Forum Guatemala

15 jours au Guatemala

4 réponses

Dernière activité le 04/04/2020 à 18:32 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
rosie31
Le 29 mars 2020

¡Ahorita Guatemala!


15 jours au Guatemala  - rosie31

Après un vol de 12h30 de Londres à Mexico City, 6h d’escale à Mexico puis 2h de vol jusqu’à Guatemala City, nous sommes enfin arrivés à destination pour entamer nos 15 jours de vacances.


Certes le pays est petit mais certains trajets en bus sont très longs donc on a dû optimiser notre itinéraire.


Nous allons visiter: Antigua (1 jour et demi), faire l’ascension du volcan Acatenango (1 jour et demi), le lac Atitlan et le marché de Chichicastenango (2 jours et demi), les cascades de Semuc Champey (1 jour), Florès (1 jour) El Remate (1 jour) Tikal (1/2 journée), Rio Dulce et Livingston (2 jours)


Informations pratiques:


Sécurité: nous n’avons rencontré aucun problème de sécurité et on ne s’est jamais sentis en danger. Nous avons écouté les locaux lorsqu’ils nous disaient de ne pas aller à tel ou tel endroit non accompagnés.


Budget: nous avons dépensé environ 1400 € à 2 en logements, trajets, excursions, nourriture et souvenirs. Prix hors billet d’avion. Pas de visa nécessaire pour un voyage de moins de 90 jours.


Trajets: nous avons effectué tous nos trajets en shuttles touristiques, plus directs.


Monnaie: le Quetzal: 10 GTQ = 1.17 Euros (11/01/20)


Avec une carte type Revolut vous pouvez retirer de l’argent aux distributeurs avec une commission fixe de la banque guatemaltèque de 40 GTQ soit 4.7 €.


Samedi 16/11: Antigua



Arrivés à l’aéroport de Guatemala City nous avons décidé de prendre un shuttle pour partir directement sur Antigua. 12 à 15$ par personne pour un shuttle collectif, 35$ pour un shuttle privé, vous pouvez aussi arranger le transfert avec votre hôtel.


Nous met plus de 2h à arriver à Antigua car c’est le weekend de la fête des fleurs. On est contents d’avoir réservé un hôtel car la ville est surpeuplée. On va à la banque pour échanger de l’argent mais il y a une longue file d’attente dehors. Les guatémaltèques sont payés en chèque, à la semaine, et vont le déposer à la banque en échange de cash. On décide donc de retirer de l’argent pour ne pas perdre de temps.



Puis direction la guest house Casa de Leon, sympa avec un roof top et une vue sur les 3 volcans d’Antigua.



On ressort pour découvrir la ville. Premier arrêt pour manger des pupusas au fromage (10 GTQ) à Refacciones Y Pupusas Odilia, un tout petit « restaurant » avec 2 tables pour manger sur le pouce. C’est délicieux.



On se balade dans les rue et on tombe sur un petit marché sur la place de l’église de la Merced, parfait pour déguster d’autres spécialités locales telles que les tostadas (10 GTQ)




On rentre assez tôt à la guest house car on est fatigués du voyage et on a plein de choses à découvrir le lendemain.



Perchée à 1 500 m d’altitude, Antigua est inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco. Antigua, est une ville pleine de charme avec ses ruines, ses rues pavées et ses demeures coloniales aux patios fleuris.


Antigua se trouve à proximité de 3 volcans, Le volcan Agua, à 3 760m, inactif depuis environ 10 000 ans, le volcan Fuego, culminant à 3 763 mètres d’altitude, l’un des volcans les plus actifs d’Amérique centrale qui entre régulièrement en éruption et le volcan Acatenango qui culmine à 3 976m.



Dimanche 17/11: Antigua



Levés de bonne heure à cause du jetlag, on en profite pour aller faire voler le drone en ville avant que les nombreux touristes se lèvent.



On va ensuite se balader et on arrive à la banque pour l’ouverture afin d’échanger de l’argent. Il y a déjà la queue mais on décide d’attendre, ça avance assez vite.


On continue avec le grand marché près de la station de bus avec ses étals de viande, poissons, fruits et légumes et des petits stands où on peut manger pour pas cher.



On visite aussi le Mercado el Carmen, marché artisanal près du Parque Central.




On déjeune à La Canche, un petit restaurant caché à l’arrière d’une supérette et on goûte le pepian, un plat typique au Guatemala: 2 plats et 2 bières pour 70 GTQ. On prend aussi 2 pellenitos de platanos: beignet de banane fourrés au cacao.


On va ensuite, à pieds, jusqu’à la Finca Filadelfia pour tout savoir sur le café, de la culture, séchage, trie et torréfaction. Ici on cultive uniquement l’arabica et 90% de la production est destinée à l’export. A la fin de la visite on a droit à une petite dégustation. La Finca Filadelfia possède aussi un hôtel de luxe et restaurants. Coût de la visite 20$, un peu excessif pour la qualité de la visite, en plus le café n’était pas encore récolté donc la production était à l’arrêt.



En soirée, on se balade dans les rues et on va boire un verre au Cafe Sky. Au loin, on voit le volcan Fuego en activité, c’est déjà incroyable de loin et demain on va le voir de très près, on est très impatients!


On dînera à Cactus, un restaurant mexicain délicieux, (environ 50 GTQ le plat)



Ce soir on dort à La Casa de Maria, près de la station de bus, plutôt calme et très bon marché.


Lundi 18/11 et Mardi 19/11: Acatenango



infos pratiques:


Point de départ à 2450m, base camp: 3632m, sommet: 3953m



Durées approximatives de marche: montée jusqu’au base camp 4h, +1h jusqu’au sommet, descente 2h.


