Santé et sécurité Colombie

Santé

Vaccinations

Bien qu’aucune vaccination ne soit obligatoire, plusieurs sont fortement conseillées. Il convient d'être à jour de ses vaccinations universelles (diphtérie, tétanos, coqueluche, poliomyélite, hépatite B). Il est également conseillé d'être vacciné contre l’hépatite A (qui reste la maladie la plus fréquente du voyageur puisqu’elle se transmet par voie alimentaire), et éventuellement contre la méningite à méningocoque.

Signalons aussi certains vaccins conseillés pour certaines régions de Colombie.
- Traitement antipaludique : là encore, tout dépend des zones parcourues. Ce traitement est fortement conseillé si vous vous rendez en Amazonie (classée en zone 3) et dans les Llanos, dans les départements du Chocó et de la Guajira, dans les régions d'Orinoquia, Pacifico et Urabá-Bajo Cauca. Utilisez les médicaments antipaludiques préventifs, et protégez-vous en appliquant du répulsif dès le coucher du soleil (il en existe également pour imprégner les vêtements). Enfin, dormez sous une moustiquaire.
Pour la région andine, les villes de Bogotá, Cali et Medellín, la question du paludisme ne se pose pas.
- Typhoïde : pour la région amazonienne. Les autorités sanitaires préconisent une vaccination « triple viral » et/ou « antisarampiosa » (rougeole).
- Rage : vaccination conseillée pour les voyageurs séjournant en zone rurale.
- Fièvre jaune : utile pour les régions côtières de l'Atlantique, du Pacifique, dans la région amazonienne, dans la région des Llanos et dans le département de la Guajira. Cette vaccination est exigée dans la majorité des parcs naturels colombiens, et aussi par les compagnies aériennes desservant les départements de Putumayo, du Meta et du Caqueta. Le carnet de vaccination est alors demandé. Elle est inutile en altitude.

Hygiène alimentaire

Les précautions usuelles devraient suffire à vous éviter trop de désagréments.
L'eau du robinet n'est considérée comme potable qu'à Bogotá et dans les plus grandes villes. Mieux vaut éviter de la boire, et ne boire que de l’eau en bouteilles capsulées. Faire attention aux glaçons, aux crudités et aux salades, manger de la viande bien cuite, se laver soigneusement les mains avant chaque repas.

Mal des montagnes (Soroche)

Provoqué par une élévation en altitude trop brutale, il se traduit le plus souvent par un simple mal de tête, mais peut aussi provoquer gêne respiratoire jusqu’à l’œdème pulmonaire. Il convient donc de respecter quelques règles : manger peu, bannir l’alcool et la cigarette, se ménager physiquement et pour les plus sportifs, attendre quelques jours avant d’entreprendre l’ascension des sommets.

Structures de santé

La Colombie est bien pourvue en pharmacies. On en trouve dans tous les villages, approvisionnées en médicaments élémentaires.
C'est dans les grandes villes que l'on trouve des hôpitaux capables de répondre à toutes les situations d'urgence. Dans les cliniques privées, il faut généralement avoir payé les soins à l'avance pour être admis.

Chikungunya et dengue

-Le chikungunya et la dengue sont deux maladies transmises par piqûres de moustiques infectés. En Colombie, les deux maladies tropicales se sont transformées en épidémie en 2013, mais depuis, la situation sanitaire s’est améliorét.

Le chikungunkya se traduit par des symptômes grippaux (fièvres, douleurs musculaires et articulaires), et la dengue par des frissons, maux de tête, nausées, vomissements et parfois éruptions cutanées.

Pour se protéger, il convient de respecter le mesures habituelles de protection : vêtements longs et couvrants, produits anti-moustiques (peau, vêtements et diffuseurs électriques), ainsi que l’utilisation de moustiquaires.

Virus Zika

En raison de la présence du virus Zika transmis par des piqûres de moustiques-tigres, il est recommandé aux femmes enceintes ou ayant un projet de grossesse de différer leur séjour, ou de se protéger contre les piqûres de moustiques.

Les symptômes sont généralement modérés : fièvre, maux de tête, douleurs articulaires et éruptions cutanées.
Pour se protéger, il convient de respecter le mesures habituelles de protection : vêtements longs et couvrants, produits anti-moustiques (peau, vêtements et diffuseurs électriques), ainsi que l’utilisation de moustiquaires.

Il convient de respecter les mêmes mesures de protection que pour le chikungunya et la dengue (voir plus haut).

