Belgique : Ostende, l’art à la mer

Belgique : Ostende, l’art à la mer
© Office de Tourisme d'Ostende

Ostende ne se réduit pas à sa plage de sable, son front de mer moderne et ses promenades sur la digue face à la mer du Nord. Cette ville du littoral belge, où est né le chanteur Arno, a également inspiré des artistes comme Léo Ferré et Marvin Gaye, les peintres James Ensor et Léon Spilliaert, mais aussi des graffeurs du monde entier. Partons à la découverte d’une Ostende arty. Sous les musées, la plage…

Ostende, la « reine » des plages belges

Ostende, la « reine » des plages belges
© Arne Deboosere - Office de Tourisme d'Ostende

Ostende, sa longue plage de sable, son casino, son tramway plus que centenaire, sa promenade Albert Ier face à la mer du Nord, son carnaval, ses nuits animées sur Langestraat, les croquettes de crevettes grises et son front de mer hérissé d’immeubles… Voilà la carte postale de celle qui était au tournant du 20e s la « reine des plages » de la côte belge. La famille royale s’était alors entichée d’Ostende et la bourgeoisie aisée l’imita. Ostende devint une sorte de Monte-Carlo flamande, dont témoignent encore quelques hôtels particuliers et la colonnade de 400 m de long des « galeries royales ».

Autre temps, autres mœurs… Ostende s’est modernisée au fil des décennies, perdant son glamour et son cachet « Belle Époque ». Les aristos ont été remplacés par les touristes, notamment anglais, et les hôtels particuliers ont laissé, à quelques exceptions près, la place à d’imposants édifices modernes.

Aujourd’hui, Ostende reste la destination la plus populaire de la côte. À la fois cité portuaire et station balnéaire, elle dégage une atmosphère quelque peu décalée et surannée, que l’on peut humer notamment au café Art déco de l’hôtel du Parc, en se baladant sous les galeries royales ou dans les ruelles jouxtant le port à la recherche des édifices qui subsistent de son âge d’or.

Sur les traces de James Ensor et Léon Spilliaert

Sur les traces de James Ensor et Léon Spilliaert
© Steven Decroos - Office de Tourisme d'Ostende

Les attraits d’Ostende ne se trouvent pas seulement sur le sable. Car la reine des plages est aussi une ville de culture, où sont nés deux grands peintres belges fin-de-siècle : l’expressionniste James Ensor (1860-1949) et le symboliste Léon Spilliaert (1881-1946), dont on peut découvrir les œuvres au passionnant Mu.ZEE consacré à l’art belge de 1830 à nos jours.  

Resté fidèle à Ostende, James Ensor, dont l’univers, d’une inventivité folle, mêle le grotesque, le fantastique et le mystique, y a vécu une grande partie de sa vie. Il a même laissé son empreinte surréaliste sur le carnaval local, en lançant une fête costumée nommée… « le bal du Rat mort ». Sa maison-atelier, actuellement en travaux, devrait rouvrir en 2019, agrémentée d’un James Ensor Experience Center permettant d’explorer l’univers singulier du peintre.

Quant aux amateurs de Léon Spilliaert, ils pourront se rendre, après la visite du Mu.ZEE, à la Maison Spilliaert (Het Spilliaert Huis), située dans un élégant pavillon néo-classique à l’extrémité sud des galeries royales. Entièrement consacrée à Spilliaert, elle organise deux expositions thématiques par an sur l’œuvre onirique et mélancolique de ce peintre, qui fut aussi l’illustrateur de Maeterlinck et de Verhaeren.

Crystal Ship : Ostende, un musée à ciel ouvert

Crystal Ship : Ostende, un musée à ciel ouvert
© Henrik Haven - Office de Tourisme d'Ostende

L’art à Ostende ne se conjugue pas uniquement au passé. La ville belge accueille chaque année l'un des plus grands festivals de street art d’Europe :  « The Crystal Ship », une manifestation originale au cours de laquelle des artistes du monde entier créent des peintures murales sur des façades à travers la ville. 

Ce gigantesque happening, qui a lieu pendant les fêtes de Pâques, se fait en collaboration avec les Ostendais. Plus de 200 habitants de la ville ont déjà mis à disposition les façades de leur maison lors des précédentes éditions du Crystal Ship.

Après le festival, les fresques murales sont conservées, formant un parcours artistique dans Ostende et ses environs. En tout, une quarantaine de créations grand format et une centaine de peintures plus petites sont à admirer le long d’un itinéraire que l’on peut parcourir à pied et à vélo. Une brochure explicative est disponible à l’office de tourisme d’Ostende. Plan téléchargeable sur Internet.

