Auberges de jeunesse insolites en France

Auberges de jeunesse insolites en France
PopSpirit

Dormir dans une abbaye cistercienne ou au coeur de la cité médiévale de Carcassonne, crapahuter dans un bunker face à la mer ou savourer les plaisirs d'un manoir campagnard... C'est possible - et pour pas cher - dans certaines auberges de jeunesse en France. De la Bretagne au Languedoc, voici notre sélection d'A.J. qui sortent vraiment de l'ordinaire !

Cadouin (Dordogne, photo)

Cet établissement est tout simplement l’une des adresses les plus stupéfiantes du réseau FUAJ. Nichée au sein d’une abbaye cistercienne du XIIe siècle inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, elle offre une immersion totale au cœur d’une cité médiévale périgourdine. Outre ses murs et meubles d’époque, elle se trouve à proximité de nombreux sentiers de randonnée et constitue l’une des étapes d’un chemin parallèle du pèlerinage de Compostelle.

Convivialité y est le maître-mot, notamment grâce à des activités organisées en partenariat avec l’association Au Fil Du Temps. Les visiteurs auront l’occasion de sculpter les pierres de l’abbaye, de créer du papier dans un économusée, de mouler des reproductions d’ornements religieux ou encore de s’essayer à la calligraphie.

AJ de Cadouin : Abbaye de Cadouin, 24480 Cadouin. Tél. : 01 44 89 87 27

Paris–Pajol (Paris)

La dernière-née de la FUAJ s’installe dans l’éco-quartier du 18e arrondissement de la capitale. Faisant figure d’OVNI dans un quartier au fort caractère urbain, l’auberge de jeunesse éco-responsable est toute en bois et recouverte de panneaux photovoltaïques. Les voyageurs sont invités à se prélasser dans cet espace vert unique où l’on trouve bassins et jardin couvert.

Pour autant, bien que faite de bois, l’auberge s’avère être extrêmement moderne et promet des soirées fortes en émotion. On y trouve notamment une salle de spectacles et un restaurant donnant directement sur le coin verdure. La campagne et le calme qui la caractérise, exportés à Paris.

AJ de Paris-Pajol : 20, rue Pajol, 75018 Paris. Tél. : 01 44 89 87 27

Carcassonne (Aude)

L’espace d’un séjour, on retourne des siècles en arrière tant le charme médiéval de la ville de Carcassonne a été préservé avec brio. L’ambiance de la cité est saisissante, que ce soit grâce aux spectacles de rues ou aux nombreuses échoppes où les produits locaux dégainent leurs plus beaux portraits. L’établissement représente un pied-à-terre idéal pour se lancer à la découverte des châteaux cathares ou s’offrir un délicieux moment de détente en parcourant le canal du Midi en kayak.

AJ de Carcassonne : rue du Vicomte Trencavel, Cité Médiévale, 11000 Carcassonne. Tél. : 04 68 25 23 16

Île de Groix (Morbihan)

Cernée par les eaux, l’auberge de jeunesse de l’île de Groix n’est pas ce qu’on appelle un exemple d’esthétisme probant. Pour autant, rares sont les personnes pouvant revendiquer d’avoir passé la nuit dans un bunker face à la mer. De fait, la vue, qui plonge depuis les falaises jusqu’à se perdre dans l’immensité de l’Atlantique, y est absolument fantastique.

Si le vertige vous gagne, il vous suffit de regagner les jolis jardins de l’auberge, en totale opposition avec les murs de bétons recouverts de fresques. Et pourtant, si la singularité des lieux effraie au premier abord, il y a fort à parier que sa force d’attraction historique en fait un des incontournables de la FUAJ.

AJ Île de Groix : Fort du Méné, 56590 île –de Groix. Tél. : 02 97 86 81 38

Saverne (Bas-Rhin)

Voici l’adresse qui balaie les idées préconçues sur les auberges de jeunesse. On y vit la vie de château, dans l’enceinte d’un bâtiment néoclassique du XVIIIe s. Installé à Saverne, dans le Bas-Rhin, le monument historique flirte avec les rives du canal de la Marne au Rhin.

À cheval entre l’eau et la terre, on découvre dans la région de belles histoires. Les 200 km de voies cyclables en offrent un bel aperçu. Et si la voie terrestre ne suffit pas, embarquez pour les airs avec la base aérienne – qui propose deltaplane ou parapente –, située à proximité. 

AJ de Saverne : Château des Rohan, 67700 Saverne. Tél. : 03 88 91 14 84

Saint-Brieuc (Côtes d’Armor)

Le coin idéal pour passer un séjour en couple. Les chambres, comportant 2 à 5 lits, ont pris place dans un joli manoir au caractère campagnard bien affirmé. Bien que celles-ci soient assez austères, la pièce commune assure un moment de relaxation sans pareil.

Feu de cheminée pour les hivers froids, balades en vélos le long de plans d’eau pour les journées ensoleillées, tout est prévu pour assurer des moments de convivialité. Pour preuve, la cuisine laissée à la libre disposition des clients.

AJ de Saint-Brieuc : rue de la Ville Guyomard, 22000 Saint–Brieuc. Tél. : 02 96 78 70 70

Aix-les-Bains (Savoie)

Comme terrain de jeu, près de 5 000 m2 de terrain aménagé, à 200 m du lac du Bourget, le plus grand lac de France. Et, en guise de logement, un établissement bipolaire tiraillé entre une architecture directement inspirée des chalets savoyards et les aménagements modernes requis pour accueillir les personnes de passage.

Les sportifs seront au paradis tant l’inventaire est vaste. Ski et randonnée, bien entendu, mais aussi volley, ski nautique, motoneige ou spéléologie…

AJ d’Aix-les-Bains : Promenade du Sierroz, 73100 Aix-les-Bains. Tél. : 04 79 88 32 88

Dinan (Côtes d’Armor)

Installés dans un ancien moulin à eau du XVIIIe siècle, les clients profitent du calme du parc boisé. Avec un peu de chance, lors des soirées estivales, les barbecues qui y sont organisés sont propices à l’observation de la faune locale, et notamment des cerfs de la vallée de la Rance.

À proximité se dresse l’un des plus beaux villages médiévaux de France : Dinan. Labellisé Ville et Pays d’art et d’histoire, le village dévoile sans pudeur ses siècles d’Histoire, depuis son château jusqu’à ses rues pavées.

Pour en savoir plus

Voir notre dossier sur les AJ

Site officiel des auberges de jeunesse

Des AJ design dans le monde

Texte : Théo Garcin

Mise en ligne :

Articles à lire