Trois jours à Vancouver

Trois jours à Vancouver
Tourism Vancouver / Albert Normandin

Cosmopolite et dynamique, Vancouver incarne l’esprit côte Ouest, fait de douceur de vivre, de tolérance et de respect de la nature. Magnifiquement située entre Pacifique et montagnes, c’est une métropole où l’on peut faire du ski et flâner sur la plage dans la même journée. Une ville vraiment à part et une étape incontournable de l’Ouest canadien.

1er jour : Gastown, Chinatown et North Vancouver

Commencez votre visite par Gastown, le berceau de Vancouver, qui n’a pas 150 ans. Réhabilité, ce petit quartier « historique », coincé entre le port et les tours de verre de Downtown, a des airs de mini Soho avec ses entrepôts et ses vieux immeubles abritant boutiques, restos et bars à la mode.

En passant, n’oubliez pas de saluer, sur Maple Tree Square, la statue de Gassy Jack, le marin écossais qui donna son nom au quartier, et l’horloge à vapeur de Water Street, emblème du quartier.

Juste à côté, Chinatown est le foyer de la communauté asiatique de Vancouver (à 90 % chinoise), la 2e d’Amérique du Nord après celle de San Francisco. Même si l’essentiel de la communauté n’y vit plus, Chinatown a gardé ses boutiques de thé, herboristeries et gargotes. Faites une halte au Sun Yat-Sen Chinese Garden, un havre de paix construit dans le style d’un jardin de la dynastie Ming.

Dans l’après-midi, cap sur North Vancouver pour découvrir toute la beauté du cadre naturel de la ville. Prenez de la hauteur en empruntant le téléphérique du Grouse Mountain, qui conduit en 8 min à 1 250 m au-dessus de la ville.

La vue sur Vancouver, le Pacifique et les îles du détroit de Georgia est époustouflante. Grouse Mountain abrite aussi un parc d’attraction et des pistes de ski.

Toujours à North Vancouver, le Capilano Suspension Bridge est un pont suspendu à 70 m au-dessus d’un canyon de 137 m de profondeur. Mieux vaut ne pas avoir le vertige. Autour du pont, un intéressant parc permet de découvrir la faune et la flore de la forêt humide qui recouvre une partie du territoire de Vancouver.

2e jour : Premières Nations et Stanley Park

À l’aéroport, au Brockton Point de Stanley Park, dans des musées… Des totems, disséminés à travers Vancouver, rappellent l’héritage des Amérindiens, les « Premières Nations » du Canada. La ville revendique désormais ce patrimoine culturel : c’est donc l’occasion de découvrir ce pan trop méconnu de l’identité canadienne.

Cap, tout d’abord, sur le musée d’Anthropologie (MOA), situé sur le campus de l’université UBC (un peu excentré), pour admirer une impressionnante collection de totems amérindiens, mais aussi un ensemble d’œuvres d’art et d’objets, qui nous font découvrir les traditions des Premières Nations.

Dans le centre-ville, la passionnante Bill Reid Gallery expose cet artiste majeur (1920-1998) issu de la nation Haïda, dont certaines œuvres ornent désormais les billets de 20 $. Les sculptures, gravures et superbes pièces de joaillerie de Bill Reid valent le détour, tout comme les expos temporaires consacrées à de jeunes artistes des Premières Nations. 

Pour compléter cette incursion en culture native, le resto Salmon n’Bannock à South Granville remet au goût du jour avec bonheur la cuisine amérindienne. De quoi s’initier aux délices du bison, du saumon sockeye ou de l’élan.

Dans l’après-midi, enfourchez un vélo et faites le tour du seawall (9 km) de Stanley Park : véritable poumon de la ville, ce parc de 400 hectares, recouvert de forêt humide primaire et de sapins pluri centenaires, se trouve à la pointe ouest de la presqu’île de Vancouver, face à l’océan.

Les points de vue sur la ville, le Lions Gate Bridge et la baie sont, bien entendus, saisissants, tout comme le contraste entre la nature et les tours voisines de Downtown. S’il fait beau, terminez votre balade dans le cossu West End et à English Bay, pour prendre un verre au bord de la plage, face au soleil couchant.

3e jour : Kitsilano, Granville et le Vancouver Way of Life

Relaxez-vous en explorant  le « Vancouver Way of Life », fait de décontraction et de multiculturalisme. Par exemple, commencez par un café et de bonnes viennoiseries à Beaucoup Bakery, un café de South Granville tenu par Jackie, une Vancouveroise d’origine chinoise qui a appris la pâtisserie à Paris ! Un délicieux exemple du melting-pot local.

Juste à côté, le quartier de Kitsilano, épicentre du Vancouver bobo, aligne boutiques bio, studios de yoga, piscine extérieure chauffée et une belle plage qui lui donne des airs de L.A.  

