Berlin, nos coups de cœur

Berlin, nos coups de cœur
© franz12 - stock.adobe.com

À l’occasion du 30e anniversaire de la chute du Mur, on déclare notre flamme toujours intacte à Berlin en 15 coups de cœur. Musées, Biergarten, Currywurst, vie nocturne, jardins insolites, street art, temples de la techno et quartiers sympas... Autant de raisons de s’envoler encore et toujours pour la formidable capitale allemande !

Parcourir l'histoire de Berlin sur Unter der Linden

Parcourir l'histoire de Berlin sur Unter der Linden
Porte de Brandebourg © Alexey Fedorenko - stock.adobe.com

Le fameux boulevard « Sous les Tilleuls » (Unter den Linden en français) a longtemps été considéré comme les Champs-Élysées de Berlin-Est. C’est aujourd’hui le cœur de Berlin et du quartier de Mitte.

Partant de la fameuse Porte de Brandebourg, icône de la ville érigée au 18e s, il est bordé de superbes édifices – la plupart de la même époque – comme l’université Humboldt, le Staatsoper, la Neue Wache abritant le mémorial aux victimes de la guerre, le légendaire hôtel Adlon ou encore le Deutsches Historisches Museum. Installé dans le plus ancien bâtiment d’Unter den Linden, la superbe Zeughaus, de style baroque, ce remarquable musée est consacré à l’histoire allemande du haut Moyen Âge à nos jours.

La coupole du Reichstag, symbole du Berlin moderne

La coupole du Reichstag, symbole du Berlin moderne
Coupole du Reichstag © Tobias Arhelger - stock.adobe.com

Point d’orgue du nouveau quartier des institutions de l’Allemagne réunifiée, le Reichstag est coiffé d’une superbe coupole de verre conçue par Norman Foster. Une galerie hélicoïdale mène au sommet, ce qui permet une vue panoramique sur les architectures audacieuses de la chancellerie, la Potsdamer Platz et la majestueuse avenue Unter den Linden au-delà de la porte de Brandebourg. Un magnifique exemple de l’architecture futuriste du nouveau Berlin.

S’enivrer de beauté sur l’île aux Musées

S’enivrer de beauté sur l’île aux Musées
Alte Nationalgalerie © Mistervlad - stock.adobe.com

L’île aux Musées (Museuminsel) est un incontournable de Berlin avec un ensemble exceptionnel de 5 musées.

Le Neues Museum abrite les collections égyptiennes de Berlin, mais aussi le musée de Préhistoire et Protohistoire, ainsi qu’une collection d’antiquités, avec, en vedette, le célèbre buste de la reine Néfertiti, épouse du pharaon Akhénaton. Au Pergamon Museum, on s’émerveille entre autres devant les fulgurantes reconstitutions de l’autel de Pergame ou de la porte d’Ishtar.

Le Bode Museum recèle, de son côté, une riche collection d’art allant du haut Moyen Âge au 18e s. Quant à la Alte Nationalgalerie, elle donne à voir notamment des chefs-d’œuvre de Caspar David Friedrich et d'Adolph Menzel, une visite à compléter par celle de l’Altes Museum si on a le temps.

La Gemäldegalerie, l’une des plus importantes pinacothèques du monde

La Gemäldegalerie, l’une des plus importantes pinacothèques du monde
Gemäldegalerie © Mauro La Rosa - Shutterstock

Ce musée possède une collection de plus de 2 700 œuvres du 13e au 18e s. Tous ces chefs-d’œuvre ont connu bien des aventures. Après la chute du mur, ils ont été regroupés en 1996 dans une nouvelle structure mettant en valeur tous les grands classiques de la peinture européenne : Van Eyck, Bosch, Botticelli, Raphaël, La Tour, Poussin, Watteau, Velázquez…

Jüdisches Museum et mémorial de l'Holocauste : la mémoire juive de Berlin

Jüdisches Museum et mémorial de l'Holocauste : la mémoire juive de Berlin
Mémorial de l'Holocauste © Ant_svgdal - stock.adobe.com

Prouesse architecturale signée par l’Américain Daniel Libeskind, le Jüdisches Museum est l’un des musées les plus passionnants et bouleversants de Berlin. L’exposition retrace la relation entre les communautés juive et allemande, une longue histoire rythmée par les persécutions, l’exclusion et le déracinement, mais démontrant aussi l'importance de la culture juive outre-Rhin. L’un des grands moments d’un voyage à Berlin, à compléter par la visite du mémorial de l’Holocauste au sud d’Unter den Linden et à deux pas de la porte de Brandebourg.

