Transports et déplacements Istanbul

  •  Pour se déplacer, une appli efficace pour s’y retrouver en temps réel : trafi.com.tr

L'Istanbulkart

Si vous envisagez d’effectuer de nombreux déplacements lors de votre séjour, vous avez tout intérêt à acheter cette carte magnétique qui ressemble à une carte de paiement.

Elle coûte 6 TL et se trouve dans les kiosques de vendeurs de journaux et certains magasins comme les épiceries (mais certains ont une fâcheuse tendance à la surfacturer...). Elle s’achète aussi au niveau de certaines bornes automatiques situées près des arrêts de tram ou dans les stations de métro (dans ce cas, compter 10 TL ; vous bénéficiez alors d’un crédit de 4 TL pour voyager).

On la charge et recharge au fur et à mesure aux bornes automatiques, du montant que l’on veut (seuls les billets sont acceptés ; les machines ne rendent pas la monnaie). Le crédit restant lors de votre départ n’est pas remboursable.

L'Istanbulkart permet de circuler, grosso modo, à demi-tarif dans les bus municipaux et privés, le tramway, le Tünel, les ferries, l’« autobus de mer » (deniz otobüsü), le métro dont le Marmaray et le téléphérique Pierre-Loti, le funiculaire (füniküler) reliant Taksim à Kabataş (bref, partout, sauf dans les taxis et les bateaux qui font la croisière sur le Bosphore) : le voyage coûte alors un peu moins de 2,50 TL, puis c’est environ 1,70 TL pour les correspondances pendant les 2h suivantes.

La carte n'est pas nominative : vous pouvez donc circuler à plusieurs sur la même carte, mais seul un des passagers bénéficie alors des correspondances à prix réduit.

- Jetons à l’unité : ils peuvent s’utiliser pour prendre le tramway, le métro (sauf le Marmaray) et le funiculaire seulement. Ils s’achètent dans les bornes automatiques proches des arrêts. Tarifs : 4 TL quel que soit le nombre de stations.

Le tramway

Fonctionne de 6h à minuit, mais les horaires peuvent légèrement varier peu selon la saison.

C’est un moyen de transport économique et rapide.

- La ligne principale (T1) relie Kabataş (près du palais de Dolmabahçe) à Bağcılar, après avoir traversé le vieux Stamboul : Sultanahmet, le Grand Bazar, Beyazıt, Aksaray, etc.

- Une deuxième ligne relie la station supérieure du funiculaire (Tünel) à la place de Taksim, en haut d'İstiklâl Caddesi. C'est le tram original du début du XXe siècle, conservé en parfait état.
Cette ligne fonctionne avec des tickets magnétiques seulement, vendus aux bornes automatiques près du départ (compter 10 TL pour trois trajets ; ces tickets sont valables pour emprunter le Tünel et le métro), ou utilisez votre Istanbulkart.

- Une troisième ligne (T4) relie la station Topkapı à Mescid-i-Selam (banlieue nord de la rive européenne). Elle vous sera utile pour aller visiter Saint-Sauveur-in-Chora, la mosquée du sultan Mihrimah, etc.

- Sur la rive asiatique : à signaler, une petite ligne circulaire Kadıköy-Moda Tramway.

Le métro

Fonctionne grosso modo de 6h à minuit. On vous signale les trois lignes principales. Les autres ne devraient pas vous être très utiles.

- La première ligne (M1a) part de Yenikapı, dans le vieil Istanbul, etva jusqu'à l'aéroport. Elle est reliée à la principale ligne de tramway (T1) Bağcılar-Kabataş (station Yusufpaşa) qui permet, si l'on va à l’aéroport, de récupérer le métro à la station Zeytinburnu sans faire un détour. Après la station Otogar, cette première ligne se divise : un petit tronçon mène à Bağcılar Meydan (ligne M1b), un autre conduit à l’aéroport (havalimanı).

- Une deuxième ligne (M2) Yenikapı-Hacıosman relie Sultanhamet aux tours de verre des quartiers d’affaires au nord, en passant par le centre-ville moderne (Beyoğlu - place de Taksim).

- Sur la rive asiatique, une ligne (M4) relie Kadıköy à Kartal. Elle permet de rejoindre Kadıköy depuis Sultanhamet en changeant à Ayrılık Çeşmesi.

La ligne Marmaray

Circule de 6h à minuit, avec un train toutes les 10 mn (toutes les 5-7 mn aux heures de pointe).
Le métro Marmaray fonctionne avec un ticket magnétique de 4 TL (il existe également un ticket pour trois voyages : 10 TL) ou avec l’Istanbulkart.

Après 10 ans de travaux, la ligne appelée Marmaray (pour « Marmara Rail ») a été inaugurée en octobre 2013, entre Kazlıçeşme et Ayrılık Çeşmesi (entre Usküdar et Kadıköy). Il s’agit en fait de la réactivation d’un vieux projet élaboré dans les années 1860 par un ingénieur français visionnaire.

La ligne Marmaray relie les parties européenne et asiatique par voie ferrée souterraine. Pour traverser le Bosphore, un tunnel antisismique de 1,4 km fut immergé et enterré par 60 m de fond, entre Sirkeci et Üsküdar.
De part et d’autre de cette liaison sous-marine, le tunnel s’étend sur 14 km. Côté européen, il passe sous la vieille ville pour rejoindre Kazlıçeşme en passant par Yenikapı.
Côté asiatique, le tunnel se poursuit jusqu’à Ayrılık Çeşmesi, proche de la future gare TGV de Haydarpaşa. Un gigantesque chantier !

