Forum Suisse

Les français peuvent-ils s'intégrer facilement en Suisse ??

30 réponses

Dernière activité le 06/02/2015 à 18:21

Signaler
samfro
Le 11 décembre 2011
Bonjour,

cette question est une petite provocation ;)


Déjà, je suis savoyard montagnard pur souche, j'ai émigré en Suisse avec plaisir, car malgré mon haut niveau d'étude je pouvais travailler proche de chez moi et dans une région naturelle.. alors qu'en France, j'étais condamné à partir à Paris, Lyon, ou autre.
En tant que savoyard, je me sens plus de choses en commun point de vue mentalité avec un valaisan, bernois ou vaudois qu'avec un lyonnais ou parisien. .


Bref, tout peuple a ses qualités et ses défauts (et dans chaque peuple bien sûr il y a des individus différents... mais on retrouve souvent des traits communs).


Je voulais écrire ce message pour savoir si vous partagiez la même idée que moi :


J'ai trouvé 2 catégories de français :


- ceux qui sont contents d'avoir quitté la France, car ils ne supportaient plus ce "bordel".. généralement ceux-là vont adorer la Suisse grâce à ses différences.
- ceux qui sont venus en Suisse comme ils seraient aller à Toulouse, Strasbourg Marseille, c'est à dire en France... or, eh oui, la Suisse c'est l' étranger.


J'ai le sentiment que cette 2ème catégorie de français oublie qu'en Suisse, il est à l'étranger. On parle français, on regarde souvent les médias français, etc. Et pourtant c'est pas la France.


Quand je suis arrivé en Suisse, après 50km d'émigration, je me suis dit que je devais être reconnaissant et que je devais aussi m'intégrer. Je me suis donc intéressé aux médias suisses, aux mentalités, à la politique, aux institutions, à l'Histoire, etc.. adorant les langues, j'ai appris le bernois, j'ai finalement découvert que le suisse-alllemand était super chaleureux (je n'avais pas cette peur du romand de passer la barrière...)... bref, je m'estime comme invité ici avec des devoirs.
Il y en a que j'ai à coeur c'est de défendre la suisse à l'étranger. On a le droit de critiquer certaines choses, mais à l'étranger, on peut focaliser sur les qualités ;)


bref quels sont vos avis ?

Expérience inverse

Signaler
Mimile
Il y a 5 années
,,...En tant que savoyard, je me sens plus de choses en commun point de vue mentalité avec un valaisan, bernois ou vaudois qu'avec un lyonnais ou parisien. ...

J'ai fait, à l'inverse, exactement la même constatation. Suisse, Genevois pur chocolat, j'habite et Genève et je pratique, dans un club haut-savoyard, une activité sportive qui nécessite de fréquents déplacements. Lorsque que nous nous déplaçons, spécialement dans le sud de la France, je suis toujours amusé de constater que mes copains Savoyards ont exactement les même sentiments et réactions que moi par rapport au mode de vie des méridionaux, mélange d'envie et de critique. Quant à l'attitude commune face aux "Parisiens", pour ne vexer personne, je ne vais pas en parler.

Pour ce qui est de l'intégration des Français en Suisse, tout dépend des individus.
Ceux qui croient arriver dans un pays qui a tout à apprendre de la "grandeur française", qui pensent venir en pleine cambrousse, vont rapidement déchanter et s'attirer passablement de désagréments.
Ceux qui font l'effort de comprendre ce pays, car, comme vous le dites si bien, même si l'on y parle français, c'est un autre pays que la France, on y a un autre mode de vie et d'autres valeurs, vont rapidement pouvoir s'intégrer et seront comme des poissons dans l'eau.

Je vois que vous avez appris le bärntüsch, félicitations, parce que moi, malgré que je parle relativement couramment l'allemand, je n'ai jamais réussi à apprendre un quelconque des Schwytzertütsch, bien heureux si j'arrive plus ou moins à comprendre les Bâlois et Zurichois, mais pour les Hauts-Valaisans ...
Vous méritez amplement une grande assiettée de rösti agrémentée d'une bonne portion de lard, pas très bon pour le taux de cholestérol, mais tellement bon pour le moral ! MDR,

Suisse - français

Signaler
Karine942
Il y a 5 années
Salut,

J'ai un autre parcours que vous pour mon arrivée ici. Je suis de St Etienne, j'ai fait mes études à Lyon. Pour notre stage de fin d'étude (6mois), mon copain voulait faire son stage à l'EPFL dans un labo qui l'intéressait vraiment. Donc j'ai suivi et cherché aussi un stage en suisse (avant d'arriver ici évidemment). Mon but était de rentrer chez Nestlé, j'ai pas reussi. Du coup j'ai fait mon stage à la policlinique de Lausanne, puis trouvé du boulot dans une boite. Voila comment j'ai atterri à Lausanne.

