Forum Suisse

Professeur maths en Suisse

12 réponses

Dernière activité le 08/07/2018 à 18:05 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
Ramon21
Le 22 février 2018
Bonjour,

je suis un italien qui a gagné le CAPES en France . J’enseigne les mathématiques dans le secondaire en île de France. 

Je voudrais enseigner en suisse. J’aurais besoin de savoir des choses :

1) en moyenne le salaire pour un professeur est suffisant pour vivre bien? Combien gagne un professeur en moyenne ?

2) une fois que mon diplôme avec ma titularisation est validé par la CDPI CDPE pour travailler il faut contacter les établissements ?il faut passé un autre concours ? 

3) il y a l’espace pour des professeurs de mathématiques ?

merci à l’avance à tous pour votre réponses.

Ramon Ugolini


Re: Professeur maths

Signaler
Mimile
Il y a 4 mois
L'enseignement en Suisse est de la compétence des cantons (hors les EPF de Lausanne et Zürich).
Difficile donc de répondre à vos questions pour l'ensemble de la Suisse.Je suis un enseignant retraité (tout comme vous, matheux) du canton de Genève, alors mes répons ne sont valables que pour Genève, encore que, il y a beaucoup de similitudes entre cantons.

Première chose, les titres requis, un master dans la branche enseignée, suivi de deux ans d'études pédagogiques en emploi. Il me semble qu'avec ce que je sais d'un CAPES français, vous devriez obtenir une équivalence sans difficulté.

,,
1) en moyenne le salaire pour un professeur est suffisant pour vivre bien? Combien gagne un professeur en moyenne ?

Salaire mensuel pour 22 périodes de 45 min. de cours hebdomadaires (la norme) :
en début de carrière : CHF 8.150.- (env. 7100 €),
en fin de carrière : CHF 11.000.- (env. 10.000 €).
On vit correctement avec le salaire de début (le salaire médian en Suisse est d'environ CHF 6.000.-), tout à fait bien en fin de carrière. À noter que lors de mon départ à la retraire j'avais un revenu d'un peu plus de CH 12.000.-, mais j'avais la charge d'un laboratoire.


,,
2) une fois que mon diplôme avec ma titularisation est validé par la CDPI CDPE pour travailler il faut contacter les établissements ?il faut passé un autre concours ? 

La notion de concours, typiquement française, n'existe pas en Suisse. Une fois l'équivalence obtenue, vous devez trouver un directeur d'école qui accepte de vous engager. Le mieux c'est d'aller voir sur internet le site de l'État de Genève (https://www.ge.ch/parcourir#ecoles_et_formations).


,,
3) il y a l’espace pour des professeurs de mathématiques ?

Je pense qu'il n'y a aucun problème, les profs de math (avec ceux d'allemand) sont recherchés. Cela a un avantage, comme il en manque, les vrais matheux enseignent directement au Collège (secondaire supéreur, lycée en France je crois). Au cycle d'orientation (secondaire inféreur, collège en France je crois) ce sont souvent des physiciens qui enseignent le maths, faut de trouver des matheux.

Si vous avez d'autres questions, je serais heureux de vous rendre service.

Re: Professeur maths

Signaler
Ramon21
Il y a 4 mois
Bonjour ,
d’abord je vous remercie pour cette information, réponses vraiment détaillées.

j’ai des autres questions :

1) il faut la résidence suisse pour enseigner ?

2) c’est le directeur qui fait les contract? Et pour quelle durée ( 1 an ,5ans ...)?

3) selon vous c’est mieux ou pas être frontalier?

Merci encore et désolé pour toutes les questions que je suis en train de vous poser.

bonne soirée

Ramon Ugolini 

Re: Professeur maths

Signaler
Mimile
Il y a 4 mois
Bonjour,

,,
1) il faut la résidence suisse pour enseigner ?


En principe pas, j'ai eu un collègue qui était frontalier.



,,
2) c’est le directeur qui fait les contract? Et pour quelle durée ( 1 an ,5ans ...)?


C'est la direction d'une école qui choisit l'enseignant, mais c'est le Département de l'Instruction Publique (DIP) qui s'occupe des aspects administratif.
Il n'y a pas vraiment de contrat au sens français du terme. Une lettre d'engagement spécifie les conditions et salaires, pour l'enseignement valable pour 1 année renouvelable, il y a une période d'essai (je ne me souviens plus de quelle durée). Pour les enseignants de nationalité suisse, au terme de 5 ans de travail (2ans de formation péda + 3 ans), ils deviennent fonctionnaires à plein temps (c'est à dire un poste assuré). Je ne sais pas comment cela se passe pour les gens d'autre nationalité. De toute façon, en maths, pas trop de problème, il y a beaucoup d'heures à donner et relativement peu d'enseignants spécifiquement formés en math.



