Drapeau Roumanie

Géographie Roumanie

Environnement

La Roumanie a la réputation, souvent imméritée, d'être un pays pollué, aux villes repoussantes, une image héritée du passé.

C'est vrai qu'il existe çà et là les vestiges (parfois encore actifs) de quelques catastrophes écologiques (Copşa-Mică, Zlatna, Galaţi, Tulcea, Suceava, Baia Mare, Târgu Mureş...). Sans oublier les radiations tchernobyliennes, qui n’ont pas eu la décence de s’arrêter à la frontière...

Le régime de Cauşescu a laissé à la postérité des villes défigurées, comme Suceava, Bacău, Oneşti ou Buzău. Les véhicules gris (camions et certains bus notamment) polluent énormément.

Bien que Bucarest se soit dotée en 2011 d'une nouvelle station d'épuration, il reste énormément à faire pour le traitement des déchets et des eaux usées.

Le delta du Danube voit passer les effluves de la moitié de l'Europe. Le paradoxe est que la pollution n'y est pourtant pas directement sensible : lorsqu'on s'y promène, on ne s'aperçoit de rien. Les oiseaux sont là, les poissons abondent, même s'il paraît qu'ils sont moins nombreux qu'avant. On prétend que les roseaux qui couvrent d'immenses étendues dans le delta seraient d'excellents filtres et épurateurs.

Le littoral de la mer Noire est exposé aux graves pollutions d'origine russe et danubienne, et en même temps à un désastre paysager.

Le paysage souffre des magouilles locales. Aux environs de Cluj, près des monastères de Bucovine, autour de Bran fleurissent des constructions délirantes des riches qui sont en train de massacrer le paysage et de confisquer le foncier au détriment des populations locales.

L'énergie verte est-elle une menace pour la biodiversité ?

En Roumanie, la frénésie de construction de microcentrales hydroélectriques menacerait les rivières, refuges de la biodiversité. Près de 300 projets de construction de microcentrales ont été autorisés par l'administration des Eaux, y compris dans des zones classées Natura 2000. Dans les monts Făgăraş, un investisseur a obtenu les autorisations pour construire sa microcentrale sur les torrents Capra, Buda et Otic. Des excavateurs ont même travaillé en période de reproduction des truites...

En 2011, près de 69 organisations de défense de l'environnement ont manifesté leur inquiétude auprès du ministère roumain de l'Environnement. Dans le même temps, la centrale nucléaire de Cernavodă (à l’ouest de Constanţa) s’agrandit avec la construction de deux nouveaux réacteurs.

Un projet de mine d'or contesté

L’exploitation d’une mine d’or à Roşia Montană, dans les monts Apuseni (près d’Albac), provoque un vif débat à la fois en Roumanie et sur le plan international. Fin 2013, 7 000 manifestants ont ainsi défilé à Bucarest et 4 000 à Cluj pour marquer leur opposition au projet. Ce gisement à ciel ouvert serait le plus grand d’Europe, avec des réserves d’environ 300 t d’or et 1 600 t d’argent.
Or, les techniques d’extraction prévoient l’utilisation massive de cyanure, un poison extrêmement dangereux pour l’environnement comme pour les hommes. Les collines et forêts alentour seraient rasées sur plus de 40 km² et les rejets de cyanure stockés dans un vaste lac artificiel : colère des écologistes !
De plus, ce projet suppose la destruction d’anciennes mines de l’époque romaine : de quoi mettre cette fois les archéologues en rogne !
Ce n’est pas tout : près de 1 000 familles doivent être expropriées et relogées à 5 km de leur ancien village : d’où la colère cette fois des libéraux, pour qui c’est une atteinte à la propriété privée ! Et comme l’exploitation a été confiée à 80 % à une compagnie canadienne, les nationalistes rejoignent le train de la contestation et accusent le gouvernement de brader les ressources du pays.
Bref, le projet a beau être entériné, gageons que les habitants n’ont pas dit leur dernier mot...

Chiens errants

Près de 60 000 chiens errants pour 2 millions d’habitants : Bucarest est la capitale canine de l’Europe ! Le sort de ces pauvres bêtes émeut les habitants de Bucarest. Les chiens vivaient tranquillement dans les cours et les maisons des quartiers que le tyran Ceauşescu a rasés et démolis dans les années 1980. Dans les affreuses et inhumaines barres d’immeubles, ces chiens n’avaient plus leur place. Ils sont allés vivre dans les rues et font partie intégrante du paysage urbain.

Mais après la mort - à la suite de morsures de chien - d’une Bucarestoise, en janvier 2011, et d’un enfant de 4 ans en 2013 (ce dernier avait été attaqué par une meute de chiens, sous les yeux de son frère à peine plus âgé), le gouvernement a adopté une loi qui promeut l’euthanasie tous azimuts. Les ONG s’insurgent et prônent l’adoption ou la stérilisation des chiens errants, mais la pression populaire est forte aussi dans l’autre camp, et le parlement a opté pour la solution la plus radicale.




On en parle sur le forum Roumanie

> Tous les messages Climat Roumanie

SUJET dernier
  Climat en juillet en Roumanie et ornithologie. (5 réponses) 23/03/2013
  Vélo en aout en Roumanie (4 réponses) 10/01/2013
  séjour dans le Delta en octobre (1 réponse) 01/08/2010
  roumanie debut avril? (4 réponses) 08/02/2010
  Noël dans les carpates en Roumanie (3 réponses) 29/10/2009
  climat en été dans les montagnes en été en roumanie (2 réponses) 29/09/2009
  Transylvanie et Carpates à vélo en octobre (7 réponses) 27/08/2009
  circuit en roumanie (8 réponses) 26/04/2009
  Météo fin avril - Carpathes (2 réponses) 01/04/2009
  climat en février (2 réponses) 02/10/2008
Accéder au forum Roumanie
Drapeau sejours week end Roumanie

Partir en Roumanie


Applis Routard Iphone Ipad