Niveau langues, je parle français (évidemment), anglais et espagnol. Pas un mot d'allemand. On me l'a parfois reproché en entretien, mais le plus souvent c'était "vous n'avez pas d'expérience" et ça que tu sois en Suisse, en France, aux USA ou au Japon ça change pas grand chose.
Je ne parle toujours pas allemand (j'ai jamais été douée en langues et je préfère renforcé l'anglais plutot que de m'embrouiller avec l'allemand) et j'en suis pas moins intégrée.

J'ai pas vu de différences énormes de vie par rapport à la France (hormis les prix, surtout viande et assurance santé, médecin) mais le salaire va avec.
Mais niveau culture, gens, valeurs.... c'est quand même plus ou moins la même chose. Pas comme si j'avais débarqué en Thaïlande quoi...

Donc voila, la suisse c'est sympa, j'ai une superbe vue depuis l'appart (lac et alpes), les prix sont chers (j'ai horreur du médecin qui te met un compteur comme pour les taxis, pour moi la santé est l'énorme point noir de ce pays, qu'importe ce qu'en pense le suisse qui dit que son système est le meilleur, pour ce coup là je suis véritablement française, la santé ne doit pas être un luxe), le salaire est cool (enfin le mien puisque mon copain est thésard et là c'est pas fameux, mais mieux qu'en France). Mais j'aime aussi la France (paysages, vie moins chere, assurance santé moins chere et médecins abordables...) et c'est mon pays aussi, malgré ses points négatifs (greves...). Donc c'est kif kif, vive les pays sans frontières :D

A+
Karine

pays sans frontière ?

Signaler
samfro
Il y a 5 années
bonjour,

pays sans frontière ? citoyen du monde.


S'il n'y avait pas de frontière, les différences culturelles seraient si lisses...
pour avoir beaucoup voyagé (dans le but de connaitre les autres cultures), plus le pays est fermé, plus la différence culturelle est grande et donc appréciable.


Vive les différences ! même si ça doit passer par des frontières difficiles à passer... c'est le prix à payer ! Sinon le monde entier va se ressembler...

juste 1 question d'état d'esprit

Signaler
Marie1956
Il y a 5 années

si on est bien mentalement , à l'aise en société et curieux.curieuse on peut s'intégrer partout
quitter son pays à cause d'1 raz le bol c'est pas la bonne solution, il me semble
l'adage ne dit il pas: qu'on croit que l'herbe est plus verte de l'autre coté de la barrière, jusqu'à que l'on s'aperçoive que l'herbe est artificielle

vivre la suisse de l'intérieure

Signaler
marmailles
Il y a 4 années
Bonjour,

Je suis Français travaillant en Suisse et résident en Suisse.


Nous avons très peu de soucis en tant que Français et autres expatriés ( Portugal, Espagne, Belge, Canadien et autres nations...plus de 120 nationalités....) pour vivre en Suisse...Nous y travaillons....


Comme dit en interne au sein de mon entreprise : " nous avons un petit problème ???" et c'est le Français ( moi même ) qui ait donné le slogan : " nous avons des solutions ".


C'est un apprentissage de regarder en avant ( jamais en arrière ).


Un exemple : en 1993...mon épouse voit une annonce pour l'île de la Réunion (Ouest France )...SVP...postule...153 candidats et mon travail est visible sur Géo Portail pour l'île de la Réunion.


En 95...une île c'est bien, je reprends une formation dans le Calvados et une petite annonce ( tribune verte en France )...54 canditatures...j'ai le job Suisse de gérant d'une grosse structure agricole.


Mon quotidien, je dois répondre à la demande des éleveurs de ma région.