Le château de Charlottenburg, chef-d’œuvre baroque à Berlin

Le château de Charlottenburg, chef-d’œuvre baroque à Berlin
Château de Charlottenburg © Sergey Kelin - stock.adobe.com

C’est à la fin du 17e s que Frédéric III, futur roi de Prusse sous le nom de Frédéric Ier, fait construire Charlottenburg. Plusieurs fois agrandi au cours du 18e s, et cerné d’un grand parc, le château arbore une façade de plus de 500 m flanquée de deux grandes ailes. Gravement bombardé, le palais actuel est une reconstruction à l’identique réalisée après 1945. On peut y visiter l’Altes Schloss et son cabinet des Porcelaines, ainsi que la nouvelle aile (Neuer Flügel) et ses luxueux appartements. Juste en face, ne pas manquer le musée Berggruen, avec notamment de splendides Picasso.

Le Kurfürstendamm, l’église du Souvenir et le grand magasin KaDeWE

Le Kurfürstendamm, l’église du Souvenir et le grand magasin KaDeWE
Eglise du Souvenir © conceptualmotion - stock.adobe.com

Sorte de Champs-Elysées de l'Ouest berlinois, le Kurfürstendamm (Ku’Damm), avenue la plus fréquentée de Berlin et ancienne vitrine commerciale de Berlin-Ouest, s’étire sur 3,5 km. C'est une artère arborée avec magasins chics, cafés, restaurants, théâtres, cinémas, galeries d’art et boutiques de mode. Elle débouche sur l’église du Souvenir dont la tour en ruines est flanquée d'une partie moderne qui, la nuit, se pare de la sublime lumière bleutée issue de ses 20 000 blocs de verre.

Situé près du Ku’damm, le Kaufhaus des Westens KaDeWe (littéralement « Grand magasin de l’Ouest ») est un peu l’équivalent des Galeries Lafayette à visiter pour le légendaire 6e étage, royaume de la gastronomie.

Hamburger Bahnhof : une gare devenue musée d’art contemporain

Hamburger Bahnhof : une gare devenue musée d’art contemporain
Hamburger Bahnhof © benbro - stock.adobe.com

Comme pour le musée d’Orsay à Paris, l’architecture de la gare (construite en 1847) a été préservée. Dans l’immense galerie aux voûtes métalliques, on peut voir des oeuvres d'Andy Warhol, Rauschenberg, Lichtenstein, Twombly, Keith Haring, Julian Schnabel, Jean-Michel Basquiat ou encore Kiefer. Egalement des sections plus pointues sur la Trans-avant-garde italienne, le Minimal Art et les représentants des plus récents courants américains.

Plus d'infos sur le site des musées de Berlin

Partir sur les traces du mur de Berlin

Partir sur les traces du mur de Berlin
Mémorial du mur de Berlin © Torval Mork - stock.adobe.com

Tombé il y a 30 ans, le Mur n'a pas totalement disparu de la mémoire et des rues de Berlin. Pour en savoir plus, on peut visiter le mémorial, inauguré en 1998, qui s’étend sur plus d’1 km. Une section du mur, de 300 m de long, a été sauvée par le pasteur Fischer, qui s’est battu pour faire classer Monument historique le pan de mur qui longeait son presbytère sur la Bernauer Straße, et qui est enfermé entre deux plaques d’acier perpendiculaires. Du sommet de la tour-observatoire, on se retrouve dans la position des Berlinois de l’Ouest, impuissants devant ce qui se passait à Berlin-Est.

Puis cap à l’Est, à Friedrichshain, pour l’East Side Gallery, une section de 1,3 km du mur, couverte de fresques réalisées en 1990 par 118 artistes venant de 21 pays. Parmi les plus célèbres, le baiser de Honecker à Brejnev et la fameuse Trabant défonçant le mur.

Biergarten et Currywurst : goûter à l’art de vivre de Berlin

Biergarten et Currywurst : goûter à l’art de vivre de Berlin
Currywurst © rdnzl - stock.adobe.com

Deux pilers de l'art de vivre berlinois. Biergarten signifie « jardin de la bière » : des lieux en extérieur où prendre un verre et se restaurer. Au moindre rayon de soleil, les Berlinois affluent en masse dans ces endroits sympas, comme le Café am Neuen See avec ses transats au bord de l’eau, son aire de jeux pour les enfants, et des barques à louer.

Autre élément à savourer de l’art de vivre local, la Currywurst, une saucisse accompagnée d’une sauce à base de concentré de tomate, sauce Worcester, curry, poivre de Cayenne, piment… On en trouve partout, dans les Imbiss (snacks de rue), à des prix dérisoires.