Le Tünel (vieux métro)

Souterrain, le vieux métro relie le pont de Galata à İstiklâl Caddesi, de 7h (7h30 le dimanche) à 22h45.
Fonctionne avec des tickets magnétiques seulement, vendus aux bornes automatiques près du départ (4 TL pour un trajet, 10 TL pour trois trajets ; ces tickets sont valables pour emprunter la vieille ligne de tram qui remonte İstiklâl Caddesi jusqu’à la place de Taksim et pour le métro), ou utilisez votre Istanbulkart.

Le Füniküler

Fonctionne de 6h (6h30 le dimanche) à minuit.
Ce funiculaire (qui s’apparente plus à un métro) relie la place de Taksim et le terminus du tramway, Kabataş. Il effectue ainsi la jonction entre la ligne de tramway qui vient de Bağcılar et la ligne de métro qui dessert les quartiers au nord de Taksim.

- À signaler également le charmant et insolite téléphérique qui relie la station Eyüp (rive droite de la rivière de la Corne d’Or) à la station Pierre-Loti, perchée sur un flanc de colline.

Les taxis (taksi)

Ils sont de couleur jaune, comme à New York et omniprésents.

C'est un moyen bon marché (surtout à plusieurs) et très pratique pour se déplacer. Compter environ 3,20 TL de prise en charge.

Quelques idées de tarifs (hors embouteillages importants) :

  • Sultanahmet-Taksim : environ 20-25 TL.
  • Sultanahmet-Kariye : environ 25 TL ;
  • Sultanahmet-Yenikapı : environ 10 TL ;
  • Sultanahmet-Dolmabahçe : environ 25 TL.
  • Sultanahmet-Kariye Müzesi (Saint-Sauveur-in-Chora) : environ 25 TL.

Prévoyez toujours l'appoint, car les chauffeurs n’ont jamais (ou très rarement) de monnaie à vous rendre... sauf en insistant lourdement.

Les chauffeurs ne connaissent pas toujours bien la ville. Munissez-vous de la carte de visite de votre hôtel. Le mieux est d’indiquer un point de repère connu, puis de continuer à pied. Avant qu’il ne démarre, assurez-vous que le chauffeur a bien compris la destination et que le compteur (taksimetre) n'est pas défaillant.

Évitez de prendre les taxis qui attendent les touristes aux endroits stratégiques, devant certains édifices et à la sortie des bazars.

Ils proposent un forfait toujours désavantageux.

Pas de tarif spécial la nuit, les dimanches et jours de fête.

Dernier point : certains chauffeurs laissent le compteur tourner pendant que vous essayez poliment de leur expliquer qu'ils se trompent. Soyez ferme dans ce cas-là, si le chauffeur ne veut pas entendre raison, donnez-lui ce que vous pensez être le juste prix pour la course et descendez.

Le bus

C'est le moyen de transport le moins cher mais attention, il est souvent plein à craquer aux heures de pointe. Il peut être pratique si vous utilisez l'appli trafi.com.tr. La plaque située à l’avant gauche du véhicule indique la tête de ligne (affichage numérique en haut du pare-brise pour les modèles les plus récents). Cela suppose de connaître la ville ou de demander conseil à quelqu'un.

Accessible avec l’Istanbulkart, sinon les billets s'achètent dans les guérites de la compagnie IETT aux arrêts principaux : il s'agit en fait d'une carte magnétique valable pour un ou deux trajets, aussi bien dans les bus municipaux (aux pancartes blanches ou numériques) que dans les bus privés bleu-vert (aux pancartes jaunes). Dans les bus privés, vous pouvez payer votre trajet à l'intérieur auprès du chauffeur.

Le dolmuş

Le dolmuş (prononcer « dolmouche ») est un taxi collectif. Très pratique et économique, le dolmuş suit des lignes régulières. On paie au début de la course en précisant sa destination (on peut descendre avant le terminus, c'est alors moins cher). Attention à bien payer le même prix que les autres passagers.

Possibilité de descendre où l'on veut sur le trajet, pour peu que l'on prévienne le chauffeur le moment venu. On peut aussi le héler en cours de route s'il y a de la place.
Il n'y a pas de dolmuş partout. À Sultanahmet, où ils ont été remplacés par le tramway.

Les bateaux ou ferries (vapur)

Le bateau est le moyen le plus agréable pour circuler à Istanbul et de faire une minicroisière, à portée de toutes les bourses ! Aux heures de pointe, il faut voir le ballet incessant de ces bateaux blancs (vapur ou motor) entre les deux rives du Bosphore.

Il existe trois compagnies :la compagnie Şehir Hatları de la municipalité et deux compagnies privées, Turyol et Dentur Avrasya.
Horaires et trajets fournis aux embarcadères, dans les offices de tourisme ou sur les sites des compagnies. Jetons vendus aux embarcadères (4 TL), ou possibilité d’utiliser l’Istanbulkart.

Les bateaux-taxis (deniz taksi)

Le deniz taksi fonctionne 24h/24, sur résa seulement.

Des bateaux-taxis relient notamment Eminönü, Ortaköy, Moda (rive asiatique) et de très nombreux points le long du Bosphore et les îles des Princes. En tout, une petite trentaine d'escales. Chaque bateau fonctionne comme un taxi avec un compteur.

On vous le signale, mais c'est très cher !

En voiture

À éviter. Si vous avez un véhicule, la solution la plus sage est de le laisser dans un parking (otopark).

Services voyage



Forum Istanbul

Voir tous les messages
Transport

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Transport Istanbul

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Istanbul

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Istanbul

Agenda Istanbul

Istanbul Les articles à lire