Culture et arts Chypre

Histoire

Chypre a connu 17 invasions au cours des 9 000 ans de sa longue histoire. Les sites les plus anciens, Khirokitia, Kalavassos et Tenta, datent du néolithique. Kition, comptoir phénicien, Amathonte et Tamassos sont devenus des cités-royaumes prospères grâce à la colonisation par les Achéens et les Mycénéens.

- Vestiges gréco-romains : le théâtre antique de Kourion, le temple d'Apollon, le sanctuaire d'Aphrodite, les tombeaux des rois et les mosaïques de Pafos.
- Période franque : les châteaux de Kolossi et de Limassol, le fort médiéval de Pafos et les fortifications vénitiennes de l'ancienne ville de Nicosie.
- D'innombrables monastères, églises et chapelles dans le massif du Troodos cachent des trésors byzantins. La ville de Kato Pafos ainsi que neuf chapelles byzantines sont répertoriées par l'Unesco dans le patrimoine culturel mondial.
- Principaux musées : le Musée archéologique et le musée des Icônes byzantines de Nicosie, collection Piéridès, à Larnaka, et les musées archéologiques d'autres villes.

Sites archéologiques

Avec un passé aussi riche, Chypre compte de nombreux sites archéologiques d’une diversité surprenante. Choirokoitia, un site néolithique remarquable d’une importance mondiale, surplombe l’autoroute Nicosie-Limassol. Juste à l’est de Limassol se dressent les colonnes antiques et les autres ruines de mathous, l’une des dix cités-royaumes de Chypre durant l’Antiquité. Le site est éclairé de façon saisissante pendant la nuit.

À l’ouest se trouvent Kourion, avec son théâtre gréco-romain restauré, construit sur une falaise au-dessus de la Méditerranée d’un bleu intense, et le sanctuaire d’Apollon Hylatis. Près de Petra tou Romiou, le lieu de naissance d'Aphrodite au bord de la mer, vous trouverez les ruines du sanctuaire de Paléa Paphos dédié à Aphrodite, dans le village de Kouklia.

À Paphos, vous pouvez voir les magnifiques mosaïques des maisons d’Aion et de Dionysos, les tombes des rois près de la mer et tant d’autres trésors historiques fascinants. La ville entière a été désignée et le Département des Antiquités de Chypre a transformé toute la région en parc archéologique.

L’établissement néolithique de Choirokoitia, qui se trouve à 32 km de Larnaka et 48 km au sud de Nicosie, figure sur la liste du patrimoine culturel mondial de l’Unesco depuis 1998. Vous verrez, sur le versant d’une colline, les ruines d’un village « précéramique », d’une époque où l’on ignorait encore l’art de la poterie. Vous y distinguerez un vaste assemblage d’habitations circulaires en pierre qui semble séparé en deux secteurs par un mur bien visible, long de près de 185 m. En fait ce mur bornait et protégeait, dans sa première phase d’existence, le village, qui par la suite, s’agrandit et s’étendit à l’extérieur. La construction de ce mur représente un travail collectif important qui témoigne d’une organisation et d’une cohésion sociales déjà très développées.

Selon l’historien grec ancien Hérodote, la cité de Kourion a été fondée par des colons achéens venus d’Argos. Le premier théâtre, construit au IIe siècle avant notre ère, était de dimensions beaucoup plus modestes. Il fut reconstruit dans la seconde moitié du Ier siècle de notre ère, sous l’empereur Néron. Gravement endommagé par un tremblement de terre en 77, il fut reconstruit en plus grand, dans ses dimensions actuelles, au début du règne de l’empereur Trajan (98-117). Parmi ses trésors, nous citerons la maison d’Eustolios avec ses belles mosaïques que l’on peut admirer à partir des passerelles aménagées au-dessus du site, sa basilique des premiers temps chrétiens, son forum ancien, son nymphée et ses fontaines, ses thermes et sa maison des gladiateurs.

À l’arrière de la ville antique se trouvait le sanctuaire d’Apollon Hylatis, un des lieux sacrés les plus importants de Chypre dans l’Antiquité. Ce sanctuaire s’étendait sur un site immense de 15 000 m². Il fut en activité de la fin du VIIe siècle avant notre ère au IVe siècle de notre ère. Vous y verrez encore le temple du dieu en partie restauré, une palestre, des bains et des installations pour les pèlerins. Apollon était le dieu de la beauté, de la musique, de la prophétie et du tir à l’arc. C’était aussi le dieu protecteur des troupeaux, des forêts et de Kourion même.