Vivre comme un Berlinois à Prenzlauerberg, Kreuzberg et Neukölln

Vivre comme un Berlinois à Prenzlauerberg, Kreuzberg et Neukölln
Quartier de Kreuzberg © hanohiki - Shutterstock

Berlin se découvre aussi au fil de ses quartiers, les Kiez, auxquels les Berlinois sont très attachés et qui possèdent tous leur identité propre. Parmi les endroits populaires et branchés, on aime bien Prenzlauerberg : un ancien quartier délabré de Berlin-Est, situé au centre du nouveau Berlin, qui est aujourd'hui très prisé des trentenaires bobos et des artistes. On y trouve de nombreux bars et restos alternatifs, ainsi que des marchés et boutiques sympas, même si l’ensemble s’est particulièrement gentrifié.

Autre coin sympa, Kreuzberg, un quartier pour le moins cosmopolite, se situe au centre de Berlin et au sud de la Spree : très animé à l’ouest, Kreuzberg 61, du côté de Bergmannstrasse, bien qu’assez bourgeois, et beaucoup plus multiculturel à l’est, du côté de Kottbusser Tor, et encore plus dans le quartier voisin de Neukölln.

Le secteur compris entre Hermannplatz et le Landwehrkanal est désormais un vivier de galeries d’art, de restos et de bars branchés, dont les terrasses s’étirent sur les berges de la Spree. On l'a même comparé à Brooklyn !

Tempelhof, un parc au bord des pistes de l’ancien aéroport

Tempelhof, un parc au bord des pistes de l’ancien aéroport
Ancien aéroport de Tempelhof © katatonia - stock.adobe.com

Un jardin public sans doute unique au monde. L’aéroport de Tempelhof fut surtout célèbre à l’occasion du blocus soviétique de la ville en 1948-1949 ! En 2008, après la fermeture définitive du site, Berlin l’a transformé en parc : plus de 380 ha de gazon, sillonné de 6 km de tarmac, parcouru désormais par les vélos et les rollers. On y pique-nique, on y lâche des cerfs-volants, le tout face aux anciennes infrastructures, intactes, de la tour de contrôle et les quelques vieux avions sur le tarmac. Vraiment insolite !

Friedrichshain, entre street art et temples techno de Berlin

Friedrichshain, entre street art et temples techno de Berlin
© Watergate

Désormais au cœur de la « hype » berlinoise, Friedrichshain, ancien no man’s land de l’est, attire les artistes, intellos et plasticiens. Le quartier étant vaste, on s’y balade (de préférence à vélo) pour admirer les graffs street art, ou faire un voyage au bout de la nuit. À l’intérieur des anciens hangars désaffectés se trouvent de nombreux bars-clubs qui ne s’animent qu’à partir de 2 h du matin.

Le haut lieu du quartier est Berghain, l’un des meilleurs clubs au monde, installé dans une ancienne centrale électrique. Un temple mythique de la musique électro et techno minimale, accueillant les meilleurs DJ et drainant plus de 2 000 fêtards par soirée. Juste à côté, le Watergate est l’autre référence techno de Berlin

Berlin à la plage : la Spree ou le lac de Wannsee

Berlin à la plage : la Spree ou le lac de Wannsee
Lac de Wannsee © pure-life-pictures - stock.adobe.com

Le long de la Spree, on peut se dorer la pilule sur les nombreuses plages de sable artificielles près de l’Oberbaumbrücke, le plus photogénique pont de la ville, qui relie les quartiers de Kreuzberg et Friedrichshain. Même chose un peu en dehors de la ville sur le lac de Wannsee avec sa plage aux airs de vacances au bord de cette petite mer intérieure.

L’univers rococo du château de Sans-Souci à Potsdam

L’univers rococo du château de Sans-Souci à Potsdam
Palais de Sanssouci © Mike Mareen - stock.adobe.com

Une excursion qui change de Friedrichshain ! Classé au Patrimoine mondial de l’Unesco, le château de Sans-Souci était le lieu de villégiature de Frédéric II, roi de Prusse. Voltaire y séjourna 3 ans. Petit par sa taille et ne comprenant qu’un seul étage, le château, représentatif de l’art de cour du 18e s, est entouré d'un merveilleux parc avec jardins en terrasses, fontaines, pavillon chinois, cours d’eau, statues, arbres exotiques…

Pour en savoir plus

Retrouvez tous les bons plans, adresses et infos utiles dans le Routard Berlin en librairie

Consulter nos fiches Berlin et Allemagne

Office de tourisme de Berlin

Office de tourisme d'Allemagne

Comment y aller ?

Berlin est reliée à Paris-CDG et à d’autres aéroports français en vol direct ou avec escales, en vol low cost (EasyJet, Transavia...) ou régulier (Lufthansa, Air France...).

Réservez votre billet d'avion pour Berlin.

Où dormir ?

Trouvez votre hôtel à Berlin.

Texte : Routard.com

Mise en ligne :

Allemagne Les articles à lire

Voyage Allemagne

Bons Plans Voyage

Services voyage