,,
3) selon vous c’est mieux ou pas être frontalier?


Difficile de vous répondre.
Frontalier, c'est accepter des bouchons internimables pour venir travailler et lorsqu'on enseigne, cela veut dire retard interdit, alors il faut partir de son domiclle avec une large marge de sécurité.

Résider en Suisse, c'est difficile de trouver un logement, et un loyer certainement plus cher qu'en France voisine.

Bonne soirée.

Re: Professeur maths

Signaler
Ramon21
Il y a 4 mois
Bonjour ,
merci encore pour les informations.

1)Une fois que j’ai obtenu l’équivalence des titres je dois envoyer des CV pour chercher un rendez-vous avec les directeur ou il y a un site internet pour regarder les places disponible ?

2) il y a des syndicats ( ou des associations) comme en France? Vous me conseillez quelqu’un ? 

Merci ,
cordialment

Ramon Ugolini

Re: Professeur maths

Signaler
Mimile
Il y a 4 mois
Bonjour,

,,
1)Une fois que j’ai obtenu l’équivalence des titres je dois envoyer des CV pour chercher un rendez-vous avec les directeur ou il y a un site internet pour regarder les places disponible ?


Vous pouvez allez voir : http://ge.ch/dip/travailler-au-dip

Il y a 4 ordres d'enseignement à Genève :

1) Primaire, hors propos.

2) Supérieur (université), hors propos également je pense, à moins que vous ayez doctorat + publications (hors cas 4 que dont je parle plus bas).

3) le secondaire qui se divise lui-même en deux (le niveau de rémunération est le même dans tous les cas) :

3.1) le secondaire inférieur ou cycle d'orientation ), comme matheux, ce pénible stage (ados de 12-15 ans) devrait vous être évité (il l'a été pour moi).

3.2) le secondaire supérieur avec de nombreuses branches :

3.1.1 Collège, correspond au lycée français, prépare les élèves à la maturité (équivalent du bac), en S, algèbre, limites, rudiments d'analyse, géométrie.

3.1.2 Écoles de commerce, je ne connais pas trop, sans doute un peu le me programme que le collège mais plus léger.

3.1.3 Formation professionnelle (http://ge.ch/formation/formation-professionnelle et http://ge.ch/formation/etablissements), en principe, les matheux n'y enseignent pas (ce sont des ingénieurs qui le font la plupart du temps). J'ai débuté ma carrière dans ce qui est devenu le Centre de Formation Professionnel Technique, pour la formation de techniciens, au programme géométrie (beaucoup de trigo), algèbre, pour les techniciens on aborde les notions de limites et de dérivées.

4) Le tertiaire professionnel, les Hautes Écoles Spécialisées (http://ge.ch/formation/degre-tertiaire/hautes-ecoles-specialisees).
L'HEPIA (http://hepia.hesge.ch/) forme des ingénieurs, architectes, agronomes. C'est là que j'ai fait l'essentiel de ma carrière, pour la formation d'ingénieurs. Au programme, une forte dose d'analyse (avec toujours un lien réel, par exemple, pour les équadiff, les systèmes asservis), algèbre linéaire, un peu de stat/prob et, ce qui fut ma bête noire (tant comme étudiant que comme prof plus tard) la géométrie descriptive (vous comprendrez lorsque je vous dirais que, manquant totalement de représentation spatiale, je préfère l'abstraction).


,,
2) il y a des syndicats ( ou des associations) comme en France? Vous me conseillez quelqu’un ? 

Les organisations professionnelles strictement corporatives dépendent un peu de chaque ordre d'enseignement, voire d'école. Je pense que c'est une bonne chose que d'y adhérer.

Les syndicats proprement dits sont bien plus implantés qu'en France, regroupés, pour l'essentiel, sous la banière de "l'Union syndicale suisse*. C'est aussi très différent de la France, on vit sous la "paix du travail" c'est à dire que l'on négocie d'abord et si aucun compromis n'est trouvé alors on en passe à des mesures plus dures, mais cela est très rare. La plupart du temps on trouve un accord sur des conventions collectives.
Pour les employés de l'administration et les enseignants, il y a le SSP (https://ssp-vpod.ch/).


Bonne soirée


Re: Professeur maths

Signaler
Ramon21
Il y a 4 mois
Bonjour,
merci pour les reponses.
.
J’étais en train de remplir le formulaire pour faire reconnaître ma titularisation en suisse.

J’aurai besoin de certaines informations:
Je suis italien, j’ai étudié en France à l’université mais je n’ai pas de certificat de langue française.
Est-ce vous savez s’il faut l’avoir pour pouvoir enseigner dans le canton italien et dans le canton français?ou ça suffit ma licence , mon master e CAPES ?

