Biscarrosse et Mimizan : les Landes balnéaires

Biscarrosse et Mimizan : les Landes balnéaires
Lac de Navarosse © OTBiscaGrandsLacs

La plage de sable fin de la côte landaise s’étend sur 106 km, blottie derrière les dunes et les forêts de pins. Au nord du département, Biscarrosse et Mimizan sont deux destinations de choix pour un séjour balnéaire et reposant. Une petite demi-heure de route les sépare : on peut donc tout à fait les combiner en un weekend. Au programme : balades à pied et à vélo en forêt et sur la plage, découverte des grands lacs couleur lagon et dégustation de bons produits du terroir. Et l’arrière-saison n’est pas mal du tout…

Biscarrosse, région des grands lacs landais

Biscarrosse, région des grands lacs landais
Lac de Biscarrosse-Cazaux-Sanguinet © Aurélie Michel

En plus de ses 5 km de plage océanique, dont la très sauvage plage du Vivier, Biscarrosse possède une multitude de plages lacustres. Oui, lacustres : Bisca’ abrite trois grands lacs d’eau douce, tous connectés via le canal transaquitain, long de 6 km.

Pour la petite histoire, ils se sont formés grâce – ou à cause, c’est selon – aux dunes. En avançant toujours plus en direction de l’arrière-pays, celles-ci sont venues peu à peu emprisonner des cours d’eau qui se jetaient dans l’Atlantique. Tout comme les plages océaniques, ces lacs sont protégés par la loi littorale : ici, pas d’horrible béton, rien que la nature.

Trois lacs, donc. Au nord, le lac de Biscarrosse-Cazaux-Sanguinet. Un géant : ses 5 600 hectares font de lui le deuxième lac de France, après celui d’Hourtin. Ses plages de sable fin bordées de pin sont un vrai bonheur. Allez, on vous donne des noms : Navarosse (une merveille), Ispe, Maguide, Sanguinet. L’eau y est limpide, peu profonde jusque très loin et chaude l’été : 28 °C ! Leurs dégradés de bleu, incroyables, rappelle les lagons du monde…

Au sud, se trouve le lac de Biscarrosse-Parentis. Certes plus petit, mais tout de même 3 600 hectares ! Ce n’est pas pour rien qu’il fut choisi, en 1930, par l’industriel Latécoère pour installer une base d’hydravion du même nom. C’est qu’il faut de la place, pour faire décoller un tel engin ! D’ailleurs, un musée, installé au même endroit, retrace toute l’histoire de l’hydraviation mondiale, de 1910 (date de son invention, par un Français) à nos jours. On apprend notamment qu’en 1947 il existait même un vol Biscarrosse-Fort de France ! Une visite insolite, vraiment passionnante, qui peut même être complétée par un baptême de l’air, si ça nous chante. Sinon, on pourra toujours aller se prélasser devant l’une des trois baies (Biscarrosse, Parentis, Sainte Eulalie en Born), sublimes.

Ces deux grands lacs sont propices à toutes sortes d’activités nautiques et notamment au stand-up paddle. Debout sur une grande planche, pagaie en main, on avance au fil de l’eau, en frôlant les roseaux.

Entre les deux géants, un miniature (100 hectares « seulement ») se dessine. On l’appelle le « Petit Lac », justement. Encore plus que les deux autres, il fait le bonheur des pêcheurs. De gros, notamment : les carnassiers (brochets, sandres, perches) sont très nombreux. Il réserve également de jolies balades à pied et même en barque.

Un bon moyen de découvrir Biscarrosse et ses lacs : à vélo, via le circuit découverte des Trois Lacs. Si on est plutôt rando, voici quelques suggestions : La Broustasse, le chemin de Cugnes à Ispes, Foret 03, En Chon Mayotte, Capagut Jacques (VTT également) et Moulin du Nord Arnaudin (VTT également).

