Le tourisme fluvial

Le tourisme bleu

Les origines

© NicolsAu commencement, il y avait les rivières et les fleuves, qui, avant l'aménagement routier, furent longtemps le principal moyen de transport pour les biens et les personnes. Dès la fin du XVIIIe siècle, des touristes privilégiés ont commencé à voyager sur les bucoliques cours d'eau de France. Les années folles signent l'avènement du tourisme fluvial. Les bateaux se motorisent, des chroniques de croisière fluviale sont publiées dans des revues spécialisées. En 1927, le premier guide de navigation sur voie fluviale paraît. Le fracas de la Seconde Guerre mondiale clôt ce chapitre glorieux. Les voies d'eau retombent dans le silence, seuls quelques bateaux de marchandises les parcourent encore. Les professionnels du tourisme se tournent alors vers les plages du littoral. À la fin des années soixante, des associations locales se penchent sur le triste sort des canaux délaissés au profit des voies ferroviaires plus rapides pour le transport. La nation prend enfin conscience de la richesse de ses voies d'eau et du potentiel touristique qu'elles représentent. Forts de leur expérience dans le tourisme fluvial, les Anglais ont créé sur le territoire les premières compagnies de location de bateaux habitables : les " house-boats ". Depuis trente ans, cette activité qu'on surnomme également tourisme bleu est en plein essor. Ce sont plus de neuf millions de passagers français et étrangers qui naviguent chaque année sur les voies d'eau françaises.

Définitions

© NicolsLe tourisme fluvial est l'ensemble des activités de loisirs pratiqués sur les voies d'eau. Dans ce cadre, on distingue deux offres principales : la location de bateaux sans permis et la croisière fluviale.

La location de bateaux sans permis : on retrouve dans cette catégorie la location de bateaux non habitables (voiliers, barques, canoë-kayak…) pour des courtes promenades et la location de bateaux habitables (coches de plaisance ou pénichettes) pour un week-end ou une semaine, voire plus.

La croisière fluviale : on considère une croisière fluviale comme une promenade à bord d'un bateau à passagers (péniches ou paquebots). Cette croisière peut durer quelques heures ou plusieurs jours.

Le tourisme fluvial est également riche d'autres activités comme la plaisance privée (nautisme de proximité, navigation de transit, etc.) et par extension, les loisirs pratiqués au fil de l'eau (pêche, promenades, visites organisées…).

Quelques chiffres...

La France est le premier réseau européen de par ses 8 500 km de voies navigables et de par la possibilité de relier deux façades maritimes (Atlantique-Manche/Méditerranée). 6 700 km de ce réseau sont sous l'administration des Voies Navigables de France. Ce réseau se répartit en 3 800 km de canaux et 2 900 km de rivières et fleuves. 2 761 communes sont traversées par ce réseau fluvial. On compte plus de 1 700 écluses !

Photos : © Nicols

Les articles à lire