Bonne journée

Merci

Re: Professeur maths

Signaler
Ramon21
Il y a 4 mois
Bonjour,

je viens de faire des recherches et je vois que les enseignaints doivent être spécialisés dans au moins deux matières...
c'est vraiment comme ça? parce que j'enseigne seulement les mathèmatiques en France.

merci

Re: Professeur maths

Signaler
Mimile
Il y a 4 mois
Bonjour,

Il y a plusieurs cantons en Suisse (20 cantons et 6 demi-cantons).

Un canton est totalement italophone (le Tessin), un autre (Grisons) a une minorité italophone.
Il y a 5 cantons francophones, on parle de Suisse Romande : Genève, Vaud, Neuchatel, Fribourg (avec une minorité germanophe), Valais (avec une minorité germanophone).
Les autres cantons, la Suisse Alémanque sont germanophone (Berne a une minorité francophone), la langue utilisée courament n'est pas vraiment de l'allemand, mais un dialecte alémanique.

Vous n'êtes pas de langue maternelle française, je ne peux pas vous renseigner sur les éventuels papiers nécessaire, mais, a priori, selon vos écrits, vous maitrisez parfaitement le français, cela ne devrait pas poser de probléme, d'autant plus que vous enseignez déjà en France.

L'enseignement est du ressort des cantons. Je ne connais pas du tout ce qui ce fait au Tessin, mais cela pourrait être une option. Pour moi, le Tessin, c'est un lieu de vacances. Je ne sais plus qui a dit : "le Tessin, c'est l'Italie avec un gouvernement qui fonctionne", c'est dire que la vie y est agréable.


En ce qui concerne les deux matières, c'est valable à Genève (les autres cantons, je ne sais pas) pour les matières "bouchées" (éducation physique, histoire, géo, ...), pour les maths, pas de problème, au contraire il y a manque (tout comme l'allemand à Genève).

Bonne fin de journée.

Re: Professeur maths

Signaler
sanprio69
Il y a 4 semaines
Bonjour Mimile,D'abord je vous remercie pour les précisions que vous avez apportées concernant l'enseignement en Suisse. Pour ma part mon cas est différent et j'aimerai avoir des informations.Je suis francais vivant en France. Je suis de formation ingénieur avec une expérience professionnel de plus de 7 ans, que j'avais completé avec un MBA d'une grande école de commerce en France. Je n'ai pas le capes ni un diplome spéciale en maths, j'ai uniquement la formaton suivante :Bac Scientifique + classe préparatoires aux grandes écoles (2 ans) + grande école d'ingénieur (Bac+5) + un MBA d'une grande école de commerce (le tout en France).Aujourd'hui je souhaite me réorienter vers le métier d'enseignant en maths. Ayant de la famille dans ce métier en France et connaissant les conditions de travail ici je ne souhaite pas exercer en France. J'aimerai aller en Suisse, je suis interessé par le canton de Geneve.Ma question est la suivante :- quelles est la procédure la plus rapide pour pouvoir enseigner en Suisse dans mon cas ?(j'accepterais d'etre professeur remplacant ou a temps partiel par exemple en attendant de passer un concours/examen)Je vous remercie d'avance.Cordialement,

Re: Professeur maths en Suisse

Signaler
pak45
Il y a 3 semaines
hello,
sans formation pédagogique et vu votre formation, je pense que les seules options sont les écoles professiuonnelles ou écoles d'ingénieurs (non polxtechniques) les postes sont limités et la première étape est de trouver une école qui recherche un enseignant et depostuler.... mais non résident ni frontalier cela risque d'être impossible. reste l'enseignement privé..... qui n'aura pas de préférence nationale ni d'obgéigation de distrance pour les frontaliers (genève c'est ,moins d e 30 kms)

Re: Professeur maths en Suisse

Signaler
pak45
Il y a 3 semaines
hello,
sans formation pédagogique et vu votre formation, je pense que les seules options sont les écoles professiuonnelles ou écoles d'ingénieurs (non polxtechniques) les postes sont limités et la première étape est de trouver une école qui recherche un enseignant et depostuler.... mais non résident ni frontalier cela risque d'être impossible. reste l'enseignement privé..... qui n'aura pas de préférence nationale ni d'obgéigation de distrance pour les frontaliers (genève c'est ,moins d e 20 kms)

Re: Professeur maths en Suisse

Signaler
Mimile
Il y a 1 semaine
La réponse donnée par Pak45 est correcte.

J'y ajoute un bémol.
En grande majorité les écoles en Suisse sont publiques.
Le privé, c'est soit des écoles pour expatriés, essentiellement en langue anglaise et allemande, soit des écoles pour super-riches, la jeunesse dorée internationale.
À ma connaissance, dans le privé, les titres requis pour l'enseignement sont moins rigoureux que pour le public, mais les alaires sont aussi plus bas.

Bons Plans Voyage Suisse

Services voyage