Le tour du monde de Kikisbackpackingtour

Derrière le pseudo Kikisbackpackingtour, se cache un couple d'une trentaine d'années. Nicolas et Célia, voyageurs-baroudeurs le temps des vacances, décident de tout plaquer fin 2015 pour faire un tour du monde de 15 mois et vivre enfin leur rêve ! Ils nous racontent tout : leurs coups de cœur, des anecdotes et bien sûr leur tour du monde !
 

Pouvez-vous vous présenter aux internautes ?

Pouvez-vous vous présenter aux internautes ?
© Routard.com

Célia et Nicolas, 32 ans. On est originaire de Normandie où l’on s’est rencontrés il y a 13 ans. On vit à Paris depuis une dizaine d’années, on y a fini nos études et on y travaille. Et, bien sûr, notre grande passion, c’est les voyages ! 

Quel genre de voyageurs êtes-vous ?

Quel genre de voyageurs êtes-vous ?
© Kikisbackpackingtour

Du genre curieux ! On veut toujours découvrir plus d’endroits ! Notre grand problème c’est qu’il y a bien plus de pays et de régions qui nous attirent qu’on ne pourra en voir dans toute une vie ! C’est d’ailleurs une des raisons qui nous a poussés à partir en voyage pendant 15 mois.

Concernant le mode de voyage, on est du genre indépendants : on part avec nos sacs à dos et on se débrouille sur place. On l’avait fait pour la première fois au Maroc en 2010, en partie pour des raisons financières : on avait pensé louer une voiture, mais c’était trop cher pour nous, du coup on s’était « rabattus » sur le mode bus – backpack. Et en fait… on a adoré !

On a compris à ce moment-là que ce qu’on aimait c’était partir « à l’aventure ». Donc on aime bien débarquer sans avoir rien réservé et improviser sur place, que ce soit pour le logement, les transports, l’itinéraire… En général Nico commence à échafauder des plans, et Célia attend le dernier moment pour mettre son grain de sel et tout changer : une bonne répartition des rôles quoi ! Il nous est quand même arrivé d’avoir recours à un guide, quand vraiment ça nous a semblé indispensable au niveau sécurité, par exemple pour partir plusieurs jours dans la jungle au Cambodge, ou pour explorer le Sud-Lipez bolivien, qui est une région désertique en altitude. Mais en dehors de ces cas « extrêmes », on a tendance à fuir tout ce qui s’approche d’un voyage organisé.

Qu'est-ce qui vous a poussés à vous inscrire sur les forums Routard.com ?

Comme on organise nos voyages tout seuls, on a forcément beaucoup recours à internet pour trouver des idées et des infos, sur les blogs et les forums. On est souvent tombés, au fil de nos recherches, sur les forums de Routard.com qui nous ont beaucoup aidés. Il y a suffisamment de participants et de sujets pour pouvoir trouver les réponses à des questions ultra spécifiques, du genre « y a-t-il des bus entre tel et tel village du Laos ? », ou encore « comment sont les douaniers à telle frontière péruvienne ? » ! Du coup, après avoir organisé nos voyages on s’est dit « pourquoi pas aider les autres à notre tour ? », en partageant les infos qu’on a nous-mêmes glanées sur place. 

Vous tenez un blog de voyages, qu’est-ce qui a déclenché cette envie de partager ?

Vous tenez un blog de voyages, qu’est-ce qui a déclenché cette envie de partager ?
Bagan en Birmanie © Kikisbackpackingtour

Quand on est partis pour notre voyage de 15 mois, on a voulu créer un blog avant tout pour pouvoir raconter notre périple au fur et à mesure à nos familles et amis qu’on n’allait pas voir pendant longtemps, pour leur montrer nos photos, leur donner des nouvelles. Ça a permis de garder un contact régulier, et certains ont été parmi nos lecteurs les plus fidèles ! D’où le nom qu’on a choisi pour notre blog, qui vient d’un surnom qu’on nous avait donné (« kikis », dont on a fait « kikisbackpackingtour ») et qui est un clin d’œil à nos proches.

