Angers, tout en douceur

Angers, tout en douceur
© Jean-Sébastien Evrard - Office de tourisme d'Angers Loire Métropole

Située entre Tours et Nantes, Angers offre de quoi bien remplir un week-end, entre balades « nature » et bonnes tables. En son cœur, les ruelles pavées recèlent des monuments remarquables, à commencer par le château médiéval. Mais la capitale de l’Anjou, fameuse pour sa douceur de vivre, ne se repose pas uniquement sur son patrimoine historique : vignobles de renom, festivals et galeries d’art prouvent qu’Angers se réinvente sans cesse. Une ville à (re)découvrir.

Le château du « Bon Roi René » à Angers

Le château du « Bon Roi René » à Angers
Château d'Angers © Jean-Sébastien Evrard - Office de tourisme d'Angers Loire Métropole

Classée « Ville d’art et d’histoire », Angers sait mettre en valeur son patrimoine, notamment son château-forteresse aux 17 tours. Construit au 13e siècle, cet emblème de la ville offre une jolie vue sur la Maine et les environs. Quelques sillons de vignes verdissent ses sombres remparts de schiste. Les jardins sont également superbes.

Mais le vrai trésor se trouve à l’intérieur de ses murs. Le château d’Angers abrite la tenture de l’Apocalypse, la plus importante œuvre tissée médiévale du monde. Au 14e siècle, elle était déjà considérée comme un chef-d’œuvre. La tenture a perdu 38 m au fil du temps, mesurant tout de même 103 m aujourd’hui !

Les dizaines de tapisseries mettent en scène les visions de l’Apocalypse de Saint-Jean, la bataille du bien contre le mal (un dragon à plusieurs têtes). En pleine guerre de 100 ans, le monstrueux dragon pouvait tout aussi bien représenter les Anglais… Les couleurs sont incroyablement bien conservées, et la tenture réserve quelques détails amusants aux fins observateurs.

Balade architecturale à Angers

Balade architecturale à Angers
Maison d'Adam © Jean-Dominique Billaud - Office de tourisme d'Angers Loire Métropole

Le cœur d’Angers a beaucoup de cachet. Maisons à pans de bois, immeubles haussmanniens et monuments historiques donnent tout son charme à la ville. À deux pas du musée des Beaux-Arts, une toute petite galerie d’art fascine : un toit en verre greffé sur une vieille abbatiale en pierre, longtemps restée en ruines. Ce mélange audacieux d’ancien et de moderne donne un résultat magnifique.

La galerie David d’Angers expose plusieurs statues monumentales d’hommes illustres français, ainsi que le plâtre du fronton du Panthéon, réalisé par cet artiste angevin. Pour la petite histoire, David d’Angers était tellement reconnaissant envers sa ville qu’il lui a fait don de tous les plâtres de ses sculptures. Un lieu à voir absolument.

Non loin de là, la collégiale Saint-Martin a bénéficié d’une restauration admirable, qui mérite le coup d’œil. Le passé religieux de la ville a laissé un autre bel héritage, la cathédrale Saint-Maurice, au style gothique. Assez sombre, elle est dotée d’un superbe orgue et d’un autel baroque sculpté et doré. C’est ici qu’est enterré le roi René.

Derrière la cathédrale, arrêtez-vous devant la maison d’Adam à pans de bois. Plusieurs petites sculptures font référence à la religion (le pommier de la genèse, d’où son nom), à la mythologie ou  à des scènes de la vie quotidienne. On vous met au défi de trouver le bonhomme qui montre ses fesses.

Angers, la vie en vert

Angers, la vie en vert
Bords de Maine © Jean-Sébastien Evrard - Office de tourisme d'Angers Loire Métropole

La réputation d’Angers en horticulture n’est plus à faire. Labellisée 4 fleurs, elle est d’ailleurs considérée comme la ville la plus verte de France. Ici, la végétation ne pousse pas uniquement derrière les grilles d’un parc. On en trouve sur la place principale, la place du Ralliement, le long de la Maine ou encore sur l’île Saint-Aubin, où il fait bon pique-niquer l’été.

Pour une ville de 150 000 habitants, le nombre d’espaces verts est impressionnant : une quinzaine environ ! Et aucun ne ressemble à un autre. S’il faut n’en voir qu’un, mieux vaut filer au parc du Lac de Maine. Avec ses activités nautiques et ses grillades au barbecue, il fleure bon les vacances.

La balade peut se poursuivre sur le trajet de la Loire à vélo ou sur l’un des nombreux itinéraires cyclables autour de la « Ville verte ». Un moyen agréable de sillonner les bords de Loire, classés au patrimoine mondial de l’Unesco. Juste à côté d’Angers, ne manquez pas les jolis paysages ardoisiers de Trézalé, recolonisés par la végétation. Un endroit sauvage où l’eau, le minéral, le végétal se mêlent. Typique de la région, donc.