Paysages, j'y suis en permanence et je vis de mon métier de technicien conseil en élevage en Suisse et de surcroît je bosse pour une firme Suisse Alémanique et je ne parle pas l'Allemand...et je suis " Manager Francophone " pour eux....


Pas de leçons...SVP.... envers les Suisses et ceux qui y travaillent ( expatriés ) et des " valeurs différentes ".


Laurent ( Normand d'origine )

Belle réponse

Signaler
omirou
Il y a 4 années
Bravo, pour un normand on aurait pu s'attendre à une réponse plus alambiquée, mais il a été droit au but.

C'est normal

Signaler
marmailles
Il y a 4 années
Bonjour,

J'ai quitté la Normandie depuis 1979 , un bref retour de 4 ans comme gérant ( 1989/1993 ) et une année d'étude supérieure en Normandie, 1996 .
Donc la Normandie est un peu du passé.


Cartésien, j'adore travailler avec les Alémaniques ( mon entreprise de 45 personnes dans le canton de St Gall ) que je représente en Romandie.


Je suis grand copain avec mon patron...qui parle un français très correct depuis 5 ans, une secrétaire bilingue à 20 % pour moi.


Quand nous allons en France ( staff commercial ), je suis le guide.
Prochainement, réunion de travail en Autriche = là je me laisse guidé surtout le soir.


L'intégration en Suisse n'a rien a voir avec le pays d'origine, idées politiques idem chacun y trouve sa place ( les formules magiques au niveau fédéral, dans les cantons, dans les communes, association...).


Dans notre village, nous avons " notre " structure de la petite enfance crée par mon épouse et moi même ( depuis 2001 )...crée l'emploi de mon épouse et ça marche.


Facile de s'intégré en Suisse...là j'ai une réponse de Normand : t'es ben qu'oui...t'es ben qu'non....= c'est fonction de sa capacité d'intégration.


Laurent

renseignements pour immigration.

Signaler
mani.tcham
Il y a 4 années
Bonjourje suis une française vivant à l'est de la france,infirmière, qui aimerait trouver du travail en suisse;mais vivre en france.
Merci de me dire comment procéder.
Pourrais savoir les villes suisses proche de l'est de la france ou on peut facilement trouver du boulot?En particuliers des villes ou on parle le français?
Les suisses acceptent-ils facilement les étrangers chez eux?
En travaillant en suisse,et vivant en france,ou dois-je payer mes impôts?
Autant de question qui me trotte sans solution.
Merci pour votre aide.
Flora

Suisses et Français, culturellement si proches et si... différents

Signaler
Kantu
Il y a 4 années
Bonjour!

Je voulais réagir à ce sujet et aller dans le sens de Samfro: en effet, si un Français arrive en Suisse avec l'envie de s'intégrer, il sera très bien reçu.

Par contre, les Romands supportent mal que des expatriés de l'Hexagone viennent leur donner des leçons, c'est surtout vrai pour les questions de langue. Il faut savoir qu'en Suisse romande (et pas "Suisse française", attention! Sinon vous allez en agacez plus d'un!), on parle français, avec un vocabulaire spécifique au pays, les helvétismes. Ce sont des mots et des expressions suisses qu'il vous faudra apprendre! (cornet, natel, etc)

Et attention: ces mots existent réellement, et il s'agit bien de langue française, régionale peut-être, mais aussi valable que celle de l'Hexagone!


Kantu, Neuchâteloise expatriée au Sud de la France (et plutôt bien intégrée).

Je tiens d'ailleurs un blog humoristique sur les différences entre les deux pays: Y'a pas le feu au lac. Le billet sur les clichés sur les Français en Suisse peut peut-être vous intéresser! ;) Histoire de déjouer les idées reçues une fois en Helvétie.

Faisons l'effort de s'adapter !

Signaler
Sarah Vaga
Il y a 2 années
Bonjour,

Pour ma part, j'ai fait un stage en Suisse alémanique qui s'est très bien passé.

J'avoue que j'ai été agréablement surprise, après tous les avis négatifs que j'avais eu par quelques Français, j'appréhendais beaucoup. 

Mais vraiment, j'adore les Suisses et le respect qu'ils portent. Je n'ai eu aucun souci d'intégration. Pour tout vous dire, ayant habités à plusieurs endroits en France (Toulouse, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Dijon...), c'est bien à Coire, en Suisse, où j'ai été le mieux intégrée !

