Drapeau Maroc

Géographie Maroc

Le Maroc, pays montagneux, est entouré de trois mers : l’océan Atlantique, la Méditerranée et la grande mer de sable du Sahara. Il dessine la continuité géologique de l'Europe par l'intermédiaire du Rif, avant de se perdre, en longeant l'Atlantique, jusque dans les sables du désert mauritanien.

Les chaînes de montagnes furent longtemps un obstacle à la communication entre le Nord et le Sud.
Le Moyen Atlas se déploie tantôt dans un relief essentiellement calcaire parsemé de cônes volcaniques, tantôt à travers une zone plissée d'où se détache le djebel Bou-Naceur (3 340 m). C'est le château d'eau du Maroc, car il stoppe les perturbations atlantiques et les restitue grâce à son système hydrographique. C'est le pays des sources.
Le Haut Atlas étire sur 700 km une succession de sommets. Il culmine à 4 167 m, au djebel Toubkal, le sommet le plus élevé d'Afrique du Nord. Dans sa partie centrale, son versant méridional est entaillé par deux événements majeurs : les gorges du Todgha et les gorges du Dadès, fleurons du tourisme marocain.
L'Anti-Atlas est une chaîne aride, géologiquement très ancienne, qui s'étend de l'embouchure de l'oued Drâa jusqu'au Tafilalet, en bordure du désert. La végétation se fait rare dans ce massif austère.
Quant au Rif, il n'est autre que le prolongement de la cordillère Bétique du sud de l'Espagne. C'est une région verdoyante, couverte de forêts, et culminant au djebel Tidighine (2 450 m).

Le bassin du Sebou, l'une des principales régions agricoles du pays, fait communiquer la Méditerranée avec l'Atlantique. Bordé de plaines, le littoral compte les régions les plus urbanisées et les plus riches du pays.
Au sud, de l'autre côté de l'Anti-Atlas, commence les étendues désertiques du Sahara. Des kilomètres de terrain rocailleux, parfois sablonneux, et de massifs érodés, dans lesquels sont disséminés les oasis. Deux grandes vallées se distinguent : le Tafilalet et la vallée du Drâa, dont les gravures rupestres attestent sa très ancienne occupation par l'homme. Un pays pratiquement sans eau, où nomadisent les bergers Aït-Atta et où s'activent les oasiens récolteurs de dattes.
Encore plus au sud, allant vers les confins mauritaniens, c’est le « Sahara atlantique », une étendue monotone, où l’homme s’est fixé sur le littoral : Laâyoune, Dakhla. Peu de touristes s’aventurent sur ce territoire sauvage.
Enfin, le Maroc oriental, à l'écart des chemins touristiques, est composé de terres pauvres et mal arrosées, culminant en quelques hauts plateaux qui s'étendent jusqu'à la frontière algérienne.
Côté mer, le Gulf Stream ne réchauffe pas les eaux marocaines. Se baigner dans l’Atlantique relève toujours d’un exploit d’autant plus méritoire qu’à l’extérieur, la température de l’air est cuisante, sauf dans la région d’Essaouira, où un vent glacé vous attend à la sortie du bain.

 La question du Sahara occidental

Bordé par le Maroc au nord, l'Algérie au nord-est, la Mauritanie à l'est et au sud, le Sahara occidental est majoritairement contrôlé par le Maroc, mais l'ONU, qui le considère comme un territoire non autonome, ne reconnaît pas la souveraineté marocaine sur ces terres.
Le Sahara occidental est une ancienne colonie espagnole au sous-sol riche en phosphates. Créé en 1973 par des nationalistes sahraouis, le groupe Polisario revendique son autodétermination, et s'oppose au rattachement du Sahara espagnol tant au Maroc qu'à la Mauritanie. Après l'invasion pacifique du territoire par des centaines de milliers de civils marocains exaltés, Madrid cède les deux tiers nord de sa colonie au Maroc et le tiers sud à la Mauritanie : c'est la Marche verte du 6 novembre 1975.
En 1976, plusieurs tribus sahraouies se constituent en République arabe sahraouie démocratique.
La Mauritanie abandonne le morceau en 1979, le Maroc occupant le terrain.
Les indépendantistes sahraouis du Front Polisario, soutenus notamment par l'Algérie, ont combattu pour l'indépendance du territoire jusqu'à la conclusion d'un cessez-le-feu en 1991.
La République arabe sahraouie est désormais reconnue par plus de 70 États, mais pas par le Maroc qui administre et occupe environ 80% du territoire. Les zones de contrôle du Maroc et du Polisario sont séparées par un mur de sable, construit par les Marocains. La zone sous contrôle marocain se trouve à l'ouest du mur, protégé par des champs de mines et de fortifications.
Le Maroc propose un plan de large autonomie sous sa souveraineté, refusant toute indépendance. Le Polisario réclame quant à lui l'organisation d'un référendum d'autodétermination, sous l'égide de l'ONU. Les deux parties ne sont parvenues pour l'instant à aucun accord, et revendiquent toujours le Sahara occidental.




On en parle sur le forum Maroc

> Tous les messages Climat Maroc

SUJET dernier
  La meilleure période au Maroc? (15 réponses) 16/09/2014
  Guide désert marocain et température fin septembre 08/09/2014
  Météo et itinéraire fin octobre (congé Toussaint) (15 réponses) 28/08/2014
  Climat fin septembre à Ouarzazate et dans les vallées du Drâa et du Dadés (16 réponses) 27/08/2014
  voyage dans l'anti atlas en mai (1 réponse) 20/08/2014
  renseignements sur nos prochaines vacances (9 réponses) 19/08/2014
  Désert Merzouga fin juin (10 réponses) 12/07/2014
  Aglou - météo - baignade (7 réponses) 09/07/2014
  hiver au MAROC (4 réponses) 29/05/2014
  Circuit février au Maroc (12 réponses) 20/05/2014
Accéder au forum Maroc
Drapeau sejours week end Maroc

Partir au Maroc

  • A voir, à faire au Maroc
  • Réserver votre voyage sur mesure
  • Réservez un trek
  • Réservez votre randonnée
  • Réservez un hôtel
  • Trouver un billet d'avion
  • Louer une voiture
  • Trouvez une location
  • Economisez le parking Orly/CDG
  • Partagez votre taxi Paris - Aéroport
  • Réserver votre croisière
  • Réservez un ferry
  • Réservez un vol + hôtel
  • Réservez une auberge de jeunesse

Applis Routard Iphone Ipad