Enfin, une visite à conseiller aux amoureux des plantes et aux familles : le parc à thème Terra Botanica, qui fait découvrir l'univers des végétaux sur une douzaine d'hectares (et avec 275 000 plantes). Instructif et ludique.

Angers, une destination gourmande

Angers, une destination gourmande
Quernons d'ardoise © Pascal Anziani - Office de tourisme d'Angers Loire Métropole

Angers a su tirer profit des cours d’eau, des minéraux et des vignobles qui l’entourent pour offrir une gamme de spécialités culinaires très gourmande. Les poissons fraîchement pêchés dans la Loire sont cuisinés à merveille : goûtez au fameux sandre au beurre blanc ou à l’anguille fumée. Autre produit local, les rillauds, de la poitrine de porc marinée dans une saumure de sel et d’aromates.

Côté sucré, les quernons d’ardoise sont la spécialité angevine par excellence. Une nougatine enrobée de chocolat bleuté, qui rend cette confiserie à la fois croquante et fondante. La couleur rappelle le quernon, bloc de schiste ardoisier utilisé pour le toit des maisons en Anjou. En pâtisserie, goûtez le crémet d’Angers, une délicieuse spécialité fromagère que l’on savoure avec des fruits.

Avec 32 AOC, le vignoble d’Anjou et de Saumur produit des vins de fines bulles, des blancs, des rosés et des rouges. Mésestimé, le « chenin blanc » est un cépage pourtant excellent. Pour les vins blancs, on retient donc les Savennières, les Coteaux de l’Aubance ou encore les Coteaux du Layon.

Peu de personnes le savent, mais le Cointreau, célèbre digestif à l’écorce d’orange, provient d’Angers. C’est ici que sont produites, chaque année, 15 millions de bouteilles exportées partout dans le monde. Cet unique site de production, le Carré Cointreau, se visite au fil d’un parcours instructif : explication du procédé de fabrication au milieu des alambics, puis de l’histoire de la famille Cointreau.

L’usine des liqueurs et sirops Giffard, fabriquant la liqueur Menthe-Pastille, se visite également.

Fiche pratique

Pour préparer votre séjour, consultez notre guide en ligne Pays de la Loire.

Angers Loire Tourisme

Château d’Angers

Comment y aller ?

- En train : liaison directe depuis Paris-Montparnasse en 1 h 40. À 3 h 40 de Lyon, et 35 minde Nantes.

- En voiture : accès par l’A11, l’A85, et l’A87. 2 h 30 de trajet depuis Paris, 1 h 15 depuis Tours, 45 min depuis Nantes, 3 h 40 depuis Bordeaux.

- En avion : l’aéroport est situé à 20 min du centre-ville. Vols vers Londres, Nice, Toulouse et Lyon. 

Où dormir ?

- Nouveau complexe hôtelier Les 3 Lieux, en bord de Loire : 10 Port des Noues, aux Ponts de Cé, à quelques kilomètres d’Angers. Cette ancienne fabrique d’hameçons a été récemment transformée en hôtel, bistrot et restaurant. Panorama d’exception, décoration moderne et toute neuve.

- L’hôtel du Mail, en plein centre-ville. 8, rue des Ursules.

Trouvez votre hôtel à Angers.

Où se régaler ?

- Le 17e : 6, rue Claveau. Une nouvelle adresse au centre d’Angers, dans un ancien logis. Une carte toujours renouvelée qui repose sur des produits frais.

- Le Relais : 9, rue de la Gare. À deux pas de la gare, cette adresse fait la part belle aux produits angevins tout en proposant une cuisine inventive.

- Le restaurant étoilé du Château de Noirieux, refait à l’ancienne, propose des menus gastronomiques. Cadre exceptionnel, au milieu d’un parc de 9 hectares. La cave renferme les meilleurs crus de la région.

Quelques festivités en 2016

- Festival d’Anjou, du 13 juin au 2 juillet. La deuxième plus grande manifestation théâtrale en France. Près d’une vingtaine de représentations jouées en plein air sur des sites historiques.

- Balade du roi René, juillet et août. Déambulations la nuit tombée entre plusieurs lieux touristiques et spectacle son et lumière sur le château d'Angers.

- Tempo’Rives, de mi-juillet à fin août. Située en bord de Maine face au château d’Angers, une scène musicale en plein air est dressée tout l’été. Programmation originale chaque année et concerts gratuits.

City Pass Angers

Cette carte, valable 24 h, 48 h ou 72 h, permet d'accéder gratuitement à plus de 20 sites et offre des avantages sur une quarantaine d'activités.

Texte : Anissa Hammadi

Mise en ligne :

Pays de la Loire Les articles à lire

Voyage Pays de la Loire

Bons Plans Voyage

Services voyage