Agence Soy tours, 300 GTQ pour le tour avec nuit au base camp, vue sur le Fuego et lever de soleil au sommet de l’Acatenango. transferts et repas compris: lunch, dîner et petit déjeuner le lendemain.


Le shuttle nous récupère à la guesthouse et on roule 1h30 pour se rapprocher du volcan et se rendre à l’agence. Sur place on récupère les lunchs, on reçoit des instructions concernant le tour et possibilité d’emprunter des vestes et gants. Puis on roule encore 20 minutes avant d’arriver au point de départ.


La montée est assez difficile car sa monte en continue mais il y des arrêts fréquents pour attendre le reste du groupe. La partie dans la forêt est très sympa.C’est très nuageux et on ne voit pas grand chose aux alentours, on ne peut pas vraiment profiter de la vue. Arrivés au base camp, on nous dispatche dans les tentes (par couples ou groupes d’amis)



Vers 18:00, le ciel se dégage et le volcan Fuego, si près de nous, nous offre un spectacle incroyable! Des éruptions, environ toutes les 20 minutes, de la lave qui est projetée puis  dégouline en même temps que des fragments de roche. Et le bruit vrombissant qui accompagne le show. Ce que l’on voit est au delà de nos espérances, on ne peut pas détacher nos yeux de ce spectacle, comme hypnotisés.




On dîne autour d’un grand feu de camp en observant le volcan une bonne partie de la soirée. Il fait très froid, pourtant on a des polaires, doudounes, gants et bonnets. Le dîner se termine par la dégustation d’un chocolat chaud guatémaltèque délicieux.



On se couche tôt, vers 20:30 car demain, réveil à 3:30 pour monter au sommet de l’Acatenango pour le lever de soleil. On a pas eu froid la nuit, les duvets étaient bien chaud mais on a pas très bien dormi. Je n’étais pas très rassurée de dormir si prés d’un volcan qui n’arrêtait pas d’exploser en illuminant la nuit.


Réveil à 3h30 et départ à 4h pour une heure de marche direction le sommet de l’Acatenango . Il y a un vent terrible en haut, on peine à avancer et il fait très froid. On est fouettés par de la poussière et des petits cailloux. Le lever du soleil est très beau et le volcan continue d’exploser. Une expérience incroyable.



On redescend prendre le petit-déjeuner: pancakes et sirop d’érable accompagnés d’une banane et d’un café. Puis on redescend et on rentre à Antigua en shuttle. De retour à la guesthouse vers midi la propriétaire nous propose de nous arranger un shuttle à 13h direction Panajachel, sur le lac Atitlan. On arrive à Panajachel vers 16h. La ville touristique n’est pas superbe mais le lac est très beau. On loge à Hospedaje Santo Domingo, les chambres à l’étage sont plus lumineuses. On se balade dans les rues, on dîne à El Utimo Refugio, un petit restaurant tenu par un charmant couple de sexagénaires et on se couche tôt on est KO de la randonnée et du réveil matinal à 3h30.


Mercredi 20/11 : lac Atitlan


On a super bien dormi et vers 7h on va petit déjeuner à Delhi Jasmine (celui près du lac) 50 GTQ le petit-déjeuner avec café, super bon et très joli cadre avec des orchidées partout.


15 jours au Guatemala  - rosie31


Puis on prend la lancha direction Santiago Atitlan avec un superbe marché sous une halle couverte.


15 jours au Guatemala  - rosie31



Puis une autre lancha direction San Pedro, on visite un joli cimetière tout coloré et on déjeune dans un restaurant végétarien, The 5th Dimension qui a une jolie vue sur le lac. On prend un tuktuk direction San Juan. On craque sur une jolie peinture qu’on achète. On reprend la lancha direction San Marco le village de hippie, méditation, yoga et produits bio. La ville est sympa et on trouve une promenade très agréable: un joli chemin longe le lac et monte jusqu’à un point de vue.





Vers 17h, on reprend la lancha jusqu’à Panajachel, elle s’arrêtera à Santa Cruz la Laguna et d’autres embarcadères. De grosses falaises avec de la jungle et de superbes résidences sont au bord du lac, la balade en bateau est superbe. De retour à Panajachel, on décide de se faire un guacamole maison accompagné d’une Corona et de pupusas achetées dans un restaurant salvadorien.




L’origine du lac Atitlan est volcanique, formée lors d’une éruption il y a plus de 80 000 ans. Il est le lac le plus profond d’Amérique centrale avec une profondeur maximum de 350 mètres environ et est bordé au sud par trois grands volcans (San Pedro, Tolimán et le volcan Atitlán qui culmine à 3 537 m). Les villages en bordure du lac sont encore imprégnés de la culture traditionnelle Maya et les populations locales portent encore les costumes traditionnels.



jeudi 21/11: Chichicastenango


15 jours au Guatemala  - rosie31

15 jours au Guatemala  - rosie31


On profite de notre réveil matinal pour aller faire du drone sur le lac puis à 8h nous prenons le shuttle pour Chichicastenango, à 2 heures de route, célèbre pour son grand marché. Le marché est en plein centre-ville : fruits, légumes, viande, tissus et artisanat traditionnel. On prend un petit déjeuner sur place et on se balade dans le marché ainsi qu’une petite visite dans le cimetière de la ville, toujours très coloré.



On déjeune dans un petit restaurant et on achète une jolie nappe bleue traditionnelle. Retour à Panajachel vers 15h20, on dînera plus tard dans la rue, du maïs grillé, des tortillas et une part de gâteau.