D'ailleurs, j'ai écrit un article avec mon ressenti, retour d'expérience: www.vivreaudeladesfrontieres.com/2014/12/15/avantages-stage-suisse/

Une chose que j'ai remarqué, si on fait l'effort de s'adapter (et non d'imposer), il n'y a pas de raisons de s'inquiéter...

intégration en Suisse

Signaler
sourireh5
Il y a 2 années
Bonjour
Je fais réponse a la personne qui a fait un stage en Suisse.
Je  suis tout a fait ok avec vous  , les Suisses sont très acceuillant  du moment que l'on montre un certain niveau social et un bon compte en banque et que l'on soit d'extrême droite !

c'est quoi ce dernier message ???

Signaler
marmailles
Il y a 2 années
Bonjour,

Le dernier message dit qu'il faut avoir du fric et d'être d'extrême droite ???

C'est du n'importe quoi....la Suisse c'est un ensemble d'idées comme partout ailleurs et ni plus ni moins.

Nos ministres d'état ( les 7 sages ) sont le reflet de la population et des 4 partis politiques principaux, nos ministres restent en poste généralement 10 / 12 ans.

La Présidente de la Suisse en 2015 est PS, la Présidence en Suisse est un tournus entre les 7 sages ( changement chaque année ).

Oui ! en Suisse il y a des gens trés riches ( comme ailleurs ), mais en moyenne nos revenus sont raisonnables et souvent avec 2 salaires.
A l'inverse, nous payons des impôts sur le revenus, impôts qui sont assez conséquent du fait que la TVA n'est que de 8,6 % maxi.

La Suisse fait vivre + que la Suisse...les expatriés des pays en difficultés envoient de l'argent à leurs familles ( Portugal, Espagne, Roumanie et ETC...).
Les ouvriers agricole temporaire reviennent chaque année...ils savent pourquoi, car ils repartent avec un beau pécule et heureux de venir en Suisse.

Vous oubliez les 320 000 frontaliers Français qui travaillent en Suisse et les 160 000 Français qui sont résident  permanent en Suisse....qui ne sont pas chômeurs en France.

22 % de la population résidente en Suisse est d'origine étrangére.
--------------

Je suis Français, expatrié depuis 1996 ( épouse et enfants)...par pur hasard suite à une offre d'emploi internationnale aprés 20 ans de carrière en France et DOM ...Travailler jusqu'a 65 ans ne me dérange pas ( 25 années de carrière en Suisse en 2021 )...j'ai encore 7 ans à faire et mon patron actuel m'a demandé si je voulais en rajouter un peu aprés 2021 : oui ! certainement en appuis techniques à temps réduit....je bose pour une firme Suisse Allemande ( Alémanique )...je vois mon patron et ma direction que 3 fois par an et me fiche la paix.

Je bose moins de 30 heures par semaine, payé 42...mais j'ai un gros rendement dans mon métier.

Dans mon quartier d'habitation d'un petit village...nous sommes de nombreux Français ( Italien, Maroc et etc... ) et nous passons inaperçu...car nous sommes devenu Suisse.

Oublié, je représente le PS Français lors des élections Française pour les bureaux de votes de Fribourg et avec mandat validé par le consulat de Genéve. 

Avec mes respects
Laurent





pourquoi ces clichés ?

Signaler
Sarah Vaga
Il y a 2 années
Oui, je ne comprends pas pourquoi il faut avoir un bon compte en banque pour pouvoir s'intégrer en Suisse...

Moi c'était plutôt le contraire ; à ce moment-là, j'étais jeune, étudiante et fauchée.

Et j'insiste, je trouve que les Suisses ont le coeur sur la main.

N'hésitez pas à consulter les articles sur mon retour d'expérience pour ceux qui cherchent à avoir un avis.

vivre en suisse

Signaler
sourireh5
Il y a 2 années
Bonjour
Je respecte vos idées pas de problème .
Les miennes sont fondées sur 8 ans de vie en Suisse tout près du lac , la mentalité des suisses est différentes ( comme en france ) en fonction du lieu .
Mais malgré tout je les trouve aussi très hypocrtites et pas très sympa envers les français
Mais bon.....chacun pense ce qu'il veut
Bonne journée

Sourire, vraiment ?