Poursuivez votre balade jusqu’à Granville Island, sous le pont de Granville, où l’on peut casser la croûte pour pas cher au Public Market. À moins que vous ne souhaitiez vous adonner aux plaisirs de la street food dans l’un des nombreux food trucks présents en ville.

Pour le shopping, on vous conseille SOMA (South Main) ou Cambie Village, pour leurs boutiques de créateurs, Main Street et Commercial Drive pour les fripes et le vintage. Enfin, si vous êtes addict aux musées, allez découvrir les peintures d’Emily Carr (1871-1945), l’une des plus grandes artistes canadiennes, à la Vancouver Art Gallery.

En soirée, le Vancouver branché, en pleine reconversion, se vit du côté de Gastown ou Chinatown : testez les cocktails à L’Abattoir ou au Mamie Taylor’s, ou encore les divines mousses de micro-brasserie à l’Alibi Room.

Et, pour dîner, optez pour un resto bio et végétarien – un genre en vogue à Vancouver – avec une petite perle, loin des clichés granola : l’élégant bistrot The Parker, où l’on se régale, à prix doux, de la cuisine précise et sophistiquée de Curtis Luk (ex-participant à Top Chef Canada). L’une de ces adresses inattendues, qui font désormais de Vancouver une destination pour les foodies.

Fiche pratique

Préparez votre voyage avec notre guide en ligne Canada

Tourism Vancouver

Destination British Columbia

Commission canadienne du tourisme

Comment y aller ?

Air Transat est le seul transporteur à desservir Vancouver en vol direct depuis la France au départ de Paris-CDG. Tarif A/R à partir de 609 € (septembre) et 719 € (août).

Réservez votre billet d’avion pour Vancouver

Quand y aller ?

Le climat de Vancouver est doux et humide toute l’année, avec des précipitations marquées en hiver. La meilleure saison s’étend de fin mai à octobre.

Où dormir ?

Auberges de jeunesse : trois adresses à Vancouver (Central, Downtown et Jericho Beach).

Buchan Hotel : 1906 Haro Street. Petit hôtel bien tenu proche du West End et de Stanley Park. Doubles 79-129 $ (60-110 €).

Metropolitan Hotel Vancouver : 645, Howe Street. Dans la catégorie chic, un élégant boutique-hôtel au cœur de Downtown et à 10 min de marche de Gastown. Doubles à partir de 187 $ (130 €). Service attentif et réductions sur le web.

Trouvez votre hôtel à Vancouver

Où manger ?

Beaucoup Bakery : 2150, Fir Street. On aime beaucoup le « Bakery Cafe » de Jackie, une Vancouveroise qui a étudié la pâtisserie à Paris. Les viennoiseries sont au top, le cookie chocolat-romarin une tuerie, et les cafés sont bons. Accueil et cadre sympas en plus.

Salmon n’Bannock : 7-1128 West Broadway. De savoureux plats inspirés par les traditions amérindiennes. Pour goûter au bison, à l’élan, au saumon sockeye, entouré d’œuvres d’artistes amérindiens. Une expérience hautement recommandée. Plats 18-38 $.

The Parker : 237, Union Street. Un bistrot élégant de Chinatown où l’on se régale, à prix doux, de la cuisine végétarienne et sophistiquée de Curtis Luk (ex-participant à Top Chef Canada). Bon choix de vins locaux et internationaux en prime. Plats 12-17 $. Super menu dégustation à 32 $.

Bao Bei : 163, Keefer Street. Il n’y a pas que des gargotes à Chinatown. Exemple : cette belle « chinese brasserie » qui sert riz frit, dumplings et autres classiques made in Asia. Plats 10-22 $.

Chambar Restaurant : 562, Beatty Street. Cadre élégant, ambiance animée et un très large choix de bières belges (mais pas seulement…) pour accompagner moules-frites et autres plats d’inspiration européenne et maghrébine (foie gras, tajine…). Succès mérité et résa conseillée.

Food trucks de Vancouver : hot dog japonais, burrito, dim sum, la world food se décline en version street dans les rues de Vancouver !

Où prendre un verre ?

Alibi Room : 157, Alexander Street. Le temple des bières de micro-brasserie dans une chaude ambiance de taverne. Très sympa.

L’abattoir : 217, Carrall Street. Un resto, mais aussi un cocktail bar très couru de Gastown.

Mamie Taylor’s 251, East Georgia St. Une bonne adresse de Chinatown pour prendre un verre.

Activités

Escapade d’une journée sur l’île de Vancouver (Victoria et Burtchart Gardens) avec observation des orques de détroit de Georgia : www.princeofwhales.com

Visites guidées de Stanley Park et de Vancouver à vélo : www.cyclecitytours.com

Commencez votre voyage en musique, écoutez notre playlist Routard Canada.

Playlist Routard Canada

Texte : Jean-Philippe Damiani

Mise en ligne :

Canada Les articles à lire

Voyage Canada

Bons Plans Voyage

Services voyage