Activités, sports et loisirs Québec

Les parcs nationaux et provinciaux

Parcs nationaux

Il existe actuellement 47 parcs nationaux sur le territoire canadien, ainsi que de nombreuses zones protégées à des degrés divers, dont certaines dépendent des gouvernements provinciaux ou des autorités locales (aires marines de conservation, rivières du patrimoine canadien, lieux historiques nationaux, refuges d'oiseaux migrateurs, réserves, parcs provinciaux, etc.). Presque tous ont pour objectif d'assurer la protection des écosystèmes, tout en permettant au visiteur de découvrir les richesses de la nature.

Au Québec, les parcs provinciaux sont communément appelés parcs nationaux. En réalité, la province ne compte que trois parcs réellement nationaux (Forillon en Gaspésie, le parc de la Mauricie et l'Archipel-de-Mingan sur la Côte-Nord). Tous les autres, environ 25, sont des parcs nationaux du Québec, gérés par le réseau Sepaq. Si vous optez pour l'achat d'une carte annuelle vous donnant accès à tous les parcs, celle délivrée par la Sepaq n'est pas valable dans les parcs nationaux gérés par Parcs Canada, et vice-versa.

Réserves fauniques

Au Québec toujours, vous trouverez une quinzaine de réserves fauniques, gérées elles aussi par la SEPAQ. Il s'agit là encore de zones protégées, mais ce sont avant tout des territoires de pêche et de chasse, où les forêts (voire des mines) peuvent être exploitées.
Les réserves fauniques sont aussi des lieux de villégiature. On peut donc y loger dans des chalets ou des campings plus ou moins aménagés ; c’est une très belle façon de se fondre au cœur de la nature, mais il faut souvent réserver bien à l’avance car ces hébergements sont en général pris d’assaut. Parfois, on peut n’y louer que le chalet à la nuit mais, selon les endroits et les périodes, il arrive que les locations proposées correspondent à des forfaits combinant le logement à une activité (la pêche, la chasse, etc.).

Infos pratiques sur les parcs nationaux

- Les parcs sont mal, voire pas du tout desservis par les transports en commun. Voiture indispensable, donc.

- L’accès aux parcs nationaux est payant (mais exceptionnellement gratuit pour tous en 2017, pour fêter le 150e anniversaire de la Confédération !). Idem pour les parcs provinciaux, même si cela dépend un peu des provinces.
Au Québec, vous devrez systématiquement passer à la caisse. À moins d’acheter une carte annuelle, le billet n’est valable qu’une seule journée, même si vous logez dans le parc (sauf cas particulier, au prix du camping s’ajoute donc celui de l’accès journalier au parc).
Ce prix d’accès est assez élevé. Pour les trois parcs nationaux du Québec, il tourne autour de 8,50 $ par jour et par personne, gratuit jusqu’à 17 ans (environ 76,50 $ par personne pour un accès illimité à tous les parcs valable 1 an).
La carte annuelle de l’ensemble des parcs nationaux du Canada (environ 68 $ par personne ; réduc ; 137 $ par famille) est intéressante seulement si vous envisagez de rester assez longtemps et d’en visiter un certain nombre (mais rappelons qu’ils sont éparpillés sur un territoire immense).
En ce qui concerne l’accès aux parcs gérés par la Sepaq, l’entrée est d’environ 9 $ par jour et par personne, mais gratuite pour les moins de 17 ans. La carte annuelle réseau Parcs Québec s’élève à 77 $ par personne.

- Les parcs nationaux du Canada sont en général accessibles toute l'année, mais hors saison les services sont réduits, voire fermés, surtout après la fête du Travail (1er lundi de septembre). Certains parcs ferment toutefois en octobre, d’autres à la période de la fonte des neiges.

- Des cartes et dépliants en français sont remis systématiquement à l'entrée des parcs.

