Adélaïde et sa région : l'Australie plein sud

Adélaïde et sa région : l'Australie plein sud
Adélaïde, Australie du Sud © Andrew Bartlett

En partenariat avec les offices de tourisme du Territoire Nord et de l'Australie du Sud

Climat agréable, plages, vignobles, douceur de vivre, villes accueillantes et grands espaces… L’Australie du Sud (South Australia) offre une grande diversité de paysages et une large palette d’activités aux voyageurs, des régions désertiques de l’Outback aux vagues de l’océan Austral. Entre vignobles et plages, Adélaïde, sa capitale, séduit avec ses bâtiments élégants de style victorien et son art de vivre décontracté dans une ambiance quasi méditerranéenne. Laissez le charme agir…

Adélaïde

Adélaïde
Art Gallery of South Australia, Adélaïde, Australie du Sud © South Australian Tourism Commission

Adélaïde ou la ville-reine de l’Australie du Sud. Tout d’abord, parce que cette métropole d’1,3 million d’habitants doit son nom à une reine - Adélaïde, épouse de Guillaume IV -, mais aussi en raison de son importance culturelle et son beau patrimoine.

Fondée en 1836, Adélaïde compte de belles rues bordées de bâtiments victoriens, comme sur North Terrace, grand boulevard bordé d’arbres et d’édifices prestigieux. Parmi ceux-ci, le South Australian Museum ne doit être manqué sous aucun prétexte pour sa galerie dédiée à la culture aborigène.

Autre visite incontournable, le Musée des migrations retrace l’histoire de l’immigration en Australie du Sud depuis 1836. Un bel hommage à la riche diversité multiculturelle de l'Australie du Sud. Quant à la Galerie d'art d'Australie du Sud, autre musée majeur d’Adélaïde, elle recèle des milliers d’œuvres dont une vaste collection de travaux d'artistes aborigènes australiens.

Le centre historique est ceint de grands espaces verts, dont le jardin botanique d'Adélaïde (48 hectares) très réputé pour ses quelques 2 500 espèces de roses et la Palm House, une serre importée d’Europe en 1875...

Traversée par la rivière Torrens, Adélaïde se prête bien à la promenade, au fil de ses larges avenues et de ses petites rues où l’on aime flâner et s’arrêter dans tel ou tel restaurant, bar, pub ou café. Car Adélaïde est aussi une ville épicurienne. C’est la capitale du vin en Australie, située à proximité de nombreux vignobles. Un Centre national du Vin australien vous dit tout sur le sujet.

Adélaïde est aussi une ville gourmande, adepte du fusion fooding, concept visant à mélanger différentes traditions gastronomiques. Mais on trouve également des adresses valorisant les unes ou les autres. Des produits locaux vous sont proposés dans les allées du fameux Adélaïde Central Market.

À l’ouest s’alignent des ports et des plages donnant sur le golfe de Saint-Vincent. On y profite à satiété du climat méditerranéen qui règne dans la région.

À l’est, se trouvent les collines de la chaîne du Mont-Lofty (727 m), au sommet duquel on a une vue panoramique sur la ville.

Les vignobles des environs d’Adélaïde

Les vignobles des environs d’Adélaïde
Bethany Wines, Barossa Valley, Australie du Sud © Nick Rains

De l’œnotourisme en Australie ? C’est possible aux portes d’Adélaïde. Plusieurs zones de production de vin (rouges, rosés, blancs) se trouvent à proximité, à commencer par de petits vignobles s’étendant sur les coteaux des collines du Mont-Lofty à l’est de la ville, ou ceux du McLaren Vale sur la péninsule de Fleurieu au sud.

Au nord, on gagne rapidement la Barossa Valley, où l’on produit des vins haut de gamme (Penfolds, St Hugo, Seppeltsfield...), à laquelle succède la Clare Valley et son fameux riesling, qui adopte la forme d’un étroit corridor de 25 km, vallon qui donne à voir des vignes et d’autres zones cultivées, ainsi que des collines couvertes de bush.

Les domaines viticoles sont ouverts à la visite et proposent des dégustations. Ils sont sur le tracé de l'Epicurean Way, une route des vins sur laquelle se trouvent également nombre de bonnes adresses gourmandes : restaurants, fromagers, brasseries…

La Péninsule de Fleurieu

La Péninsule de Fleurieu
The Cube, d'Arenberg Winery, McLaren Vale, Australie du sud © d’Arenberg

Vous préférez la mer ? A quelques km au sud d’Adélaïde, la péninsule de Fleurieu s’étire en bordure des eaux de l’Océan Austral. Elle porte un nom français, celui d’un ministre de la Marine, que lui a donné son explorateur, le capitaine Nicolas Baudin en 1802. Particulièrement spectaculaire, son littoral se constitue de falaises, de dunes et de plages, lesquelles sont tantôt sauvages tantôt aménagées dans le cadre de stations balnéaires comme Victor Harbor. L’une des plus appréciées des surfeurs est Goolwa Beach.

Une curiosité : Granite Island. On y accède depuis Victor Harbor à pied ou par un tramway tiré par un cheval, afin de voir des manchots pygmées qui nichent dans un environnement parsemé de gros blocs de granit adoptant pour certains la forme de boules !