Sécurité

Sécurité générale

Bien sûr, on ne voyage pas en Colombie comme dans n'importe quel pays, et ici plus qu'ailleurs, il faut être extrêmement prudent et respectueux des consignes de sécurité. Même s'il reconnaît des progrès en matière de sécurité ces dernières années, le ministère des Affaires étrangères continue de considérer la Colombie comme un pays dangereux.
Le ministère des Affaires étrangères déconseille de nombreuses zones du pays, parfois formellement. Il déconseille formellement les zones frontalières avec le Venezuela, le Panama, l’Équateur et le Brésil.
Il déconseille d'entrer en Colombie par voie terrestre. La Colombie a fermé en 2015 sa frontière terrestre avec le Venezuela.
Se tenir impérativement informé de la situation sur place en temps réel. En arrivant à Bogotá, se signaler à l'ambassade et se renseigner sur la situation dans les régions que l’on souhaite visiter.

Les conditions générales de sécurité se sont améliorées ces dernières années, mais la violence persiste, notamment la violence politique dans les campagnes isolées. Le taux de criminalité y reste l'un des plus élevés d'Amérique du Sud.

Le ministère rappelle également la menace terroriste en Colombie notamment après l'attentat à l'explosif en juin 2017 dans un centre commercial très fréquenté.
Dans les grandes villes comme Bogotá, Medellín et Santiago de Cali, les risques sont les suivants : vols à l'arraché, faux policiers, attaque à main armée, agression à la drogue dissimulée dans une boisson ou un plat, et enlèvement. On évitera de visiter les quartiers pauvres.
Même si on ne peut ignorer les questions de sécurité, pas de paranoïa : la police touristique veille et les Colombiens sont dans leur grande majorité serviables et accueillants. Bien des voyageurs ont passé un séjour fantastique en Colombie.
Conserver toujours son passeport sur soi et en faire une photocopie, ainsi que de son billet d'avion.
En raison d'actes de piraterie, le quai d'Orsay déconseille formellement le cabotage le long de la côte pacifique de la Colombie.

Conseils

Comme partout, soyez vigilants dans les grandes villes, en particulier dans les gares. Évitez de vous déplacer seul et de porter des objets de valeur. N'utilisez les distributeurs automatiques qu'en plein jour et dans les endroits fréquentés (à noter que les travellers cheques ne sont presque jamais acceptés en Colombie). Utilisez la carte de crédit avec précaution, des clonages de titres de paiement ont été signalés. Ne jamais héler de taxi dans la rue, et n'emprunter que des radio-taxis préalablement contactés par téléphone. Dans les restaurants, ne jamais laisser son plat ou son verre sans surveillance.
En cas d'agression à main armée, donnez ce que l'on vous demande sans tenter de protester.

Attention avec la drogue, cocaïne comme majijuana, que vous pourriez transporter à votre insu, et à la burundanga, que les voleurs font consommer à leurs victimes pour les rendre inconscientes. Ne laissez pas boissons et nourritures sans surveillance, ou sous la surveillance d'un inconnu. La détention et la consommation de drogue sont sévèrement punies.

Les déplacements par la route en dehors des axes principaux, surtout de nuit, sont à proscrire.

Pour toutes les randonnées pédestres, il est conseillé de se renseigner auprès de l'ambassade française à Bogotá avant d'envisager toute excursion dans les parcs nationaux colombiens : plusieurs de ces régions sont régulièrement visitées par des groupes armés, et l'absence d'infrastructure touristique ou même de balisage des chemins amène régulièrement des randonneurs à se perdre.

Sur la route, l'enlèvement express consiste en une attaque à main armée à un feu rouge, dans un taxi hélé ou devant un distributeur de billets. Les ravisseurs espèrent effectuer des retraits d'argent.

Selon le ministère des Affaires étrangères, les enlèvements sont moins fréquents qu'ils ne l'ont été, mais la plus grande prudence reste de mise dans le choix de ses déplacements.

Risques naturels

La Colombie est située sur une zone à risque sismique et volcanique. Par ailleurs, les précipitations hivernales entraînent régulièrement des crues de fleuves, inondations et éboulements.

Équipez-vous pour votre voyage

Consultez la boutique du voyageur pour bien préparer vos vacances, vos week-ends, vos séjours : Tous les Guides du Routard, les produits santé & hygiène pour le voyage, le matériel Rando & Trek, les bagages et sacs à dos, Équipement & Vêtements voyage, Accessoires de voyage, mais aussi les produits Insolite & idées cadeaux pour voyageurs...

Services voyage



Forum Colombie

Voir tous les messages
Santé et sécurité

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Santé et sécurité Colombie

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Colombie

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Colombie

Agenda Colombie

Colombie Les articles à lire