, le « Temps du Rêve » est une notion fondamentale pour l'ensemble des aborigènes australiens. Il s'agit d'une réalité parallèle où se déploie toute une mythologie, et qui se manifeste jusque dans la vie moderne grâce à différentes formes de représentation. L'art et la vie quotidienne ne cessent ainsi de s'entremêler dans les cultures indigènes de l'île-continent.

Des peintures rupestres au rock aborigène, en passant par une transmission des légendes sans cesse renouvelée, voici un panorama de ces cultures fascinantes aux racines millénaires.

Terres aborigènes et parc nationaux

Terres aborigènes et parc nationaux
Belvédère d'Ubirr, parc national de Kakadu, Territoire du Nord ©Tourism NT

Les nombreux parcs nationaux sont un excellent moyen d'admirer le patrimoine aborigène ancestral au beau milieu des splendeurs naturelles de l'Australie. On y trouve souvent des grottes ornées de peintures, de dessins et même de sculptures sur roche. Cet art rupestre aborigène est remarquable par sa délicatesse et son caractère puissamment évocateur. Il représente notamment des figures mythologiques du « Temps du Rêve » telles que le serpent arc-en-ciel Ngalyod. Certaines de ces œuvres datent de plus de 30 000 ans !

Plusieurs territoires appartiennent aux populations aborigènes. C'est le cas du parc national du Kakadu, situé à proximité de Darwin dans le Territoire du Nord. Les Bininj/Mungguy, qui habitent ces terres depuis 10 000 ans, y proposent des visites guidées particulièrement enrichissantes pour découvrir l'art et les traditions de leurs ancêtres.

Un peu plus au sud, le parc national d'Uluru – Kata Tjuta appartient quant à lui aux aborigènes Anangu. Le parc comprend un centre culturel consacré à leurs croyances ; là aussi, des excursions peuvent s'effectuer en compagnie d'un guide aborigène pour découvrir le site et la mythologie du « Temps du Rêve » qui y est associée.

Vie quotidienne et savoir-faire ancestral

Vie quotidienne et savoir-faire ancestral
Parc national d'Uluru Kata Tjuta, Territoire du Nord © James Fisher - Tourism Australia

Si les aborigènes vivent aujourd’hui majoritairement en ville, un grand nombre d'entre eux habitent des régions reculées et sont les dépositaires d'un savoir-faire ancestral pour apprivoiser leur environnement hostile. Dans le Territoire du Nord, certains peuples autochtones sont ainsi de remarquables chasseurs-cueilleurs. Même les étendues désertiques du Centre Rouge peuvent se montrer fertiles à leur égard ! Au gré d'une excursion dans le bush australien, on peut s'initier à la chasse et à la cueillette avec un guide aborigène en apprenant à repérer, attraper et préparer les aliments. C'est l'occasion de goûter à l'iguane, au serpent et à la pastèque sauvage !

Pour partir à la rencontre des peuples aborigènes insulaires, direction les magnifiques îles Tiwi situées au large de la côte nord. Dans la communauté Wurruminyanga, le musée Patakijyali est consacré à l'histoire du territoire et des populations qui l'habitent. Même à distance des agglomérations, les peuples natifs sont rarement tout à fait isolés puisqu'ils ont développé leurs propres médias. L'Australie compte ainsi de nombreuses chaînes de télé, des journaux et des stations de radio aborigènes. Ces dernières rencontrent d'ailleurs un succès au long cours auprès de ces peuples de tradition orale.

L'art pictural

L'art pictural
"Dot Painting", Maruku Arts, parc national d'Uluru-Kata Tjuta, Territoire du Nord © Tourism NT

Si l'art rupestre n'est guère plus pratiqué, la peinture demeure une activité très importante pour les peuples aborigènes. La représentation figurative ou abstraite de la nature y est prépondérante, tout comme les couleurs intenses et les motifs géométriques récurrents. Les oeuvres tendent ainsi à représenter les légendes du « Temps du Rêve » de manière innovante. Dans tout le pays, de nombreuses galeries et musées d'art contemporain témoignent de la vitalité de la création aborigène actuelle, qui est auréolée d'un grand prestige.

Sydney et Adélaïde comptent ainsi les plus grandes institutions dédiées. Dans le Territoire du Nord, le Centre culturel et artistique Nyinkka Nyunyu de Tennant Creek, consacré aux œuvres du peuple Warumungu, est l'une des plus remarquables galeries d'art de la région. Au nord de la ville, il est possible d'assister au processus artistique des peintres de Julaikari Arts ; les visiteurs sont aussi invités à échanger avec les artistes. Enfin, c'est au coeur même du pays, à Alice Springs, que se trouve l'une des scènes artistiques aborigènes les plus dynamiques d'Australie.