Paphos est sur la liste du patrimoine culturel mondial de l’Unesco depuis 1980. Non seulement elle est restée jusqu’à nos jours une petite ville charmante, mais elle est aussi extrêmement riche en antiquités. Sa ville basse, appelée Kato Pafos, au bord de la mer, est en effet le site de la ville hellénistique et romaine de Nea Pafos que l’on a récemment aménagé en parc archéologique. S'y trouvent, entre autres, les villas romaines de Dionysos, Thésée, Aïon et Orphée et leurs magnifiques mosaïques.

Fouilles et objets

Le Département des Antiquités de Chypre fait des fouilles sur plusieurs sites importants de l’île et supervise celles faites par les missions archéologiques étrangères envoyées par de grandes universités européennes et américaines. Ses activités comprennent aussi, entre autres, la conservation des objets et des monuments anciens.

La plupart des sites archéologiques de l’île sont ouverts au public, tandis que des musées régionaux et locaux exposent le matériel provenant des sites proches, replacés dans un contexte géographique et historique. Le musée de Chypre à Nicosie abrite la plus grande collection d’antiquités chypriotes de l’île.

La galerie chypriote du Metropolitan Museum of Art de New York expose de nombreux objets chypriotes d’une grande valeur provenant en grande partie des fouilles illicites faites dans l’île dans la seconde moitié du XIXe siècle. Le British Museum et le Louvre possèdent également de superbes collections d’antiquités chypriotes.

Héritage byzantin

Pour vous plonger dans l’ambiance du christianisme comme on le pratiquait il y a mille ans, il suffit d’entrer dans une église chrétienne orthodoxe. À l’intérieur, vous serez transportés dans une époque ancienne, face à des œuvres d’art représentant des images significatives des débuts du christianisme.

La période byzantine apporta avec elle le plus bel art ecclésiastique de Chypre, dont une grande partie est encore glorieusement exposée dans les églises. Les toits à dôme et les extérieurs simples en pierre ne laissent souvent pas présager de la quantité de trésors se trouvant à l’intérieur. Les églises abritent, par exemple, le riche héritage d’icônes, les images pieuses peintes de l’Église orientale, qui reflètent depuis un millénaire l’âme chrétienne byzantine. Les croyants orthodoxes voient dans les icônes la représentation des saints. Les icônes aux couleurs brillantes ornent l’intérieur des églises sacrées.

Les murs et les plafonds voûtés de nombreuses églises chypriotes sont recouverts d’œuvres en mosaïques intriquées. À une ou deux exceptions près, il n’y a qu’à Chypre que sont sauvegardées des représentations byzantines en mosaïques du Christ et des saints chrétiens datant du début de la période byzantine.

On trouve des fresques magnifiques, peintes dans des couleurs vives, dans des douzaines d’églises partout dans l’île, comme la cathédrale d’Agios Ioannis à Nicosie. 9 églises byzantines recouvertes de fresques, toutes situées dans les montagnes de Troodos, figurent sur la liste du patrimoine culturel de l’Unesco. Leurs toits en tuiles fortement inclinés abritent des fresques à la fois ascétiques et exubérantes, les protégeant des intrusions indésirables depuis des siècles. De nombreuses églises renfermant des trésors de l’art byzantin, comme celle d'Agios Ioannis Lampadistis dans la vallée de Marathasa, sont reliées à des monastères.

Visite des monastères

De nombreuses églises sont accessibles par les transports en commun. Pour d'autres, situées à l’écart des routes principales et des régions habitées, il ne sera possible de s'y rendre qu'en voiture privée ou en taxi individuel.

En raison de l’importance éminente des icônes et des fresques, la plupart des églises sont fermées. Par conséquent, il est recommandé aux visiteurs désirant voir l’intérieur de ces églises d’aller d’abord au café du village pour demander le pope ou le responsable qui les accompagnera.

Les monastères en pratique

- Éviter de porter des shorts, des décolletés, des jupes très courtes, etc.
- Il est interdit d’utiliser des flashes, car ils sont susceptibles d’endommager les icônes et les fresques.
- Les monastères ne proposent pas d’hébergement.
- La plupart des monastères et des couvents sont fermés aux visites de groupes le samedi et le dimanche.

Services voyage



Forum Chypre

Voir tous les messages
Culture

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Culture Chypre

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Chypre

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Chypre

Agenda Chypre

Chypre Les articles à lire