Mimizan, une station balnéaire au cœur de la nature

Mimizan, une station balnéaire au cœur de la nature
Vélo dans la forêt de Mimizan © Aurélie Michel

10 kilomètres de plage, un bourg animé… Mimizan, « la perle de la côte d’argent », a tout pour plaire. Tout et surtout une incroyable multitude de milieux naturels – plages, dunes, pinèdes, lacs… – à deux coups de pédale. Mimizan est en effet un paradis du deux-roues, comme l’ensemble des Landes : 500 km de pistes cyclables, dont 160 traversées par la fameuse Vélodyssée. Un moyen d’explorer de chouettes endroits, parfois inaccessibles en voiture.

Le matin, on profite que personne n’ait encore foulé le sable des plages océaniques pour louer l’un de ces VTT à gros pneus : les « Fatbikes » parfaits pour rouler sur le sable !  On vous recommande de le choisir avec assistance électrique, encore plus sensationnel. Puis en selle, direction la plage… D’un côté, le cordon dunaire. De l’autre, l’océan.

Direction la plage de Lespesier, réputée pour être la plus sauvage des Landes. Là, pour faire une boucle jusqu’au point de départ, on rejoint la piste cyclable, qui serpente à travers la magnifique forêt domaniale de Mimizan. Elle fait partie du massif des Landes de Gascogne, qui s’étend sur plus d’1 million d’hectares !

Lac d’Aureilhan © Véronique Grué - OIT Mimizan

L’après-midi, on échange son fatbike contre une bicyclette. Les 7 pistes cyclables très bien entretenues de Mimizan (60 km au total), nous emmènent à travers dunes, pinèdes et lacs. Celui d’Aureilhan, tout près (7 km du centre de Mimizan-Plage), s’avère idéal pour pique-niquer en toute tranquillité, en cours de route. Il abrite la jolie « promenade fleurie » : sur 800 m, elle rassemble quelque 500 espèces de fleurs, d’arbustes et d’arbres (en saison, des visites guidées et des concerts sont organisés).

Le lac d’Aureilhan se découvre également à pied. Dans ce cas, on n’oublie pas d’aller saluer, non loin du ball trap, un fameux spécimen, plus écossais que landais : une vache Highland !  Pour se baigner sans vague, le lac d’Aureilhan est également une bonne option, tout comme son exutoire de 7 km : le courant de Mimizan. Il file jusqu’à l’océan, en plein cœur de Mimizan Plage. Un coin secret, qui réserve de jolies balades à l’ombre des arbres. Le long, on aperçoit de magnifiques maisons.

Enfin, à Mimizan et dans les environs, plusieurs randonnées nous permettent de mieux comprendre l’évolution du paysage landais à travers les siècles : le sentier du courant des Forges (1 à 7 km) à Pontenx-les-Forges, le sentier de l’étang du Bourg-Vieux (3,6 à 5 km) à Bias et le sentier de découverte de la Maillouèyre (3,6 km), à Mimizan.

Coup de cœur pour ce dernier : une traversée de la pinède nous emmène d’abord découvrir les étangs, blottis juste derrière l’océan. Clou du spectacle tout là-haut, sur la dune : une vue à 360 degrés sur la forêt, la plage à l’infini et l’océan Atlantique. Magique.

Landes gourmandes : nos coups de cœur

Landes gourmandes : nos coups de cœur
Pastis landais © Aurélie Michel

Profitez de votre séjour pour goûter aux spécialités locales de cette terre gourmande…

Le pastis landais

Dans les Landes, on se régale dès le petit déjeuner. On revient de la boulangerie à vélo (forcément !), pastis landais dans le panier. Pastis ? Rien à voir avec la boisson alcoolisée : il s’agit là d’une brioche, mangée à l’origine les jours de fête. Son nom vient de « paste » en gascon, qui veut dire pâte. Elle peut être aromatisée à la vanille, au rhum, à la fleur d’oranger…

Où trouver le meilleur pastis landais ? On ne veut pas se lancer dans ce débat, mais voici une adresse de choix, à Mimizan : la boulangerie-pâtisserie Le Bellis. Une institution aux multiples récompenses (le pastis, le fondant au chocolat et les viennoiseries sont à tomber !).

