Voyage en Libye

Voyage en Libye
Eric Milet

Libye. Notez bien, le « y » vient après le « i », c’est dit, et pourtant… Même dans son orthographe, la destination est mystérieuse, fantasmatique, notamment en raison des élucubrations de son leader. Faut dire qu’ici, le « colonel » est bien autre chose qu’un sorbet citron arrosé de vodka. La vodka, parlons-en : la Libye est un pays sans une goutte d’alcool, même dans les hôtels les plus huppés. Quant au colonel, il vient de fêter ses 40 ans d’accession au pouvoir. Son portrait court les murs, les avenues, les places.

Citron vert. D’ailleurs le vert, couleur de l’islam, est présent partout en Libye. Pays riche au look de pays pauvre, la Libye recèle mille trésors archéologiques qui, du néolithique au Moyen Âge, captiveront les amateurs d’art. Akakus, Cyrénaïque, Tripolitaine, que de belles choses !

Et puis il y a le désert… Certainement l’un des plus beaux, à tout le moins le plus sécurisé de la zone saharienne. S’y rendre en voiture n’est pas une mince affaire, mais on y arrive. Il suffit d’un peu de patience, de quelques jerrycans supplémentaires pour ne pas tomber en panne sèche, et d’un abécédaire de langue arabe. Car ici tout est écrit en arabe, la langue du Coran, ce qui donne un soupçon de piment (vert) à l’aventure… Pour le reste, si l’agence réceptive avec qui vous avez pris contact vous a fourni un guide francophone, c’est du gâteau. Dans le cas contraire, mieux vaut savoir parler avec les mains !

Texte : Eric Milet

Mise en ligne :

Services voyage