15 jours au Guatemala  - rosie31





Chichicastenango est l’endroit où se déroule chaque jeudi et dimanche le plus grand et le plus ancien marché d’Amérique Centrale. Plus de 2000 échoppes tenues par des indiens venant des villages environnant, la plupart en costumes traditionnels. 






Nous avons trouvé le marché trop touristique ce qui lui fait perdre de son authenticité.


15 jours au Guatemala  - rosie31


Vendredi 22/11


Aujourd’hui nous faisons le long trajet Panajachel- Lanquin, tarif 175 GTQ /personne pour 12 heures de bus entre route et piste. Nous arriverons à la Guesthouse à Lanquin, Vinas Hotel, à 21h.


Samedi 23/11: Semuc Champey


Réveil matinal en fanfare avec des feux d’artifices. Petit déjeuner à la guesthouse puis on récupère une lunch box pour pique niquer le midi aux cascades de Semuc Champey. Départ pour Semuc Champey en pick-up , trajet environ 30 minutes. Arrivés sur place, un chemin longe la rivière jusqu’aux « piscines ». On se baigne et on saute dans des trous d’eau. L’eau est translucide et d’un joli bleu, avec des petits poissons qui mangent les peaux mortes et qui mordent de temps en temps.





Semuc Champey est un « parc naturel » avec une rivière constituée de cascades et de piscines naturelles à l’eau limpide couleur turquoise au milieu de la jungle. Il y a la possibilité de monter à un mirador qui était en travaux quand nous y sommes allés.



Penser à rendre un petit cadenas pour pouvoir mettre vos vêtements dans des casiers à disposition gratuitement.



Il est interdit de faire du drone ici donc on sort du parc pour revenir survoler les piscines en drone. On goûte du chocolat vendu par des enfants directement extrait des fèves de cacao, c’est très bon.



De retour à la guesthouse en pick-up, on part se balader en ville. On marche jusqu’aux grottes de Lanquin puis on repart direction Hostal Oasis. On boit une Corona et on mange un steak à la plancha avec des frites au bord de la rivière. En rentrant, on croise des enfants qui jouent avec des pétards et des petits feux d’artifices.



Dimanche 24/ 11: Flores


Trajet Lanquin/ Flores, 7h de shuttle, on arrive à Flores vers 16h .


On loge à la guesthouse Ciao Cacao, la chambre est top et la guesthouse est très sympa avec un joli jardin et une cuisine à disposition. On se balade dans la ville qui est petite mais très agréable. On dîne au milieu du pont qui mène à Flores, il y a des petits stands avec de la nourriture traditionnelle: tamal, tortas… On boit une bière en se promenant et on réserve un shuttle pour aller à El Remate le lendemain, à 45 minutes de route de Florès, sur la route de Tikal.




La petite ville de Flores, installée sur une île du lac Petén, est connue pour ses jolies ruelles colorées et ses rives animées.



Lundi 25/11: Flores et El Remate


Petit-déjeuner à Cool Beans Café, puis direction la banque, de l’autre coté du pont, pour changer de l’argent. La banque nous refuse des billets pour des micros tâches ou car ils sont fripés. Vers midi, on prend le shuttle pour El Remate. La Guest house Posada Ixchel est près du lac, de l’autre côté de la rue. On achète des légumes et des fruits pour le déjeuner. On se promène au bord du lac et on se baigne en utilisant un petit ponton privé, l’eau est super bonne. On entend un singe hurleur au loin, on essaie de le trouver en marchant dans la jungle mais on se prend vite dans des toiles d’araignées et on décide de rebrousser chemin. On achète une bière dans une supérette qu’on boit devant le coucher de soleil sur le lac, c’est magnifique. Il y a des cochons sauvages partout ici qui se promènent au bord du lac, traversent la rue et se font poursuivre par des chien. Une fois la nuit tombée, on se rend compte qu’il y a des lucioles partout dans l’herbe, c’est très joli. On dîne dans un petit restaurant. Demain on se lève tôt, on va à Tikal!




El Remate n’est qu’une succession de maison, de guesthouses et de restaurants locaux posés de chaque côté le long de la route. L’intérêt est sa tranquillité, son emplacement idéal en bordure du lac et sa proximité avec Tikal.



Mardi 26/11: Tikal





grive des bois coati


Départ à 5h30 pour Tikal, dans un shuttle réservé avec la Guesthouse, 60 GTQ aller-retour (retour 14h). On arrive sur le site vers 6h30 et on commence la visite. Il y a très peu de touristes (comparé à Angkor au Cambodge). On visite les différents temples, l’acropole, les places, « pyramides », les points de vue. On fait plusieurs fois le tour, on prend aussi des chemins plus isolées pour explorer la jungle. Il y a des coatis partout qui réclament de la nourriture aux touristes. On voit aussi des singes-araignées, des petits rongeurs appelés agoutis, des piverts, perroquets et d’autres jolis oiseaux. Le site est très agréable et on peut grimper en haut de la grande pyramide pour avoir une vue d’ensemble surplombant la jungle.


15 jours au Guatemala  - rosie31

Puis retour à El Remate vers 14h. On reprend le bus pour Flores et on va à la guesthouse, Casa Itzayana. On ressort dîner à Café Yaxha, un plat Maya traditionnel super bon. Puis on mange une part de gâteau au petits stands situé sur le pont. On finit la soirée assis au bord du lac à siroter une bière.




Tikal est une cité Maya imposante avec plus de 3000 structures surgissant de la forêt tropicale et encore autant d’autres enfouies sous la jungle. La plus haute pyramide surplombe la jungle à 70m du sol. Tikal est l’un des rares sites a être inscrit au patrimoine culturel ainsi qu’un patrimoine naturel de l’UNESCO.