Bonnes tables

Parmi les très bonnes tables, citons le restaurant Chez Flo, dans le charmant village de Parentis, près de Biscarrosse. Passionné, le chef Florent Carle sublime les produits régionaux (canard fermier, carottes de sable des Landes, asperges des Sables des Landes…) à travers une cuisine inventive. Pour faire valoir son terroir, il a d’ailleurs fondé l’association « Chez les Landais » avec quelques copains : un producteur de légumes, un éleveur de canard, un viticulteur et un éleveur porcin. Et quand on croit le repas terminé, et bien non : on nous sort l’Armagnac ! Une eau-de-vie produite à l’est du département, dans le Bas-Armagnac.

À Biscarrosse, côté plage, rendez-vous au Surf Palace, ouvert par Dhélia et Clément, triples champions du monde de surf tandem. Au menu, des plats simples, dans l’air du temps, inspirés de leurs voyages dans le monde entier : buddha bowls, beef burrito, açaï bowl…

Près de Mimizan, à Pontenx-les-Forges, attablez-vous au Bistrot Jeanot, installé dans l’ancienne poste du village, un beau bâtiment qui date du début du 19e. Au menu, une délicieuse cuisine de bistro, concoctée avec des produits frais.

Trouver de bons produits

Pour dénicher de bons produits du terroir, c’est au marché que cela se passe. Plusieurs marchés à Biscarrosse (place du marché le vendredi, place Dufau à Biscarrosse Plage le samedi…) et à Mimizan (marché traditionnel place Félix Poussade à Mimizan bourg le vendredi). Également un sympathique marché couvert à Mimizan Plage.

Enfin, en saison (du mois de juin au mois d’octobre), quelque 45 marchés nocturnes (de 18 à 23 h) prennent place un peu partout dans les Landes : les « marchés des producteurs de pays ». Après les emplettes (artisanat, foie gras, Armagnac, pastis landais, vins…), on peut manger sur place, à la bonne franquette.

Allez, une dernière adresse pour la route ! Celle d’un producteur d’asperges des Sables des Landes, Vincent Lapeyre. Rendez-vous à Saint Julien-en-Born (à 20 km de Mimizan, dans les terres), 1933 Route du Sable blanc. Un délice. Attention, en saison uniquement (récolte mars-juin), mieux vaut téléphoner avant : 05 58 42 75 54.

Fiche pratique

Retrouvez tous les bons plans, infos pratiques et adresses dans le Routard Bordelais, Landes, Lot-et-Garonne

Consultez notre guide en ligne Aquitaine

Office de tourisme des Landes

Office de tourisme de Mimizan

Office de tourisme de Biscarrosse

Lire aussi notre reportage Les Landes secrètes

Comment y aller ?

- En voiture : depuis Bordeaux, compter environ 1 h 30 de route. 
- En train : pour Biscarrosse : Paris-Ychoux ou Arcachon (gares les plus proches de Biscarrosse, à 20 min de route). Environ 3 h 05 (via Bordeaux).

Si on ne loue pas de voiture pour rejoindre Biscarrosse, deux lignes de bus :

-Ychoux > Biscarrosse : ligne XL’R 11 du lundi au samedi toute l’année

- Arcachon > Biscarrosse : ligne XL’R 46 le week-end et jours fériés (attention : seulement en juillet et août)

- Pour Mimizan : Paris-Labouheyre (gare la plus proche de Mimizan, à 25 min de route). Environ 3 h 15 (via Bordeaux).

Si on ne loue pas de voiture pour rejoindre Mimizan, une ligne de bus Mimizan – Labouheyre / Labouheyre – Mimiza (XL’R 13), en semaine, d’octobre à fin mai et tous les jours de juin à fin septembre

- En avion :   Bordeaux (aéroport international de Bordeaux-Mérignac) est relié à plusieurs aéroports français par Air France. Location de voiture à l’aéroport.

