Carte d'identité Polynésie française

- Statut : collectivité territoriale d'outre-mer française.
- Superficie : à peine 4 167 km² de terres émergées, dont près d’un tiers pour Tahiti. Le tout réparti en 118 îles (dont 67 habitées) et 5 archipels : les îles de la Société, Tuamotu, Gambier, Marquises et Australes. Le territoire maritime est aussi vaste que l’Europe occidentale !
- Population : 284 277 (estimation 2016), dont près de 85 % à Tahiti et sa voisine Moorea.
- Capitale : Papeete, sur l’île de Tahiti. Si la ville ne compte officiellement que 25 000 habitants (estimation 2012), sa zone urbaine regroupe 65 % des habitants du territoire !
- Densité : 66hab./km².
- Ethnies : 66 % des habitants de la Polynésie française sont Polynésiens d'origine maorie, 17 % de "demis" (métissage entre Maoris, Chinois et Européens), 5 % d’ascendance asiatique (surtout Chinois) et 12 % d'Européens, dont une grande majorité de Français (répartis en Français locaux, et métropolitains expatriés) et d'Italiens.
- Religions : majorités protestante (35 %) et catholique (34 %).
- Langues : le français, langue officielle, et le reo maohi, la langue tahitienne, très parlée en Polynésie.
- Monnaie : franc pacifique (franc CFP).
- Régime : démocratie parlementaire. La Polynésie française forme un pays d’outre-mer (POM) disposant d’une très large autonomie, fruit d’un statut plusieurs fois redéfini ces vingt dernières années.

- Chef du gouvernement : Edouard Frith (depuis 2014), élu par la majorité de l'Assemblée de la Polynésie française.

Économie

L’économie traditionnelle polynésienne, basée sur la pêche et le coprah (l'huile de coco), a connu une véritable révolution avec l’installation de l’armée (en 1962), puis celle du Centre d’Expérimentation du Pacifique dans l’archipel (en 1966, fermé en 1996). Ce nom ronflant cache la litanie des essais nucléaires français de Moruroa et Fangataufa.
Cette nouvelle manne a fait tripler le PIB en une décennie. Sous la présidence de Gaston Flosse (1984-2004), le territoire a attiré les subventions, distribuées selon le système du clientélisme. La métropole a permis à la Polynésie française de bénéficier d'afflux massifs de capitaux. L’argent récolté a permis de créer une sécurité sociale généralisée (1995) et de fonder une compagnie aérienne (Air Tahiti Nui).
Cependant, emplois de service et fonction publique (les télécommunications notamment, prospères du fait de la situation insulaire) restent très majoritaires car en situation de monopole.

L'archipel produit, outre la pêche et le coprah (l'huile de coco), des fruits, des fleurs, du monoï et de la vanille. La vanille de Tahiti, réputée chère, est en surproduction. Les subventions nuisent en fait largement à l’essor économique. L’industrie perlière a elle aussi souffert d’une surproduction qui a vu les cours chuter.

Quant au tourisme (13 % du PIB), il peine à se développer.

L’impact des hauts revenus des popa’a (Blancs) en poste a fait grimper artificiellement le niveau de vie, et a réellement augmenté le coût de la vie.

En bref, beaucoup d’argent gaspillé, et une grande dépendance financière vis-à-vis de Paris, mais le PIB reste l’un des plus élevés de la zone Pacifique.

Services voyage



Forum Polynésie française

Voir tous les messages

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Polynésie française

Vos discussions préférées du forum Polynésie française

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Polynésie française

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus

Agenda

Polynésie française Les articles à lire