Mercredi 27/11Rio Dulce



Petit déjeuner à la guest-house puis on file prendre le shuttle pour Rio Dulce. A Rio Dulce on négocie une lancha avec un autre couple à 90 GTQ /personne pour se rendre à la guesthouse Finca Tatin accessible uniquement en bateau. Elle est située sur une branche du Rio Dulce. Au départ de Rio Dulce, on emprunte un large fleuve qui se transforment en pseudo lac puis se reserre en rivière. Le trajet est superbe avec des pauses observation des oiseaux: cormorans, hérons, sternes, aigrettes, toucans et pélicans.




Touqui le toucan un trogon de Masséna


On arrive à la guesthouse en plus ou moins une heure. Après une visite rapide des lieux, on part explorer la jungle jusqu’à une association communautaire Maya, Ak’Tenamit, qui aide la population maya des villages isolés au niveau éducation, culture, égalité et soins.


Puis baignade dans la rivière, on hésitait un peu au début puis on se lance. L’eau est très bonne. Après une douche, on se cale dans des hamacs dans l’espace commun. A l’heure du dîner, on s’installe à des grandes tables avec les autres voyageurs: le dîner est très bon et copieux. Il pleut toute la nuit. Demain on a prévu une journée kayak, direction Livingston.





Le Rio Dulce , ainsi qu’une petite ville du même nom, se trouve entre l’énorme lac Izabal et la mer des Caraïbes.



Jeudi 28/11Livingston


Levés avec le soleil, on part en kayak à 8h. On explore le Rio Tatin puis on part vers Livingston. Le trajet est superbe et parfait pour observer les oiseaux: hérons, pélicans et vautours noirs.



le Rio Dulce se transforme en « canyon » avec une grande falaise d’un côté recouverte de végétation. On prend les vagues des bateaux à moteur, c’est plutôt marrant. D’un coup, le ciel devient gris et il se met à pleuvoir. On s’abrite sous des arbres. Arrivés vers Livingston, il y a beaucoup de houle et il commence à y avoir des vagues de plus en plus grosses et la mer devient vraiment agitée. De grosses vagues font prendre l’eau au kayak, on rame de plus en plus vite pour finir le trajet, on est trempés. On arrive enfin à l’hôtel El Viajero, qui réceptionne notre kayak. Il était temps!






Livingston est la ville des pélicans, il y en a partout. On déjeune dans la rue principale à Mc tropic: tapado (sorte de bouillabaisse avec du lait de coco) et ceviche avec des petits pains noix de coco/ ail. Super bon!


15 jours au Guatemala  - rosie31


On se balade dans la petite ville et on marche le long de la mer des Caraïbes un peu agité par la houle. On achète une bière pour la boire sur un ponton. On rentre à la guest house en lancha et on fait un petit plouf dans la rivière en attendant l’heure du dîner.



A Livingston on se croit dans un autre pays et pourtant c’est toujours le Guatemala. Ici se côtoient mayas et garifunas (descendants directs des esclaves noirs). Livingston est cernée par la mer des Caraïbes d’un côté et la jungle de l’autre, la ville n’est accessible que par bateau, il y a donc peu de circulation . Ici pas de plages paradisiaques, il faut aller plus loin, mais il y a de nombreux oiseaux et des cocotiers.



Vendredi 29/11Rio Dulce / Antigua


Il a plu toute la nuit et il pleut encore. On observe Touqui le toucan (il est très familier et vient tous les matins, à l’heure du petit déjeuner, chercher des morceaux de fruits) manger de la papaye et on en profite pour le prendre en photo, il est très beau!


Il pleut des cordes. On prend la lancha à 10h, on est couvert par une bâche en plastique pour se protéger de la pluie: quelle aventure! Le bateau nous dépose à hôtel backpackers, à RioDulce, pour acheter nos tickets de shuttle pour Antigua (200 GTQ /personne)


On prend le shuttle vers 12h45 direction Antigua. Le chauffeur roule comme un fou. Il y a de gros bouchons sur la route du à des travaux et à une circulation alternée. On arrivera à Antigua vers 22h. Notre guesthouse hostal colonial est très bien et très bon marché. On réserve un shuttle pour l’aéroport (90 GTQ par personne) dans une autre guesthouse car la notre ne propose pas le service de transport. Comme il est tard, on achète des pâtes chinoises dans une supérette qu’on cuisine dans notre chambre.


Samedi 30/11


Lever vers 6h30, on va se balader dans Antigua. On petit déjeune à Rainbow café , 40 GTQ le plat avec café et jus de fruit, c’est vraiment très bon. Vers 9h15, départ de notre shuttle direction l’aéroport, on y arrivera vers 11h.


