Les 7 merveilles naturelles du Brésil

Les 7 merveilles naturelles du Brésil
Joséphine Veyres

Des chutes d’Iguaçu à l’impénétrable Amazonie, le géant sud-américain recèle des grands espaces et des splendeurs naturelles à faire frémir le voyageur. Parcs nationaux, réserves animalières, jungles, chutes d’eau ou plages filant vers l’infini : les paysages du Brésil dépassent vos rêves les plus fous !

Les chutes d’Iguaçu

Les chutes d'Iguaçu comptent parmi les plus belles du monde. À la frontière entre l'Argentine et le Brésil, non loin du Paraguay, ces quelque 200 chutes réparties sur 2,5 km à peine, sont entourées d'une végétation tropicale luxuriante. C'est dans ce site classé par l'Unesco que fut tourné le film Mission.

Aucun endroit au monde n’impressionne autant par sa puissance. En langue guarani, Iguaçu signifie « grande eau ». On ne vous le fait pas dire… La ville brésilienne la plus proche est Foz do Iguaçu. Du côté argentin, c’est Puerto Iguazu. Pour en savoir plus, lire notre reportage sur les chutes d’Iguaçu

Lençóis Maranhenses (photo)

Ce « Sahara du Nordeste » est un endroit unique au monde : des dunes d’un sable blanc immaculé ondulant sur des dizaines de kilomètres, ponctuées par des lacs d'eau douce, des plages désertes où se réfugient tortues et oiseaux, voici donc le fabuleux parc de Lençóis Maranhenses (« draps du Maranhao »).

Un sentiment d’espace infini, d’une beauté envoûtante. L’océan se trouve à 10 km à vol d’oiseau, et les plages sont désertes. Nulle trace de vie (ou presque) dans cette mer de sable qui progresse de 60 m par an sous l’effet des alizés.

Situé dans l’État du Maranhão (nord du Brésil), ce parc national, où serpente le fleuve Preguiças, attire de plus en plus de touristes, mais l'endroit n'est pas dénaturé.

Amazonie

Depuis sa découverte par les Espagnols au XVIe siècle, l'Amazonie est restée l'une des dernières parties sauvages de notre planète. Le bassin amazonien s'étend sur 6 millions de km2 et sur neuf pays. Rien qu'au Brésil, il recouvre 60 % du territoire. La forêt amazonienne, poumon vert de la planète, renouvelle à elle seule la moitié de l'oxygène de la Terre.

Elle est menacée par la déforestation : depuis l'arrivée des premiers colons, 550 000 km2 de forêt amazonienne ont été déboisés. Les deux tiers des Indiens du Brésil, la plupart des métis, vivent en Amazonie.

Avec ses 6 300 km, l'Amazone est le plus long fleuve du monde. Il prend sa source au Pérou et se jette dans l'Atlantique. La saison des pluies s'étend de décembre à mai.

La Chapada Diamantina

Situé à l'intérieur de l'État de Bahia, à 400 km de Salvador, le Parc national de la Chapada Diamantina est une splendide région de basse montagne, de canyons parsemés de cascades d’eau pure et de hauts plateaux. L’une des particularités : les morros, des montagnes circulaires aux sommets plats.

On y fait de magnifiques randonnées, notamment autour de la jolie ville coloniale de Lençóis. Ne pas manquer le coucher de soleil depuis le Morro do Pai Inácio (1 420 m), c'est stupéfiant !

Pantanal

Le Pantanal, à la frontière avec la Bolivie, est une grande plaine traversée par de nombreuses rivières (le rio Paraguay et ses affluents). C'est aussi la plus belle réserve naturelle d'animaux du Brésil, à éviter toutefois pendant la saison des pluies (novembre-avril) à cause des inondations. La région est classée à l’Unesco.

Le Pantanal, une région immense, plate et marécageuse, permet d’observer de près la faune locale (caïmans, anacondas, oiseaux…) bien plus qu’en Amazonie, où les bêtes se cachent plus facilement. C’est l’un des coins les plus fascinants du continent ! Et préservé, puisque seule une route traverse le Pantanal, dans l’État du Mato Grosso

Costa Verde et Ilha Grande

Entre Rio et Sao Paulo, la Costa Verde est une côte montagneuse à la végétation luxuriante. Les forêts de la mata atlântica (forêt primitive atlantique) dévalent des pics de la serra de Bocaïna (1 500 m) jusqu'aux plages de sable blanc. La Costa Verde est bordée par plus de 300 petites îles montagneuses couvertes de cocotiers. C'est splendide !

Au large de la Costa Verde, Ilha Grande (« grande île ») est un petit paradis préservé où ne circule aucune voiture. Petits villages de cabanes dignes de Robinson Crusoë, eaux turquoise, plages de sable blanc... Ilha Grande offre de nombreuses possibilités d'excursions, de baignades, d'exploration.

Le littoral du Nordeste (Ceara)

Le Ceará est l'un des États du Nordeste brésilien. D'un point de vue touristique, il attire les amateurs de plages désertes et de grands espaces.

Canoa Quebrada est la plus célèbre des plages du Ceará, à 170 km de Fortaleza. L'endroit est magnifique : un paysage de roches rouges et de chutes d'eau se jetant sur la plage. À 280 km au nord de Fortaleza, Jericoacoara aligne cocotiers, dunes dignes du Sahara, lagons d’eau salée et d'eau douce, plages de sable blanc, rochers sculptés par l’érosion, pierre percée.

Fiche pratique

Pour préparer votre voyage, consultez notre guide en ligne Brésil

Office du tourisme du Brésil

Comment y aller ?

Vols directs depuis Paris-CDG avec TAM et Air France. À noter, un pass Brazil avec TAM pour tout voyage intercontinental effectué sur Tam et ses partenaires de Star Alliance (TAP, Lufthansa…)

Trouvez votre hôtel au Brésil

Voir les photos du Brésil

Texte : Jean-Philippe Damiani

Mise en ligne :

Brésil Les articles à lire

Voyage Brésil

Bons Plans Voyage

Services voyage