Signaler
Mimile
Il y a 2 années
sourireh5 (sourire, vraiment ?), je suis tout à fait d'accord avec vous. Les Suisses ne sont pas très sympas envers les Français qui ne sont pas sympas avec eux.

Alors, je comprends que vous ayez eu des problèmes.

vivre en suisse

Signaler
sourireh5
Il y a 2 années
Vous faites bien ce que vous voulez en ce qui me concerne je  ne met plus les pieds dans ce pays !

travailler en suisse

Signaler
eric33000
Il y a 2 années
bonjour a tous

j'ai l'opportunité d'aller travailler en suisse mais m'installer dans l'ain (frontalier)et j'envisage de postuler mais j'ai certaines questions sans reponses:

faut 'il vraiment contracter la fameuse LAMAL ? est ce le patron qui en fait la demande?combien coute par mois?sachant que j'ai une mutuelle mais pas sure qu'elle couvre en suisse..

faut il un compte bancaire suisse pour le salaire ou puis je virer directement a ma banque actuelle en france?

etant en concubinage non pacsés et 3 enfant dont 2 majeurs,les impots a la source sont ils plus fort?

ma femme envisage aussi de travailler en suisse,il y a t'il des "anpe"suisse du coté de geneve ou faut il contacter les entreprises?

l'immobilier est il cher du fait d'etre a la frontiere suisse et au pieds de la savoie?il y a t'il des "profiteurs"??

les salaires suisses permettent'ils réellement de bien vivre?sachant que les charges sont asser lourde a la source

merci de vos reponses
cdt

travail en Suisse

Signaler
sourireh5
Il y a 2 années
Bonjour,
vous avez raison d'aller travailler en suisse surtout avec la hausse du franc suisse + 30% !!
les loyers sont le double ( en ce moment ) autour de la suisse en france.
du fait de la hausse du franc suisse que cela va donner dans le domaine du travail dit de service et les industries qui font de l'exportation ???? faire attention !
en ce qui concerne la relation avec les suisses je reste sur ma position , pas terrible ! ils nous prennent pour des ....
mais si vous habitez en france ça ira .
bon courage

suisse suisse

Signaler
darrio
Il y a 2 années

voila un joli thème ! qui me donnerait envie d écrire un roman !

je pense qu il y a plusieurs point important à prendre en compte..

la région joue un grand rôle, à Genève la quantité de frontalier est très elevé. ce qui logiquement crée plus de problèmes, on va dire que le suisse à vite tendance à donner la faute à l étranger, surement comme partout !
exemple : on trouve pas de place de parc c est le français qui nous l'a piqué, si il y a les bouchon sur la route c est leur faute aussi... on trouve pas de boulot c est parce qu un frontalier nous l a déjà piqué. Donc l amalgame est beaucoup plus vite fait et malheureusement pas très positif, et le frontalier le ressent, alors nous le rend bien aussi.

dans la région Chaux de fonds, Val de travers etc... c est déjà une autre mentalité, due à ces grandes entreprises horlogères et sa demande de main d oeuvre à un meilleur prix, c est le suisse qui a tendance à aller chercher le français. Donc il sera mieux accueillit.

nous  parlons la que de la partie romande, il y a les mêmes points de vue pour la suisse alémanique et l Allemagne.


après je pense qu il faut prendre en compte que la situation a bien changé depuis ces dernières 10-20 ans.. il est finit le temps ou le suisse était content de voir des italiens et espagnols venir en suisse pour construire leurs routes et faire les boulots qu il n avait pas envie de faire.. les temps on beaucoup changé, nous avons vécu beaucoup d immigration  de tout les styles et certaines ont plus de mal à passer. Surtout ces immigrants qui viennent non pas pour travailler mais plus pour profiter.... malheureusement c est le sentiment de beaucoup de suisse. C est d ailleurs pour cela que le partis UDC ( pas loin de votre FN ) prends beaucoup de vote, il sensibilise la population sur ce genre de problème et une partie des  suisses y adhèrent.


de plus je pense qu il faut faire une grande différence entre l étranger qui vient pour s installer définitivement ( comme lu plus haut ) et celui qui vient pour se remplir les poches et aller dépenser sont argent ailleurs. Celui qui s installe ici, travail et respecte les regles n aura aucun problème à ce faire accepter, nous avons l habitude de voir passer du monde en suisse et nous sommes ravis de partager notre pays avec des personnes qui le respect. à mon avis c est juste la base du savoir-vivre.