L'artisanat

L'artisanat
Top Didj Cultural Experience & Art Gallery, Katherine, Territoire du Nord © Tourism NT

L'artisanat aborigène est lui aussi étroitement lié à la nature environnante et à la mythologie du « Temps du Rêve ». Les sculptures totémiques, les vanneries réalisées à partir de plantes tropicales, les bijoux en graines et les tissus graphiques témoignent notamment de cette inspiration.

A proximité du parc national de Nitmiluk, au nord de l'île-continent, la ville de Katherine est idéale pour dénicher d'authentiques créations artisanales. L'Outback est généralement un territoire privilégié pour découvrir l'artisanat aborigène en raison de la forte présence autochtone et de l'énergie créatrice qui y règne. 

Au-delà des parures et des objets rituels, les instruments de musique constituent l'un des aspects les plus remarquables de l'artisanat aborigène. La confection des célèbres didgeridoos, issue d'une tradition millénaire, relève d'un long et délicat travail du bois. Les motifs qui ornent l'instrument sont réalisés à la main et représentent des symboles traditionnels qui marquent l'appartenance à un clan.

Musique

Musique
Lirrwi Tourism, Arnhem Land, Territoire du Nord ©Tourism NT

Les instruments sont élaborés avec d'autant plus de soin que la musique est centrale pour les aborigènes. Considérée comme un moyen privilégié d'entrer en contact avec la nature, elle s'accompagne souvent de chant et de danse, notamment pendant les cérémonies traditionnelles. Si ces rassemblements sacrés sont difficiles d'accès, les centres culturels organisent régulièrement des représentations traditionnelles ouvertes à tous. La musique aborigène revêt aussi une importante dimension sociale.

Aujourd'hui, ces sonorités ancestrales sont mâtinées d'influences musicales en provenance du monde entier, telles que la country, le funk et le reggae. La musique contemporaine aborigène a aujourd'hui sa place sur la scène internationale grâce à d'excellentes formations musicales : citons notamment le groupe Yothu Yindi, fondateur du rock aborigène, Oka et le Warumpi Band. La thématique du « Temps du Rêve » côtoie parfois des revendications sociales et politiques dans les paroles chantées.

Événements

Événements
Danseurs de la troupe Red Flag, Darwin Festival, Darwin, Territoire du Nord © Tourism NT

Les festivals australiens sont nombreux à mettre les différentes cultures aborigènes à l'honneur, et ce aux quatre coins de l'île-continent. Il n'y a rien de tel que ces célébrations pour rencontrer les innombrables richesses autochtones dans une ambiance festive !

Parmi l'offre festivalière pléthorique que propose l'Australie durant la belle saison, signalons plusieurs évènements particulièrement attendus.

Desert Mob, à Alice Springs, est une manifestation culturelle aborigène de premier plan qui s'étale sur trois jours au début du mois de septembre. Ce festival constitue un véritable laboratoire d'expérimentation artistique tout en présentant les œuvres des communautés du désert aux nombreux visiteurs qui s'y pressent. On y rencontre de jeunes talents comme des artistes renommés.

Le Mahbilil festival célèbre quant à lui la culture Kakadu au sein du parc national éponyme à la fin du mois d'août. Au programme : musique, bushfood, ateliers destinés aux enfants, marchés artisanaux, danse traditionnelle, concours de tir à la lance... Les cultures traditionnelles et contemporaines se côtoient dans une ambiance familiale.

Parmi les festivals aborigènes les plus célèbres et les plus vibrants en Australie, le Garma Festival, qui se déroule à Arnhem Land, est dédié aux Yolngu (un peuple aborigène habitant le territoire du Nord de l'Australie) et à leur culture. C’est l'une des plus vieilles cultures du monde, son apparition sur Terre remontant à plus de 40 000 ans. Au programme, une série d’événements célébrant l’art local et les traditions mais aussi des forums de discussions.

Enfin, le Tjungu Festival, à Yulara (Uluru) célèbre chaque année en avril les cultures aborigènes contemporaines (danse, artisanat, musique, gastronomie, mode…).

Pour en savoir plus

South Australian Tourism Commission
fr.southaustralia.com

Tourism NT
northernterritory.com/fr-fr

Texte : Routard.com

L'Explorers Way - Les articles à lire