 On a aimé 



  • l’ascension du volcan Acatenango

  • La nature et les animaux

  • Le kayak sur le Rio Dulce

  • Le site Maya de Tikal

  • Les petits déjeuners et les petits cafés


On a moins aimé 



  • Les temps de trajet en shuttle et les chauffeurs fous

  • La finca de café à Antigua, trop touristique et très chère


Date de l'expérience : 15/11/2019

Re: 15 jours au Guatemala

Signaler
Beckette
Il y a 5 mois
,,
¡Ahorita Guatemala!
Après un vol de 12h30 de Londres à Mexico City, 6h d’escale à Mexico puis 2h de vol jusqu’à Guatemala City, nous sommes enfin arrivés à destination pour entamer nos 15 jours de vacances.
Certes le pays est petit mais certains trajets en bus sont très longs donc on a dû optimiser notre itinéraire.
Nous allons visiter: Antigua (1 jour et demi), faire l’ascension du volcan Acatenango (1 jour et demi), le lac Atitlan et le marché de Chichicastenango (2 jours et demi), les cascades de Semuc Champey (1 jour), Florès (1 jour) El Remate (1 jour) Tikal (1/2 journée), Rio Dulce et Livingston (2 jours)
Informations pratiques:
Sécurité: nous n’avons rencontré aucun problème de sécurité et on ne s’est jamais sentis en danger. Nous avons écouté les locaux lorsqu’ils nous disaient de ne pas aller à tel ou tel endroit non accompagnés.
Budget: nous avons dépensé environ 1400 € à 2 en logements, trajets, excursions, nourriture et souvenirs. Prix hors billet d’avion. Pas de visa nécessaire pour un voyage de moins de 90 jours.
Trajets: nous avons effectué tous nos trajets en shuttles touristiques, plus directs.
Monnaie: le Quetzal: 10 GTQ = 1.17 Euros (11/01/20)
Avec une carte type Revolut vous pouvez retirer de l’argent aux distributeurs avec une commission fixe de la banque guatemaltèque de 40 GTQ soit 4.7 €.
Samedi 16/11: Antigua





Arrivés à l’aéroport de Guatemala City nous avons décidé de prendre un shuttle pour partir directement sur Antigua. 12 à 15$ par personne pour un shuttle collectif, 35$ pour un shuttle privé, vous pouvez aussi arranger le transfert avec votre hôtel.
Nous met plus de 2h à arriver à Antigua car c’est le weekend de la fête des fleurs. On est contents d’avoir réservé un hôtel car la ville est surpeuplée. On va à la banque pour échanger de l’argent mais il y a une longue file d’attente dehors. Les guatémaltèques sont payés en chèque, à la semaine, et vont le déposer à la banque en échange de cash. On décide donc de retirer de l’argent pour ne pas perdre de temps.






Puis direction la guest house Casa de Leon, sympa avec un roof top et une vue sur les 3 volcans d’Antigua.





On ressort pour découvrir la ville. Premier arrêt pour manger des pupusas au fromage (10 GTQ) à Refacciones Y Pupusas Odilia, un tout petit « restaurant » avec 2 tables pour manger sur le pouce. C’est délicieux.





On se balade dans les rue et on tombe sur un petit marché sur la place de l’église de la Merced, parfait pour déguster d’autres spécialités locales telles que les tostadas (10 GTQ)










On rentre assez tôt à la guest house car on est fatigués du voyage et on a plein de choses à découvrir le lendemain.

Perchée à 1 500 m d’altitude, Antigua est inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco. Antigua, est une ville pleine de charme avec ses ruines, ses rues pavées et ses demeures coloniales aux patios fleuris.
Antigua se trouve à proximité de 3 volcans, Le volcan Agua, à 3 760m, inactif depuis environ 10 000 ans, le volcan Fuego, culminant à 3 763 mètres d’altitude, l’un des volcans les plus actifs d’Amérique centrale qui entre régulièrement en éruption et le volcan Acatenango qui culmine à 3 976m.
Dimanche 17/11: Antigua





Levés de bonne heure à cause du jetlag, on en profite pour aller faire voler le drone en ville avant que les nombreux touristes se lèvent.





On va ensuite se balader et on arrive à la banque pour l’ouverture afin d’échanger de l’argent. Il y a déjà la queue mais on décide d’attendre, ça avance assez vite.
On continue avec le grand marché près de la station de bus avec ses étals de viande, poissons, fruits et légumes et des petits stands où on peut manger pour pas cher.





On visite aussi le Mercado el Carmen, marché artisanal près du Parque Central.











On déjeune à La Canche, un petit restaurant caché à l’arrière d’une supérette et on goûte le pepian, un plat typique au Guatemala: 2 plats et 2 bières pour 70 GTQ. On prend aussi 2 pellenitos de platanos: beignet de banane fourrés au cacao.
On va ensuite, à pieds, jusqu’à la Finca Filadelfia pour tout savoir sur le café, de la culture, séchage, trie et torréfaction. Ici on cultive uniquement l’arabica et 90% de la production est destinée à l’export. A la fin de la visite on a droit à une petite dégustation. La Finca Filadelfia possède aussi un hôtel de luxe et restaurants. Coût de la visite 20$, un peu excessif pour la qualité de la visite, en plus le café n’était pas encore récolté donc la production était à l’arrêt.





En soirée, on se balade dans les rues et on va boire un verre au Cafe Sky. Au loin, on voit le volcan Fuego en activité, c’est déjà incroyable de loin et demain on va le voir de très près, on est très impatients!
On dînera à Cactus, un restaurant mexicain délicieux, (environ 50 GTQ le plat)





Ce soir on dort à La Casa de Maria, près de la station de bus, plutôt calme et très bon marché.
Lundi 18/11 et Mardi 19/11: Acatenango





infos pratiques:
Point de départ à 2450m, base camp: 3632m, sommet: 3953m





Durées approximatives de marche: montée jusqu’au base camp 4h, +1h jusqu’au sommet, descente 2h.
Agence Soy tours, 300 GTQ pour le tour avec nuit au base camp, vue sur le Fuego et lever de soleil au sommet de l’Acatenango. transferts et repas compris: lunch, dîner et petit déjeuner le lendemain.
Le shuttle nous récupère à la guesthouse et on roule 1h30 pour se rapprocher du volcan et se rendre à l’agence. Sur place on récupère les lunchs, on reçoit des instructions concernant le tour et possibilité d’emprunter des vestes et gants. Puis on roule encore 20 minutes avant d’arriver au point de départ.
La montée est assez difficile car sa monte en continue mais il y des arrêts fréquents pour attendre le reste du groupe. La partie dans la forêt est très sympa.C’est très nuageux et on ne voit pas grand chose aux alentours, on ne peut pas vraiment profiter de la vue. Arrivés au base camp, on nous dispatche dans les tentes (par couples ou groupes d’amis)





