Le mal du pays

© Céline PotardÇa y est, vous êtes sur le point de quitter votre pays pour plusieurs mois, voire plusieurs années, et de faire votre vie à l'étranger pour étudier, travailler ou simplement suivre votre conjoint. Plus tout à fait ici, mais pas encore là-bas, voilà un bout de temps déjà que vous préparez ce grand saut dans l'inconnu. Visas, logement, emploi, assurance-santé, scolarisation des enfants, valises, vous avez déjà étudié toutes ces questions et trouvé une solution adéquate et il ne vous reste plus qu'à monter l'esprit tranquille dans votre avion… Félicitations pour votre sens de l'organisation et votre prévoyance. Mais si vous avez réussi à anticiper tous les problèmes administratifs et matériels, avouez qu'il reste un point majeur en suspens qui pourrait bien vous gâcher votre séjour, à savoir le mal du pays. « Maladie » courante chez les voyageurs au long cours, le mal du pays peut vous plomber en deux temps trois mouvements et vous faire regretter amèrement d'avoir quitté votre pays. Pas de panique pour autant ! Même si aucun remède miracle n'a encore été trouvé, le Routard a déniché pour vous des petits trucs et astuces pour gérer le blues des mauvais jours et éviter la sinistrose aiguë loin de son pays natal.

Qu'est-ce que c'est ?
Comment le gérer ?
Les pièges à éviter


Dossier réalisé par Laetitia Périer
avec les aquarelles de Céline Potard

Les articles à lire