C’est aussi une région viticole avec le McLaren Vale qui compte plus de 70 domaines à explorer produisant de grands shiraz, cabernet-sauvignon et chardonnay. Dans les terres, on trouve aussi une belle variété de paysages : les vignobles de McLaren Vale, des pâturages, du bush, des bruyères, des forêts d’eucalyptus… Et des habitants tels que des kangourous !

Kangaroo Island

Kangaroo Island
Kangaroo Island, Australie du Sud © Exceptional Kangaroo Island

Dans le prolongement de la péninsule de Fleurieu, à  110 km au sud-ouest d’Adélaïde, une île ravira les amateurs de nature, de tranquillité mais surtout d’animaux et de vie sauvage : Kangaroo Island.  Troisième plus grande île australienne après la Tasmanie et l’île Melville, elle porte bien son nom car on y voit bondir des kangourous en liberté !

Mais ce ne sont pas les seuls animaux qu’elle abrite, notamment au sein de réserves. Il y a là aussi des wallabies, des koalas, des ornithorynques, des opossums, des varans, des perruches, de rares cacatoès de Latham… Sur le littoral, vous avez des otaries-lions de mer, des phoques, des pingouins, des pélicans…

La découverte de cette faune merveilleuse se fait conjointement avec celle de superbes paysages : falaises, plages, collines, bush, vignobles... Et, ce qui ne gâche rien, on y mange bien : les fruits de mer font partie des mets incontournables, ainsi que les miels produits par des abeilles ligures. L’un des musts de tout voyage en Australie.

La Limestone Coast

La Limestone Coast
Parc national des Grottes de Naracoorte, Australie du Sud © South Australian Tourism Commission

Au sud d’Adélaïde et de la péninsule de Fleurieu, la Limestone Coast présente de nombreux attraits, sur son littoral comme à l’intérieur de ses terres.

En bord de mer, le parc national du Coorong offre un patchwork de plages, de dunes, de lagunes, très apprécié par des multitudes d’oiseaux (cygnes, pélicans, hérons, ibis…).

Une autre eau, douce celle-là, emplit le cratère d'un volcan endormi à Mount Gambier. Le paisible Blue Lake est un site de balade et de loisirs plutôt étonnant quand on songe à ce qui bouillonne dans ses profondeurs !

Non loin, voici le Naracoorte Caves National Park, classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Vous y découvrez des grottes abritant divers fossiles d’animaux datant de plusieurs dizaines de milliers d’années en plus de concrétions. Le Wonambi Fossil Centre présente des reconstitutions de ces animaux.

Les amateurs de vins sont également gâtés dans cette région. Ils peuvent s’y promener dans les vignobles de Coonawarra, de Wrattonbully, de Mount Benson et de Padthaway.

La Péninsule d'Eyre

La Péninsule d'Eyre
Otaries-lion de mer, Péninsule d'Eyre, Australie du Sud © Goin’ Off Safaris - Robert Lang

À l’ouest d’Adélaïde, cette péninsule de forme triangulaire est une destination nature appréciée pour ses délicieux fruits de mer et pour ses 2 000 kilomètres de littoral que l’on peut découvrir tranquillement.

Outre des criques et baies abritées, elle invite à découvrir et observer quantité d’animaux sauvages sur terre et en mer : dauphins, otaries, thons rouges, seiches géantes, balbuzard pêcheur, émeu, perroquets…

La vedette est sans doute le requin blanc que l’on peut rencontrer au large de Port Lincoln… dans une cage sécurisée !

Des Flinders Ranges à Coober Pedy

Des Flinders Ranges à Coober Pedy
Observatoire astronomique d'Arkaroola, Flinders Ranges, Australie du Sud © Maxime Coquard

En quittant l’océan Austral et en filant en direction du nord d’Adélaïde, on atteint, après 5 h de route, la chaîne des Flinders Ranges (alias Ikara-Flinders Ranges National Park) et l'Outback version South Australia.

Des sites majestueux s’offrent à vous. Ainsi Wilpena Pound, un cirque montagneux de 80 km² qui est ceint de falaises de quartzite rouge pouvant atteindre 500 m de hauteur. Une légende aborigène explique qu’il est formé par les corps de deux serpents géants morts d'indigestion !

Près de Parachilna, les gorges de Brachina, longues de 8 km, offrent un décor envoûtant à celles et ceux qui adorent observer la nature. On voie évoluer ici le petit wallaby à pattes jaunes, l’émeu, l’aigle royal…

D’autres animaux ou gorges sont à découvrir dans l’Arkaroola Wilderness Sanctuary, formidable florilège de paysages de montagnes hérissés de pics de granit. Il s’y trouve un observatoire astronomique, ce qui indique que le ciel nocturne est ici exempt de toute pollution lumineuse. Avis aux amateurs !

En continuant vers le Nord sur l’Explorers Way, le parc national de Kati Thanda-Lake Eyre, avec le lac Eyre couvert d’une couche de sel, valent le voyage tout comme  Coober Pedy, situé dans l’extrême nord de l’État d’Australie du Sud.

Ce village perdu dans le désert est fameux pour ses mines d'opales, et ses habitats troglodytiques (les dugouts) qui préservent ses occupants aussi bien de la chaleur en journée durant l'été que du froid nocturne en hiver, tous deux intenses. Un vrai décor de film où ont été tournés « Mad Max 3 » et l’incroyable « Priscilla folle du désert » !

Pour en savoir plus

South Australian Tourism Commission
fr.southaustralia.com

Texte : Routard.com

L'Explorers Way - Les articles à lire