Sur la côte basque, de Bayonne à Hendaye

Les surprises de la route de la Corniche

Les surprises de la route de la Corniche
Château d'Abbadia - Olivia Le Sidaner

Entre Socoa et la frontière espagnole, la route de la Corniche suit les courbes de la côte, offrant des points de vue magnifiques. Sur quelque 6 km, se succèdent des falaises abruptes de flysch et des landes de bruyères, que l’on peut découvrir à pied en marchant sur le Sentier du Littoral, aménagé entre la route et la falaise.

En hiver, la corniche est l’endroit idéal pour observer la terrible Belharra, l’une des plus grosses vagues d’Europe, qui fait fantasmer tous les surfeurs professionnels. Mais pas évident d’être là au bon moment : il est rare qu’elle se forme plus d’une fois par an.

Avant d’arriver à Hendaye, le château-observatoire d’Abbadia exauce un rêve de pierre dressé face à l’océan. À la fois savant, philosophe et linguiste (il parlait 14 langues !), Antoine d’Abbadie fit appel à Viollet-le-Duc pour dessiner les plans de ce fabuleux château, qui arbore un style néogothique mâtiné d’influences mauresques (1864-1884).

Pour en appréhender toute la richesse, le mieux est d’opter pour la visite guidée. Au fil des pièces, on  découvre un hall décoré d’étonnantes fresques représentant l’Ethiopie, un observatoire équipé d’une lunette méridienne, une bibliothèque fournie, une chapelle et des chambres dont la décoration et l’ameublement – des pièces créées sur mesure – sont remarquables.

Enfin, la balade côtière se termine à Hendaye, où s’étirent d’immenses plages de sable, aux portes de l’Espagne.

Texte : Olivia Le Sidaner

Mise en ligne :

Pays basque et Béarn Les articles à lire

Voyage Pays basque et Béarn

Bons Plans Voyage

Services voyage