- Précisons, à l’attention des randonneurs aguerris, que la durée indiquée pour les randos dans les parcs de la Sepaq est plutôt celle d’une famille avec enfants en bas âge et comptant de nombreuses pauses...

- Vous trouverez également dans ces parcs des aires de camping.

- Si la cueillette est autorisée dans les réserves fauniques, elle est strictement interdite dans les parcs nationaux et provinciaux.

- Les parcs sont par définition en pleine nature et donc, en saison, très fréquentés par moustiques, mouches noires et autres volatiles piquants et agaçants.

- Les parcs sont extrêmement réglementés. Ceci explique, au Québec notamment, le réseau assez limité de sentiers dans certains parcs.

Les pourvoiries

Ce sont des territoires exclusifs de chasse et de pêche appartenant à un propriétaire privé, particulier ou association. Le pourvoyeur possède en nom propre les permis de chasse et de pêche valables sur son territoire. Il en existe environ 650 au Québec, et parmi elles quelques clubs très sélects, réservés à des adhérents fortunés. À la différence des réserves fauniques qui gèrent les chasses et les pêches dans une optique de développement durable, la pourvoirie est une entreprise commerciale qui « vend » des droits de chasse et de pêche.
Souvent loin de tout, certaines proposent des hébergements qui vont de la cabane ouverte à tous vents au chalet 3 étoiles ou encore au camping « rustique ».

Sports 

Le sport national du Canada est sans conteste le hockey sur glace. La « saison », qui voit s’affronter équipes canadiennes et étasuniennes, se déroule d’octobre à mai. Chaque communauté, jusqu’au village de 500 habitants, possède sa propre petite formation.
Pour retrouver l’esprit d’origine, assistez donc à l'un de ces matchs d’amateurs, ne serait-ce que pour l’ambiance.

Au rayon des autres sports, le base-ball arrive bon deuxième, porté par les très populaires Toronto Blue Jays, seule équipe canadienne à évoluer dans le championnat américain.
Vient ensuite le football canadien (une version du football américain).
Le soccer, notre foot européen, gagne en participants d’année en année.
Quant au rugby, même si les Canadiens ont participé à la dernière Coupe du monde, c’est encore un grand inconnu (à l’inverse du rugby féminin, où les joueuses canadiennes sont allées en finale à la dernière Coupe du monde en 2014 !).
Pour finir sur le tennis, peu développé jusqu’alors au Canada, il semble avoir le vent en poupe et créer des ambitions grâce à la prometteuse championne montréalaise Eugénie Bouchard, la première Canadienne finaliste d’un tournoi du Grand Chelem, à Wimbledon, en 2014.

Pendant votre séjour, une multitude de choix vous seront offerts en matière de sports et loisirs, été comme hiver.

Sports d'été

Pas mal de Québécois circulent à vélo dans les villes, bien équipées en pistes cyclables. Dans toutes les régions aussi, beaucoup de circuits possibles (renseignez-vous auprès des offices du tourisme). Randonnées pédestres, canoë, kayak, escalade, golf, équitation, voile, plongée sous-marine, hydravion, pêche... et bien d’autres activités encore.

Sports d’hiver

Beaucoup de stations de ski alpin et de ski de fond au Québec, et quasiment partout la possibilité de faire de belles balades à raquettes. Cependant attention, il fait très froid l’hiver. Les pistes de motoneige ont aussi la cote. Nombreuses excursions organisées par plus de 260 clubs au Québec. Les balades avec chiens de traîneau sont une spécialité canadienne. Là non plus, vous n’aurez aucun mal à trouver le plan qui vous convient, à la journée ou avec nuit en igloo. La pêche blanche (ou pêche sous glace) est également très pratiquée. Bref, pas de quoi s’ennuyer l’hiver non plus.

Renseignements :

Services voyage



Forum Québec

Voir tous les messages
Activités et visites

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Activités et visites Québec

Vos discussions préférées du forum Activités et visites Québec

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Québec

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Québec

Agenda Québec

Québec Les articles à lire