Ps. je suis fils d immigré italien et d une mère suisse allemande , représentant commercial pour une boite zurichoise et parcours 50'000km par année dans toute la romandie. pas qu on pense que je sorte mes théories depuis mon alpage :))

installation en Suisse

Signaler
marmailles
Il y a 2 années
Bonjour,

Je lis les propos et chacun en rajoute...

Il y a des personnes qui arrivent et des personnes qui repartent pour divers motifs.

Une installation dans un pays étrangers...cela se prépare.

Déja obtenir un emploi ( ce n'est pas trop difficile ) avec un employeur correct ( ça ??? ) et des garanties de la part de l'employeur ??? et un revenu correct pour la famille ???

L'employeur doit vous donner un maximum d'informations....

Se dire...je change de pays et donc j'accepte les nouvelles rêgles.

Voir les infos auprés de votre consulat en Suisse, il donne des infos complémentaires.

Etre expatrié économique, je ne suis pas certain du résultat...Vous idéalisez l'avenir et vous arrivez en terre inconnu de vous...des belles surprises au début et pas des meilleurs.

Il faut 5 à 6 ans pour une bonne intégration.

J'ai donné par mes communications dans le forum des indications " trés précieuses " à toutes vos questions et avec beaucoup de détails importants.

Laurent






frontalier

Signaler
eric33000
Il y a 2 années
merci pour ce debut d'info ,pour les reponses que j'attend,je n'ai vu aucun topic concernant cette fameuse "santé" obligatoire !!si elle est mentionnée..dans quel topic?

pour ce qui est d'habiter en suisse,je sais deja que c'est dur vu le cout de la vie la bas avec seulement un salaire..le juste milieu est donc etre frontalier.. car bosser en suisse c'est bien..pouvoir payer ses factures et "bouffer" .. c'est mieux lol

Si vous êtes frontalier

Signaler
marmailles
Il y a 2 années
Bonsoir,

Si vous devenez frontalier ???

Votre assurance maladie ( sécu ) et complémentaires seront obligatoirement Française dés juin 2015---modalités, je ne connais pas le mode de prélévement sur votre revenu par la France.

Installation en Suisse ( résident en Suisse ), là vous devez prendre une assurance maladie " Made in Suisse ".
Si c'est votre cas : prendre l'assurance KPT / CPT en Suisse avec médecin de famille.

Laurent


frontalier

Signaler
eric33000
Il y a 2 années
on sera frontaliers donc aucun changement pour la secu et mutuelle ok

les impots en france c'est soit vous payez par mois(prelevements)
soit vous attendez "la douloureuse" en fin d'année lol


une fois les impots payés a la source en suisse,reste a savoir si le salaire net reste correct

si l'immobilier est chere,meme dans l'ain car faut pas oublier que si je bosse en suisse,je devrais trouver un logement pour que ma famille suive mais en attendant ,j'aurai 2 loyers a payer..d'ou mes questions avant de m'engager,j'aime savoir ou je vais lol

merci pour vos infos

vos questions pas trés facile

Signaler
marmailles
Il y a 2 années
Bonsoir,

Donc en apparence le prélévement pour la sécu est de 6 % actuellement en 2015 et de 8 % dés 2016.

Ensuite, c'est à vous de faire des choix de familles...

Je dirais qu'une installation en Suisse est préférable afin d'avoir le permis de séjour " B "...puis ensuite le permis de séjour " C ".

Le permis de travail frontalier " G " est aléatoire et sans garantie de durée pour le contrat de travail.

Un employeur sera plus respectueux d'un salarié ayant une installation en Suisse et pour sa famille et des droits différents en Suisse.

C'est un choix de famille...

En 1996, je ne savais rien de la Suisse...mon employeur avait tout préparé de notre venu ( logement et etc.... ) nous arrivions à 5 et nos meubles et voiture.

Depuis 1996, j'ai changé 4 fois d'employeurs en Suisse et mon épouse à crèer une structure de la petite enfance ( 2001 ) avec une grosse rèputation...donc crée l'emploi de mon épouse en Suisse.

