Envoyer à un ami

Déserts du monde

Le désert de Mojave et l'Arizona, États-Unis


© Christophe Pitrey

« Nulle part la puissance de la nature n’est plus apparente que dans le désert. »
Michael Asher

Le désert de Mojave, une immensité aride de l’Ouest américain, traverse plusieurs États dont la Californie, l’Arizona et le Nevada. S’étendant sur plus de 40 000 km2, le désert de Mojave a emprunté son nom à un peuple amérindien, les Mohaves, qui vivent toujours en Californie et en Arizona. Comme tout désert d’abri, il reçoit moins de 150 mm de précipitations par an. Toutefois, il peut neiger au sommet des montagnes qui le bordent, car certaines culminent à 2 000 m d’altitude.

Paysages hors du temps

Le désert de Mojave recèle des paysages splendides, des lacs salés asséchés, des vallées rocailleuses où la végétation a cessé d’exister.

Près de la mythique Vallée de la Mort, lieu le plus aride des États-Unis, le paysage se fait surréaliste avec le cratère d’Ubehebe, formé par une explosion volcanique vieille de plus de mille ans. Le temps semble s’être arrêté sur ces dunes où le vent flirte avec le sable depuis des siècles.

A l’est du désert se trouvent nombre de sites naturels uniques, comme le Grand Canyon et ses gorges en roches stratifiées, travail de deux milliards d’années d’érosion. Autre merveille de l’Arizona, Monument Valley et ses pitons rocheux ocre-rouge dressés sur un immense plateau désertique, situés sur les terres des Indiens navajos, a servi de cadre aux westerns de John Ford.

A consulter : le guide de voyage Etats-Unis en ligne et les photos de la Californie.

<< page précédente