Puis on s’est pris au jeu, et quand on a commencé à recevoir des mails d’autres voyageurs qui nous demandaient des précisions sur les endroits dont on avait parlé, on s’est rendu compte que notre blog pouvait aider aussi les autres, tout comme nous-mêmes on s’est beaucoup aidés de différents blogs (en particulier deux-trois qu’on suit de près). Du coup on a développé le côté infos pratiques de nos posts (sur les logements, les transports, les bons plans), et on a constaté que ça marchait bien. Même maintenant qu’on est rentrés, c’est un vrai plaisir de continuer à faire vivre le blog et à échanger des bons plans avec d’autres voyageurs ; quelque part, par leurs questions, ils continuent à nous faire voyager dans les pays qu’on a aimés !

Vous avez fait un tour du monde de 15 mois, pouvez-vous nous en dire plus ?

Vous avez fait un tour du monde de 15 mois, pouvez-vous nous en dire plus ?
© Kikisbackpackingtour

L’idée devait nous trotter dans la tête depuis un moment sans qu’on le réalise vraiment. Et puis un soir des potes nous ont fait regarder une vidéo incroyable d’un gars qui présentait son tour du monde d’un an en 5 minutes. Pendant plusieurs jours, chacun de notre côté on n’a pensé qu’à ça. Et lorsqu’on a réalisé qu’on était sur la même longueur d’onde, la décision a été prise. Ça n’était pas faisable dans l’immédiat, mais deux ans après on larguait tout : appart, boulots, et on partait pour un voyage inoubliable ! On a commencé notre périple par la Russie, où on a pris le transsibérien qui nous a menés jusqu’en Mongolie, puis en Chine. De là on est allés en Asie du Sud-Est, puis un peu en Océanie, avant de filer en Amérique du Sud, et de finir par un road trip en Amérique du Nord, de Miami à Montréal en passant par le Midwest. Au passage, on a un peu prolongé le voyage, puisqu’au lieu de l’année qu’on avait prévue, on est restés en route pendant 15 mois. On a découvert des coins magnifiques, des ambiances complètement nouvelles, on a multiplié les rencontres, que ce soit avec d’autres voyageurs ou avec des habitants (grâce entre autres au couchsurfing, au wwoofing, ou aux trajets en stop, qui sont des super occasions de faire de vraies rencontres). Bref, pas une seconde on n’a regretté notre choix !

Quelle est votre destination préférée ?

Quelle est votre destination préférée ?
Le Bouddha de Leshan © Kikisbackpackingtour

Alors ça, c’est une question difficile ! Tous les pays nous ont apporté quelque chose et valent le coup pour la découverte qu’ils représentent. Mais si on doit désigner des endroits qui nous ont marqués encore plus que les autres, on pense à la Chine et au Pérou. En Chine on a découvert des sites superbes (Pékin, la Grande Muraille, le bouddha de Leshan…), mais surtout pendant nos 6 semaines dans ce pays on a eu l’impression de vivre dans un autre monde. Que ce soit en raison de la barrière de la langue, de la culture complètement différente, du fait qu’il y a très peu de touristes occidentaux, c’était le dépaysement le plus complet. Quant au Pérou, c’est un pays qui présente une diversité incroyable : entre la côte, les Andes et l’Amazonie, il y a quasiment trois pays en un, avec à chaque fois des paysages et des monuments incontournables ! Le fait qu’on y soit restés trois mois nous a aussi permis de mieux nous imprégner de l’ambiance ; dans l’ensemble les gens sont ouverts, les contacts sont faciles, ça nous a beaucoup plu ! Bref on a vraiment adoré ces deux pays, et y retourner est au programme de nos tout prochains voyages ! Mais au fur et à mesure, d’autres endroits qui nous ont beaucoup marqués et qu’on aimerait revoir nous reviennent ; l’île de Pâques, les Andes argentines, la plaine de Bagan en Birmanie, le delta du Mékong… Oui, vraiment, c’est une question difficile !

Qu'est-ce qui vous a marqués le plus au cours de ce tour du monde ?

