Annecy, la Venise des Alpes

Annecy, la Venise des Alpes
Annecy © jasckal - Fotolia

Idéalement située entre lac et montagnes, la jolie cité d’Annecy cultive son art de vivre, avec ses petites ruelles médiévales, sa verte esplanade, ses quais fleuris et ses canaux qui lui donnent des airs de Venise ou de Bruges. Héritière d’une longue histoire, elle a conservé un riche patrimoine architectural. Une ville à découvrir le temps d’un week-end, combinant culture et nature, visites et activités de plein air.

Annecy médiéval

Annecy médiéval
Palais de l'Île © Samuel Borges - Fotolia

Annecy a beau ne pas être une ville thermale, elle est pourtant bien associée à l’eau et est d’ailleurs surnommée la « Venise des Alpes ».

Bordée par son lac, elle est traversée par des canaux, dont un seul est naturel : la petite rivère du Thiou (3,5 km). C’est sur ses berges que se développa la cité médiévale, autrefois entourée de remparts, dont on repère quelques vestiges, au gré d’une balade dans le dédale des ruelles étroites du vieil Annecy.

En son cœur, le monument phare de la ville, le palais de l’Île, s’avance, tel un paquebot, entre deux bras du Thiou. Edifié entre les 11e et le 12e siècles, il est actuellement en travaux, et fermé pour restauration.

Non loin de là, on traverse le pont de pierre de Morens, construit au 14e siècle et jadis surmonté de maisons. On se promène ensuite dans la rue Sainte-Claire, avec ses arcades, donnant sur des passages couverts.

Puis, en retraversant le Thiou, on s’engage dans la rue Jean-Jacques Rousseau :  au n°10, dans la cour de l’ancien palais épiscopal, devenu hôtel de police, une fontaine et un buste de l’écrivain rappellent que c’est ici qu’il rencontra Madame de Warens, « au matin de Pâques fleuries de 1728 ». Enfin, on rejoint la charmante rue Filaterie, également dotée d’arcades.

Un riche patrimoine

Un riche patrimoine
Château d'Annecy © krasnevsky - Fotolia

Il ne faut pas manquer de monter sur les hauteurs de la vieille ville, où se dresse fièrement le musée-château d’Annecy, dont la partie la plus ancienne est la tour de la Reine (13e-14e s.).

Autrefois résidence des comtes de Genève et des ducs de Savoie, le château abrite aujourd’hui quatre petits musées, dont l’Observatoire régional des lacs alpins. Celui-ci consacre notamment deux salles aux sites palafittiques (inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco), qui témoignent de la présence de l’homme depuis la préhistoire. De là-haut, on a une vue panoramique sur les montagnes, le lac et toute la ville, où se distinguent les clochers des nombreuses églises.

Également surnommée la « Rome des Alpes », Annecy a été un site religieux de premier plan dès le Moyen Âge, devenant évêché au 16e siècle. Non loin de la cathédrale Saint-Pierre, édifiée en 1535, l’église Saint-Maurice, plus ancienne, date de 1420. Jadis appelée Saint-Dominique, elle fut transformée en grenier à grain à la Révolution, avant d’être réhabilitée en 1815, lorsque la ville retomba dans le giron des princes de Savoie. Après 3 ans de travaux, elle a rouvert en mai. N’hésitez pas à aller admirer l’étonnant trompe-l’œil du 15e siècle peint sur le mur, à gauche du chœur.

Enfin, passant des clochers aux cloches et carillons, on pourra aller faire un tour à la fonderie Paccard, installée à Sévrier, à 8 km d’Annecy. L’entreprise familiale, qui célèbre cette année ses 220 ans, a vu sortir de ses ateliers plus de 120 000 cloches d’églises, vendues à travers le monde. La plus grosse d’entre elles pesait 33 tonnes, un record ! Si vous êtes dans les parages un jeudi, vous aurez l’occasion d’assister à une coulée de cloche.

