20 randos au fil de l’eau : plages et côtes

20 randos au fil de l’eau : Manche

Des falaises blanches d'Etretat à la côte de granite rose, ou encore en longeant les eaux turquoise de Saint-Malo, les randonnées au fil de la Manche raviront les amateurs de superbes paysages. 

Dunes du cap Gris-Nez - Pas-de-Calais

Dunes du cap Gris-Nez - Pas-de-Calais
© Eric Desaunois - Pas-de-Calais Tourisme

Départ : Wissant, 12 km, 3 h, balisages blanc-rouge, jaune. Prévoir un coupe-vent, car l’air iodé et vivifiant est toujours au rendez-vous.

Le cap Gris-Nez, site de falaises classées avec le cap Blanc-Nez, est un incontournable de la côte d’Opale. Il sépare la Manche de la mer du Nord.

Depuis ses 49 m de hauteur, on aperçoit les côtes crayeuses de l’Angleterre.

À ses pieds, les « crans » sont des vallées perchées entaillées d’un petit ruisseau en cascade. Les panoramas aux couleurs changeantes sur les longues plages de sable fin de la baie de Wissant sont au top à marée basse.

Depuis Wissant (musée du Moulin), suivre le balisage blanc-rouge vers l’ouest et la plage du cap Gris-Nez. Des milliers d’oiseaux, et parfois quelques phoques, distraient le long des dunes du Châtelet et de la Courte Dune.

Revenir par FramzelleAudinghen et le musée du mur de l’Atlantique, puis reprendre le balisage jaune à Tardinghen, ou écourter en revenant le long des dunes.

PR Le parc naturel régional des Caps et Marais d’Opale à pied, éd. FFRP 2010

Consulter notre guide en ligne Nord Pas-de-Calais
Voir les photos du Cap Gris-Nez

Les oiseaux de la baie de Somme - Somme

Les oiseaux de la baie de Somme - Somme
© Alonbou - Adobe Stock

Départ : port du Crotoy, 14 km, 3 h 30, balisage jaune.

Du port de pêche du Crotoy, longer la plage vers le nord de la baie de Somme. Unique plage de la Manche exposée au midi, Le Crotoy attire pour ses charmes balnéaires.

Jules Verne s’en inspira pour son « Île mystérieuse », Colette s’y promenait avec ses amies. Les peintres Seurat, Manessier, Rouault et Toulouse-Lautrec en laissèrent de nombreux paysages, tandis que le parfumeur Guerlain y attira le « Tout-Paris » du Second Empire.

Vanneaux huppés et bécassines des marais vous accompagnent le long du marais de La Maye. Le sentier longe le parc ornithologique du Marquenterre à travers le champ Neuf.

Le chemin de la Découverte ramène à Maye. Ce retour par l’intérieur du marais est intéressant pour son milieu ornithologique (fermé du 15 septembre au 31 janvier). Reprendre sinon par le sentier côtier de l’aller.

La Côte Picarde à pied, éd. FFRP 2012

Consulter notre guide en ligne Picardie
Voir les photos de la Baie de Somme

Falaises d’Albâtre à Étretat - Seine-Maritime

Falaises d’Albâtre à Étretat - Seine-Maritime
© PUNTO STUDIO FOTO AG - Adobe Stock

Départ : plage d’Étretat, 19 km et 5 h ou 3,5 km et 1 h, balisages blanc-rouge, jaune. Du printemps à l’automne.

À gauche de la plage de galets d’Étretat, non loin de la coque arrondie des « caloges », barques de pêche traditionnelles du pays de Caux, monter par les escaliers vers le sentier du littoral balisé blanc-rouge.

Longeant le golf, il passe par la porte d’Aval, la Manne Porte et la pointe de la Courtine. Depuis cette dernière, on aperçoit la source des « pisseuses » à quelques mètres du pied de la falaise, formant une cascade de tuf.

Les plus courageux pousseront jusqu’à la valleuse d’Antifer, et reviendront par l’intérieur des terres suivant le balisage jaune (19 km, 4 h 45). Sinon, retourner le long du golf en admirant les magnifiques aiguilles d’Étretat.

Le faucon pèlerin vole à nouveau sur la flore maritime qui s’abrite du vent : armérie, fétuque rouge et séneçon laineux. Le fulmar boréal niche dans les fissures de la Manneporte, et le fantôme d’Arsène Lupin se cache dans l’Aiguille creuse…

« Et soudain on découvrit les grandes arcades d’Étretat, pareilles à deux jambes de la falaise marchant dans la mer, hautes à servir d’arches à des navires… »  Guy de Maupassant, Une Vie (1883).

La Seine-Maritime à pied, éd. FFRP 2010

Consulter notre guide en ligne Normandie
Voir les photos d’Étretat

Trouville : Flaubert, Proust et les autres… - Calvados

Trouville : Flaubert, Proust et les autres… - Calvados
© MurielleB - Adobe Stock

Départ : parking du port, 12 km, 3 h, balisages jaune, blanc-rouge.

Si les artistes parisiens débarquèrent de la nouvelle gare Trouville-Deauville en 1863, c’est le peintre de marine Charles Mozin qui fut le premier, en 1825, à « découvrir » ce petit port de pêche autour d’un parc à huîtres…

Par la rue des Bains, grimper sur les hauteurs de Trouville et ses maisons normandes, serrées les unes contre les autres. Suivre le balisage jaune vers Callenville. Le mot « bruyère » des lieux-dits témoigne de l’ancienne lande du plateau.