Où dormir ?

- Chambre d’hôtes Côte et Dunes : 675, avenue Gabriele d'Annunzio à Biscarosse-Plage. De très jolies chambres d’hôtes contemporaines esprit surf, tout confort et une piscine extérieure chauffée. Petit déjeuner avec délicieuses viennoiseries faites maison par l’adorable Philippe, notre hôte. Double avec petit déjeuner à partir de 80 €, appartement T2 pour 2-4 personnes à partir de 290 € la semaine, appartement T3 pour 4 personnes à partir de 380 € la semaine.

- Hôtel-restaurant Émeraude des bois : 66-68 Avenue du Couran à Mimizan. Chouette hôtel pile au pied des pistes cyclables (on peut d’ailleurs leur emprunter des vélos). Possibilité de passer la nuit en hauteur, dans une toute nouvelle cabane dans les arbres (il y a la place pour 2 adultes et 2 enfants). Accueil très chaleureux par Fédoua et Pierre Aupetit, un couple aux petits soins. Double à partir de 59 €. Cabane à partir de 149 €.

Où manger ?

Biscarrosse et environs :

- Restaurant le Bleu Banane : place Georges Duffau à Biscarrosse Plage. Une bonne adresse sur la place centrale de Biscarrosse plage. Dans les assiettes, une cuisine créative à base de produits frais. Plats 15-18 €, menu 24,50 €.

- Surf Palace, 7 rue de la Garole. Un chouette endroit ouvert par Dhélia et Clément, triples champions du monde de surf tandem. On y vient à toute heure de la journée (9 h-22 h), pour petit-déjeuner, déjeuner, goûter, boire un verre ou dîner. Au menu, des plats simples, inspirés de leurs voyages dans le monde entier : buddha bowls, beef burrito, açaï bowl… Plats 10-15 €.

- Restaurant Chez Flo : 9 rue Saint-Barthélémy à Parentis-en-Born. Le chef Flo concocte une cuisine excellente et généreuse, à base de bons produits de saison du coin (magret de canard, carottes et asperges des sables...). Point d’étoile (« que du soleil » assure le chef), mais c’est tout comme. Menu 26 €. Réservation conseillée.

Mimizan et environs :

- Restaurant le Wiz : 12, rue Brémontier à Mimizan Plage. En plein cœur de Mimizan Plage, on y déguste des plats à base de produits frais de saison. Plat phare de la maison : la souris d’agneau braisée et son risotto. En saison, mieux vaut réserver. Plats 18 €.

- Le bistrot Jeanot :142 place Charles de Gaulle, à Pontenx-les-Forges. Installé dans l’ancienne poste du village, il propose une délicieuse cuisine de bistro, concoctée avec des produits frais : pièce du boucher et frites maison, poisson du jour et légumes rôtis, pain perdu de pastis landais, soupe de fraises… On se régale jusqu’au dessert. Plats 18-26 €.

Où trouver un bon pastis landais ?

- Boulangerie-pâtisserie Le Bellis : 18bis rue Assolant Lefèvre Lotti à Mimizan. Ici, on ne plaisante pas avec la qualité et la tradition. Tout est fait maison, avec de bons produits. Les viennoiseries pur beurre sont excellentes et le pastis landais est sans aucun doute l’un des meilleurs de la côte… Il faut aussi goûter au succulent fondant au chocolat. Pas étonnant que la maison ait reçu plusieurs prix pour ces délices !

Où acheter des asperges des sables des Landes provenant directement du producteur ?

- Chez Vincent Lapeyre : 1933 route du Sable blanc à Saint-Julien-en-Born (à 20 km de Mimizan, dans les terres). Un délice. Attention, en saison uniquement (récolte mars-juin), mieux vaut téléphoner avant : 05 58 42 75 54.

Texte : Aurélie Michel

Mise en ligne :

Aquitaine Les articles à lire

Voyage Aquitaine

Bons Plans Voyage

Services voyage