Vers 18:00, le ciel se dégage et le volcan Fuego, si près de nous, nous offre un spectacle incroyable! Des éruptions, environ toutes les 20 minutes, de la lave qui est projetée puis  dégouline en même temps que des fragments de roche. Et le bruit vrombissant qui accompagne le show. Ce que l’on voit est au delà de nos espérances, on ne peut pas détacher nos yeux de ce spectacle, comme hypnotisés.










On dîne autour d’un grand feu de camp en observant le volcan une bonne partie de la soirée. Il fait très froid, pourtant on a des polaires, doudounes, gants et bonnets. Le dîner se termine par la dégustation d’un chocolat chaud guatémaltèque délicieux.






On se couche tôt, vers 20:30 car demain, réveil à 3:30 pour monter au sommet de l’Acatenango pour le lever de soleil. On a pas eu froid la nuit, les duvets étaient bien chaud mais on a pas très bien dormi. Je n’étais pas très rassurée de dormir si prés d’un volcan qui n’arrêtait pas d’exploser en illuminant la nuit.
Réveil à 3h30 et départ à 4h pour une heure de marche direction le sommet de l’Acatenango . Il y a un vent terrible en haut, on peine à avancer et il fait très froid. On est fouettés par de la poussière et des petits cailloux. Le lever du soleil est très beau et le volcan continue d’exploser. Une expérience incroyable.





On redescend prendre le petit-déjeuner: pancakes et sirop d’érable accompagnés d’une banane et d’un café. Puis on redescend et on rentre à Antigua en shuttle. De retour à la guesthouse vers midi la propriétaire nous propose de nous arranger un shuttle à 13h direction Panajachel, sur le lac Atitlan. On arrive à Panajachel vers 16h. La ville touristique n’est pas superbe mais le lac est très beau. On loge à Hospedaje Santo Domingo, les chambres à l’étage sont plus lumineuses. On se balade dans les rues, on dîne à El Utimo Refugio, un petit restaurant tenu par un charmant couple de sexagénaires et on se couche tôt on est KO de la randonnée et du réveil matinal à 3h30.
Mercredi 20/11 : lac Atitlan
On a super bien dormi et vers 7h on va petit déjeuner à Delhi Jasmine (celui près du lac) 50 GTQ le petit-déjeuner avec café, super bon et très joli cadre avec des orchidées partout.







Puis on prend la lancha direction Santiago Atitlan avec un superbe marché sous une halle couverte.



Puis une autre lancha direction San Pedro, on visite un joli cimetière tout coloré et on déjeune dans un restaurant végétarien, The 5th Dimension qui a une jolie vue sur le lac. On prend un tuktuk direction San Juan. On craque sur une jolie peinture qu’on achète. On reprend la lancha direction San Marco le village de hippie, méditation, yoga et produits bio. La ville est sympa et on trouve une promenade très agréable: un joli chemin longe le lac et monte jusqu’à un point de vue.







Vers 17h, on reprend la lancha jusqu’à Panajachel, elle s’arrêtera à Santa Cruz la Laguna et d’autres embarcadères. De grosses falaises avec de la jungle et de superbes résidences sont au bord du lac, la balade en bateau est superbe. De retour à Panajachel, on décide de se faire un guacamole maison accompagné d’une Corona et de pupusas achetées dans un restaurant salvadorien.







L’origine du lac Atitlan est volcanique, formée lors d’une éruption il y a plus de 80 000 ans. Il est le lac le plus profond d’Amérique centrale avec une profondeur maximum de 350 mètres environ et est bordé au sud par trois grands volcans (San Pedro, Tolimán et le volcan Atitlán qui culmine à 3 537 m). Les villages en bordure du lac sont encore imprégnés de la culture traditionnelle Maya et les populations locales portent encore les costumes traditionnels.
jeudi 21/11: Chichicastenango







On profite de notre réveil matinal pour aller faire du drone sur le lac puis à 8h nous prenons le shuttle pour Chichicastenango, à 2 heures de route, célèbre pour son grand marché. Le marché est en plein centre-ville : fruits, légumes, viande, tissus et artisanat traditionnel. On prend un petit déjeuner sur place et on se balade dans le marché ainsi qu’une petite visite dans le cimetière de la ville, toujours très coloré.





On déjeune dans un petit restaurant et on achète une jolie nappe bleue traditionnelle. Retour à Panajachel vers 15h20, on dînera plus tard dans la rue, du maïs grillé, des tortillas et une part de gâteau.









Chichicastenango est l’endroit où se déroule chaque jeudi et dimanche le plus grand et le plus ancien marché d’Amérique Centrale. Plus de 2000 échoppes tenues par des indiens venant des villages environnant, la plupart en costumes traditionnels. 







Nous avons trouvé le marché trop touristique ce qui lui fait perdre de son authenticité.






