Culture et arts Martinique

Habitat créole

Les habitations 

Une habitation, dans les anciennes colonies, était le nom que l'on donnait aussi bien au patrimoine bâti que non bâti : une exploitation agricole, d'abord, regroupée autour de la maison de l'habitant principal, le maître des esclaves. Structurée selon un système d'autarcie, elle répondait tout autant aux nécessités des grandes familles locales qu'aux besoins de la métropole en fournissant le pétun (le tabac), le sucre de canne, la banane, l'ananas... et le rhum.

Dans le Sud de l'île se retrouvent les grandes habitations sucrières. Dans le nord, on s'intéressait aussi au sucre mais, au pied de la montagne Pelée, la banane et l'ananas allaient vite prendre une part prépondérante.

Dominant le site, voici la maison de maître, perchée sur un morne ventilé. Ici loge le propriétaire de la plantation, avec toute sa famille. Deux étages, le second légèrement en retrait, des volets pleins et des persiennes à lames. Un aqueduc amène l'eau fraîche nécessaire aux besoins de la vie quotidienne. Celle-là sert aux bains et aux dépendances, avant de rejoindre la fontaine de la rue Cases-Nègres.

Certaines de ces habitations sont privées, d'autres converties en musée ou en hôtel. Les habitations constituent les seuls monuments historiques des Antilles. Elles renferment leur mémoire.

La case antillaise 

Dans les bourgs anciens et dans les campagnes, on peut voir, au travers de l'évolution de la case antillaise, l'adaptation aux nouvelles façons de vivre. Case à deux pièces agrandie d'une terrasse, puis de deux, auxquelles on ajoute au fur et à mesure d'autres pièces. Si la plupart des Antillaises ont aujourd'hui une cuisine dans leur maison, à la campagne elles ont gardé l'habitude d'une cuisine extérieure.

La tôle ondulée a souvent remplacé le bois, et le traditionnel jardin créole a souvent disparu, mais l'œil exercé repérera ignames, taros, manioc, patates...

Les vérandas, ornées de jalousies, et les volets en bois défient toujours le temps. D'une année à l'autre disparaissent, faute d'entretien, ces témoins d'une autre vie au quotidien. Une nouvelle génération entend renouer avec les traditions locales, en s'inspirant du savoir-faire des anciens pour reconstituer des cases en gaulette et feuilles de canne. Le béton, lui, gagne du terrain.

Le grand chic consiste aujourd'hui à construire sa villa avec une vue imprenable au possible, en se gardant l'étage pour soi et en en louant le rez-de-chaussée comme gîte.

Musiques et danses

Des enfants se déchaînent sur la véranda d'une case. Bidons, casseroles, balustrades, tout ce qu'ils trouvent est percuté en rythme. Et aucun passant ne se plaint du tracas ni même du fracas. Les Antilles ont toujours scandé le quotidien. Elles avaient des chants pour couper la canne, pour ferrer les bêtes ou tirer le filet.
Et des danses clandestines d'esclaves, les bamboulas (le terme est local), ou transes communes autour du gwo-ka, le tambour créole (ou « la voix de l’esclave »). Symbole de chants incantatoires et de danses rituelles, son rythme reste très prisé - avec quelques variantes - en Haïti, à Cuba, au Brésil et aux îles Vierges.

Le laghia (lutte mimée originaire du Dahomey), le toumblac ont encore des accents incantatoires. Le bèlè (francisé en belair par les colons) est une forme d'expression musicale issue de la tradition africaine, altérée et transformée par la déportation, l'esclavage et l'influence européenne (quadrille et haute-taille venues d'Europe). Dans le bèlè, un chanteur mène la danse, si l'on ose dire, grâce à sa voix puissante, tandis que les danseurs et le joueur de tambour (le tanbouyé) entament leur dialogue sur le rythme du ti-bwa grâce à deux baguettes qui percutent l'arrière du tambour...

Mais les danses à orchestre, plus gaies et plus profanes, tiennent le haut du pavé : valse, mazurka piquée, polka. Tonique et lascive, la biguine (la « reine des danses ») est même devenue le sport national des Antilles françaises. Le zouk surtout fait le régal des radios, notamment le zouk-love, un zouk langoureux et moite à danser collé-serré.

Commencez votre voyage en musique, écoutez notre playlist Routard Antilles.

Playlist Routard Antilles

Forum Martinique

Voir tous les messages
Culture

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Culture Martinique

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ? Cherchez et trouvez ici votre compagnon de route.

Petites annonces Martinique

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Martinique

Agenda Martinique

Martinique Les articles à lire