Qu'est-ce qui vous a marqués le plus au cours de ce tour du monde ?
Isla del Sol sur le Lac Titicaca en Bolivie © Kikisbackpackingtour

Sans hésitation, la liberté que tu as pendant un tel voyage. Ça commence avant même le départ, au moment où tu réalises que ton trousseau de clés est vide (ni appart, ni bureau, plus rien !). Et après, tout au long du voyage, tu vas où tu veux, quand tu veux, tu fais ce que tu veux, tu crées ton programme au jour le jour et en plus tu le changes tout le temps, juste au gré de tes envies. Tu as tellement de temps devant toi que tout est faisable et que tu n’es jamais pressé : un endroit te plaît vraiment ? Hop, tu restes 10 jours au lieu de 2, ce n’est pas plus compliqué que ça ! Du coup, ça donne 15 mois d’insouciance, d’improvisation et de très grande liberté. Mais c’est aussi une période bien remplie, car il y a des découvertes quasiment en permanence, que ce soit par rapport aux sites visités, aux modes de vie, à l’animation dans les rues, aux rencontres… Il n’y a aucun train-train, le renouvellement est quotidien. On a pu observer que c’est particulièrement marqué à chaque changement de pays. Dès la frontière passée, tout change : la langue, les odeurs, les bruits, l’ambiance… Tous les repères sont bouleversés. Mais ce qui est fou c’est que tu les recrées très vite, tu pars de l’inconnu et tu apprends à t’acclimater, c’est ça qui est génial ! L’arrivée dans un nouveau pays est un moment qu’on a toujours beaucoup aimé.

Auriez-vous une anecdote de voyage à partager ?

Auriez-vous une anecdote de voyage à partager ?
© Kikisbackpackingtour

Une anecdote en Chine, qui illustre à la fois les petites difficultés de communication et la gentillesse de beaucoup de Chinois qu’on a rencontrés. On était à Lijiang, dans le Sichuan, et on est allés manger dans un tout petit resto, un boui-boui tenu par une famille, juste quelques tables et une clientèle d’habitués. La carte est uniquement en chinois, évidemment, alors on commence à faire le tour des tables avec le patron pour regarder ce que les gens mangent et faire notre choix. On voit passer un plat de crevettes bien appétissant, et on en demande. Mais une fois installés à notre table, on réalise que le patron est en train de diviser le plat qui venait d’arriver. En fait le plat était pour lui et sa famille qui était aussi en train de manger, et peut être que ce plat était en rupture de stock ou qu’il n’était pas censé être à la carte, on ne sait pas, mais toujours est-il qu’il n’a pas hésité avant de le partager avec nous. On était assez gênés de lui avoir un peu piqué son repas, mais il nous a mis à l’aise avec sa spontanéité et son sourire ! Ensuite plusieurs personnes sont venues à notre table pour nous expliquer comment faire, comment assaisonner, attraper les trucs à la baguette, c’était marrant, tout le monde était très soucieux que tout se passe bien ! Ce qui n’a pas empêché les rires quand on a galéré à attraper un champignon noir à la baguette !

Une autre anecdote sur la communication en Chine, cette fois en anglais. Quelqu’un de l’AJ où on dormait à Pékin nous avait montré comment écrire « France », en chinois, pour nos cartes postales. Quelques semaines plus tard, on était plus trop sûrs, et on le réécrit de mémoire avant de demander confirmation à une autre personne. Elle lit notre symbole et reste perplexe un moment : on a écrit 朋友,alors que France s’écrit, nous dit-elle, 法国.On finit par comprendre : notre premier symbole signifie « friends » (« amis », en anglais), et non pas « France » (qui, en anglais, sonne assez proche). Conclusion : une discussion entre un Français qui parle mal anglais et un Chinois qui le comprend mal, ça se finit par des cartes postales envoyées à l’adresse « les copains » (mais elles sont arrivées) !

Quel est votre prochain voyage ?

Quel est votre prochain voyage ?
Wadi Rum en Jordanie © silver-john - Fotolia

Notre prochain voyage sera en Jordanie, à partir du 28 juillet 2017. On s’estime d’ailleurs très chanceux d’avoir l’occasion de repartir seulement 6 mois après notre retour ! Cette fois c’est pour 15 jours, on a les billets d’avion en poche, dans la tête quelques infos glanées sur le forum du routard et sur des blogs, pour le reste on verra sur place ! On sait juste qu’on va découvrir Pétra, la mer Morte, le désert de Wadi Rum, et on est super impatients !

Envie d'en savoir plus les voyages de Kikisbackpackingtour ? Découvrez leur Carnet de voyage au Pérou !

Texte : Tymiane de Routard.com

Mise en ligne :

Les articles à lire