Vendredi 22/11
Aujourd’hui nous faisons le long trajet Panajachel- Lanquin, tarif 175 GTQ /personne pour 12 heures de bus entre route et piste. Nous arriverons à la Guesthouse à Lanquin, Vinas Hotel, à 21h.
Samedi 23/11: Semuc Champey
Réveil matinal en fanfare avec des feux d’artifices. Petit déjeuner à la guesthouse puis on récupère une lunch box pour pique niquer le midi aux cascades de Semuc Champey. Départ pour Semuc Champey en pick-up , trajet environ 30 minutes. Arrivés sur place, un chemin longe la rivière jusqu’aux « piscines ». On se baigne et on saute dans des trous d’eau. L’eau est translucide et d’un joli bleu, avec des petits poissons qui mangent les peaux mortes et qui mordent de temps en temps.











Semuc Champey est un « parc naturel » avec une rivière constituée de cascades et de piscines naturelles à l’eau limpide couleur turquoise au milieu de la jungle. Il y a la possibilité de monter à un mirador qui était en travaux quand nous y sommes allés.
Penser à rendre un petit cadenas pour pouvoir mettre vos vêtements dans des casiers à disposition gratuitement.





Il est interdit de faire du drone ici donc on sort du parc pour revenir survoler les piscines en drone. On goûte du chocolat vendu par des enfants directement extrait des fèves de cacao, c’est très bon.





De retour à la guesthouse en pick-up, on part se balader en ville. On marche jusqu’aux grottes de Lanquin puis on repart direction Hostal Oasis. On boit une Corona et on mange un steak à la plancha avec des frites au bord de la rivière. En rentrant, on croise des enfants qui jouent avec des pétards et des petits feux d’artifices.






Dimanche 24/ 11: Flores
Trajet Lanquin/ Flores, 7h de shuttle, on arrive à Flores vers 16h .
On loge à la guesthouse Ciao Cacao, la chambre est top et la guesthouse est très sympa avec un joli jardin et une cuisine à disposition. On se balade dans la ville qui est petite mais très agréable. On dîne au milieu du pont qui mène à Flores, il y a des petits stands avec de la nourriture traditionnelle: tamal, tortas… On boit une bière en se promenant et on réserve un shuttle pour aller à El Remate le lendemain, à 45 minutes de route de Florès, sur la route de Tikal.






La petite ville de Flores, installée sur une île du lac Petén, est connue pour ses jolies ruelles colorées et ses rives animées.
Lundi 25/11: Flores et El Remate
Petit-déjeuner à Cool Beans Café, puis direction la banque, de l’autre coté du pont, pour changer de l’argent. La banque nous refuse des billets pour des micros tâches ou car ils sont fripés. Vers midi, on prend le shuttle pour El Remate. La Guest house Posada Ixchel est près du lac, de l’autre côté de la rue. On achète des légumes et des fruits pour le déjeuner. On se promène au bord du lac et on se baigne en utilisant un petit ponton privé, l’eau est super bonne. On entend un singe hurleur au loin, on essaie de le trouver en marchant dans la jungle mais on se prend vite dans des toiles d’araignées et on décide de rebrousser chemin. On achète une bière dans une supérette qu’on boit devant le coucher de soleil sur le lac, c’est magnifique. Il y a des cochons sauvages partout ici qui se promènent au bord du lac, traversent la rue et se font poursuivre par des chien. Une fois la nuit tombée, on se rend compte qu’il y a des lucioles partout dans l’herbe, c’est très joli. On dîne dans un petit restaurant. Demain on se lève tôt, on va à Tikal!







El Remate n’est qu’une succession de maison, de guesthouses et de restaurants locaux posés de chaque côté le long de la route. L’intérêt est sa tranquillité, son emplacement idéal en bordure du lac et sa proximité avec Tikal.
Mardi 26/11: Tikal







grive des bois coati
Départ à 5h30 pour Tikal, dans un shuttle réservé avec la Guesthouse, 60 GTQ aller-retour (retour 14h). On arrive sur le site vers 6h30 et on commence la visite. Il y a très peu de touristes (comparé à Angkor au Cambodge). On visite les différents temples, l’acropole, les places, « pyramides », les points de vue. On fait plusieurs fois le tour, on prend aussi des chemins plus isolées pour explorer la jungle. Il y a des coatis partout qui réclament de la nourriture aux touristes. On voit aussi des singes-araignées, des petits rongeurs appelés agoutis, des piverts, perroquets et d’autres jolis oiseaux. Le site est très agréable et on peut grimper en haut de la grande pyramide pour avoir une vue d’ensemble surplombant la jungle.

Puis retour à El Remate vers 14h. On reprend le bus pour Flores et on va à la guesthouse, Casa Itzayana. On ressort dîner à Café Yaxha, un plat Maya traditionnel super bon. Puis on mange une part de gâteau au petits stands situé sur le pont. On finit la soirée assis au bord du lac à siroter une bière.






Tikal est une cité Maya imposante avec plus de 3000 structures surgissant de la forêt tropicale et encore autant d’autres enfouies sous la jungle. La plus haute pyramide surplombe la jungle à 70m du sol. Tikal est l’un des rares sites a être inscrit au patrimoine culturel ainsi qu’un patrimoine naturel de l’UNESCO.
Mercredi 27/11Rio Dulce





Petit déjeuner à la guest-house puis on file prendre le shuttle pour Rio Dulce. A Rio Dulce on négocie une lancha avec un autre couple à 90 GTQ /personne pour se rendre à la guesthouse Finca Tatin accessible uniquement en bateau. Elle est située sur une branche du Rio Dulce. Au départ de Rio Dulce, on emprunte un large fleuve qui se transforment en pseudo lac puis se reserre en rivière. Le trajet est superbe avec des pauses observation des oiseaux: cormorans, hérons, sternes, aigrettes, toucans et pélicans.