L'intégration en Suisse n'est pas un soucis...c'est un choix de famille....on part et j'y vais.
Etre frontalier, c'est être le " cul " entre deux chaisses de mon avis.

J'ai 58 ans...et dans 7 ans, notre retraite dans un coin pénard en France entre mer et montagne à la frontière de l'Espagne rive gauche.

Laurent




suisse emploi

Signaler
eric33000
Il y a 2 années
apres avoir envoyer une multitude de CV et lettre de motivation ma recherche d'emploi en Suisse reste vaine donc 2 questions:

1 faut il vraiment etre honnete avec les entreprises a savoir mentionner que j'habite a l'autre bout de la France ? nota: l'hebergement est mon probleme et non celui des entreprises !!

2 faut il etre "pistonné" en fait ?? lol

beaucoup de candidats

Signaler
marmailles
Il y a 2 années
Bonjour,

La période n'est pas propice actuellement pour un emploi en Suisse du fait de la parité entre le Francs Suisse et l'Euro.

Sans être Mme " Soleil "...il va y avoir du " dégraissage ", c'est à dire pour certains métiers : " il va y avoir des remerciements " de personnes étrangéres venus récement (depuis 2012 ) et donc retour au pays.

A mon avis : seule les personnes ayant un métier " rare" ou de haut niveau ( les deux en même temps ) vont trouver un job.

Le soucis, tout le monde veut venir travailler en Suisse et donc une concurrence énorme...entre vous tous pour des métiers " assez commun ".

Exemple de métiers " rare " : Cadre de l'agriculture capable de mettre les mains dans la "M....." et sachant gérer une entreprise pour des actionnaires....mon cas en 1996...et pas pistonné ( une offre d'emploi international).

Donc avoir un profil qui correspond aux besoins de l'entreprise.

Comment faire un CV...il n'y a pas de rêgles...mais il faut dedans quelques choses qui " accroche ".
Un CV qui accroche sera mis dans un tiroir " spécial " et pas rare...d'un appel dans quelques mois ( c'est trés Suisse ).

Je gére "bénévolement " pour mon épouse une structure ( en plus de mon job )...je mets 100 CV à la poubelle par an....c'est désagréable pour les candidats de ne pas avoir de réponse...mais je ne vais pas perdre mon temps à répondre.

Mon cas, en 2021 ( à mes 65 ans )...mon patron m'a demandé de faire de la " rallonge " et certaiment le cas pour d'autres personnes en Suisse actuellement...j'ai dis ok !!! à temps réduits et en appuis techniques.

Il faut être en Suisse pour comprendre qu'il s'est passé une situation déterminante depuis le 15 janvier 2015 ( rapport EURO / CHF en terme de parité ).

Laurent

 


deplacement

Signaler
eric33000
Il y a 2 années
merci de la reponse laurent
j'envisage de venir une semaine sur Geneve et me presenter directement.. au moins les patrons verront que je suis motivé et determiné a vouloir changer de vie et m'investir totalement !!!

qui ne tente rien n'a rien.. c'est bien connu !!

têtu comme un breton

Signaler
marmailles
Il y a 2 années
Bonjour,

Têtu comme un Breton...j'ai des origines Bretonne, bien qu'étant Normand.

A 20 ans, je travaillais déja dans l'est de la France et je trimballe ma famille depuis 1979 un peu partout.

Le hasard d'une annonce a voulu que nous soyions en Suisse depuis 1996.

En 1992, ma femme voit une annonce dans le Ouest France...Laurent postule ( demande ma femme, c'est pour toi dit t-elle... )...6 mois plus tard nous partions à 10 000 Km dans l'Océan Indien. Laisser des traces visibles par photo statelite.

Je regrette d'être trop proche de la retraite...car le boulot est pour moi un élement de plaisir, tellement je m'amuse.

Laurent

tetu comme un breton

Signaler
eric33000
Il y a 2 années
he oui..je suis tetu mais quand on veut ameliorer sa vie ..faut avoir la determination et se donner les moyens lol

je viendrais donc sur geneve debut mars 2015..on verra bien !!

le fait que les entreprises voient que je suis sur place et dispo me donnera peut etre plus de chance de commencer quelque part dans la foulée !!

Services voyage