Après la balade, nous vous conseillons de faire une halte au Cultuur Cafe pour prendre un verre et savourer l’ambiance studieuse du GrotePost… une ancienne poste Art déco transformée en centre culturel (théâtre, concerts…) !

Ostende, la ville où a été composée Sexual Healing

Ostende plaît aux artistes et, plus particulièrement, aux musiciens. Ville natale du chanteur belge Arno, elle a inspiré l’une des plus belles chansons de Léo Ferré (Comme à Ostende) et a accueilli en 1981 un hôte de marque : Marvin Gaye. D’ailleurs, la ville belge a joué un rôle important dans la vie du roi de la soul.

En conflit avec sa maison de disque et poursuivi par le fisc, dépressif et rongé par l’alcool et la drogue, Marvin Gaye avait trouvé refuge sur la côte belge à l’invitation d’un ami. Il y restera un an et demi, le temps de reprendre goût à la vie. C’est à Ostende qu’il s'est remis à composer des chansons et pas des moindres : le tube planétaire Sexual Healing est en effet né ici, sur le rivage de la mer du Nord !

Pour revivre cette page essentielle de la vie du grand Marvin, l’office du tourisme d’Ostende a créé la balade Marvin Gaye Midnight Love Tour. Agrémenté de témoignages et de documents d’archives, le parcours, d’environ 2 h et guidé par iPod (5 €), conduit vers une douzaine de lieux fréquentés par le chanteur, comme les bars de Langestraat, les Écuries Royales, le Casino ou la résidence Jane sur l’Albert I-promenade (n° 77), où il vivait.

Fiche pratique

Retrouvez toutes les adresses et les infos pratiques dans le Routard Belgique en librairie

Consultez notre guide en ligne Belgique

Visit Ostende

Visit Flanders

Comment y aller ?

Ostende se trouve à 2 h de train de la gare de Bruxelles-Midi, accessible en Thalys en 1 h 22 depuis Paris-Nord.

Bonnes adresses

- De Ploate Jeugdherberg : Langestraat 72. Au cœur d’Ostende, une AJ moderne, confortable et colorée avec des chambres de 2 à 6 lits. Nuitées à partir de 22 €.

- Hôtel Bero : Hofstraat 1A. Un hôtel moderne et très confortable, offrant des prestations haut de gamme. Piscine, sauna, fitness, solarium… Idéalement situé en plein centre, à deux pas de la mer et à 10 min à pied de la gare. Buffet petit déj. Bar à whiskies pour les amateurs.  Chambres à partir de 130 €.

- Cafe Bottelje : Louisastraat 19. Une institution d’Ostende depuis plus de 30 ans pour ses bières (environ 300 à la carte), son genièvre, sa cuisine de brasserie goûteuse et son ambiance animée. Également un hôtel avec des chambres modernes à la déco soignée sur la thématique de la bière. Compter 20-35 € le repas.

- Histoires d’O : Albert Ier Promenade 53. Une halte agréable sur la promenade à deux pas du casino pour grignoter une croquette ou un burger en regardant la mer du Nord.

- Cultuur Cafe – Grote Post : H. Serruyslan 18. Dans le centre culturel Grote Post, ce café cosy sert une restauration légère ainsi que des boissons chaudes et fraîches. Agréable pour faire une pause entre deux visites

Beaufort 2018 : l'art contemporain à la plage jusqu'au 30 septembre

Un rendez-vous d'art contemporain triennal à Ostende et sur la côte flamande. Tous les trois ans, des artistes du monde entier présentent leurs œuvres dans l'espace public, tout au long du littoral belge. Plus d'infos sur le site Beaufort 2018.

À faire

- Parcours Le parfum d’Ostende : une visite guidée de la ville via audioguide sur les traces des peintres James Ensor, Léon Spilliaert et Constant Permeke. Durée 1 h 30-2 h.

- Tram du littoral : Ostende se situe au milieu de cette ligne de tramway de 69  km entre De Panne, près de la frontière française, et Knokke-Heist près de la frontière néerlandaise. Il s’arrête dans toutes les villes du littoral et permet de visiter les stations balnéaires voisines d’Ostende.

- Musée Constant Permeke : à Jabekke (10 km d’Ostende). Pour découvrir l’univers et l’œuvre de ce grand peintre belge qui évoque l’expressionnisme allemand. Quelque 80 œuvres sont exposées dans une maison de village où a vécu l’artiste.

Texte : Jean-Philippe Damiani

Mise en ligne :

Belgique Les articles à lire

Des musées passionnants, une architecture splendide, une qualité de vie remarquable et...

Bons Plans Voyage

Services voyage