Touqui le toucan un trogon de Masséna
On arrive à la guesthouse en plus ou moins une heure. Après une visite rapide des lieux, on part explorer la jungle jusqu’à une association communautaire Maya, Ak’Tenamit, qui aide la population maya des villages isolés au niveau éducation, culture, égalité et soins.
Puis baignade dans la rivière, on hésitait un peu au début puis on se lance. L’eau est très bonne. Après une douche, on se cale dans des hamacs dans l’espace commun. A l’heure du dîner, on s’installe à des grandes tables avec les autres voyageurs: le dîner est très bon et copieux. Il pleut toute la nuit. Demain on a prévu une journée kayak, direction Livingston.









crabe violoniste

Le Rio Dulce , ainsi qu’une petite ville du même nom, se trouve entre l’énorme lac Izabal et la mer des Caraïbes.
Jeudi 28/11Livingston
Levés avec le soleil, on part en kayak à 8h. On explore le Rio Tatin puis on part vers Livingston. Le trajet est superbe et parfait pour observer les oiseaux: hérons, pélicans et vautours noirs.





le Rio Dulce se transforme en « canyon » avec une grande falaise d’un côté recouverte de végétation. On prend les vagues des bateaux à moteur, c’est plutôt marrant. D’un coup, le ciel devient gris et il se met à pleuvoir. On s’abrite sous des arbres. Arrivés vers Livingston, il y a beaucoup de houle et il commence à y avoir des vagues de plus en plus grosses et la mer devient vraiment agitée. De grosses vagues font prendre l’eau au kayak, on rame de plus en plus vite pour finir le trajet, on est trempés. On arrive enfin à l’hôtel El Viajero, qui réceptionne notre kayak. Il était temps!








Livingston est la ville des pélicans, il y en a partout. On déjeune dans la rue principale à Mc tropic: tapado (sorte de bouillabaisse avec du lait de coco) et ceviche avec des petits pains noix de coco/ ail. Super bon!






On se balade dans la petite ville et on marche le long de la mer des Caraïbes un peu agité par la houle. On achète une bière pour la boire sur un ponton. On rentre à la guest house en lancha et on fait un petit plouf dans la rivière en attendant l’heure du dîner.

A Livingston on se croit dans un autre pays et pourtant c’est toujours le Guatemala. Ici se côtoient mayas et garifunas (descendants directs des esclaves noirs). Livingston est cernée par la mer des Caraïbes d’un côté et la jungle de l’autre, la ville n’est accessible que par bateau, il y a donc peu de circulation . Ici pas de plages paradisiaques, il faut aller plus loin, mais il y a de nombreux oiseaux et des cocotiers.
Vendredi 29/11Rio Dulce / Antigua
Il a plu toute la nuit et il pleut encore. On observe Touqui le toucan (il est très familier et vient tous les matins, à l’heure du petit déjeuner, chercher des morceaux de fruits) manger de la papaye et on en profite pour le prendre en photo, il est très beau!
Il pleut des cordes. On prend la lancha à 10h, on est couvert par une bâche en plastique pour se protéger de la pluie: quelle aventure! Le bateau nous dépose à hôtel backpackers, à RioDulce, pour acheter nos tickets de shuttle pour Antigua (200 GTQ /personne)
On prend le shuttle vers 12h45 direction Antigua. Le chauffeur roule comme un fou. Il y a de gros bouchons sur la route du à des travaux et à une circulation alternée. On arrivera à Antigua vers 22h. Notre guesthouse hostal colonial est très bien et très bon marché. On réserve un shuttle pour l’aéroport (90 GTQ par personne) dans une autre guesthouse car la notre ne propose pas le service de transport. Comme il est tard, on achète des pâtes chinoises dans une supérette qu’on cuisine dans notre chambre.
Samedi 30/11
Lever vers 6h30, on va se balader dans Antigua. On petit déjeune à Rainbow café , 40 GTQ le plat avec café et jus de fruit, c’est vraiment très bon. Vers 9h15, départ de notre shuttle direction l’aéroport, on y arrivera vers 11h.
 On a aimé 

    • l’ascension du volcan Acatenango

    • La nature et les animaux

    • Le kayak sur le Rio Dulce

    • Le site Maya de Tikal

    • Les petits déjeuners et les petits cafés


On a moins aimé 

    • Les temps de trajet en shuttle et les chauffeurs fous

    • La finca de café à Antigua, trop touristique et très chère


Date de l'expérience : 15/11/2019

Très beau reportage ...j'y étais presque même temps que vous puisque j'ai repris l'avion le 21/11
Jusque que c'était un voyage organisé, donc pas les mêmes approches  avec la population et surtout un guide archi nul
Cependant un merveilleux souvenir et je m'y  replonge à  nouveau en ce moment en faisant un livre photos  s'y  rapportant 
Bonne continuation
Christine


Date de l'expérience : 01/04/2020

Re: 15 jours au Guatemala

Signaler
Carines26
Il y a 5 mois
Bonjour,

Très beau carnet qui donne envie.
Une question  : pour faire l'ascension de volcan l'avez vous organisé de France ou directement sur place ?
Merci
Carine

Re: 15 jours au Guatemala

Signaler
rosie31
Il y a 5 mois
bonjour,

Merci beaucoup, c'etait un très beau voyage en effet ;)
nous avons pris contact et réservé depuis la France mais rien payé à l'avance
Comme ça on etait sure de pouvoir le faire le jour voulu
si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas

roseline

Re: 15 jours au Guatemala

Signaler
rosie31
Il y a 5 mois
merci beaucoup,
je pensais aussi à faire un livre photo , la période s'y prete un peu en effet
restez prudente ;)

Bons Plans Voyage Guatemala

Voyage Guatemala

Services voyage