Douceur de vivre au bord du lac d'Annecy

Douceur de vivre au bord du lac d'Annecy
Le Pâquier © Tomfry - Fotolia

Aux beaux jours, les Annéciens investissent la verte pelouse du Pâquier (aussi appelé Champ de Mars), qui était autrefois un pâturage pour les bêtes. Cette esplanade qui s’étend sur 7 hectares au bord du lac est le lieu rêvé pour un pique-nique sur l’herbe. C’est aussi le coin des joggeurs et des promeneurs.

Le long du quai, on peut louer un pédalo, un stand up paddle ou un bateau à moteur. Ou bien enfourcher un vélo pour faire un tour sur la promenade cyclable qui longe le lac. N’oubliez pas votre maillot car on peut aussi se baigner sur les plages des Marquisats ou d’Albigny (gratuites et surveillées). L’eau dépasse le 20 degrés en été !

La douceur de vivre règne aussi dans la vieille ville. Les jours de marché (mardi, vendredi et dimanche), il est agréable de se promener du côté de la rue Sainte-Claire, entre les étals qui vendent de bons produits locaux, à commencer par les fromages et la charcuterie.

A la fin du marché, ne manquez pas d’aller faire un tour à la Buvette du marché, où les commerçants (et les autres) se retrouvent pour boire un petit coup de blanc, dans une ambiance plutôt rigolote et conviviale. Inutile de préciser que la terrasse au soleil est prise d’assaut durant l’été !

Enfin, le soir venu, pourquoi ne pas aller dîner à Veyrier-du-Lac, à 10 minutes de route d’Annecy ? A l’heure de l’apéro, sur la terrasse de L’Auberge du Lac, le coucher de soleil est fabuleux. Et, si vous avez un peu plus de temps, n’hésitez pas à faire le tour du magnifique lac d’Annecy… en voiture, à vélo ou en bateau (croisières d’ 1 à 2 h).

Fiche pratique

Pour préparer votre séjour, consultez notre guide en ligne Alpes

Voir aussi notre reportage La Savoie, côté lacs

Site du tourisme en Savoie et Haute-Savoie

Office du tourisme du lac d’Annecy L’office du tourisme organise toute l’année des visites guidées thématiques avec des guides conférenciers.

Comment y aller ?

- Voiture : 560 km depuis Paris (env. 5h),  1h15 de route depuis Lyon et 45 mn de Genève.

- Train : 3h40 en TGV, de Paris-Gare de Lyon. 1 h 50 de Lyon.

- Avion : l’aéroport le plus proche est celui de Genève, liaisons par bus.

Où manger ?

- L’Auberge du Lac, 2 route du Port, Veyrier-du-Lac. Une adresse bien connue dans la région. A 6 km d’Annecy, ce restaurant a installé sa terrasse sur pilotis sur le lac d’Annecy, dans un cadre vraiment exceptionnel. Dans l’assiette, l’originalité est au rendez-vous, le chef mettant un point d’honneur à valoriser les produits de saison de la région. Menu 3 plats à partir de 32 €.

- Taverne du Fréti : 12, rue Sainte-Claire. Tél : 04-50-51-29-52. Un resto spécialisé dans les recettes à base de fromage. Qualité et prix raisonnables sont au rendez-vous. Carte 25 € env.

Où dormir ?

- Les Filateries, 15 rue Filaterie, Annecy. En plein cœur du vieil Annecy, cette chambre d’hôtes installée dans un immeuble de caractère est parfaite pour visiter la ville. C’est dans l’atelier de couture de Christine, la propriétaire, que vous prendrez votre petit déjeuner. Original ! Chambre à partir de 90 €/nuit (80 € si vous restez au moins 2 nuits).

A visiter

- Musée-château d’Annecy, place du château. Entrée : 2,60 à 5,20 €.

- Fonderie Paccard, route des Saintiers, Sévrier. 04 50 52 44 98. Visite libre du musée + projection de 2 films (6,50 €). Le jeudi : coulée de cloche (14 €), sur réservation.

 

Texte : Olivia Le Sidaner

Mise en ligne :

Alpes Les articles à lire

Voyage Alpes

Bons Plans Voyage

Services voyage