À l’église Saint-Michel, retourner vers le sud-ouest par le balisage blanc-rouge, suivant un magnifique panorama sur la Manche, le port d’Hennequeville et les Roches Noires.

À la Butté Fréville, descendre le boulevard de la Corniche (table d’orientation). La promenade des Planches, le long de la plage, mène au casino et aux quais de la Touques.

Le Calvados à pied, éd. FFRP 2002

Consulter notre guide en ligne Normandie
Voir les photos de Trouville

Utah Beach, sur les traces du D-Day - Manche

Utah Beach, sur les traces du D-Day - Manche
© artfocus - Adobe Stock

Départ : monument Leclerc, 12,5 km, 3 h 15, balisage jaune. Préférer la marée basse.

D-Day, 6 juin 1944, il n’était pas question de se balader sur la plage de Saint-Martin-de-Varreville ! 135 000 soldats des armées alliées y débarquent, après le largage de parachutistes sur les marais.

Utah Beach est entrée dans l’Histoire. Elle doit son nom à l’état américain de l’Utah où vivent les indiens Utes. Sur la dune, la fascinante borne colorée du KM OO marque la voie sacrée de la Libération.

Remonter depuis le monument Leclerc vers Saint-Martin-de-Varreville. Les iris jaunes, les mauves et les salicaires ont dorénavant envahi les marais. Rejoindre l’église de Foucarville par les champs et les fermes de caractère. Un chemin pierreux descend vers la mer, sous des bunkers cachés dans les sables. La marée basse permet de rejoindre le monument Leclerc directement par la plage.

La Manche à pied, éd. FFRP 2011

Consulter notre guide en ligne Normandie

Baie du Mont-Saint-Michel - Manche

Baie du Mont-Saint-Michel - Manche
© Arndale - Adobe Stock

Départ : Maison de la Baie à Genêts, 12 km, 3 h, balisages blanc-rouge, jaune. Passages difficiles par grandes marées et en hiver. Traversée de la Baie avec un guide labellisé, auprès des Offices de Tourisme.

Le Mont et sa Baie, inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco, ne cessent d’émerveiller.

Depuis la Maison de la Baie de Genêts, suivre le balisage blanc-rouge vers le sud-est et la pointe du Mont Manet. On peut alors revenir (1 h) aux Genêts par le sentier des Porteaux. Sinon, poursuivre par le Grand Port, la Chaussée et le Routout jusqu’au Grouin du Sud. Cette pointe permet d’observer le mascaret lors des grandes marées.

Ne se lassant pas du panorama spectaculaire et changeant sur le Mont-Saint-Michel, on peut revenir par le même littoral, sinon par les terres et le village typé de Saint-Léonard (Musée de la vie dans la Baie).

La Manche à pied, éd. FFRP 2011

Consulter notre guide en ligne Normandie
Voir les photos du Mont-Saint-Michel

La pointe malouine de La Varde - Ille-et-Vilaine

La pointe malouine de La Varde - Ille-et-Vilaine
© antoine2k - Adobe Stock

Départ : Paramé (4 km de Saint-Malo), 10 km, 3 h, balisages jaune, blanc-rouge.

Commencer par la campagne malouine en montant vers l’ancien phare. Continuer par le manoir-musée de Jacques Cartier à Limoëlou, puis la chapelle Saint-Vincent (17e s) à La Gâtinais.

Rejoindre Rothéneuf par le balisage blanc-rouge ou sa variante à marée haute. La plage du Havre offre une belle vue sur l’île Besnard, avant d’atteindre le site étrange des rochers sculptés de l’abbé Fouré. Taillées à même le granit, ces figures extraordinaires s’enfoncent dans la légende.

Le sentier côtier longe le front de mer de la plage du Val pour rejoindre la pointe de la Varde et son panorama sur la côte d’Émeraude et Saint-Malo. Revenir par les anciennes fortifications, la plage du Pont et une digue bordée de tamaris jusqu’à Paramé.

Le pays de Saint-Malo à pied, éd. FFRP 2013

Consulter notre guide en ligne Bretagne
Voir les photos de Saint-Malo

Rochers roses de Ploumanac’h - Côtes d’Armor

Rochers roses de Ploumanac’h - Côtes d’Armor
© Rico K. - Adobe Stock

Départ : La Clarté (3 km de Perros-Guirec), 9 km, 3 h, balisage jaune.

Ce n’est pas pour rien qu’elle est surnommée la « Côte de granit rose »… Les rochers de Perros-Guirec valent leur détour.

Depuis la chapelle de La Clarté, remonter vers le moulin à vent du Crac’h. Traverser la lande vers Ploumanac’h et la plage de Saint-Guirec, à marée basse, ou par la chapelle-oratoire à marée haute. Le sentier côtier dessert le phare et rejoint le calvaire de Porz Rolland.

Les rochers aux formes les plus fantasques se succèdent sur le littoral, autour du parking du Ranolien et jusqu’à la grève Saint-Pierre.

Le Château du Diable semble s’engloutir dans les flots, au milieu d’un grand jeu de sculptures en plein air où 300 millions d’années de granit rose s’étendent sur 25 hectares, tourmentés par les courants les plus violents. Retour par la lande de Kerdu.

Les Côtes d’Armor à pied, éd. FFRP 2014

Consulter notre guide en ligne Bretagne
Voir les photos de la Côte de granit rose

Texte : Anne-Marie Minvielle

Bons Plans Voyage

Randonnée et trek - Les articles à lire