Culture Autriche

Baroque autrichien

Le style baroque, issu de l’Italie de la fin de la Renaissance, a littéralement bouleversé le patrimoinen architectural de l’Autriche.
Deux événements historiques y ont contribué : la fin de la guerre de Trente Ans, d’une part, qui provoque en Autriche un afflux d’artistes catholiques qui, sous la férule des jésuites, appliqueront les dogmes artistiques de la Contre-Réforme en embellissant les bâtiments religieux ; la fin du « péril turc » (1683), d’autre part, qui va générer, dans l’euphorie de la victoire, un boom de la construction encouragé par les Habsbourg désireux de se positionner en Europe comme ardents défenseurs de la foi. Le goût des Autrichiens pour le faste et l’apparat, les couleurs et la fête, fera que leurs artistes égaliseront même leurs inspirateurs italiens.

On croise le baroque partout en Autriche : intérieurs d'églises croulant sous les dorures, façades d'abbayes aux couleurs chatoyantes, colonnes de peste et fontaines monumentales sur les Hauptplätz des villes, palais fastueux aux décors de théâtre, façades bourgeoises en stucs délicats, fresques à la symphonie de couleurs somptueuses, buffets d'orgue, grands tableaux d'églises...

Prolongement pour les uns, perversion pour les autres, le style rococo apporte un raffinement presque maniéré aux réalisations du baroque. Préférant la subtilité à la monumentalité, il se répand en détails savoureux : peintures en trompe l’œil, stucs délicats utilisant à profusion les motifs végétaux, faux marbres et bois sculptés imitant le bronze. Art du faux-semblant, de la théâtralité et de l’illusion d’optique par excellence !

L'émergence du baroque dans les arts plastiques coïncide avec l'avènement d'une nouvelle musique instrumentale, liturgique ou festive, à la dominante mélodique succédant à la musique polyphonique. Le concile de Trente, véritable machine de guerre de la Contre-Réforme, avait fixé dès la fin du XVIe siècle de nouvelles règles liturgiques permettant aux instrumentistes et solistes de jouer de toutes les facettes de leur talent pour soutenir la pompe des messes chantées en latin.

Pour servir de décor à ce besoin d'emphase, les églises romanes et gothiques sont intégralement rhabillées de neuf : clochers à bulbe, portails monumentaux, silhouettes pleines d’élégance, où l’irrégularité des contours, la débauche d’ornements, les contrastes colorés, les perspectives déroutantes ne sont plus des fautes de goût. Tout pour le mouvement ! Voilà le credo des artistes du baroque.

Le point d'orgue de ce mouvement est à situer dans l'édification des gigantesques abbayes danubiennes : Sankt Florian, Melk, Altenburg, Göttweig et bien d'autres. Outre le caractère spectaculaire de leur architecture, ces abbayes recèlent des trésors de décoration intérieure.

La haute noblesse n'est pas en reste : à l'instar du prince Schwarzenberg, le glorieux vainqueur des Turcs, elle rénove les vieilles demeures médiévales ou se fait bâtir, en périphérie des villes, des palais faits sur mesure, intégrant la profusion d'éléments décoratifs à la nature environnante.

Services voyage



Forum Autriche

Voir tous les messages
Culture

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Culture Autriche

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Autriche

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Autriche

Agenda Autriche

Autriche Les articles à lire

C’est une Vienne surprenante que nous vous proposons de découvrir, entre immeubles...